18 février 2012

VAE et certification pour les Professionnels de l’AIO

http://www.pratiques-de-la-formation.fr/squelettes/imgsquelette/titre.gifVAE et certification
Convention d’accompagnement

La réalisation d’une prestation d’accompagnement, lorsqu’elle est prise en charge par l’employeur et/ou l’Opca, nécessite la signature d’une convention tripartite entre le salarié, l’organisme accompagnateur et l’employeur. Exemple de Convention d’accompagnement.
Formulaire de recevabilité

Concernant l’étape de recevabilité de la démarche de validation des acquis de l’expérience, un formulaire de recevabilité commun a été élaboré par les Ministères certificateurs. Formulaire de recevabilité.
Grille de positionnement pour une prestation d’accompagnement individualisée

La possibilité d’effectuer un accompagnement VAE individualisé se développe de plus en plus. Il s’agit de prendre en compte les besoins et pré-requis d’un individu ou d’une population (répondant à des caractéristiques communes) afin de mettre en place une prestation d’accompagnement adaptée. Exemple de Grille de positionnement.
Mémo d’utilisation du Répertoire National des Certifications Professionnelles

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles constitue un outil incontournable de la VAE puisqu’il doit, à terme, répertorier l’ensemble des certifications accessibles via la Validation des Acquis de l’Expérience. Mémo d’utilisation du RNCP.
Pratiques d’accompagnement des ministères certificateurs

L’accompagnement proposé dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience est une prestation qui au départ concernait uniquement l’accompagnement à l’issue de la recevabilité. Toutefois, les retours d’expérience de la mise en oeuvre du dispositif ont mis à jour de nouveaux besoins qui ont fait évoluer la prestation d’accompagnement. Les pratiques des organismes certificateurs en matière d’accompagnement à la VAE. Les pratiques des différents Ministères en matière d’accompagnement de la VAE.
http://www.pratiques-de-la-formation.fr/squelettes/imgsquelette/titre.gif APEL and certification
Agreement accompanying

The provision of a service support, when it is supported by the employer and/or Opca, requires the signature of a tripartite agreement between the employee, escort agency and the employer
. More...

Posté par pcassuto à 10:00 - - Permalien [#]


Informatique: le parent pauvre de l’évaluation des compétences?

http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gifPar Brice Ancelin. Très utilisés et peu évalués. Voilà tout le paradoxe qui entoure les outils informatiques. Pourtant, un certain nombre de solutions existent. Retour sur la question.
« Plus de 2 français sur 3 utilisent des logiciels professionnels (Excell, Powerpoint, Word…), et c’est le cas pour 97% des cadres et 84% des jeunes », commence Matthieu Lattes, co-fondateur d’Isograd, sondage commandité à l’institut CSA à l’appui. Il reprend: « Mais 63 % de ces mêmes utilisateurs déclarent perdre du temps du fait de leurs lacunes. » Il existe sur ce point un certain paradoxe, que souligne Stéphane Morioux, président de Futurskill: « Par exemple, dans la vie d’un cadre, le temps passé à gérer ses e-mails est conséquent, et personne ne se soucie de savoir si le cadre en question perd ou non du temps sur cette tâche. » Pourtant, en matière de compétences informatiques, il existe un certain nombre de solutions: les certifications professionnelles informatiques comme la certification Microsoft, le PCIE (Passeport de compétences informatiques européen), le C2i dans l’enseignement supérieur ou encore le tout récent Tosa, lancé par Isograd. Mais pour l’heure, le recours à ces tests et/ou certifications demeure assez faible.
Un enjeu pour la formation
Mais le spécialiste s’interroge: « Est-ce que les coûts générés, les erreurs de recrutement ne justifieraient pas de prendre un peu plus de temps au démarrage et d’investiguer la connaissance technique des candidats? » Des tests qui n’affichent pas leur pertinence uniquement dans l’univers du recrutement. « Avec le Tosa, nous proposons à la fois une évaluation et une certification, note ainsi Matthieu Lattes. Il y a là un véritable enjeu pour la formation. Il s’agit d’évaluer l’efficacité des programmes de formation. Les entreprises disposent d’un véritable outil d’analyse de leur retour sur investissement. » Un outil qui intéresse en premier lieu les organismes de formation. Avec la réforme de la formation professionnelle du 24 novembre 2009, ces organismes doivent délivrer « au stagiaire une attestation mentionnant les objectifs, la nature et la durée de l'action et [surtout] les résultats de l'évaluation des acquis de la formation », rappelle la loi. Matthieu Lattes confirme : « Nous sommes aussi sollicités par les organismes de formation. Nous pouvons faire un test avant, puis un autre après la formation. » Stéphane Morioux conclut: « Oui, on évalue peu aujourd’hui. Mais j’ai une conviction de fond selon laquelle demain, il faudra évaluer de plus en plus, avec des solutions génériques. » Article entier.
http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gif Af Brice Ancelin. Meget lidt anvendt og evalueret. Det er det paradoks omkring værktøjer. Er dog en række løsninger eksisterer. Tilbage på spørgsmålet.
"Mere end 2 fransk på 3 ved hjælp af professionel software (Excel, Powerpoint, Word...), og dette er tilfældet for 97% af lederne og 84% af de unge," begynder Matthew Lattes, medstifter af Isograd, undersøgelse sponsoreret CSA institut i støtte
. Mere...

Posté par pcassuto à 01:37 - - Permalien [#]

Les Français et les seniors en entreprise

http://www.tns-sofres.com/_assets/sofreslogo.gifEtude réalisée pour l'Association de la Journée nationale pour l'emploi des seniors.
Jusqu’à 40 ans tout est possible. Passé 50, tout devient plus difficile

A quel âge est-on un « salarié âgé » ? Si le législateur a longtemps fixé un seuil à 57 ans, les salariés Français estiment en moyenne, eux, que l’on commence à être considéré comme un salarié trop âgé à 52 ans. Les salariés les plus jeunes estiment même que cette  limite est atteinte à 48 ans.
Formation et bilan de compétence plus efficaces que les allégements de charges contre le chômage des seniors

Que faire pour éviter d’être confronté à des difficultés de carrière liées à l’âge ? Alors que le coût des salariés les plus âgés est parfois invoqué pour expliquer le chômage des seniors, les Français ne croient pas que l’allègement du coût du travail soit une solution à ce problème. Formations et bilans de compétence apparaissent autrement plus efficaces (64 et 66% des salariés). De même une majorité de personnes interrogées (58%) estime qu’il faut aussi savoir anticiper les difficultés en changeant de métier ou de filière quand il est encore temps.
Changer de métier: une solution et un rêve

Jusqu’à quel âge peut-on changer de carrière? Jugeant qu’il est trop tard à 52 ans, les salariés Français estiment en moyenne que pour réussir à changer de filière ou de métier il vaut mieux s’y prendre à 41 ans. Ils sont 57% à souhaiter faire ce changement d’ici la fin de leur carrière professionnelle.
Fiche technique

Étude réalisée par Internet du 24 au 30 janvier 2012 pour l'Association de la Journée nationale pour l'emploi des seniors auprès d'un échantillon de 2112 salariés d'entreprises de 500 salariés ou plus et de la fonction publique représentatif de la population des salariés d'entreprises de 500 salariés ou plus et de la fonction publique. Méthode des quotas (sexe, âge, statut, secteur d'activité, public/privé).
Télécharger les résultats de l'enquête Les Français et les seniors en entreprise.
http://www.tns-sofres.com/_assets/sofreslogo.gif Undersøgelse foretaget for sammenslutning af nationale dag for senior beskæftigelse.
Op til 40 år alt er muligt.
Past 50, bliver alting sværere
I hvilken alder er det en "ældre arbejdstagere"?
Hvis lovgiver længe har sat en tærskel på 57, den franske mener medarbejderne i gennemsnit dem, at vi begynder at blive betragtet som en ansat i 52 år for gamle. De yngre arbejdstagere tror endda, at denne grænse er nået i en alder af 48. Viac...

Posté par pcassuto à 01:18 - - Permalien [#]

Bilateral Cooperation in the field of higher education

http://eacea.ec.europa.eu/ECid/wel/template-2012/images/logo/logo_fr.gifThe European Commission has set up bilateral agreements between the European Union and some industrialised countries outside Europe to fund innovative projects that focus on academic cooperation and student mobility. The programmes under these agreements give support to consortia of higher education and training institutions working together to improve their educational services, to compare and modernise curricula and to develop joint study programmes with recognition of credits and qualifications.
The Executive Agency , unit P10 manages the following three bilateral co-operation programmes:
http://eacea.ec.europa.eu/img/logos/eu_usa_113.jpgEU-US Atlantis Programme
The EU-USA Agreement focuses on implementing joint or dual transatlantic undergraduate degrees with consortia of higher education and training institutions through the ATLANTIS programme. It aims primarily to promote understanding between people of the European Union and the United States of America and improve the quality of their human resource development.
http://eacea.ec.europa.eu/img/logos/eu_ca_113.jpgEU-CANADA Cooperation Programme
For Transatlantic Exchange Partnership (TEP) and Transatlantic Degree Partnership (TDP)
The EU-Canada Programme funds joint study and training programmes allowing transatlantic exchanges between European and Canadian education institutions. The Agreement focuses on four activities to benefit higher education students, vocational education and training teachers, trainers and administrative staff.
http://eacea.ec.europa.eu/img/logos/eu_ici_ecp_113.jpgEducation Cooperation Programme under the framework of the industrial countries instrument (ICI ECP)
ICI-ECP Education Cooperation Programme refers to EU cooperation with Australia, New Zealand, Japan, and the Republic of Korea in the field of higher education and vocational education and training. The programme includes regional and bilateral cooperation projects based on joint EU - Partner Countries funding and mutual agreement on the selection of higher education partnerships.

Posté par pcassuto à 01:04 - - Permalien [#]

Recognition of qualifications from joint programmes

http://www.ecaconsortium.net/images/logo.jpgENIC-NARIC Workshop - Recognition of qualifications from joint programmes.
This workshop is only for representatives of ENIC-NARICs and explores recognition issues related to qualifications awarded by joint programmes. The organisers will reimburse the costs of one participant per ENIC-NARIC. (See below for more information)
The goal of the workshop is to come to guidelines & good practices for higher education institutions when awarding joint degrees.
During the workshop there will be a presentation of how higher education institutions deal with awarding joint degrees (design & administration) and how they deal with recognition issues.
The workshop offers ENIC-NARICs an opportunity to further exchange ENIC-NARIC experiences and to discuss a draft recommendation for higher education institutions. This recommendation should enable institutions to facilitate the recognition of their qualifications.

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]