Communiqué de presshttp://prisme.eu/images/header-page.jpge
Conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012 - Insertion professionnelle, formation, sécurisation des parcours: le PRISME, acteur engagé en faveur du développement de l'emploi .
Organisée les 9 et 10 juillet, la conférence sociale réunira les organisations d’employeurs et de salariés, les organismes consulaires et l’Association des Régions de France (ARF) autour de 7 tables rondes (Emploi; Compétences et Formation; Rémunération; Égalité professionnelle; Redressement productif;
Retraites et protection sociale; et Fonction publique)
, dont les conclusions permettront de définir l’agenda du dialogue social et les prochaines réformes sociales du gouvernement.
Le PRISME, Professionnels de l’Intérim, Services et Métiers de l’Emploi, participera au débat, démontrant ainsi sa volonté d’action au service des candidats à la recherche d’un emploi et des entreprises.
Au coeur des débats : l’emploi
Dans un contexte économique incertain, les questions liées à l’emploi demeurent prioritaires et nourrissent la réflexion sociale du gouvernement.
Le PRISME rappelle à ce titre le rôle économique crucial que jouent les agences d’emploi. Le réseau des 6 700 agences réparties sur l’ensemble du territoire oeuvre au quotidien pour faciliter la rencontre des offres des entreprises et la demande des candidats. Ainsi grâce à l’action des 20 000 salariés permanents des agences, 130 000 emplois intérimaires ont été créés en 2010 et 2011. A noter que ces emplois n’auraient pas été créés sans la possibilité pour les entreprises de recourir à l’intérim. 72% d’entre elles auraient privilégié notamment la réorganisation, le recours aux heures supplémentaires, ou la limitation de leur développement (source: Bilan économique et social 2011, PRISME).
Une thématique-clé: « Développer l’emploi, et en priorité l’emploi des jeunes »

Le PRISME, en la personne de Gilles Lafon, vice-président du PRISME et président du comité des secteurs à forte intensité de main d’oeuvre (Safimo), sera présent à la première table-ronde « Développer l’emploi, et en priorité l’emploi des jeunes ».
Ce sera l’occasion de valoriser le rôle des agences d’emploi comme accompagnateur des entreprises et des intérimaires et celui de moteur dans l’insertion sur le marché du travail.
Le rôle de l’intérim, véritable sas vers l’emploi durable

79% des personnes étaient sans emploi avant de devenir intérimaires; un an après leur passage en intérim (en mars 2012), et alors que la situation économique s’est dégradée, 67% occupent un emploi, dont 12% en CDI et 10% en CDD (source: Étude OME-OpinionWay - Regards croisés sur l’intérim en France et en Europe - Mai 2012).
L’intérim constitue par ailleurs une voie d’accès privilégiée à l’emploi pour les jeunes: 500 000 jeunes de moins de 25 ans ont ainsi travaillé en 2011 grâce à l’intérim.
«Si 90% des jeunes intérimaires n’avaient jamais travaillé avant leur inscription dans une agence d’emploi, 42%, soit 210 000 jeunes, ne suivaient ni études ni formation. Un an plus tard, ils sont 62% dans l’emploi (dont 11% en CDI et 11% en CDD)! », explique Arnaud de la Tour, Président du PRISME. « L’intérim représente un vrai tremplin vers la construction d’un parcours professionnel ».
Par ailleurs, dans l’esprit du contrat de génération, l’accord de branche relatif au tutorat intérimaire, qui vient d’être signé, est une nouvelle illustration de la volonté de la profession d’agir en faveur du maintien dans l’emploi des salariés expérimentés et notamment des seniors.
Destiné à favoriser la transmission des savoirs et des compétences, il favorise la formation et l’intégration des salariés intérimaires et offre aux seniors de nouvelles perspectives de diversification de parcours.
Le PRISME fera à cette occasion des propositions relatives à l’accompagnement qui pourrait être réalisé dans le cadre du parcours d’intégration d’un jeune recruté en contrat de génération.
Sécurisation des parcours, redressement productif, rémunération, …: terrains d’expertise des agences d’emploi

Dans la perspective des autres tables-rondes prévues lors de cette conférence sociale, le PRISME souhaite également rappeler l’expertise des agences d’emploi en matière de sécurisation des parcours professionnels.
Formation

- 230 000 actions de formations opérationnelles réalisées en 2011 au profit des salariés intérimaires leur permettant de développer leurs compétences et donc leur employabilité.
- 16 500 formations en alternance financées par le FAF.TT l’an dernier, dont la moitié a bénéficié à des demandeurs d’emploi. Avec des taux d’insertion dans l’emploi 6 mois après la fin du contrat compris entre 60% et 76%, ces dispositifs démontrent leur capacité à favoriser la construction de parcours sécurisés répondant aux besoins en compétences des entreprises.
Redressement productif
- Grâce à un maillage étroit de l’ensemble du territoire et une organisation en réseau, les agences d’emploi sont à l’écoute des attentes des entreprises;
- 83% des entreprises utilisatrices estiment que l’intérim leur permet de faire face à des surcroits périodiques d’activité et 31% considèrent qu’elles peuvent ainsi anticiper leurs difficultés à prévoir l’activité (source: Bilan économique et social 2011, PRISME).
Rémunération: l’égalité de traitement, instituée au profit du salarié intérimaire, lui permet de bénéficier d’une rémunération juste et efficace, contrairement à d’autres pays européens.
- Égalité professionnelle: depuis 2005, le PRISME s’est engagé en faveur de la diversité et plus particulièrement de l’égalité hommes–femmes. Chaque jour, en proposant aux entreprises des candidatures qui reposent sur des compétences et non sur des critères discriminants (sexe, âge…), les agences d’emploi agissent en faveur de l’égalité d’accès à l’emploi.
Le PRISME s’est aussi engagé dans l’élaboration d’un diagnostic partagé avec les partenaires sociaux de la branche sur l’éventuelle inexistence d’inégalités.
« Nous avons la volonté de nous inscrire dans le débat gouvernemental, et de venir démontrer notre capacité à agir en faveur des candidats et des entreprises. La sécurisation des parcours professionnels et le développement de la compétitivité des entreprises sont nos champs de bataille quotidiens. Nous souhaitons que cette conférence soit un lieu de dialogue et d’échanges constructifs au service du développement de l’emploi, » conclut Arnaud de la Tour.
Contacts presse
- Agence Hopscotch: Laetitia de Combarieu, T: 01 58 65 00 34, ldecombarieu@hopscotch.fr, Cécilia Derrien, T: 01 58 65 01 25, cderrien@hopscotch.fr.