http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpgPar Olivier Rollot. Des classements il y en a beaucoup – beaucoup trop ? – mais pour autant la dernière livraison du Financial Times en matière d’executive education – enseignement pour les cadres – mérite le détour tant elle met en avant des acteurs venus du monde entier. Lire à ce propos le passionnant article de Della Bradshaw, la responsable des classements du FT.
Premier enseignement: la Suisse domine dorénavant la planète business.
Après l’université de Saint-Gallen pour son master en management l’IMD de Lausanne prend en effet la première place en e-education pour la première fois. Si on se rappelle que dans le classement de Shangaï la première institution européenne hors Royaume-Uni est le Swiss Federal Institute of Technology de Zurich on mesure à quel point l’excellence à la suisse s’impose peu à peu!
Pour autant on retrouve juste derrière l’institution suisse de grands acteurs américains que sont Harvard (2ème), Thunderbird (3ème), Darden (5ème) et Booth (6ème). Quatre américains en rangs serrés donc mais de plus en plus challengés par les grandes écoles espagnole (l’Iese et 4ème, l’Esade 12ème) et bien sûr françaises (pour une fois devant HEC, l’Essec est 7ème, HEC 9ème, l’Insead 10ème). Toutes les trois en hausse avec même 7 places de gagnées en deux ans pour l’Insead.
Si les Européens challengent les Américains, ils risquent d’être bientôt challengés par des établissements venus du monde entier. Qu’ils soient brésiliens (premier représentant des pays émergents, Fundaçao don Cabral est 17ème), Coréen (Kaist College of Business est 28ème), Chinois (Ceibs est 29ème), Colombien (l’université de Los Andes en 32ème) ou encore d’Afrique du Sud (l’université de Pretoria se classe à la 47ème place). Un monde de l’e-éducation de plus en plus ouvert donc et dans lequel nombre d’établissements français perdent des plumes (-2 place pour ESCP Europe en 3 ans, – 6 pour l’Edhec, -2 pour l’EM Lyon et l’EM Grenoble). Eh oui, sur la planète éducation comme sur toute la planète il faut bien faire de la place aux nouveaux entrants… Voir le classement.
Table notes: Although the headline ranking figures show changes in the data year to year, the pattern of clustering among the schools is equally significant. Some 280 points separate the top school from the school ranked number 65. The top 15 schools, from IMD to University of Oxford: Saïd, form the elite group of providers of open enrolment programmes. The second group runs from University of Michigan: Ross to EMLyon Business School, ranked 52. Some 140 points separate these two schools. The third group is headed by Nova School of Business and Economics. Download this view as a PDF, Output this view to Excel.

http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpg ~ ~ V Týždeň Olivier Rollot budúce triedy je veľa - príliš veľa? - Zatiaľ posledná dodávka vo Financial Times vzdelávania vedúcich pracovníkov - vzdelávanie pre manažérov - stojí za to pozrieť, ako to ukazuje hráčov z celého sveta. Prečítajte si o tejto vzrušujúcej na článku o Della Bradshaw, hlava FT rebríčka. Viac...