01 juillet 2012

Pôle emploi et la réforme du service public de l'emploi

Retour SommairePôle emploi et la réforme du service public de l'emploi: bilan et recommandations. Publié le 15/06/2011. Traitée par la Section du travail et de l'emploi. Rapporteur/Intervention: Daniel JAMME Daniel JAMME, Groupe CFDT.
La fusion de L'ANPE et du réseau opérationnel de l'assurance chômage constitue une étape décisive du processus de réforme du service public de l'emploi. Un peu plus de trois ans après la loi du 13 février 2008 relative au service public de l'emploi, le Conseil a souhaité dresser un premier bilan de la mise en oeuvre de cette réforme. Le Conseil formule aussi plusieurs recommandations qui portent sur les mesures à mettre en oeuvre afin d'améliorer la qualité et l'efficacité du service rendu aux usagers. outre une plus grande personnalisation du service et un nécessaire renforcement de l'accompagnement des demandeurs d'emploi, plusieurs propositions visent aussi à rénover la gouvernance et le pilotage du Pôle emploi afin que cette réforme puisse produire tous les effets attendus. Télécharger la note de synthèse. Télécharger l'avis complet.
La note de synthèse

Souvent envisagée mais longtemps différée, la création de Pôle emploi par la loi du 13 février 2008 relative à la réforme de l’organisation du service public de l’emploi constitue un changement majeur tant pour les usagers que pour les personnels du nouvel opérateur public.
En effet, un nouvel établissement public national, regroupant les missions et les moyens de l’ANPE et du réseau de l’assurance chômage, a été créé afin de prendre en charge à la fois le placement et l’indemnisation des demandeurs d’emploi.
Un peu plus de trois ans après la loi de 2008, le Conseil économique, social et environnemental a souhaité dresser un premier bilan de la mise en oeuvre de cette réforme dont le lancement est intervenu dans un contexte économique peu favorable.
Améliorer le service rendu aux usagers, tant auprès des demandeurs d’emploi que des entreprises, tel est l’objectif principal poursuivi par cette réforme. Au regard de l’objectif initial, il ressort des travaux conduits par le Conseil que cette évolution majeure du service public de l’emploi - qui n’a sans doute pas été accompagnée de moyens adaptés - ne s’est pas encore traduite par une amélioration significative du service rendu aux usagers. En particulier, le suivi et l’accompagnement des demandeurs d’emploi demeurent insuffisants, tandis que le service aux entreprises, en dépit de progrès réels, reste perfectible.
Alors que l’accompagnement des demandeurs d’emploi jusqu’à leur placement devait constituer une mission essentielle de Pôle emploi, les résultats observés apparaissent décevants. Des marges de progrès existent en matière de personnalisation du service rendu aux demandeurs d’emploi, de mobilisation des aides favorisant le retour à l’emploi, d’accès à la formation professionnelle et de stabilisation des dispositifs. Par ailleurs, l’efficacité du service public de l’emploi, mesurée en termes de retour à l’emploi des chômeurs, reste limitée. Dans un paysage institutionnel dispersé et cloisonné, Pôle emploi est appelé à jouer un rôle pivot afin de favoriser la coordination entre les multiples acteurs du service public de l’emploi. Les coopérations avec les missions locales, le réseau Cap emploi et les collectivités territoriales demeurent très insuffisantes.
LES P ROPOSITIONS D U CESE
Le Conseil, après avoir dressé un bilan de cette réforme, formule plusieurs recommandations qui portent sur
les mesures à mettre en oeuvre afin d’améliorer la qualité et l’efficacité du service rendu aux usagers. Outre une
plus grande personnalisation du service et un nécessaire renforcement de l’accompagnement des demandeurs
d’emploi, plusieurs propositions visent aussi à rénover la gouvernance et le pilotage de Pôle emploi afin que
cette réforme puisse produire tous les effets attendus.
RECOMMANDATIONS À PÔLE EMPLOI

Assurer un développement harmonieux des différents canaux d’accès
Garantir une réelle personnalisation du service rendu
Renforcer la différenciation des parcours d’accompagnement
Développer l’activité de prospection et de suivi des offres d’emploi
Amplifier l’aide au recrutement notamment en direction des PME/TPE
Améliorer la procédure et le service d’indemnisation
Mieux répondre aux préoccupations des usagers
Développer l’offre de service en matière de formation
Faciliter la mobilisation des droits individuels
Mobiliser davantage le recours aux contrats aidés et en alternance
Poursuivre la structuration du réseau sur la base du schéma-cible
Renforcer la coopération avec les autres acteurs du service public de l’emploi
Mieux prendre en compte les risques psychosociaux des agents
Engager une réflexion sur l’évolution des métiers
RECOMMANDATIONS AUX POUVOIRS PUBLICS

Intensifier l’effort de formation
Sanctuariser les crédits d’intervention en faveur des demandeurs d’emploi
Construire un portail d’information sur l’offre de formation disponible
Mieux articuler activités réduites, chômage partiel et formation
Accroître les moyens de Pôle emploi
Rénover la gouvernance de Pôle emploi
Repenser la gouvernance régionale
Revoir les indicateurs de performance de la convention tripartite. Télécharger la note de synthèse. Télécharger l'avis complet.

Back to Contents Employment center and the reform of public service employment: review and recommendations. Published on 15/06/2011. Answer by the Section of Labor and Employment. Rapporteur/Intervention: Daniel Daniel JAMME JAMME, CFDT Group. The merger of ANPE and the operational network of unemployment insurance is a crucial step in the reform process of public service employment. Just over three years after the Act of 13 February 2008 on public service employment, the Council wanted to take stock of the implementation of this reform. The Council also makes several recommendations concerning the measures to be implemented to improve the quality and efficiency of service to users. Also providing customized service and strengthen the support services necessary for job seekers, several proposals are also intended to renovate the governance and monitoring of the employment center so that this reform can produce all the expected effects. Download the note synthesis. Download the full review. More...

Posté par pcassuto à 22:01 - - Permalien [#]


ARCE

Afin de favoriser l’accompagnement et le maintien des jeunes dans l’emploi, l’accord national interprofessionnel du 11 juillet 2011 a mis en place, depuis le 15 mars 2012, un dispositif exceptionnel de soutien financier aux jeunes embauchés.
Ce dispositif s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans accédant à un emploi (CDI, CDD, contrats d’apprentissage, contrats de professionnalisation jeunes, CUI-CUE) et a pour objectif de les aider à couvrir les frais auxquels ils sont confrontés avant de percevoir leur premier salaire.
Cette aide financière concernera en particulier les frais liés à la mobilité, à la restauration, à la garde d’enfant et à l’achat de matériel ou de tenue vestimentaire.
Financée par l’assurance chômage par un redéploiement du montant de l’allocation reprise et création d’entreprise (ARCE), cette aide est mise en œuvre par Pôle Emploi, les Missions locales et l’APEC qui doivent apprécier la situation matérielle de l’intéressé qui aura signé son contrat de travail afin que ce dernier puisse le cas échéant bénéficier d’une aide financée sur ce dispositif.
Un avenant à l'accord d'application n°24 du 6 mai 2011 prévoit que du 15 mars 2012 au 31 décembre 2012 le montant de l’ARCE est égal à 45% du montant du reliquat des droits restant.
Η χρηματοδότηση αυτή θα καλύπτει ιδίως τις δαπάνες της κινητικότητας, την αποκατάσταση, τη φροντίδα των παιδιών και την αγορά εξοπλισμού ή φόρεμα.
Χρηματοδότηση από την ασφάλιση κατά της ανεργίας μέσω της ανακατανομής των δικαιωμάτων αποκατάστασης και της δημιουργίας επιχειρήσεων (ARCE), η βοήθεια αυτή υλοποιείται από το κέντρο εργασίας, τις τοπικές αποστολές και ΟΣΑΕ πρέπει να αξιολογήσουν την κατάσταση του υλικού πρόσωπο που έχει υπογράψει τη σύμβαση εργασίας του, έτσι ώστε να μπορεί αν χρειάζεται να υποστηρίζεται από τη συσκευή αυτή υποστηρίζεται
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 21:39 - - Permalien [#]

Un nouvel indicateur pour les portefeuilles de demandeurs d’emploi

communiqué taille de portefeuille - CorporateLa notion de « portefeuille de demandeurs d’emploi » est apparue en 2006 avec le rattachement de chaque demandeur d’emploi à un conseiller référent, interlocuteur privilégié pour le demandeur. La convention tripartite 2012-2014, conforte le principe du rattachement de chaque demandeur d’emploi à un conseiller référent, et donc à un « portefeuille ».
L’indicateur utilisé aujourd’hui est calculé en faisant le ratio entre:

- le nombre de demandeurs d’emploi suivis en interne par Pôle emploi c'est-à-dire de catégorie A et B ayant plus de 4 mois d’ancienneté
- et le nombre de « portefeuilles » enregistrés dans les outils de pilotage de Pôle emploi.
Cet indicateur s’élève aujourd’hui à 125. Il s’agit d’une moyenne nationale recouvrant des situations différentes selon les bassins d’emploi.
Même si l’indicateur utilisé actuellement n’est pas en soi contestable, il rend imparfaitement compte de la réalité opérationnelle à laquelle sont confrontés les conseillers. Plusieurs facteurs contribuent en effet à minorer la taille moyenne des « portefeuilles » des conseillers:
- certains des « portefeuilles » recensés sont suivis par des encadrants (publics aux situations particulièrement complexes, suivi de demandeurs en attente d’affectation définitive à un conseiller référent…)
- d’autres « portefeuilles » sont attribués à des conseillers à temps partiel ou à des conseillers polyvalents qui répartissent leur temps de travail à la fois sur l’indemnisation et le placement et qui ont en conséquence des « portefeuilles » de taille plus réduite
- d’autres enfin sont très spécifiques et représentent une charge plus faible pour les conseillers qui en ont la responsabilité: « portefeuilles » rassemblant certaines catégories de demandeurs ne nécessitant pas ou plus de suivi personnalisé régulier (demandeurs d’emploi en instance d’entrer en formation ou de reprendre un emploi par exemple).
L’objectif du nouvel indicateur est de mieux rendre compte du nombre de demandeurs d’emploi suivis par les conseillers et ainsi de la charge correspondante.
Même s’il n’existe pas de mesure idéale de la charge de travail du conseiller, tant il est difficile de prendre en compte les aspects qualitatifs de la composition des « portefeuilles », ainsi que l’ensemble des activités du conseiller (accueil, relation entreprise, gestion des droits des allocataires…), l’introduction du nouvel indicateur introduit des progrès notables.
Le calcul du nouvel indicateur est le suivant:

Le numérateur est identique: le nombre de demandeurs d’emploi suivis en interne par Pôle emploi c'est-à-dire de catégorie A et B ayant plus de 4 mois d’ancienneté.
Au dénominateur, le nombre de « portefeuilles » est remplacé par le nombre d’agents pourvus d’un « portefeuille de demandeurs d’emploi » mesuré en équivalent temps plein.
Cet indicateur s’élève aujourd’hui à 161.

communiqué taille de portefeuille - Corporate The concept of "portfolio of job seekers' appeared in 2006 with the incorporation of each job seeker referral to a counselor, contact person for the applicant. The tripartite agreement 2012-2014, confirms the matching principle of every applicant for employment referral to a counselor, and thus a "portfolio".
The indicator is now calculated as the ratio:

- The number of job seekers followed by in-house employment center that is to say, Class A and B having more than 4 months old

- And the number of "portfolios" recorded in the management tools of employment center.

The indicator now stands at 125.
This is a national average covering different situations according to the employment areas. More...

Posté par pcassuto à 21:18 - - Permalien [#]

Salariés, demandeurs d’emploi, construisez votre projet avec nous

cartouche slogan généralisteUniformation a mis en place un nouveau service de conseil, d’information et d’accompagnement pour vous aider à construire votre parcours professionnel.
L’économie sociale, c’est une centaine de métiers spécifiques, une palette bien plus large de métiers transverses et des milliers de création d’emplois chaque année.
Vous pensez Formation? Vous souhaitez trouver votre voie professionnelle? Vous aimeriez exercer un métier au contact des autres ou pour les autres? Vous voulez vous reconvertir?
Sur simple appel et au coût d’une communication locale, notre équipe vous accompagne et vous aide à identifier les possibilités qui s’offrent à vous.
Elle saura répondre à vos questions et vous conseiller sur:
    Les métiers de l’économie sociale, de l’habitat social et de la protection sociale
    Les domaines d’activité
    Vos choix d’orientation
    L’offre de formation disponible
    Les dispositifs de formation
    Les financements possibles
    Les diplômes
Alors n’hésitez plus une seconde, appelez-nous au 0 820 209 210 (les lundis, mercredis et vendredis matins de 9h00 à 12h00 et du lundi au vendredi de 14h00 à 16h45).
A partir de septembre, des échanges thématiques* en temps réel sur le Net sont organisés, ainsi que des permanences d’accueil, à heures fixes, dans un premier temps sur Paris.
Renseignez-vous à ce même numéro.
Prochainement également, à partir de cette page, un accès direct à des fiches Métiers et à une Foire aux questions.
* Chats sur le congé formation des CDD, des CDI, le DIF portable, la Préparation opérationnelle à l’emploi (POE)…
cartouche slogan généraliste Uniformation has established a new advisory service, information and support to help you build your career.
The social economy is a hundred specific occupations, a much wider range of trades and cross thousands of jobs each year.

Training you think?
Want to find your career path? Want to do a job from others or for others? You want to convert?
On call and the cost of a local call, our team supports you and helps you identify the options available to you
. More...

Posté par pcassuto à 19:30 - - Permalien [#]

Mettre en place une action de formation interne

Organisée par un établissement au bénéfice exclusif de ses salariés et dispensée par un ou plusieurs de ses salariés, la formation interne peut être mise en œuvre au titre du Plan de formation ou du DIF pour des actions courtes ou longues.
Les actions organisées au titre des périodes ou des contrats de professionnalisation peuvent également se dérouler en interne à condition de constituer un service de formation interne. Ce service doit disposer de moyens dédiés et identifiés en personnel et en locaux.
Toutes les actions réalisées dans le cadre de la formation interne doivent remplir les conditions habituelles de prise en charge. Cependant, l’établissement n’a pas besoin de disposer d’un numéro de déclaration d’activité, ni d’établir le bilan pédagogique et financier s’il n’intervient qu’auprès des salariés de la même entité juridique (par « entité juridique », on entend un établissement remplissant la DADS, si l’entreprise compte moins de 10 salariés, ou la 2483 pour déclarer sa participation au développement de la formation professionnelle continue).
La mise en œuvre
Le CV du formateur
Le contrat du formateur
L’information des instances représentatives du personnel
Διοργανώνεται από ένα θεσμικό όργανο για το αποκλειστικό όφελος των εργαζομένων της και που παρέχονται από έναν ή περισσότερους από τους υπαλλήλους της, ενδοεπιχειρησιακής κατάρτισης μπορούν να υλοποιηθούν στο πλαίσιο του σχεδίου κατάρτισης ή των δράσεων DIF για μικρό ή μεγάλο.
Οι δράσεις στο πλαίσιο συμβάσεων ή περιόδους κατάρτισης μπορεί επίσης να εμφανιστεί στο εσωτερικό της να αποτελέσει προϋπόθεση της συνεχούς επιμόρφωσης.
Αυτή η υπηρεσία πρέπει να διαθέτουν επαρκείς αφιερωμένη και προσδιόρισε το προσωπικό και εγκαταστάσεις. Όλες οι δράσεις που πραγματοποιούνται στο πλαίσιο της εσωτερικής εκπαίδευσης πρέπει να πληροί το επίπεδο της περίθαλψης. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 19:23 - - Permalien [#]


Un nouvel ADEC de 19,3 millions d'euros pour le FAF.TT

Un nouvel ADEC de 19,3 millions d'euros pour le FAF.TT pour la période 2012-2013
L’Adec, qui prendra effet au 1er juillet 2012, comporte plusieurs volets:
• Formation: 1 800 salariés intérimaires seront formés dans le cadre de 180 opérations collectives de formation. Les bénéficiaires seront des intérimaires sans qualification ou titulaires d’un premier niveau de qualification. Un tiers de ces opérations devront concerner des jeunes de moins de 26 ans. 180 salariés permanents seront formés à l’accompagnement professionnel des intérimaires en agence.
• Animation du dispositif: deux chargés de missions seront recrutés pour animer le dispositif en appui des conseillers en région du FAF.TT.
• Diagnostic territorial: il sera réalisé en collaboration avec les Direccte, qui seront invitées à toutes les réunions sur les territoires.
• Evaluation quantitative et qualitative des actions, suivi de l’insertion professionnelle des bénéficiaires et évaluation des partenariats locaux mis en œuvre.
Les différents financements sont répartis de la manière suivante:
• 11,6 millions € sont apportés par le FAF.TT (60%)
• 3,7 millions € par les ETT (19%)
• 4 millions € par l’Etat (21%).
ADEC of a new € 19.3 million for FAF.TT for 2012-2013
The Adec, which will take effect from 1 July 2012, has several components:

• Training: 1 800 temporary employees will be trained through 180 training collective operations
. More...

Posté par pcassuto à 19:17 - - Permalien [#]

La formation professionnelle au cœur de l’actualité

Nomination d'un ministre délégué, conférence sociale de juillet et les 10 ans du salon Planète PME? Un point commun, la formation professionnelle. Au cœur de l'actualité, la formation s'ancre définitivement comme un axe prioritaire des politiques publiques.
AGEFOS PME, acteur majeur du développement de la formation en France, s'inscrit pleinement dans cette évolution et comme depuis 2003, mobilisera son réseau lors du salon Planète PME, le 28 juin prochain, pour répondre aux questions et besoins des chefs d'entreprise tout au long de cette journée.
Travail, emploi et formation: même combat

La nomination d'un ministre délégué à la formation professionnelle, Thierry Repentin, 49 ans, Sénateur PS de la Savoie, est le premier signe fort envoyé par le nouveau gouvernement à tous les acteurs de la formation professionnelle continue. Autre fait notable, la confirmation par le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, dans un courrier le 18 juin dernier, de la tenue d'une table-ronde dédiée à la formation lors de la conférence sociale des 9 et 10 juillet prochains: « Développer les compétences et la formation professionnelle tout au long de la vie » est le thème de cette table-ronde formation qui se déroulera au CESE. Les décisions qui seront prises par les partenaires sociaux, en accord avec l’État et les Régions, seront mises en œuvre par AGEFOS PME. Pour Jean-Philippe Leroy et Philippe Rosay, Présidents AGEFOS PME: « Nous suivons de près les premiers pas du nouveau pouvoir en place sur la thématique de la formation. Les enjeux de la formation s'affirment et pour nous, qui travaillons quotidiennement et au plus près des entreprises et des territoires pour développer la formation, c'est une étape d'écoute et de dialogue importante avec les partenaires sociaux. Au-delà de la formation, la conférence sociale sera pour nous l'occasion de suivre les thématiques qui nous concernent comme l'emploi et l'égalité hommes-femmes par exemple. Nous sommes confiants dans la place centrale que joue et devra jouer la formation dans notre système économique et serons vigilants pour anticiper de futures orientations stratégiques »10 ans de formation pour les TPE-PME
En tant que partenaire historique, depuis 2003, AGEFOS PME se mobilise, une nouvelle fois activement, aux côtés de la CGPME, pour les 10 ans de Planète PME, le 28 juin prochain au Palais des Congrès de Paris.
Durant cette édition exceptionnelle, rejoignez AGEFOS PME pour de nombreuses rencontres et échanges avec tous les acteurs clés des TPE-PME, chefs d’entreprise en tête. A cette occasion, Philippe Rosay, Vice-président AGEFOS PME, interviendra à l’atelier sur « Les dispositifs de formation au service de l'emploi », 14h30, salle de conférence 1. Lors de ce rendez-vous incontournable des patrons de TPE-PME, retrouvez également AGEFOS PME sur le stand n°12, pour rencontrer Franck Provost, Président du Conseil National des Entreprises de Coiffure et PDG de Provalliance, et les professionnels de l’alimentation de détail (Crémiers-fromagers, épicerie, cavistes, détaillants en produits biologiques et primeurs) réunis au sein de l’AFFLEC. AGEFOS PME met à l’honneur les nouveaux secteurs et branches professionnelles qui l’ont rejointe. C’est une occasion unique de bénéficier, avec Franck Provost, des conseils de professionnels de la coiffure et de poser, en tant que chef d'entreprise, toutes vos questions de formation et de financement aux conseillers AGEFOS PME lors de rendez-vous d’affaires. En savoir plus sur Planète PME.
Διορισμός Υπουργού, κοινωνική διάσκεψη τον Ιούλιο και 10 χρόνια Planète ΜΜΕ; Μια κοινή, την επαγγελματική κατάρτιση. Στο επίκεντρο της επικαιρότητας, η κατάρτιση έχει αγκυροβολήσει μόνιμα ως προτεραιότητα της δημόσιας πολιτικής.
AGEFOS ΜΜΕ, μια σημαντική ανάπτυξη της κατάρτισης στη Γαλλία, είναι πλήρως σε αυτές τις εξελίξεις και, όπως από το 2003, θα μόχλευσης του δικτύου της στην επίδειξη Planète PME στις 28 Ιουνίου, για να απαντήσει στις ερωτήσεις και τις ανάγκες των επιχειρηματιών τη διάρκεια της ημέρας
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 19:10 - - Permalien [#]

Hommage à Olivier Ferrand par Terra Nova

TerraNova logoC'est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition d'Olivier Ferrand, à l'âge de 42 ans.
C'est un choc douloureux pour tous ceux qui l'ont connu et une grande perte pour la vie politique française. Passionné par la confrontation des idées, dévoué à l’action publique, il croyait aux vertus du débat. Animé par la volonté de faire progresser la France au service des Français, sa disparition survient alors qu'il avait encore tant à donner. Alors que les électeurs de sa circonscription des Bouches-du-Rhône, dans sa ville, venaient de lui accorder leur confiance après une formidable campagne de proximité riche en débats et en idées, elle prive le parlement de sa voix qui aurait davantage porté encore.
Terra Nova restera son œuvre, un legs précieux à la société française. C’est un projet fou qu'il aura porté avec énergie, à l'heure où les progressistes avaient tant besoin de rénover leurs méthodes, leurs idées. Il en aura fait une institution installée et reconnue, un lieu de rencontres, un pont salutaire entre le monde politique et toutes les composantes de la société civile - intellectuels, universitaires, responsables syndicaux, associatifs, entrepreneurs et acteurs du monde de l’entreprise  - capable de promouvoir les idées les plus neuves.
Toutes nos pensées vont à sa femme, Carole, sa fille, sa famille et tous ses proches.
TerraNova logo It is with great sadness that we learned of the death of Olivier Ferrand, at the age of 42 years.
It is a painful shock to all who knew him and a great loss to French politics.
Fascinated by the confrontation of ideas, dedicated to public action, he believed in the virtues of the debate. Driven by the desire to advance France in French service, his death occurred while he was still so much to give. While his constituents in the Bouches-du-Rhone, in his city, came to give him their confidence after a great campaign near full of debate and ideas, it would deprive the parliament of his voice that would have increased even more. More...

Posté par pcassuto à 18:47 - - Permalien [#]

Le Crédit Impôt Recherche - un élément clé de l’attractivité française

http://www.institutmontaigne.org/desideespourdemain/themes/default-3cols-fixes/css/img/bannieres/banner_156_27.gifPar Lucie Piolot. Selon le dernier baromètre sur l’attractivité de la France réalisé par Ernst & Young , l’année 2011 marque un léger recul de notre pays. Avec 540 projets d’implantations internationales, la France reste néanmoins le troisième pays d’accueil européen derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. Cette étude est pour l’Institut Montaigne l’occasion de revenir sur les facteurs de l’attractivité de la France et parmi eux sur le Crédit Impôt Recherche (CIR).
L’attractivité de la France pour la R&D diminue en 2011

En 2011, la France obtient la troisième place européenne des pays ayant attiré le plus d’implantations internationales. Elle se classe au même niveau dans le domaine de la recherche et développement, ayant attiré 29 projets de R&D d’investissements étrangers. C’est cependant 16 de moins qu’en 2010. Ce résultat relativement décevant est notamment la conséquence d’une raréfaction des projets de R&D en Europe et particulièrement en France.
Pourtant, 70% des investisseurs étrangers considèrent que la France est un site d’implantation globalement satisfaisant. Parmi les facteurs du succès, le "package innovation" français, composé des investissements d’avenir, de la réforme des campus universitaires et du crédit impôt recherche.
Le CIR : un marqueur reconnu par les investisseurs étrangers

Le crédit impôt recherche constitue une aide à l’innovation dont l’efficacité est désormais bien établie. Créé par l’Etat en 1983 pour soutenir l’effort de recherche et de développement des entreprises, le CIR a rapidement connu une montée en puissance: son montant est estimé à 5,27 milliards d’euros dans le projet de loi de finances 2012 et bénéficie à 75% au secteur industriel. Selon le rapport de l’Inspection générale des finances de 2010, le CIR remplit bien son objectif: chaque euro versé au titre du CIR se traduit par au moins un euro de dépenses supplémentaires privées.
Selon le baromètre Ernst & Young, 20% des investisseurs interrogés considèrent que le soutien public à l’innovation constitue un des atouts qui permettront à la France de renforcer son rôle dans l’économie mondiale. Pour 56% d’entre eux, le pays doit accorder davantage de soutien à la recherche et à l’innovation pour s’adapter à la mondialisation.
Maintenir le CIR pour développer l’attractivité de la France

Les initiatives françaises pour soutenir l’innovation sont donc clefs en matière d’attractivité, au même titre que l’accessibilité internationale, le niveau d’enseignement et les spécificités sectorielles fortes (aéronautique, biotechnologies, luxe etc.).
Dans ses récentes contributions au débat public, l’Institut Montaigne a déjà appelé au maintien du crédit impôt recherche. Le CIR attire les grands groupes, susceptibles de développer un écosystème innovant et de structurer de véritables filières industrielles. Conforter et stabiliser le CIR constitue donc un élément essentiel dans le développement de notre attractivité internationale, génératrice d’emplois et de croissance.
Aller plus loin:

- Financement des entreprises: propositions pour la présidentielle, mars 2012.
- De la naissance à la croissance: comment développer nos PME, juin 2011.
Με Lucie Piolot. Σύμφωνα με την τελευταία έρευνα σχετικά με την ελκυστικότητα της Γαλλίας που πραγματοποίησε η Ernst & Young, 2011 σηματοδοτεί μια μικρή πτώση στη χώρα μας. 540 έργα με διεθνείς δραστηριότητες, η Γαλλία παραμένει η τρίτη χώρα υποδοχής στην Ευρώπη μετά τη Βρετανία και τη Γερμανία. Αυτή η μελέτη είναι για την ευκαιρία Institut Montaigne να επανεξετάσει τους παράγοντες για την ελκυστικότητα της Γαλλίας και μεταξύ τους πιστώσεως φόρου λόγω έρευνας (CIR). Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 18:40 - - Permalien [#]

Recrutez vos futurs collaborateurs en apprentissage

En prévision de la rentrée 2012, la Région lance une campagne en faveur de l’apprentissage auprès d’une cible double: les jeunes et les entreprises.
L’apprentissage, c’est quoi? Une formation en alternance à la fois théorique et pratique au sein d’un centre de formation et au sein d’une entreprise. Elle permet ainsi d'accéder à un enseignement théorique doublé d'une expérience professionnelle. Cette année encore beaucoup de jeunes pourraient avoir des difficultés à trouver une entreprise pour les accueillir. Pourtant, les statistiques le montrent: futurs collaborateurs appréciés des professionnels voire repreneurs de TPE (très petites entreprises), les apprentis sont l’avenir de nombreuses entreprises.
Une campagne de valorisation

La Région se mobilise en faveur de l’apprentissage et fonde sa campagne sur un double objectif: inciter les jeunes à s’engager dans une formation professionnelle et inviter les entreprises bretonnes à recruter des apprentis. En Bretagne, 38 centres de formation d’apprentis forment des jeunes en alternance à plus de 270 métiers, dans presque tous les secteurs. Ils sont ainsi chaque année plus de 18 000 à choisir cette voie pour préparer, en deux ou trois ans, un CAP, un bac professionnel, un BTS, une licence pro, un master ou un diplôme d’ingénieur.
Une politique régionale en faveur de l'apprentissage
Dans le cadre de sa politique pour la formation professionnelle, la Région Bretagne a choisi de miser sur l’apprentissage.

En savoir plus sur les aides régionales:

Les aides régionales aux apprentis

Les aides régionales aux employeurs

Les aides régionales aux centres de formation d'apprentis

Lire la politique de la Région en faveur de l'apprentissage

Télécharger le kit de communication:
Article, Visuel "Apprentis sorciers", Visuel "Maîtres de l'univers", Affiche "Apprentis sorciers", Affiche "Maîtres de l'univers", Affiche à personnaliser.
In preparation for the 2012 school year, the Region is launching a campaign for apprenticeship for a dual target: young people and businesses.
Learning, what is it?
A sandwich course in both theory and practice in a training center and within a company. It allows access to a theoretical doubling of professional experience. Again this year many young people may have trouble finding a company to accommodate them. Yet statistics show: future employees appreciated by business buyers or TPE (very small), apprentices are the future of many businesses. More...

Posté par pcassuto à 18:23 - - Permalien [#]