http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpgSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. Le 18 janvier le Président de la République (qui n’était pas encore officiellement candidat) annoçait (voir “Une réforme radicale de la formation professionnelle” en 2 mois!) annonçait qu’il avait confié à Gérard Larcher“une mission qu’il conduira auprès des syndicats de l’Education nationale, des régions, de l’ensemble des services de l’Etat, pour porter, sous deux mois, les bases d’une réforme radicale de la formation professionnelle dans notre pays”.
Comme beaucoup, malgré un inévitable septicisme sur la possibilité de faire un tel travail dans ce délai, malgré une interrogation sur la période choisie pour une telle mission et malgré une certaine ironie sur le fait que Laurent Wauquiez avait présenté sa loi comme la réforme tant attendue et enfin réalisée (ce que pour notre part nous avions analysé ici Formation professionnelle: vers une nouvelle réforme?), nous avons contribué, modestement, comme beaucoup d’autres à cette mission (voir Six questions à Gérard Larcher en charge d’une réforme radicale de la formation professionnelle).
Entretemps le Président de la République a enrichi, ou plutôt complexifié la débat, en agitant l’idée d’un référendum, aux questions d’ailleurs évolutives sur un sujet qui ne s’y prête guère (voir Un référendum sur les chômeurs, une façon de les désigner à la vindicte publique, et Le référendum, c’est pour prendre l’argent affecté à la formation des salariés et le consacrer à celle des chômeurs). Et le Premier Ministre a ajouté à la difficulté en mentionnant son intention de prendre les 31 milliards consacrés à la formation des salariés pour les affecter à la formation des chômeurs (voir Le référendum, c’est pour prendre l’argent affecté à la formation des salariés et le consacrer à celle des chômeurs).
Le 18 mars nous attendions le rapport.
Le 2 avril le Figaro annonçait la remise début avril. Le 5 avril nous l’attendons toujours. Il semble que le calendrier initial qui prévoyait une remise au Président de la République le 3 avril suivi d’une présentation à la presse le 5 avril n’ait pu être respecté, pour des raisons qu’on est obligé de supputer: s’agit-il juste d’additions de dernière minute comme on tente de la faire croire, ou comme cela est le plus probable d’un profond désaccord du commanditaire du rapport sur des propositions qui ne sont pas jugées assez radicales, Gérard Larcher ayant sans doute eu un certain souci que ces propositions ne soient pas totalement inapplicables, ayant fait savoir qu’il privilégierait la  voie des “ajustements opérationnels“.
Alors quand ce rapport sera-t-il rendu public? Ce n’est pas les site de l’Elysée qui peut nous renseigner car l’agenda du Président s’arrête au 23 mars, comme si depuis cette date, la candidat s’était totalement substitué au Président. Plus cette publication tarde, plus la vraie nature de ce rapport apparait: nous sommes à l’évidence dans la cas d’un rapport commandé par le Président et qui ne pourra servir que le candidat. A vrai dire, on s’en doutait un peu.
http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpg Na blogu Michaela Abhervé pre ekonomické alternatívy Dňa 18. januára prezident republiky (ktorý bol doteraz oficiálnym kandidátom) annoçait (pozri "radikálnej reformy odbornej prípravy" za dva mesiace!) oznámila, že má Gerard Larcher povedal "misiu, ktorá povedie k odborov školstva, kraja a všetkých štátnych útvarov na podporu, do dvoch mesiacov, základy pre radikálne reformy odborného vzdelávania v našej krajine."
Ako mnoho, aj napriek nevyhnutné skepsa o možnosti tejto práce v rámci tohto obdobia, a to aj napriek otáznik na zvolené obdobie tejto misie, a to aj napriek určitú iróniou k tomu, že Wauquiez predstavoval jeho právnych predpisov v dlhodobom oneskorených reforiem a nakoniec si uvedomil, (pre našej strany sme tu analyzovali Training: Na ceste k novej reforme), urobili sme skromný príspevok, rovnako ako mnoho iných v tejto misii (pozri Šesť otázok Gerard Larcher podporu reformy Radikálna odborné vzdelávanie)
. Viac...