http://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2011/03/ARF-RVB.jpgL’Association des Régions de France (ARF) se félicite que le rapport Larcher qui vient d’être rendu public rejoigne ses principales propositions sur l’amélioration du système de la formation professionnelle, mais regrette qu’il reste à mi-chemin.
Les Régions saluent la démarche pragmatique du rapporteur qui vise à proposer une amélioration de l’efficacité globale de la formation, plutôt qu’une énième réforme de la formation professionnelle.  Parmi les propositions utiles, l’ARF relève principalement:
- la nécessité d’une meilleure coordination des acteurs au niveau régional, que ce soit  sur l’orientation ou la formation, avec la mise en place d’une démarche territoriale conjointe entre l’Etat, les Régions, les Départements, et les partenaires sociaux. Cette coordination est indispensable mais, pour être pleinement efficace, elle doit s’accompagner d’un véritable pilotage confié aux Régions sur l’ensemble de la chaîne orientation/formation/emploi, en lien avec le développement économique.
- la création d’un pacte de réussite professionnelle, avec une offre de formation qualifiante et certifiante pour les jeunes sans qualification. Cette idée rejoint la préoccupation des Régions de mettre la priorité sur ces jeunes et de leur offrir de véritables parcours de formation conduisant à l’emploi.
- la mise en place de fonds régionaux de sécurisation des transitions professionnelles. Au moment du vote de la Loi de 2009, les Régions s’étaient fortement émues d’avoir été écartées de la gouvernance du fonds de sécurisation des parcours professionnels, alors même que ce fonds porte sur la formation des demandeurs d’emplois, qui relève de leur compétence.  Cette proposition rejoint donc la position défendue par l’ARF et se trouve d’ailleurs déjà mise en œuvre en Paca.
- la nécessité de définir un cadre juridique du service d’intérêt Général (SIEG) de la formation professionnelle. Le détricotage actuel du service public de formation national, illustré par le très fort désengagement de l’Etat de tous les grands organismes de formation publics: AFPA, GRETA, CNAM, fait peser de grandes inquiétudes sur le maintien d’une offre de qualité, accessible dans les territoires et pour tous les publics.
La formation professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi n’est pas une marchandise comme les autres.
Les Régions ont besoin d’un cadre juridique sécurisé pour construire avec les acteurs un véritable service public de formation et une offre de formation répondant aux besoins des entreprises, des territoires et des personnes.
Au total, ce rapport, à rebours des intentions affichées par l’Etat en la matière, présente un constat et des pistes utiles pour l’avenir. Dans ce contexte, l’affirmation claire d’une responsabilité pleine et entière des Régions en matière de service public de la formation aurait dû être encore plus clairement affichée. C’est en effet la voie d’avenir, pour moderniser une politique publique supposant la coopération des acteurs, un lien constant et individualisé, sur le terrain, entre organismes, personnes formées et entreprises.
Plus que jamais, l’objectif est de simplifier et rendre plus efficient un système qui, à défaut, ne pourra être pleinement adapté aux objectifs qui lui sont assignés.
Voir aussi Formation professionnelle - pourquoi il faut tout changer, AFPA - le rapport Larcher désavoue la pratique gouvernementale de transformation en organisme concurentiel
, Le rapport de Gérard Larcher sur la formation professionnelle a été remis, Rapport Larcher - « Le droit à la promotion sociale est en panne», De la formation professionnelle continue à la formation tout au long de la vie, Les propositions de Gérard Larcher pour la formation professionnelle, Le rapport Larcher, Rapport LARCHER sur la formation, Les 26 Propositions du rapport Larcher, La mission de Gérard Larcher, Les 4 objectifs de la réforme de la formation confiée à G. Larcher, Six questions à Gérard Larcher, RAPPORT DE LA MISSION POUR LA FLEXICURITÉ.
http://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2011/03/ARF-RVB.jpg The Association of Regions of France (ARF) is pleased that the report Larcher newly released rejoin the main proposals on improving the system of vocational training, but regrets that it is halfway.
The regions welcome the pragmatic approach of the rapporteur is to propose an improvement of the overall effectiveness of training, rather than yet another reform of vocational training
.
See also Vocational training - why we must change everything, AFPA - Larcher report disavows the government practice of body transformation concurentiel, The report Gerard Larcher on vocational training was given, Larcher Report - "The right to social promotion is down ", from the continuing professional training throughout life, Gerard Larcher proposals for vocational training, the report Larcher, Larcher Report on training, the 26 proposals of the report Larcher, mission Gérard Larcher, the four objectives of the training reform entrusted to G. Larcher, Six questions to Gerard Larcher, MISSION REPORT FOR FLEXICURITY. More...