Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Un colloque organisé par l’association Galilée s'est tenu le 14 février 2012 à l'Éna sur les atouts des seniors dans le management public. François Sauvadet, ministre de la Fonction publique est intervenu sur ce thème. En voici quelques échos.
"La gestion des ressources humaines ne peut se satisfaire d’évolutions de carrières qui seraient dictées par le seul critère de l’ancienneté. L’enrichissement, la variété des parcours, l’expérience doivent être mis en mouvement et au service de la modernisation de la Fonction publique". L'un des défis qui nous est lancé, est bien de tirer toutes les conséquences des changements dans la conception des carrières et dans l’organisation de nos services publics en permettant l’émergence d’un véritable management des seniors.
"Faire coïncider aussi, vie professionnelle et vie personnelle, c’est dans ce sens que j’ai souhaité mener une expérimentation en ce qui concerne le télétravail dans la Fonction publique. (...) Sous réserve que celui-ci soit assorti de garanties efficaces, telles que son caractère limité dans le temps, c’est-à-dire un à 2 jours par semaine, afin notamment de ne pas rompre les communautés de travail, c’est là aussi à mon sens un outil que nous pouvons mobiliser en direction des seniors".
L’apport des seniors dans le fonctionnement d’un service est bien loin de se limiter à la seule qualité de leur expérience. Il faut travailler à l’évolution des parcours; c'est à dire continuer à réformer l’encadrement supérieur. Les outils GRH à notre disposition demeurent encore largement sous-utilisés, comme l’est encore la gestion prévisionnelle des emplois et des carrières.
C’est le cas aussi en matière de conditions de travail, où les mesures destinées à préserver l’environnement des agents les plus âgés sont encore trop rares. C’est le cas enfin pour nos techniques managériales, où la diversité des âges est encore trop faiblement prise en compte. Par ailleurs, notre connaissance même du sujet est perfectible sur le plan des statistiques et des données disponibles.
Pascal Brindeau a été chargé de procéder à un état des lieux des bonnes pratiques mises en place tant dans le secteur privé que public, avec par exemple les mécanismes de coopération intergénérationnelle axés sur la formation et la transmission de connaissances (apprentissage, tutorat...).
Il s’agit également de mieux tourner l’ensemble de nos outils GRH vers ce nouvel objectif qu'il s'agisse de la médecine du travailen matière de prévention des inaptitudes liées à l’âge, ou des dispositifs de formation professionnelle, qui devront être adaptés à ce public spécifique. Il nous faudra mieux valoriser les talents des seniors en leur confiant des postes d’expertise, voire des postes dits de « respiration » pour les catégories d’agents les plus exposées à la pénibilité. Lire le discours intégral.