12 juin 2012

Fonctionnaires - quels droits pour se former

Aller a la home de France 5Développer de nouvelles compétences, changer de fonction, préparer un concours, faire valider son expérience: les agents de la fonction publique ont à leur disposition toute une palette d’outils pour se former au cours de leur vie professionnelle.    
Formation: vous avez besoin de renseignements ? Adressez-vous à la rédactrice en chef de France 5 emploi
.

La loi relative à la modernisation de la fonction publique, en vigueur depuis le 3 février 2007, introduit de nouveaux droits à la formation pour les agents des trois fonctions publiques (Etat, hospitalière, territoriale). Des dispositifs qui viennent s'ajouter à ceux déjà existants.
Ce qui change
- Le plan de formation

Chaque administration doit désormais définir, chaque année, un plan de formation organisé en deux parties.
La première comprend les formations relatives à "l'adaptation au poste" et à l' "évolution des métiers" ainsi que celles suivies au titre de l' "acquisition de nouvelles compétences".
La seconde partie regroupe les formations de préparation aux concours et examens professionnels, les congés de formation professionnelle, les bilans professionnels et les congés pour Validation des acquis de l'expérience (VAE).
Ces formations peuvent être prescrites par la hiérarchie du fonctionnaire ou à l'initiative de l'agent en accord avec son administration.
- Le droit individuel à la formation (DIF)

A l'instar des salariés du privé, les fonctionnaires peuvent bénéficier d'un droit individuel à la formation annuel de 20 heures cumulables sur une durée de six ans. Le DIF est mis en oeuvre à l'initiative de l'agent avec l'accord de son administration. Il est limité aux seules formations présentant une utilité professionnelle directe pour l'administration dont relève le fonctionnaire. Ce droit est transférable en cas de mutation ou de changement d'administration ou d'employeur public.
- La période de professionnalisation

L'objectif est de former des catégories ciblées de fonctionnaires (en reprise d'activité, en reconversion ...) à l'évolution des méthodes et des techniques de leur métier, à favoriser leur accès à un emploi exigeant des compétences nouvelles ou à changer de poste. Les périodes de professionnalisation comportent des actions de formation en alternance d'une durée maximale de six mois.
- Bilan professionnel, VAE et entretien de carrière

Deux nouveaux congés sont institués par la loi : un congé pour Validation des acquis de l'expérience (VAE) de 24 heures et le congé pour bilan de compétences de 24 heures. Un entretien de carrière est créé pour tout agent public après 5 ans de services et d'un bilan de carrière après 15 ans d'ancienneté.
Enfin, les fonctionnaires pourront aborder lors d'un entretien de formation avec leur supérieur hiérarchique leurs perspectives professionnelles et personnelles, et leurs éventuels besoins en formation.
Ce qui reste
- Le congé de formation professionnelle

Il permet aux fonctionnaires de parfaire leur formation personnelle par le biais de stages de formation à caractère professionnel ou personnel qui ne leur sont pas proposés par leur administration. Les agents publics peuvent également suivre dans le cadre de ce congé des formations organisées ou agréées par l'Administration en vue de préparer un concours administratif. La durée maximale du congé de formation professionnelle est de trois années utilisables en une seule fois ou réparti tout au long de la carrière de l'agent.
- Le congé de formation-mobilité des fonctionnaires de l'Etat

D'une durée de six mois maximum, ce congé permet aux agents publics d'Etat qui souhaitent exercer de nouvelles fonctions dans un autre corps de même niveau et classé dans la même catégorie (A, B, C) de bénéficier d'une formation professionnelle adaptée à leur besoin.
En savoir plus
- Le site du ministère de la Fonction publique: à consulter, le "tableau récapitulatif des nouveaux outils de la formation professionnelle" dans la fonction publique.
Choďte do domu Francúzsku 5Rozvíjať nové zručnosti, meniť pracovné miesta, pripravte sa na súťaže, overiť jej skúsenosť: štátni úradníci majú k dispozícii celý rad nástrojov pre tréning počas ich pracovného života.
Školenie: Potrebujete informácie? Prosím, kontaktujte editor France 5. miesto.

Zákon o modernizácii verejnej správy, efektívny 03.02.2007, zavádza nové právo na vzdelávanie pre úradníkov zo všetkých troch vetiev: štátne nemocnice, teritoriálne).
Zariadenie okrem už existujúce. Viac...

Posté par pcassuto à 23:09 - - Permalien [#]


L’ASSPRO s’inquiète des dépenses du Service Public de l’Emploi

Les partenaires sociaux de l’association nationale pour la formation professionnelle des adultes viennent de publier des éléments d’audit concernant des dépenses surprenantes de la part d’une organisation membre du Service Public de l’Emploi.
L’AFPA fait partie du SPE au même titre que Pôle emploi, les Direccte (ministère du travail) ou les Greta. Elle organise  des prestations de formation. L’association est très implantée en Pays de la Loire et notamment à St Herblain et St Nazaire.
Selon la CGT, « pendant que le personnel n’en finissait plus de se serrer la ceinture, le directeur général Philippe Caïla et son équipe engageaient sans la moindre retenue des dépenses souvent somptuaires et n’ayant qu’un rapport très lointain avec l’activité de l’AFPA. » et de citer:
« Le Comité d’audit fait également état d’« abonnements » concernant le directeur général et son entourage direct:
    * une adhésion à l’Automobile Club de France au nom du directeur général: 3 500 € d’entrée + 478 € de cotisation,
    * un abonnement au forum francophone des affaires au nom du directeur général: 5 900 €,
    * une adhésion au club LCI au nom du directeur général: 3 588 € pour une adhésion au club « Entreprises » de l’AROP (Association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris) au nom du directeur général: 3 500 €.
L’organisation syndicale attire l’attention sur les dépenses de cabinets de consultants:
« Si on rapporte le montant des honoraires payés  pour le seul cabinet international OC&C au nombre de jours travaillés, on arrive à 25000 € par jour en moyenne! Pour quel bénéfice concret?  
L’ASSPRO s’inquiète de cette situation alors que sur le terrain les associations, qui ne sont pas, elles, membres du prestigieux Service Public de l’Emploi, œuvrent pour l’emploi et opèrent dans le plus grand dénuement. Source: http://cgtafpa.org/.

The social partners of the National Association for Adult Vocational Training has just published elements for audit expenses surprising from a member organization of the Public Employment Service.
The AFPA is part of the PES as well as employment center, the Direccte (labor department) or Greta. It organizes training services. The association is located in Pays de la Loire and especially in St Herblain and St Nazaire. More...

Posté par pcassuto à 22:55 - - Permalien [#]

Online seminar at Stanford on conditinoal cash transfer programmes and access to education

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/174887_161806250531786_2075947517_q.jpgBy Marielk. The Working Group Current Trends in Brazilian Education, in cooperation with the Center for Latin American Studies and the Lemann Center for Educational Entrepreneurship and Innovation in Brazil, is holding an open seminar at Stanford that will also be available online. The seminar is titled “The Impact of Conditional Cash Transfer Programs on Education“, and it will be held on June 2nd at 9:30 am to 11:00 am (California Time) (equals 18:30 CEST).
The main focus is on the implications of Conditional Cash Transfer (CCT) Programs on access to education in Latin American countries. Conditional Cash Transfer Programs refer to initiatives that create a link between individual behaviour and the rights for receiving benefits/welfare from the state. During this seminar, the focus will be on the relationship between this type of programmes and access to education.
The seminar and debate will be coordinated by Stanford School of Education professor Eric Bettinger, and features contributions from two guests. The researcher and former Vice-Minister of Social Development in Brazil Rômulo Paes de Sousa will talk about the Bolsa Família program and its potentials as an effective educational policy. The former president of Peru Alejandro Toledo will discuss the challenges and outcomes of the program Juntos on the Peruvian education. You can register to the online webinar here.

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]