http://www.cereq.fr/var/plain_site/storage/images/media/images/focusdifpageinterieur3/39078-1-fre-FR/focusdifpageinterieur.pngLe bilan n’est pas très encourageant. Combien d’entre eux ont effectivement mis en œuvre ce droit à la formation ? Les résultats enregistrés attestent d’un faible succès de cette mesure, sans proportion avec les espoirs qu’elle avait pu faire naître:
- en 2009, seuls 6 % des salariés, soit environ 600 000, ont utilisé leur droit et 26 % des entreprises sont concernées. Les chiffres provisoires pour 2010 n’annoncent pas un renversement de la tendance: le taux d’accès gagne 0,5 point à 6,5%, et le pourcentage d’entreprises utilisatrices atteint 28 %. La proportion des entreprises où au moins un salarié fait usage de son DIF a certes augmenté au cours de la période mais semble avoir atteint un régime de croisière qui reste à un niveau relativement faible.
- les durées des formations évoluent peu: sur toute la période, la durée moyenne des formations suivies se situe autour de 23 heures. Le taux de consommation du DIF, soit le rapport entre le nombre d’heures de formation ouvertes et le nombre d’heures effectivement utilisées est inférieur à 3 % et diminue depuis 2007.
- censée être la règle, la formation en dehors du temps de travail reste un phénomène très marginal: seul un salarié sur cinq se forme par le DIF en dehors de son temps de travail.
Ceci est un nouveau bilan réalisé à partir des déclarations annuelles des dépenses de formation des entreprises de dix salariés et plus (dites 24-83). Celles-ci renseignent sur le montant des droits ouverts, l’usage éventuel qui en est fait au cours de l’année, le montant des dépenses relatives à l’allocation qui indemnise le temps passé en formation en dehors du temps de travail.
A paraître prochainement, un Bref consacré à ce sujet.
The record is not very encouraging. How many of them have actually implemented this right training? The results obtained attest to a low success of this measure, not commensurate with the hopes she could give birth:
In 2009, only 6% of employees, or about 600,000, have used their right and 26% of companies are concerned.
Provisional figures for 2010 do not announce a reversal of the trend: the rate of access gained 0.5 points to 6.5%, and the percentage of corporate users is 28%. The proportion of companies where at least one employee used his DIF has been increasing over the period but seems to have reached a steady state which remains at a relatively low level.
- The length of courses changed little: the whole period, the average length of training undertaken is around 23 hours.
The consumption rate of DIF, the ratio between the number of training hours open and number of hours actually used is less than 3% and decreases since 2007. More...