http://www2.ac-lyon.fr/orientation/loire/roanne/local/cache-vignettes/L130xH145/prao-2-7bedf.jpgSource: La Lettre Formation - Cahier bimestriel N° 29. A Lyon, le Mondial des métiers est un évènement annuel de quatre jours qui mobilise les lycées et favorise la découverte des métiers manuels. Dans d’autres capitales régionales, comme à Marseille, c’est le concept de cité des métiers qui prévaut, à savoir un lieu physique référent ouvert toute l’année à tous publics proposant des ressources mais aussi des forums permanents organisés avec des professionnels.
OUVERTURE. Une fois l’idée posée sur le papier, aussi séduisante soit-elle, le plus difficile demeure la gestion quotidienne du lieu. « Pour qu’un tel concept fonctionne, il est nécessaire que participe l’ensemble des réseaux de l’orientation », résume Ingrid Tranchand, responsable communication et partenariats de la cité marseillaise. Ici, aux guichets d’accueil du public venu poser ses questions, ce sont une dizaine de conseillers mis à disposition par les grands réseaux, Afpa, Afij [Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés], CIO [centre d’information et d’orientation] de l’Education nationale, Cnam [Conservatoire national des arts et métiers], mission locale, Pôle emploi, qui se relaient du lundi au samedi dans un espace volontairement sans cloisons où le visiteur se sent libre de tout mouvement. Dans le prolongement de cet open space, une salle de documentation recense près de 600 dossiers métiers, en format papier ou internet.
Professionnellement, les distances et les cultures internes de réseau ont également été gommées. « Le public est reçu anonymement et il ne sait pas de quel réseau est originaire le conseiller », poursuit Mme Tranchand. « Nous sommes tous au service de la cité sans distinction d’appartenance. » L’esprit d’ouverture de la cité, c’est aussi la possibilité pour tout un chacun de venir quand il le souhaite sans rendez-vous préalable. Toutefois, parce que  la cité répond à un besoin important, il est rare de voir des conseillers immédiatement disponibles. Dans l’attente, la cité propose une cyberbase qui peut être consultée sur place ou à distance. Dans le premier cas, le visiteur peut être accompagné par l’animateur permanent de la cyberbase.
CINQ POLES. Sur le site internet comme dans le lieu physique, la cité des métiers a organisé son activité autour de cinq grands pôles: s’orienter et se reconvertir, choisir sa formation, trouver son emploi, créer son activité, connaître les métiers. On y retrouve les dossiers métiers du service documentation, quelque 750 vidéos mais aussi le programme évènementiel de la cité. Outre l’activité de conseil personnalisé, la cité développe des journées complètes à thème. Ce sont six semaines régionales relatives à des secteurs en tension à l'année ainsi qu'une quinzaine de journées réservées à un champ professionnel passé au crible (commerce express, informatique, travail et handicap etc.). 
Des ateliers plus courts et plus fréquents en présence de professionnels ont également lieu chaque mois. Les conférences se déroulent dans l’amphithéâtre de la cité qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes. « En moyenne, 10% de ces personnes se dirigent ensuite vers un conseiller pour approfondir », indique Mme Tranchand.
RECRUTEMENT.
Ces évènements sont souvent ponctués d'une séance de recrutement par les entreprises. Quelques ateliers et conférences sont organisés pour des publics spécifiques, notamment les jeunes. Les lycéens demeurent toutefois des visiteurs marginaux de la cité qui reçoit plutôt des demandeurs d’emploi et des salariés. La plage horaire du lundi matin est souvent celle des établissements scolaires « qui viennent spontanément, sans préparation spécifique ». La création d’entreprise n’est pas oubliée avec une journée entière dédiée à ce sujet, un atelier « étude de marché » et les nocturnes du créateur, en début de soirée, à raison d’une fois par mois. Enfin, des ateliers de techniques de recherche d’emploi et d’orientation complètent le dispositif.
Concernant le partenariat institutionnel, l’apport de la ville de Marseille a été prépondérant puisque c’est la municipalité qui a investi dans la construction du bâtiment de 1.000 m² à quelques mètres du Vieux port. L’Etat et le conseil régional aident au financement de la structure alors que les chambres consulaires et certaines collectivités locales participent au déploiement de la cité dans toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers huit antennes déconcentrées.
Voir aussi: Provence: des associés à la Cité des métiers.

http://www2.ac-lyon.fr/orientation/loire/roanne/local/cache-vignettes/L130xH145/prao-2-7bedf.jpg Fonte: Formazione Lettera - Prenota bimestrale n. 29 A Lione, il Concorso WorldSkills è un evento annuale che coinvolge quattro giorni di scuole superiori e favorisce la scoperta dei mestieri manuali.. In altri capoluoghi di regione, come a Marsiglia, è il concetto di mestieri città prevale, e cioè un riferimento fisico aperto tutto l'anno per tutte le risorse pubbliche, ma anche offrendo forum in corso organizzato con i professionisti.
APERTURA. Una volta che l'idea di mettere su carta, seducente come lo è, rimane il giorno più difficile gestione quotidiana del luogo. "Per tale concetto funziona, è necessario che tutte le reti coinvolte in orientamento", afferma Ingrid Tranchand, responsabile comunicazione e partnership per il porto. più...