20 janvier 2012

L'activité de la VAE en chiffres

http://www.cariforef-mp.asso.fr/template/cariforef/img/logo.gifL'annexe au projet de loi de finances pour 2012, sur la formation professionnelle, publie des données sur la VAE en 2010: les données par ministère certificateur (les candidats à la VAE dans les différents ministères), le nombre de certifications complètes délivrées depuis 2003. Un point est fait sur l'utilisation de la VAE comme atout collectif au sein des politiques d'emploi et sur la politique de certification.
L'Annexe au Projet de loi de finances pour 2012 - Formation professionnelle: La VAE.
2.4. La validation des acquis de l’expérience

Le dispositif de VAE mis en place par la loi sur la modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet d’obtenir une certification publique ou privée inscrite au RNCP. Le ministère de l’emploi, du travail et de la santé assure le suivi du développement de la VAE. Il élabore, à l’échelon régional et à partir de diagnostics territoriaux, la contractualisation d’un plan régional de développement des formations professionnelles, en concertation avec les conseils régionaux et partenaires sociaux fixant les priorités relatives au développement de la validation des acquis de l’expérience. Il assure, avec les services déconcentrés de l’État, un rôle de coordination du dispositif dans le cadre de la conduite et d’une articulation des politiques publiques d’emploi et de formation professionnelle au niveau national et régional.
Les services déconcentrés de l’État mettent en place progressivement une organisation territoriale des certificateurs et des opérateurs publics et privés en matière de validation des acquis de l’expérience afin de pouvoir faciliter la promotion et l’expansion des projets collectifs de VAE. Les projets collectifs ont pour double objectif de dynamiser les démarches individuelles et de contribuer à la sécurisation des parcours professionnels par un meilleur signalement des compétences sur le marché du travail.
Utilisation de la VAE comme « atout collectif » au sein des politiques d’emploi

La baisse généralisée sur le dispositif de VAE se constate également sur les projets collectifs, compte tenu du contexte économique dans les territoires et de la réorganisation des services déconcentrés de l’État.
L’État soutient ces projets collectifs majoritairement par un cofinancement des différents prestations avec d’autres partenaires, notamment les conseils régionaux, les Opca et les porteurs de projets (entreprises, associations, ESAT…) Plus de 150 actions ont été mises en oeuvre à l’échelon local et régional avec plus de 2000 personnes qui se sont présentées à une certification par la VAE.
Les candidats de 26 à 45 ans restent la tranche d’âge la plus significative des candidats à la VAE (75%); les séniors de plus de 45 ans représentent 30% des demandes de VAE, laissant un faible part (5%) aux jeunes de moins de 26 ans, en raison de l’exigibilité des trois années d’expérience professionnelle nécessaires pour accéder à la VAE. La répartition par genre varie en fonction des régions: les femmes sont en général davantage entrées dans une démarche de VAE. La proportion varie selon les régions de 50% à plus de 80%, notamment en Île-de-France. Les certifications les plus recherchées s’inscrivent dans les métiers de service de proximité, de la logistique, des espaces verts, du transport et de la fabrication industrielle.
Les niveaux à l’entrée dans la démarche se situent en moyenne au niveau V et infra V avec un objectif d’obtenir un niveau équivalent dans le métier exercé ou le niveau supérieur. La proportion globale des demandeurs d’emploi et des salariés est équivalente au niveau national avec de fortes variations en fonction des projets et des territoires.
Sur le champ inter-professionnel, les expérimentations du projet « VAE Puissance 2 », concrétisées en 2009, se sont poursuivies en Île-de-France, Limousin, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes et PACA, en partenariat avec les Agefos PME. Elles avaient pour objectif de promouvoir le dispositif auprès des PME PMI et TPE dans le cadre de recrutement ou de promotion interne au travers d’un accompagnement renforcé, de la phase d’information à la phase post jury en cas de validation partielle. Le bilan très positif, compte tenu de la cible visée, indique que 494 personnes sont entrées dans le dispositif (pour un objectif initial de 280). 118 personnes ont obtenues une validation totale (82%) ou une validation partielle (18%) et 112 personnes sont en cours d’accompagnement.. La première phase d’information a permis de détecter l’inadéquation du profil de certains candidats potentiels et les orienter vers d’autres dispositifs ou constater des abandons pour diverses raisons (mobilité, licenciement, maladie…). 53% des PME PMI et TPE concernées, dépendaient du champ interprofessionnel avec une moyenne de 2 candidats entrés dans le parcours, 47% des branches de l’immobilier et du tourisme avec une forte représentation d’entreprises de moins de 50 salariés (38% entreprises -10 sal. -37 % entreprise de 10 à 49 sal). Cette opération a concerné en majorité des femmes (73%), des candidats âgés de plus de 35 ans (74%), employés (72%) avec un niveau de formation bac ou inférieur (75%). Les certificateurs principalement mobilisés étaient le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’emploi, du travail et de la santé et le Ministère des affaires sanitaires et sociales.

http://www.cariforef-mp.asso.fr/template/cariforef/img/logo.gif Bilaget til forslaget til finanslov for 2012 om erhvervsuddannelse, offentliggør data på VAE i 2010: data ved afdelingen certificering (VAE kandidater i forskellige afdelinger), antallet af certificeringer udstedt siden fuld 2003. Et punkt er foretaget på brugen af EVA som et kollektivt aktiv i beskæftigelsespolitikker og Certificate Policy.
Bilaget til forslaget til finanslov for 2012 - Uddannelse: The VAE. Mere...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]