http://insee.fr/fr/insee_regions/rhone-alpes/themes/syntheses/lettre_analyses/02114/img/logo_prao.gifLa sécurisation des parcours professionnels est devenue une réalité contractuelle au niveau des territoires depuis la récente signature d’un accord entre l'Etat, le conseil régional et les partenaires sociaux. Sur le terrain, la CGT et la CFDT poursuivent deux actions expérimentales, l’une avec les travailleurs saisonniers, l’autre avec les aides à domicile.
Aujourd’hui, un salarié licencié est souvent en forte probabilité de demeurer plus longtemps en recherche d’emploi et ce temps d’attente peut vouloir signifier qu’il doit se mettre à niveau ou évoluer en compétences pour avoir de meilleures chances d’être recruté. En outre, les périodes de chômage peuvent se répéter plusieurs fois dans son parcours professionnel, et les employeurs, se succéder plus régulièrement qu’autrefois. La sécurisation des parcours professionnels introduit l’idée que le salarié est engagé, non plus dans un emploi durable mais dans un continuum d’actions liées au travail, emploi en CDI ou CDD, intérim, formation, chômage, bilan de compétences, validation des acquis de l’expérience, et que ses droits lui sont personnellement attachés sans plus tenir compte de son statut. Suite de l'article.
The career security has become a reality at local level contract with the recent signing of an agreement between the State, the regional council and the social partners. In the field, the CGT and CFDT have two experimental actions, one with seasonal workers, with the other carers.
Today, a dismissed employee is often high probability to remain longer in job searching and this waiting time may mean that it must evolve or upgrade skills for better chances of being recruited.
Full story
. More...