10 octobre 2011

Mobiliser pour défendre le droit à la formation professionnelle des agents territoriaux

http://www.actulogo.fr/wp-content/uploads/2011/02/cnfpt_niou.jpgDès le 1er janvier 2012, les collectivités et les agents ne pourront plus accéder à la formation professionnelle dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui. C'est la conséquence de l'adoption par le Parlement, dans la loi de finances rectificative pour 2011, d'un amendement du sénateur Jean Arthuis, président, jusqu'au 5 octobre dernier, de la commission des finances, qui abaisse la cotisation versée au CNFPT de 1% à 0,9%. Cette décision ampute les ressources du service public de la formation de 33,8 millions d'euros par an, et ce dès l'exercice 2012.
François Deluga, président du CNFPT a réuni, le 14 septembre dernier le Conseil d'administration de l'établissement ainsi que les délégués régionaux pour élaborer ensemble les solutions à mettre en œuvre pour faire face à cette perte de recettes. Plusieurs pistes d'ajustement ont été évoquées et seront soumises pour adoption au conseil d'administration le 26 octobre prochain. Afin de ne pas toucher aux moyens consacrés à la formation, il a été proposé de réaliser des efforts d'économie sur les dépenses de gestion. Parmi les hypothèses évoquées figurent les dépenses périphériques à la formation (tel le remboursement des frais de transport), ainsi que la tarification de certaines formations.
Pour sensibiliser et mobiliser les exécutifs locaux autour de la défense du droit à la formation, le président du CNFPT a envoyé un courrier à tous les employeurs territoriaux pour les informer de la baisse de la cotisation et de ses conséquences probables, et pour les inviter à demander au gouvernement le rétablissement du taux de 1% en faisant voter un vœu par leur assemblée délibérante.
http://www.actulogo.fr/wp-content/uploads/2011/02/cnfpt_niou.jpg Od 1 stycznia 2012 r., społeczności i pracowników nie może już dostęp do szkolenia zawodowego na takich samych warunkach, jak obecnie. Jest to wynikiem przyjęcia przez Parlament w budżecie dodatkowych na rok 2011, zmiana Senator Jean Arthuis, przewodniczący, do dnia 5 października, Komitet Finansów, które obniża wkład CNFPT wypłatę 1% do 0,9%. Ta decyzja amputowano środków publicznych doskonalenia zawodowego z 33,8 milionów euro rocznie, począwszy od roku fiskalnego 2012. Więcej...

Posté par pcassuto à 22:31 - - Permalien [#]


Eurodoc Survey - report available for download

http://www.eurodoc.net/images/9.pngEnquête - la reconnaissance sociale des doctorants
Une enquête menée par Eurodoc (Conseil européen des doctorants et des jeunes chercheurs) sur les doctorants en Europe indique que leurs avantages sociaux sont bien souvent inexistants.
Cette enquête a été menée en 2008 et 2009 auprès de 7500 doctorants dans douze pays européens. Elle révèle qu' « une proportion relativement importante des personnes interrogées n'a pas le droit d'utiliser ses propres résultats à d'autres fins que le doctorat », une interdiction allant à l'encontre des « obligations contractuelles et légales » prévues par la charte européenne du chercheur et le code de bonne conduite pour leur recrutement.
According to the Treaty of Lisbon, entered into force in 2009, research is a cornerstone of the knowledge society. In this sense, and in order to “take Europe into the 21st century”, a special input is dedicated to the research area. Paradoxically, the information about doctoral candidates and junior researchers across Europe is clearly insufficient.
Eurodoc proposes the first study about the situation of this social group at a European level. This survey, unique in its wideness, is an excellent means of identifying some important issues affecting doctoral candidates. The survey intends to deliver relevant information and trends in doctoral education, which can be used by institutional staff involved in the scientific career process as well as by policy makers both at European and at national levels.
EURODOC is the only European organisation to have successfully realised a large scale, pan-European survey on the situation of doctoral candidates and young researchers, in cooperation with the centre for Higher Education of Kassel. The questionnaire was launched on 9 December 2008, and stayed online until 30 April 2009. The data analysis and evaluation were done between August and October 2009, and the survey publication was supported by Körber-Stiftung, EMBO and doktorat.at – ÖH Doktorat. After its presentation at the European Summit For Early stage Researchers, in Strasbourg, this afternoon, you can now download the final report here.
The final report analyses the current situation of more than 7500 doctoral candidates in twelve countries (Austria, Belgium, Croatia, Finland, France, Germany, the Netherlands, Norway, Portugal, Slovenia, Spain and Sweden). Efforts were made to match the respondents with the general population, in terms of variables such as gender, field of study and academic status. The questionnaire included 77 questions and took about 30 minutes to complete.
This study intends to answer to two main questions: a) what is the actual situation concerning funding, social benefits and working conditions of doctoral candidates; b) what are the differences regarding the different types of doctoral education models across Europe. More information on the Eurodoc Survey I is available with the Survey Workgroup and by downloading the report [pdf].

Posté par pcassuto à 22:23 - - Permalien [#]
Tags :

IGAENR - Programme de travail pour l’année universitaire 2011-2012

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Global/83/2/bandeau-bo_179832.34.jpgProgramme de travail pour l’année scolaire et universitaire 2011-2012. NOR: MENI1100439Y-lettre du 27-9-2011. Texte adressé au doyen de l’inspection générale de l’éducation nationale; au chef du service de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche. Notre système d'enseignement et de recherche est engagé dans un profond mouvement de rénovation qui touche à peu près toutes ses composantes.
1 - Au titre de leurs missions permanentes
À travers leurs missions permanentes, les inspections générales se concentreront sur trois priorités :
- La mise en œuvre du dispositif d'audit interne au ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et au ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche.
- Les inspections générales porteront une attention particulière à la mise en œuvre des grandes orientations de la politique éducative, en particulier l'aide à la réussite de chaque élève par la personnalisation de l'action pédagogique, la maîtrise des fondamentaux, l'amélioration de l'accès à l'enseignement supérieur, la lutte contre les sorties sans qualification, la responsabilité renforcée reconnue aux deux niveaux stratégiques que sont l'académie et l'établissement.
-
Le suivi permanent des établissements d'enseignement supérieur assuré par l'IGAENR s'attachera notamment à étudier la manière dont les établissements s'approprient et mettent en œuvre les compétences élargies. Dans ce cadre, l'IGAENR apportera son expertise au pôle de contractualisation et de financement de l'administration centrale dans son rôle de détection des risques, de régulation et de détection et diffusion des pratiques innovantes des établissements d'enseignement supérieur.
Outre ces missions permanentes, les travaux des inspections générales s'organiseront autour de deux axes principaux: le suivi des réformes et le contrôle de leur application et la conduite d'études thématiques.

2 - Le suivi des réformes et le contrôle de leur application
Pour l'enseignement supérieur et la recherche
Suite du cycle des audits préalables au passage aux responsabilités et compétences élargies.
L'IGAENR a maintenant audité l'ensemble des universités. Elle effectuera en 2011-2012 les audits des grands établissements et écoles d'ingénieurs ayant demandé à pouvoir exercer les nouvelles compétences définies par la loi du 10 août 2007 sur les libertés et responsabilités des universités.
Audits des fonctions support et soutien dans les universités
- Poursuite des travaux sur la politique de gestion des ressources humaines des universités, en mettant l'accent sur les questions de recrutement et de promotion et en poursuivant l'étude sur la mise en place du  « référentiel enseignants-chercheurs ».
- Poursuite de l'audit du pilotage et de l'organisation de la fonction formation dans les universités (avec focalisation sur le niveau licence).

3 - Les études et missions thématiques 
En 2011-2012, les inspections générales assureront les missions ou études portant sur les thèmes suivants.
Pour l'enseignement scolaire et l'enseignement supérieur
- l'offre de formation des universités préparant aux concours de l'enseignement ;
- le renforcement de l'attractivité des fonctions d'encadrement: vivier, formation, ouverture, mobilité et décloisonnement.
Pour l'enseignement supérieur et la recherche
- le rôle du recteur d'académie vis-à-vis des universités après la loi « libertés et responsabilités des universités »;
- l'étude des mécanismes internes d'allocation des moyens, en crédits et en emplois dans les universités;
- l'étude des mécanismes d'allocations des moyens humains et financiers aux unités de recherche par les organismes de recherche;
- la fraude aux examens dans l'enseignement supérieur.
Les travaux conduits au titre des missions permanentes, du suivi des réformes et des études thématiques font l'objet de rapports destinés aux ministres, ainsi que de notes périodiques et de points d'étape. Tout au long de l'année, les inspections générales pourront également, sur demande des ministres ou spontanément, produire des notes d'expertise et de proposition destinées aux ministres sur le fonctionnement du service public d'enseignement.
http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Global/83/2/bandeau-bo_179832.34.jpg Tööprogrammi õppeaastal 2011-2012. NOR: MENI1100439Y-kirja 27-9-2011. Tekst saadetakse dekaan peainspektsiooni Haridusministeerium, peatoimetaja peainspektsiooni haldamise riiklike haridus-ja teadustöö. Meie süsteem õppe-ja teadustöö tegeleb sügav liikumise uuendamine, mis puudutab peaaegu kõik selle koostisosad.
1 - Osana oma alalised esindused
Läbi alaliste esinduste, üldine kontroll keskendub kolmele prioriteedile:
- Süsteemi rakendamise siseauditi at Haridus-, noorsoo-ja ühiskondlikus elus ning ministeeriumi kõrghariduse ja teaduse.
- Kontroll General pöörab erilist tähelepanu rakendamise üldsuuniste hariduspoliitika, eriti edu igale õpilasele kohandada haridusliku tegevuse, kontrolli põhiõiguste parandamist juurdepääsu kõrgharidusele, võitlus lahku ilma kvalifikatsiooni, vastutus suurem tunnustus mõlemal tasandil on strateegilised ja kehtestatakse akadeemia.
- Pidev jälgimine kõrghariduse poolt IGAENR on eelkõige uurida, kuidas institutsioonid omavad ja rakendada laiendatud volitusi. Selles kontekstis IGAENR kaasa oma kogemused, et pole sõlminud ja rahastamine keskvalitsuse oma rolli riski tuvastamiseks, kontrollimiseks ja avastamiseks ja levitamise uuenduslike tavade kõrgkoolides. Velle...

Posté par pcassuto à 22:10 - - Permalien [#]

ROF - L’Amue à la rencontre des établissements pilotes

http://www.amue.fr/fileadmin/amue/formation-vie-etudiant/rof/actualites/LogoRof.jpgDans le cadre de la phase d’accompagnement des sites pilotes ROF, l’Amue s’est rendue à l’URCA, à l’université de Poitiers et à Aix-Marseille-Université afin d’effectuer un point sur l’état d’avancement de l’implantation du ROF et de rencontrer les équipes projet.
Présentation du Référentiel de l'Offre de Formation (ROF)

Le Référentiel de l’Offre de Formation vient compléter les systèmes d’information des établissements.
Il permet de constituer le catalogue de l’offre de formation depuis la construction du dossier d’habilitation jusqu’à la mise à disposition des informations nécessaires à sa publication. Ces informations peuvent ensuite être mobilisées dans plusieurs modèles, et notamment sur les les portails destinés aux étudiants.
Le ROF est un outil à la fois autonome et complémentaire à Apogée. Une interface permet d'alimenter Apogée en partie, à partir des données de la structure des enseignements décrits dans ROF.
Avec le ROF, l'établissement dispose:
- d’un référentiel de l’offre de formation fiable (une unique source d’information standardisée),
- d’un outil disponible pour l'ensemble des acteurs intervenant dans la définition de l’offre de formation,
- d’un outil qui s’intègre facilement au système d’information.
Dès l'année 2011, ROF sera utilisé par 4 établissements pilotes: Aix-Marseille Université, Université Montpellier 2, Université de Poitiers, Université de Reims Champagne Ardenne. Ce référentiel sera ensuite proposé à l’ensemble des établissements adhérents selon trois vagues de déploiement s’étalant entre 2012-2014.
Les avantages, limites et principales fonctionnalités de ROF sont décrits dans le support présenté au club utilisateur Apogée 2010.
Le calendrier général 

A l'issue de la période pilote, qui s'étalera de janvier 2011 à avril 2012, ROF sera déployé industriellement. Il est prévu 3 vagues importantes de déploiement, démarrant en janvier 2012, janvier 2013 et janvier 2014. Chaque vague comportera 3 phases:
- Une phase de pré-implantation de 3 mois
- Une phase d'implantation de 4 mois
- Une phase de suivi d'environ 16 mois.
Voir aussi sur le blog: Aix-Marseille Université pilote pour le ROF.

http://www.amue.fr/fileadmin/amue/formation-vie-etudiant/rof/actualites/LogoRof.jpg As part of the support phase of the pilot sites ROF, the EUAM went to the URCA, at the University of Poitiers and Aix-Marseille University to perform an update on the status of progress of the implementation of the ROF and meet with project teams.
Presentation of Reference of the Training Offer (ROF)

The world's Training Offer complements the information systems of institutions.

It can be the catalog of training opportunities for the construction of the file to enabling the provision of information for publication.
This information can then be mobilized in several models, including the portals for students. See also the blog: Aix-Marseille University driver for the ROF. More...

Posté par pcassuto à 21:54 - - Permalien [#]

VAE Puissance 2: un taux de validation totale supérieur à la moyenne de la VAE

http://www.agefos-pme.com/uploads/pics/AGEFOS_PME_VAE_Puissance_2_03.gifAGEFOS PME dresse le bilan quantitatif et qualitatif de l’expérimentation du dispositif VAE Puissance 2: un taux de validation totale supérieur à la moyenne de la VAE classique et un fort intérêt des entreprises et de leurs salariés ainsi que des partenaires sur ce dispositif « gagnant/gagnant » en sont les points marquants.
Le dispositif VAE²

VAE Puissance 2 (ou VAE²) a été élaboré, en 2009, en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale pour faciliter l’accès à la VAE tout au long du parcours de l’individu.
Depuis 2009, VAE² est menée dans les 6 académies suivantes: Paris, Toulouse, Limoges, Aix-Marseille, Lyon et Grenoble.
Concrètement, AGEFOS PME met à disposition, des entreprises et de leurs salariés, une offre de service innovante: mieux encadrés tout au long de leurs démarches, les candidats bénéficient, après accord de leur employeur, d’un accompagnement organisé par étapes qui se succède autant que de besoin, jusqu’à la validation totale de leur certification.
Bilan de l’expérimentation
Depuis mars 2009, 494 parcours VAE² ont été réalisés concernant, pour plus des 3/4 (76 %), des entreprises de moins de 50 salariés: 48 % ont pu bénéficier d’un appui personnalisé leur permettant de ne pas entrer dans une démarche VAE alors que leur projet n’était pas abouti. La première phase du parcours a joué son rôle de barrage, évitant l’échec ultérieur en VAE. Sur les 118 candidats qui se sont présentés devant le jury, 97 ont obtenu une validation totale soit 82% de réussite (taux largement supérieur à la moyenne du dispositif de VAE classique: +20 points) et 78% des certifications visées sont de niveau III et infra (égale ou supérieur à Bac +2).
La VAE² a permis d’accompagner des publics cibles: femmes (73%), salariés âgés de plus de 35 ans (74%), employés (72%) et niveau de formation bac ou inférieur (75%).
Par ailleurs, une étude qualitative complémentaire d’AGEFOS PME Rhône-Alpes confirme la satisfaction des entreprises et des salariés:
- 75% des salariés se sont engagés dans le dispositif afin d’obtenir un diplôme en cohérence avec le poste occupé tout en définissant un projet d’évolution et 80% considèrent le rôle de « l’interlocuteur-relais » comme indispensable ou utile,
- 56 % des entreprises considèrent que la VAE² a contribué ou pourrait contribuer à améliorer la productivité de leur entreprise et 78% prévoient d’encourager ou d’initier de nouvelles démarches de VAE,
- 95 % des chefs d’entreprise recommanderaient la VAE à une autre entreprise.
Forte de ces résultats, AGEFOS PME souhaite déployer VAE² au profit de ses adhérents.
Afin de poursuivre cet objectif, les partenariats seront renforcés en mobilisant tous les acteurs en lien avec la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences sur les territoires (GPECT).
Centre Académique de Validation de Acquis
860 rue René Descartes
Parc de la Duranne - Les pléiades 1 Bât C
13857 Aix-en-Provence Cedex 3
Téléphone : 04.42.90.41.00 - cava@ac-aix-marseille.fr.
Voir aussi AGEFOS PME RHÔNE-ALPES: "VAE puissance 2".

http://www.agefos-pme.com/uploads/pics/AGEFOS_PME_VAE_Puissance_2_03.gif AGEFOS MŚP stanowi przegląd ilościowe i jakościowe badania Power VAE urządzenie 2: stopa walidacji wyższa niż średnia w sumie VAE klasycznych i duże zainteresowanie przedsiębiorstw oraz ich pracowników i partnerów na tym urządzeniu "zwycięzca / win "były najważniejsze.
VAE urządzenia²

VAE Power 2 (lub VAE²) został opracowany w 2009 roku we współpracy z Ministerstwem Edukacji w celu ułatwienia dostępu do VAE w trakcie trwania jednostki.

Od 2009 VAE² prowadzona jest w następujących sześciu szkół: Paryż, Tuluza, Limoges, Aix-Marseille, Lyon i Grenoble. Więcej...

Posté par pcassuto à 15:37 - - Permalien [#]


Le bilan m'a aidé à composer mon parcours professionnel

http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifInterview portrait de Thomas Toutlemonde, responsable de l'activité bâtiment d'un bureau d'études acoustiques. Après plusieurs années passées dans le même bureau d'études s'interroge sur ses possibilités d'évolution professionnelle au sein de son entreprise. Le bilan de compétences a été l'occasion de mettre en avant ses points forts et de déterminer précisément son projet professionnel.
"Alors que j'étais dans le même bureau d'études depuis plus de six ans, je m'interrogeais sur mes possibilités d'évolution, l'opportunité de retourner dans ma région d'origine... Je voulais aussi mieux me connaître, et être certain que je pourrais assumer le fait de devenir manager" se souvient Thomas, âgé aujourd'hui de 34 ans.
Il entreprend donc en 2009 un bilan de compétences.

"Lorsque l'on a envie d'évoluer mais qu'on ne voit pas de possibilité concrète, un bilan permet de faire le point, de voir si on a dévié par rapport à son objectif de départ...".
Il dégage deux pistes: l'une consiste à créer une activité à Lille, l'autre à prendre plus de responsabilités au sein de son bureau d'études. Au final, c'est cette dernière qui s'est concrétisée: "le bilan m'a donné des arguments pour convaincre mon patron" explique Thomas, devenu responsable du département bâtiment.
Cette activité compte sept personnes et représente un tiers de l'activité de l'entreprise...
"Je suis en charge de son développement, de son fonctionnement, j'assure également le suivi financier et la formation en interne... c’est une réelle motivation!" se réjouit Thomas.
Travailler avec un conseiller l'a stimulé: "je savais que j'avais des écrits à rendre tous les 15 jours, que je devais rencontrer des gens... j'avais des échéances à tenir !".
Car faire un bilan prend du temps... Thomas estime avoir travaillé au moins 30 h en plus des rendez-vous en face à face.
Mais le jeu en valait la chandelle : "le bilan m'a permis d'être plus sûr de moi car aujourd'hui je connais mes points faibles et mes points forts. J'ai une boussole pour tenir mon cap".
http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gif Intervjuu Toutlemonde portree Thomas juht äri hoone akustilised konsultatsioonifirma. Pärast mitu aastat samas uuringute osakonna uurib võimalusi ametialase arengu ettevõtte siseselt. Oskuste hindamine andis võimaluse näidata oma tugevusi ja täpselt kindlaks nende ametialast projekti. Velle...

Posté par pcassuto à 15:32 - - Permalien [#]

Paris offers foreign students one-stop shop

http://www.universityworldnews.com/layout/UW/images/logoUWorld.gifBy Jane Marshall. Paris, Europe's biggest university city, has once again opened special reception and advice services for foreign students arriving for the new academic year, who need help to tackle the labyrinthine bureaucracy, find a place to live and look for a job. Last year there were 56,500 international students in the French capital.
After the United States and United Kingdom, France accounts for the largest intake of international students, equal with Germany. Students' most common countries of origin are Morocco, China, Algeria, Tunisia, Senegal, Germany, Italy, Cameroun, Vietnam and Spain.
The total student population in France in 2010-11 was 2,319,000, of whom 284,659 were from other countries, representing 12.5% of all students. Paris is the most popular region for international students, who comprise 17.3% of the city's student population.
A comprehensive 'one-stop' bureau was set up for the start of the academic year by the Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP), a foundation owned by the Paris universities that provides housing and other services for international students and academics.
Now in its ninth year and financed by Paris City Hall, the centre brings together in one place all the main agencies with which international students must register and which can help them settle in. They include representatives of the police and immigration authorities, services for student insurance, benefits, housing and employment and RATP, the Paris transport system, which offers students discounted travel. The bureau is open until 10 November.
CIUP's is the bigger of two 'new year' reception services for foreign students in Paris; the other is run by the regional student support centre CROUS de Paris. Last year the two services together helped more than 4,000 students, three-quarters of them at the CIUP. Their combined budget for this year is EUR110,000 (US$149,000).
Last month, 117 assistance-seeking international students went to CIUP on the opening day to consult the multilingual team of advisers, who between them speak nine languages in addition to French.
Inquiries from new arrivals mostly concerned housing and administrative problems, said Roza Ghaleh Dar, a Swedish-Iranian masters student in literature at Paris-8 University, who is one of the volunteer advisers. Nationalities she had dealt with so far included Algerians, Chinese, Brazilians and Mexicans. Carine Camby, managing director of the CIUP, emphasised that "each student is a unique case".
She told University World News: "Each has his or her own problems, so it is important they are all looked after individually. The advisers have all the skills necessary to help them directly, or to tell them where to go for the right information. There are specialists who can give more detailed information on different issues."

Posté par pcassuto à 15:23 - - Permalien [#]

Des compétences élargies pour les Universités françaises

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Benefices_autonomie/38/1/une-beneficesautonomie_163381.34.jpgLaurent Wauquiez se félicite que l'ensemble des universités et établissements qui en ont fait la demande, sous réserve du vote du Conseil d'administration de l'Université Lumière Lyon 2 à la fin du mois d'octobre, puissent disposer des compétences élargies à compter du premier janvier 2012.
A cette date, toutes les universités françaises disposeront des RCE sauf celle d'Antilles-Guyane qui souhaitait passer en août 2012, terme prévu par la loi, et celle de Polynésie, en raison du statut dérogatoire du TOM.
Le passage à l'autonomie représente un transfert sans précédent de l'Etat vers les universités: plus de 130500 emplois, soit une masse salariale de près de 8,3 milliards d'euros, et 1437000 étudiants en recueillent aujourd'hui les bénéfices.
Elles disposent de marges de manœuvre pour la gestion de leur budget et de leurs ressources humaines. Les bénéfices des universités autonomes commencent à se traduire dans la réalité:
- Pour les étudiants, avec davantage d'orientation, de dispositifs d'insertion professionnelle et de lutte contre l'échec en licence, accompagnement personnalisé, bilan de compétences...
- Pour les entreprises qui peuvent nouer des  partenariats avec les universités: 41 fondations ont vu le jour grâce à la loi
- Pour les personnels, qui bénéficient d'une gestion plus dynamique des ressources humaines et dont les carrières sont devenues plus attractives grâce à la reconnaissance de leur travail, (augmentation des promotions, augmentation des salaires des enseignants-chercheurs de 12 à 25% en début de carrière, ou encore la  création une nouvelle prime d'excellence scientifique qui concernera 20% des enseignants-chercheurs et des chercheurs d'ici 2012.
Cette réforme s'est appuyée sur une refonte totale du cadre de gestion et des relations entre l'Etat et les universités qui a vocation à se poursuivre. Elle a été rendue possible par un effort exceptionnel de l'Etat, qui a accordé une augmentation de 23% des moyens de fonctionnement aux universités depuis 2007, se traduisant par un effort inédit de rééquilibrage pour les universités qui avaient besoin d'un rattrapage au vu de leur activité et de leurs performances. Ces établissements bénéficieront en 2012 d'un "bonus autonomie", augmentant de 10% leur enveloppe de prime, leur permettant de mener une politique de gestion des ressources humaines dynamiques.
Le ministre se félicite que la dynamique d'autonomie tracée par la loi de 2007 ait été ainsi adoptée par les universités françaises et votée par leurs instances et qu'elles aient su aussi adapter leur fonctionnement pour relever les enjeux de ces nouvelles compétences. C'est bien le signe d'une évolution majeure de notre système d'enseignement supérieur qui aboutit moins de 5 ans après l'adoption de la loi dite LRU par le Parlement.
Liste des universités et établissement passant aux compétences élargies en 2012:
Université Stendhal Grenoble 3, Université Lille 3 Charles de Gaulle, Université Lumière de Lyon 2, Université Montpellier 3 Paul Valéry, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, Université de Paris 10, Université de Perpignan, Université de La Réunion, Université de Toulon et du Var, Collège de France, Ecole centrale de Lille, Ecole Polytechnique, EHESS, EHESP, ENSI Caen, IFMA Clermont, INSA Toulouse. Télécharger le Livret: bénéfices de l'autonomie des universités.
Laurent Wauquiez zaprasza wszystkich uczelni i instytucji, które złożyły wniosek, z zastrzeżeniem zgody Zarządu Uniwersytetu Lumiere Lyon 2 pod koniec października, mogą mieć większe uprawnienia Od 1 stycznia 2012 roku.
W tym czasie wszystkich francuskich uniwersytetów będą mieli NCE wyjątkiem tego, że z Antyli, Gujany, którzy chcieli się przenieść w sierpniu 2012 roku, termin ustawowy, a Polinezji, ze względu na wyjątkowy status terytoriów.

Przejście do niepodległości jest bezprecedensowym transferu państwa do uniwersytetów o więcej niż 130.500 miejsc pracy, a płace prawie 8,3 miliardów euro, a 1.437.000 studentów czerpać korzyści dzisiaj. Pobierz Broszura: zasiłki na autonomię uczelni
. Więcej...

Posté par pcassuto à 15:11 - - Permalien [#]
Tags :

Enseignement supérieur pour l'EPT

http://www.iau-aiu.net/sites/all/themes/iauaiu/images/iau-fr-e-small.pngLe projet 2011-2015 sur l’enseignement supérieur pour l’Education Pour Tous (EPT) de l'AIU - qui fait suite au projet 2008-2010 intitulé Renforcer les liens pour une éducation de qualité : l'enseignement supérieur et la recherche au service de l'EPT et des OMD - a été validé par les membres du Groupe de référence 2008-2010. Cette validation donne le départ à une série d'activités visant à sensibiliser et promouvoir la participation de l’enseignement supérieur pour l’EPT. Plus concrétement, le projet s'attachera à renforcer et améliorer les réalisations du projet 2008-2010 de l'AIU - à savoir les sessions de renforcement des capacités, le Portail de l'AIU sur l’enseignement supérieur et l’EPT (HEEFA) et sa Newsletter - et aura pour objectif la création d'une communauté de l'enseignement supérieur pour l'EPT. L'une de ses premières activités sera la re-définition des termes de référence du Groupe de référence et son élargissement à la fois du point de vue géographique que du point de vue des idées. Contact: Nadja Kymlicka et Isabelle Turmaine.
http://www.iau-aiu.net/sites/all/themes/iauaiu/images/iau-en-e-small.pngThe 2011-2015 IAU Project on Higher Education for Education For All (EFA) - following on the 2008-2010 IAU Project entitled Strengthening Linkages for Improved Education: Higher Education and Research Working for EFA and education-related MDGs - has been validated by the members of the IAU 2008-2010 Reference Group. This validation signals the launch of a series of activities that aims to further raise awareness and advocate for higher education participation for EFA. More concretely, the project will mainly build on, improve and enhance the capacity building sessions and the IAU Portal on Higher Education and EFA (HEEFA) and Newsletter developed during the 2008-2010 IAU Project. It will also foster the creation of a higher education community for EFA. One of its first activities will be to re-define the terms of reference for the Reference Group and enlarge it both geographically and as far as viewpoints are concerned. Contact: Nadja Kymlicka and Isabelle Turmaine.

Posté par pcassuto à 00:30 - - Permalien [#]

UT reaches "bubbling under" list in THE University Rankings

http://www.utrecht-network.org/en/images/42Although not in the Top 200 institutions yet, Estonia, Czech Republic, Poland, Turkey, Iran and India all show promise in the "Bubbling Under" Section Just Outside the Top 200. This puts UT in the top 3% of worlds best universities' list for the first time. The annual rankings, which are the most sophisticated and carefully calibrated rankings ever published, provide a definitive list of the world’s top 200 universities.
While the top 200 is dominated by US and British institutions, there are many countries with institutions that are ‘bubbling under’, sitting in bands just outside the elite 200. With higher scores in two or three areas they could see themselves in the top 200 in the coming years.
Estonia is one such country, with University of Tartu (placed in the 350-400 band), together with Czech Republic and Poland make up the Eastern European contingent in the "bubbling under" section. These institutions appear to be the most promising candidates to achieve world class status in the region.
The data, which are supplied by Thomson Reuters, judge universities on 13 performance indicators, making these the only world rankings to examine all core missions of a modern global university - research, teaching, knowledge transfer and international activity. They include the world’s largest academic reputation survey and an analysis of 50 million citations which are compared with the world average from the same field.
This year’s methodology has been slightly refined to ensure that universities with particular strength in the arts, humanities and social sciences are placed on a more equal footing with those with a speciality in science subjects, which in the past may have been given an artificial boost as they tend to attract more funding. Such sophisticated methodology has established the Times Higher Education World University Rankings as the most respected and citied rankings system amongst universities worldwide.
It is this levelling of the playing field that has led Oxford, with its arts bias, to move ahead of Cambridge, which is particularly known for its natural science faculties.

Posté par pcassuto à 00:11 - - Permalien [#]