http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngCe rapport est de septembre 2011. Dans la partie Stratégie en matière de formation, il y a une partie V, spécifique Formation Continue:
V – La formation tout au long de la vie: une activité qui plafonne

Les activités de formation continue affichent des résultats moyens avec un taux de stagiaires correspondant à environ 15% des effectifs étudiants de formation initiale. Le chiffre d’affaires progresse par contre de 3 à 3,6 M€ sur les quatre dernières années, dont la moitié vient des organismes collecteurs agréés.
La VAE stagne avec 170 jurys tenus en 2009 (158 en 2010), un accompagnement pour 50 personnes et une validation totale du diplôme pour 53; 35 préparations au diplôme sont concernées. La traduction des diplômes en compétences par les fiches RNCP et la nomination par filière d’un correspondant VAE devrait favoriser ce développement. Ce n’est pas qu’une question technique car, au-delà des outils qui sont bien construits en général, la démarche compétences, dont fait partie la VAE, renouvelle les finalités et les pratiques de formation, en lien avec la professionnalisation des autres dispositifs. La VAE demeure de toute façon une démarche personnelle lourde. Il est nécessaire de continuer à repérer les publics potentiels auprès du réseau régional VAE, des acteurs de l’emploi et des branches professionnelles.
Cette stagnation des résultats se retrouve au niveau du nombre de diplômés passant par la formation continue: aux environs de 900 (hors VAE) pour 3 600 inscrits. Le secteur sciences et technologie a des potentiels de développement sous-estimés: alors qu’il compte 22 % des étudiants en formation initiale, son effectif de FC ne
représente que 10%.
Le développement de la FC passe par le renforcement de l’alternance ainsi que des contrats de professionnalisation et d’apprentissage à condition que la région soutienne des formations courtes et une offre adaptée au DIF. Les entreprises demandent à la fois des personnels formés et qualifiés et des actions très ciblées visant des expertises pointues ; celles-ci existent à l’UAM1, en témoigne son implication dans les pôles de compétitivité.
Une dimension sociale prise en compte et une accessibilité à amplifier
Soulignons l’attention portée à la dimension sociale en amont des activités de formation continue: un accueil spécial (une centaine de personnes reçues en 2009-2010, dont 45 % d’allocataires du RSA), un accompagnement jusqu’à la fin de la formation (35 stagiaires) et une commission d’exonération des droits pour étudier les manques individuels de financement. La région prend en charge financièrement 120 des 300 inscrits au DAEU (60 % de taux de réussite) alors que le Pôle Emploi est en retrait. Le DAEU est d’ailleurs accessible en ligne; c’est encore trop limité et l’ensemble de la formation continue gagnerait à diversifier ses voies d’accès par une FOAD tutorée.
Un service dynamique à soutenir davantage
Le service commun de formation continue et d’éducation permanente (SCoFCEP) a maintenu un même niveau d’effectifs (11); il vient de recruter un IGE pour l’animation et l’ingénierie de formation, deux champs fondamentaux pour que l’université prenne davantage en main sa mission de formation continue.
Il manque une stratégie affirmée au plus haut niveau et un plan de développement mobilisateur qui donnerait plus de poids au comité de coordination de la FC et au travail de proximité avec les composantes comme à la mutualisation des moyens et aux appels à projets. Complétés par de la réflexion interne et des échanges d’expériences, ceci aiderait à changer la culture interne à l’université qui minore les enjeux et n’a pas suffisamment intégré « l’orientation et la formation tout au long de la vie ». La poursuite de la coopération interuniversitaire régionale et l’ouverture entreprise vers les réseaux externes de professionnels de la formation et des ressources humaines (GARF, ANDRH…), du privé comme des fonctions publiques, devraient alimenter les réflexions, diversifier les contacts et contribuer à innover dans les dispositifs.
Alors que la fusion est en marche, il est important que l’UAM1 puisse y contribuer, par son savoir-faire de coordination des activités de FC. Ce sera utile à la future AMU pour engager une politique ambitieuse et franchir ce saut quantitatif recommandé lors de la précédente évaluation AERES.
II – Une gestion financière et comptable efficace

Dans cette situation globalement très favorable, on doit cependant appeler l'attention des dirigeants de
l’université sur quelques points: les ressources tirées de la formation continue, d'un bon niveau, ne progressent plus, et celles tirées d'activités de partenariat avec le secteur privé sont en régression alors que la puissance scientifique de l'établissement devrait lui permettre de mieux faire. Télécharger le Rapport d'évaluation de l'Université de Provence et la Réponse du Président de l'Université de Provence. Voir la FC à l’Université de Provence dans le précédent rapport de l'AERES.
http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.png Questo rapporto è a partire da luglio 2011. Nella strategia per la formazione, ci sono alcuni V-specifici di Perfezionamento:
V - La formazione per tutta la vita: un'attività che tappi

La continua media punteggi scolastica degli alunni con un tasso pari a circa il 15% della formazione degli studenti.
Le vendite sono aumentate contro da 3 a € 3.600.000 nel corso degli ultimi quattro anni, metà dei quali proviene da organizzazioni collezionisti approvato. Scarica il Rapporto di Valutazione dell'Università di Provenza e la risposta del Presidente dell'Università della Provenza. Vedere FC presso l'Università di Provenza nel AERES precedente relazione. Più...