29 septembre 2011

Grandes écoles: les jeunes diplômés étrangers interdits de travail

Par Clarisse Jay. En raison de plusieurs textes publiés ces dernières semaines, nombre de diplômés, notamment de grandes écoles, ayant déjà une promesse d'embauche, ne peuvent signer leur contrat de travail.
Le gouvernement avait-il anticipé de telles conséquences? De jeunes diplômés des écoles les plus prestigieuses telles HEC ou Sciences Po, disposant déjà d’une promesse d’embauche d’un grand cabinet de conseil international, à 40000 euros de rémunération annuelle, qui se retrouvent dans l’incapacité de signer leur contrat de travail ou de créer leur entreprise...
C’est pourtant ce qui est en train d’arriver à bon nombre d’entre eux. Plus précisément ceux qui sont étrangers non ressortissants de l’Union européenne. Et malgré les conventions bilatérales signées avec de nombreux pays, notamment du Maghreb, les nouvelles dispositions du ministère de l’Intérieur permettent à l’administration de compliquer les démarches de changement de statut des étudiants étrangers.
Pourtant, il y encore quelques mois, l’ancienne ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse, avait déclaré, dans le cadre du G8-G20, vouloir attirer les meilleurs et mieux "sélectionner" les étudiants étrangers (La Tribune du 11 mai 2011). Et le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, de rappeler que "la mobilité étudiante devient un enjeu majeur dans la compétition économique mondiale et un élément essentiel de l'accès à l'excellence". Le travail interministériel aurait semble-t-il fait défaut sur ce point. Aujourd’hui, la France est la troisième destination derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, avec 278.000 étudiants étrangers (+73% entre 1999 et 2009), soit 12% de ses étudiants. Les plus gros contingents venant du Maroc, de Chine et d'Algérie.
Trois obstacles

Ce sont d’ailleurs les étudiants marocains, les plus nombreux, qui sont particulièrement touchés par la politique de restriction de l’immigration professionnelle menée par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant. La circulaire émise le 31 mai dernier par les ministres de l’Intérieur et du Travail à destination des préfectures de région et de département durcit les conditions de délivrances des autorisations de travail et alourdit les procédures de changement de statut (le CDS est nécessaire pour passer du statut d’étudiant à celui de salarié) auquel les étudiants étrangers non ressortissants de l’UE doivent se soumettre.
"Ce qui n’était auparavant qu’une formalité de trois semaines nécessite désormais deux à trois mois d’attente ! Tous les motifs sont bons pour allonger les procédures", témoigne cette jeune diplômée tunisienne de l’Ensae (Ecole nationale de la statistique et de l’administration). L’inadéquation du diplôme avec l’emploi proposé est très souvent avancé. Autre obstacle, l’arrêté restreignant la fameuse liste des 14 métiers ouverts aux étrangers non européens dont certains intitulés ferme la porte aux jeunes diplômés notamment d’écoles d’ingénieurs. Enfin, un arrêté du 8 septembre "porte les ressources nécessaires à l’obtention d’un titre de séjour étudiant de 460 euros à 620 voire 770 euros par mois", pointe ce jeudi dans un communiqué la Confédération étudiante.
Actions collectives

Cette situation ubuesque, considérée par les écoles, les universités et les entreprises recruteuses comme un non sens au vu des sommes investies par l’Etat par étudiant, du manque à gagner futur en matière de cotisations salariales et de l’aspect contradictoire avec l’esprit de la loi de 2006 relative à l’immigration et à l’intégration. De nombreux étudiants de l’Essec, l’ESCP, HEC, Sciences Po, Centrale Lyon, Paris XI ou encore des Ponts se sont constitués en collectif. Les présidents de la Conférence des grandes écoles (CGE) et celui de l’Association française des entreprises privées (Afep), Pierre Tapie et Maurice Lévy, ont écrit un courrier à Claude Guéant cet été, mais la réponse du ministre rappelant vouloir donner "la priorité des demandeurs d’emploi déjà présents sur le marché du travail français" et viser avant tout la perspective d’un retour des étrangers dans leur pays d’origine n’a pas convaincu.
Mercredi, lors de sa conférence de presse de rentrée, la conférence des présidents d’université (CPU) s’est associée à la démarche de la CGE et de l’Afep et s’est déclarée contre "toute mesure qui aurait pour objet ou effet de restreindre" la possibilité, expressément prévue par la loi, qu’ont les étudiants de rester en France pour démarrer leur vie professionnelle. Le président de la CPU, Louis Vogel a au passage dénoncé le fait que la circulaire Guéant-Bertrand détruisent les conventions passées avec des universités étrangères.
CGE, CPU et collectif étudiant s’attellent actuellement à recenser les cas. Selon Pierre Tapie, "il y a quelques dizaines de cas avérés connus à ce jour mais sont potentiellement concernés les 8.000 diplômés étrangers non européens qui sortent chaque année des grandes écoles". Une fois les dossiers constitués, la cause des étudiants concernés sera plaidée en plus haut lieu.
Przez Clarisse J ay. Ze względu na kilka artykułów opublikowanych w ostatnich tygodniach, liczby absolwentów, w tym szkół wyższych, którzy mają oferty pracy, nie może podpisać umowy.
Rząd miał się spodziewał takich konsekwencji?
Absolwenci najbardziej prestiżowych szkół jak HEC i Sciences Po, którzy mają już propozycję pracy w dużej firmie międzynarodowej konsultacji, do 40.000 euro rocznego wynagrodzenia, które znajdują się w stanie do podpisania umów pracę lub rozpocząć własną działalność gospodarczą. Więcej...

Posté par pcassuto à 00:43 - - Permalien [#]


Corse: le Passeport Emploi

http://www.fiore-corse.net/userfiles/image/Actualit%C3%A9s/arbre.JPGLe Passeport Emploi est un site internet qui s’adresse aux personnes accompagnées par des professionnels de l’insertion: intermédiaires de l’emploi, acteurs de la formation professionnelle, de l’insertion sociale et de l’insertion par l’activité économique. Il capitalise les expériences et les compétences des personnes en terme de compétences professionnelles et sociales, en particulier les compétences sociales attendues par le monde du travail pour chaque métier visé.
Cet outil permet au jeune en insertion, suivi par la mission locale, d'accéder à tout moment à l'ensemble des informations concernant son parcours professionnel et social ainsi qu'à l'ensemble de ses documents (diplômes, permis de conduire, validation de stage...).
Dans le cadre de la loi relative à la formation professionnelle tout au long de la vie, la CTC a souhaité généraliser le Passeport Emploi, outil mis en place initialement par la Mission Locale Bastia-Balagne, à l'ensemble du territoire insulaire.
Qu'est que le Passeport Emploi

Le Passeport Emploi est un site internet qui s’adresse aux personnes accompagnées par des professionnels de l’insertion : intermédiaires de l’emploi, acteurs de la formation professionnelle, de l’insertion sociale et de l’insertion par l’activité économique.
Le Passeport Emploi capitalise les expériences et les compétences des personnes en terme de compétences professionnelles et sociales, en particulier les compétences sociales attendues par le monde du travail pour chaque métier visé.
Le passeport emploi est né d’un constat simple, le problème n’est pas l’accès à l’emploi mais le maintien dans l’emploi. Les personnes maitrisent des compétences professionnelles mais pas les compétences sociales nécessaires. Le passeport emploi permet une prise de conscience et une capitalisation des expériences et compétences.
Dans le cadre du PRF de la CTC, il capitalise également les compétences génériques acquises en formation et facilite une évaluation régulière de la progression du stagiaire ainsi qu’un lien périodique entre les formateurs, les professionnels de l’insertion, les employeurs et les bénéficiaires.
Il est un outil de dialogue pour un travail en réseau des professionnels et pour la personne, utilisé avec et pour elle.
Il permet à la personne de réfléchir à l’image professionnelle qu’elle renvoie et de s’adapter afin de correspondre aux attentes des entreprises, de savoir se mettre en valeur en situation de recherche d’emploi par une meilleure connaissance de soi. Il est évolutif, dynamique, donc dynamisant. Il appartient à la personne. Nul ne peut le diffuser à part elle.
http://www.fiore-corse.net/userfiles/image/Actualit% C3% A9s/arbre.JPG Brug Passport er en hjemmeside rettet mod dem, ledsaget af professionelle integration: beskæftigelse formidlere, skuespillere af erhvervsuddannelse, social inklusion og integration gennem den økonomiske aktivitet. Det udnytter de erfaringer og færdigheder af mennesker i form af faglige og sociale færdigheder, især sociale færdigheder forventes en verden af ​​arbejdet for hvert job målet.
Dette værktøj tillader indføring i den unge, efterfulgt af den lokale mission, når som helst adgang til alle oplysninger om hans faglige og sociale såvel som alle dens dokumenter (eksamensbeviser, kørekort validering praktik...).

Som en del af loven om erhvervsuddannelse hele livet igennem, at generalisere CTC Passport Beskæftigelse ønskede, værktøj oprettet først ved den lokale Mission-Bastia Balagne, hele øen område
. Velle...

Posté par pcassuto à 00:26 - - Permalien [#]
Tags :

Signature de la convention tripartite: sécurisation des parcours professionnels et consolidation de l’emploi en Ile-de-France

http://www.carif-idf.org/plugins/CARIF_PLUGIN/images/logo_carif.pngMercredi 28 septembre, l'Etat, la Région Ile-de-France et les partenaires sociaux signent cette nouvelle convention tripartite...
Daniel Canepa, Préfet de la région Ile-de-France, Préfet de Paris, Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional d'Ile-de-France et les représentants des Partenaires sociaux signent le 28 septembre 2011 la nouvelle Convention tripartite « Actions concertées pour la sécurisation des parcours professionnels et la consolidation de l’emploi en Ile-de-France ».
Face aux nombreuses situations d’urgence dues à la crise,ils mutualisent leurs moyens pour financer massivement des solutions concrètes pour l’emploi des Franciliens fragilisés par la crise. Suite à la signature de la 1ère convention tripartite, le 16 avril 2009, les partenaires ont mobilisé 13 millions d’euros permettant ainsi de soutenir 1 510 salariés de 300 TPE-PME (formation et rémunération).
Constatant l’efficacité de cette démarche partenariale, l’Etat, la Région et les partenaires sociaux ont décidé de poursuivre leurs efforts en faveur de la formation professionnelle des salariés touchés par la crise. Découvrez les actions menées et les objectifs en téléchargeant le dossier de presse de la Convention Sécurisation.
La Région Ile-de-France est porteuse d’une forte ambition pour soutenir les publics les plus fragilisés au regard de l’emploi et accroître les compétences professionnelles des franciliens. Elle exprime clairement cet engagement à la fois avec les dispositifs destinés aux personnes privées d’emploi, qui sont au coeur de ses compétences, mais également avec son intervention volontariste en appui de la formation des salariés.
Dès la fin de l’année 2008, la Région Ile-de-France a souhaité renforcer sa capacité à intervenir et à apporter des réponses rapides aux actifs touchés par les effets de la crise économique et sociale qui, déjà, menaçait de s’installer dans la durée. Cette volonté a conduit à l’élaboration de la convention tripartite Etat – Région – Partenaires sociaux, signée le 16 avril 2009 et arrivant aujourd’hui à son terme. Depuis cette signature en 2009, la Région a consacré près de 1.9 M€ au titre des actions concertées et 600000 € pour le renforcement du financement des parcours de formation engagés au cours de la Convention de Reclassement Personnalisée.
Le nouvel Exécutif régional a réaffirmé sa politique en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle, dès le début de la mandature, en adaptant les dispositifs 2ème chance pour les 16/25 ans et en mettant en place une politique régionale de continuité professionnelle, véritable bouclier social, pour sécuriser les parcours des Franciliens fragilisés dans leur évolution professionnelle.
Le travail engagé depuis la signature de la 1ère convention tripartite en 2009 a permis de renforcer l’accompagnement des salariés dans les TPE – PME et de développer les Congés individuels de formation et les bilans de compétences. C’est pourquoi la Région renouvelle son engagement auprès de l’Etat et des partenaires sociaux régionaux pour continuer à améliorer la sécurisation des parcours des salariés franciliens.

http://www.carif-idf.org/plugins/CARIF_PLUGIN/images/logo_carif.png Wednesday, September 28, the State, the Ile-de-France and the social partners signed the new tripartite agreement...
Daniel Canepa, Prefect of the Ile-de-France, Prefect of Paris, Jean-Paul Huchon, President of the Regional Council of Ile-de-France and representatives of social partners signed September 28, 2011 the new Tripartite Convention 'Actions concerted for career security and consolidation of employment in Ile-de-France."
Noting the effectiveness of this partnership approach, the State, the Region and the social partners decided to continue their efforts to promote vocational training for employees affected by the crisis. Discover the actions and objectives by downloading the file Press Securing Convention. More...

Posté par pcassuto à 00:10 - - Permalien [#]

L’entretien individuel d’évaluation

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)L’entretien individuel d’évaluation est aujourd’hui la pierre angulaire de la politique de ressources humaines de nombreuses entreprises. Pourtant, il fait l’objet de critiques – notamment sur ses effets sur le bien-être des salariés – et de plusieurs décisions de la Cour de cassation.
Face à ce constat, le Centre d'Analyse Stratégique (CAS) dresse, dans une récente note, un état des lieux de la question. L’étude montre que les salariés évalués tirent plus de satisfaction que les salariés non évalués, que ce soit sur le plan de la rémunération ou sur celui de la reconnaissance de leur travail.
S’agissant de l’impact sur le stress, l’étude montre qu’en moyenne le stress ne provient pas de l’entretien d’évaluation lui-même mais principalement des contextes organisationnels plus propices au stress dans lesquels se trouvent davantage les salariés.
En termes de recommandations, le CAS invite à veiller à ce que les critères comportementaux utilisés pour l’évaluation soient bien en lien avec l’activité professionnelle et envisage la création d'une certification des entretiens d’évaluation. Il encourage la formation des managers de proximité à la pratique de l’entretien d’évaluation ou encore la mise en place de procédures d’appel pour les salariés. Consulter: CAS. "Pratiques de gestion des ressources humaines et bien-être au travail: le cas des entretiens individuels d'évaluation". Note d'analyse, n° 239, septembre 2011, 12 p.
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) The interview assessment is now the cornerstone of human resources policy of many companies. Yet it is the subject of criticism - including its effects on the well-being of employees - and several decisions of the Court of Cassation. Against this backdrop, the Center for Strategic Analysis (CAS) provides, in a recent note, an overview of the issue. The study showed that employees valued derive more satisfaction than employees not evaluated, either in terms of remuneration or that of the recognition of their work. Regarding the impact on stress, the study shows that the average stress is not from the assessment interview itself but mainly organizational contexts are more conducive to stress in which there are more employees. More...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]

28 septembre 2011

Vote des statuts du PRES UP&GO (Université Paris Grand Ouest)

http://www.uvsq.fr/images/logo.pngDeux semaines après le vote en CA de l’université de Cergy Pontoise, l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines confirme son intention de se rapprocher de l’université de Cergy-Pontoise au sein du PRES UPGO. Le conseil d’administration de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines s’est réuni le 27 septembre pour procéder, entre autres, au vote des statuts du PRES avec l’université de Cergy-Pontoise. Les statuts ont été adoptés par 22 voix pour, 3 contre et 5 abstentions.
L’université de Cergy Pontoise, quant à elle, a voté les statuts du PRES le 13 septembre dernier. L’UVSQ et l’UCP se posent donc comme les deux premiers membres fondateurs du PRES « Université Paris Grand Ouest ». En plus des deux universités, ce PRES bénéficie de membres associés tels que les écoles nationales supérieures d’architecture (ENSAV) et du paysage de Versailles (ENSP) et l’école nationale supérieure d’arts Paris-Cergy (ENSAPC), qui préfigurent un institut de la Création. Plusieurs écoles d’ingénieurs s’y adjoignent également.
Parmi les grands projets communs figurent le développement du labex Patrima ou encore un Institut d’Etude Politique. Des groupes de travail transversaux impliquant toutes les catégories d’acteurs des établissements se réunissent régulièrement.
Au cours de la même séance, le conseil d’administration de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-
Yvelines a aussi voté à une grande majorité son adhésion à l’IDEX Université Paris Saclay. Contact presse: Robert Rivoire, directeur de la communication, robert.rivoire@uvsq.fr, 01 39 25 79 54.
http://www.uvsq.fr/images/logo.png Dwa tygodnie po głosowaniu w CA, Uniwersytetu Cergy Pontoise, Uniwersytet Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines potwierdza zamiar zbliżyć się do Uniwersytetu w Cergy-Pontoise w UPGO PRES. Board administracji na Uniwersytecie w Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines spotkał się 27 września do postępowania, między innymi, głosowanie Statutu PRES z Uniwersytetu w Cergy-Pontoise. Statut został przyjęty przez 22 głosami za, 3 przeciw i 5 wstrzymujących się.
Uniwersytet w Cergy Pontoise, z kolei, przekazywane Statutu PRES 13 września.
UCP UVSQ i dlatego powstają w dwóch pierwszych członków założycieli PRES "Université Paris Grand West". Oprócz dwóch uniwersytetów, PRES ma członków stowarzyszonych, takich jak wyższe krajowe szkoły architektury (ENSAV) i krajobraz w Wersalu (ENSP) i National School of Arts w Paryżu Cergy (ENSAPC), które wyznaczą Instytut Stworzenia. Więcej...

Posté par pcassuto à 23:44 - - Permalien [#]


Les diplômés 2010 se sont bien insérés dans l'emploi

http://www.lesechos.fr/images/les-echos.pngPar Leïla de Comarmond. 71% des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur (bac +4 ou plus) étaient en emploi huit mois après leur arrivée sur le marché du travail, selon une étude publiée par l'Apec qui montre qu'un passage par l'alternance facilite l'insertion professionnelle.
Se trouver à la bonne place au bon moment. C'est, en résumé, ce qui est arrivé aux jeunes diplômés de 2010. Leur insertion sur le marché du travail a été nettement meilleure que celle de la promotion précédente, montre une étude publiée aujourd'hui par l'Association pour l'emploi des cadres.
En avril dernier, soit huit mois après l'obtention de leur diplôme, 71% des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur de niveau bac +4 et plus déclaraient être en poste. C'est 7 points de plus qu'un an avant, avec un salaire médian en progression de 1200 euros, à 27600 euros annuels, et un indice de satisfaction par rapport à l'emploi occupé en progression de 4 points, à 91%.
Cette situation, qui cadre bien avec la baisse du chômage des jeunes constatée jusqu'en avril, et qui vient de reprendre en août, a été particulièrement enviable dans l'informatique et les télécoms, dont 88% des jeunes diplômés ont trouvé un emploi, derrière les habituelles formations d'enseignants. Viennent ensuite les ingénieurs généralistes, à 77%. Globalement, la situation reste encore difficile pour 24% des diplômés de 2010 qui cherchaient toujours un premier emploi en avril. C'est évidemment trop, mais c'est 6 points de moins que pour la génération 2009. Autre bonne nouvelle, trouver son premier emploi a été un peu plus rapide: 67% des jeunes diplômés en emploi ont mis deux mois, contre 60 % un an avant. Et le CDI a gagné du terrain: il concernait en avril 54% des jeunes diplômés en emploi (+ 7 points). Cette progression a été en totalité gagnée sur les CDD, passés de 44 % à 36%, l'intérim étant stable à 5%.
Les métiers culturels à la traîne

Tous les secteurs n'ont pas été marqués par la même amélioration. Les métiers éducatifs, culturels et sportifs ainsi que ceux des arts, de l'édition, de la communication et du journalisme restent toujours dans le peloton de queue, avec même une dégradation de la situation dans ce dernier ensemble, où le taux d'emploi est passé de 57% pour la promotion 2009 à 53% pour la suivante. A contrario, sortir d'une école d'ingénieur s'est révélé encore plus payant que les années précédentes: le taux d'emploi de leurs jeunes diplômés est monté à 78% (+14 points) pour 19% toujours au chômage. Il est passé cette année devant celui des écoles de commerce, à 76% (+11 points). L'insertion des diplômés de l'université s'est aussi améliorée, mais dans une moindre mesure, avec 65 % de la génération 2010 en emploi, 6 points de plus que l'an dernier.
L'étude de l'Apec confirme par ailleurs que, quelle que soit la filière, il y a toujours une prime à la durée des études, avec un taux d'emploi de 58 % à bac +4 (hors IUFM) et de 80% à bac +6 à 8. Mais elle montre aussi qu'il existerait désormais une prime à l'alternance: 83% des diplômés de 2010 qui ont suivi au moins une partie de leur formation en alternance ont obtenu un premier emploi au cours des huit mois qui ont suivi, contre 76% des non alternants. Parmi eux, respectivement 58% et 48% ont trouvé un CDI.

http://www.lesechos.fr/images/les-echos.png Leila de Comarmond. 71% lõpetajatest kõrgharidus (bac 4 või rohkem) töötas kaheksa kuud pärast nende saabumist tööturul, vastavalt uuringu APEC näitab, mis hõlbustab läbisõitu vaheldumine tööalast konkurentsivõimet.
Olema õiges kohas õigel ajal. See on lühidalt, mis juhtus lõpetajad 2010. Nende integreerimist tööturul oli palju parem kui eelmine klass, näitab uuring avaldati täna Association kasutamiseks raame.
Möödunud aasta aprillis, kaheksa kuud pärast lõpetamist, 71% lõpetajatest kõrghariduse tasemel salve ja neli ütles, et nad olid ametis. See on 7 protsendipunkti rohkem kui aasta varem, keskmine palk 1200 € kuni € 27600 kohta aastas, ning indeks rahulolu töö leidnud poolt 4 punkti, kuni 91%. Velle...

Posté par pcassuto à 23:27 - - Permalien [#]

Les Barbues s’emparent du micro au colloque sur l’université de l’Institut Montaigne

http://cdn.pearltrees.com/s/preview/index?urlId=14157776Par Isabelle Rey-Lefebvre. L’institut Montaigne, think tank libéral plutôt marqué à droite, avait, lundi 26 septembre, convoqué les plus hautes autorités universitaires et politiques pour tirer le bilan de quinze années de réforme des établissements d’enseignement supérieur, en France. Le président de la République, Nicolas Sarkozy, est même venu en personne introduire le colloque, rappelant, au passage, son refus de voir augmenter les droits d’inscription universitaire, comme le proposait le "think tank" Terra Nova (libéral, mais de gauche).
Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Laurent Wauquiez, a, lui, vanté, pendant près de deux heures, les mérites de la loi sur l’autonomie des universités, quatre ans après son adoption. Le coréen Youngsuk Chi, président du prestigieux éditeur scientifique hollandais Elsevier et membre du conseil d’administration de l’université américaine de Princeton, avait la lourde tâche de livrer le regard de l’étranger sur notre système.
La barbe attaque
L’ancien ministre et chercheur, Claude Allègre, a conclu en donnant sa vision des universités d’aujourd’hui et de demain, devant plusieurs présidents d’universités (Strasbourg, La Rochelle), le président du CNRS, Alain Fuchs, et des personnalités éminentes comme René Ricol, "Monsieur Grand Emprunt" puisque commissaire général à l’investissement chargé de répartir la manne de 35 milliards d’euros.
Du beau monde, certes, mais entièrement masculin et, alors que cette docte assemblée allait aborder les comparaisons internationales et le fameux classement de Shanghai, peu flatteur pour la France, huit jeunes femmes arborant des barbes, évidemment fausses, ont interrompu les débats. Après quelques secondes d’hésitation amusée, l’animateur a volontiers laissé son micro à la porte parole du collectif féministe: "La Barbe tenait à rendre un vibrant hommage à l’Institut Montaigne, pour l’exemplarité de son colloque qui réunit 15 intervenants dont 14 hommes! Et il ne pouvait en être autrement: le corps universitaire le plus honorable, celui des professeurs d’universités, ne comporte t-il pas 80,3% d’hommes et le prestigieux aréopage de la Conférence des Présidents d’Universités, 87%?", a-t-elle rappelé. "Il est rassurant de constater que les hommes continuent d’occuper sans partage les postes importants", ironisait-elle, félicitant "Nicolas, Laurent, Claude, Alain, René et Youngsuk de contribuer à maintenir ce juste état des choses", tout en égratignant l’Institut Montaigne dont "le comité directeur est masculin à 80%".
Quelques applaudissements ont conclu cette performance : "Suis-je dédouané, car j’ai été le directeur adjoint de cabinet d’une ministre femme?" (Valérie Pécresse), demandait, en reprenant le micro, Thierry Coulhon, ex-président de l’université de Cergy Pontoise et aujourd’hui responsable du programme initiatives d’excellence auprès du commissaire général à l’investissement. Alors trêve de plaisanterie, les filles! Les débats doivent reprendre...

http://cdn.pearltrees.com/s/preview/index?urlId=14157776 By Isabelle Rey-Lefebvre. Montaigne Institute, a think tank Liberal rather marked on the right, had, Monday, Sept. 26, called the highest academic and political authorities to take stock of fifteen years to reform higher education in France. The President of the Republic, Nicolas Sarkozy, even came in person to introduce the symposium, recalling in passing his refusal to increase university tuition fees, as proposed by the "think tank" Terra Nova (Liberal, but left).
Beautiful people, yes, but all-male, and while this learned assembly would address the international comparisons and the famous Shanghai ranking, unflattering for France, eight young women wearing beards, obviously false, interrupted the proceedings. After a few seconds of hesitation fun, the host was happy to let his microphone spokesman feminist collective, "Beard wanted to pay tribute to the Institut Montaigne, for her exemplary conference that brings together 15 speakers including 14 men! And he could not be otherwise: the most honorable academic staff, the university professors, he does not 80.3% men and the prestigious Areopagus of the Conference of Presidents of universities, 87%? "she said. "It is reassuring that men continue to occupy important posts unchallenged," she quipped, welcoming "Nicolas, Laurent, Claude Alain, Rene Youngsuk and help maintain the correct state of affairs", while scratching the Institut Montaigne that "the Steering Committee 80% is male." More...

Posté par pcassuto à 23:06 - - Permalien [#]

Les Sciences humaines et sociales: un Médiateur avec la vraie vie

http://www.cge.asso.fr/image/titre2.jpgLes sciences humaines et sociales (SHS), un temps décriées, trouvent aujourd’hui une nouvelle reconnaissance dans les champs des savoirs comme dans notre environnement social et économique. Pour autant, ne sont-elles que « le supplément d’âme » aux sciences dites dures, comme on l’entend souvent?
Le scientifique que je suis est convaincu que non. Les SHS sont des sciences en tant que telles, chaque science, des mathématiques à la philosophie, ayant sa logique et ses spécificités. Les SHS ont aussi des objets communs avec les sciences exactes: comment faire progresser la connaissance sur le développement durable sans mêler biologie, géographie et sociologie? Comment travailler sur la santé sans apports croisés de la biologie et de l’éthique? Si les sciences exactes modélisent pour prévoir, en mettant le monde en formules, les SHS produisent du savoir en mettant l’information en « espace ». Elles donnent une lecture des enjeux sociaux, spatiaux, éthiques et économiques du monde. Je les décrirais volontiers comme un médiateur avec la vraie vie et ses rugosités. « Faire des sciences humaines et sociales », en effet, c’est être en prise sur les milieux, les organisations, les gens. C’est amener à douter. Rien d’abstrait donc, contrairement aux idées reçues.
En réunissant les SHS et les sciences exactes à travers la nouvelle ENS de Lyon en 2010, nous avons aussi fait le pari de l’interdisciplinarité. Celle-ci est un levier majeur pour faire progresser les savoirs et mieux comprendre les questions complexes auxquelles nous sommes confrontés, dans notre rôle de formateurs, de chercheurs et de diffuseurs de la connaissance. Avec l’intégration de l’Institut français de l’éducation, l’ENS de Lyon investit le champ des sciences de l’éducation. C’est une chance formidable de travailler sur un enjeu clé de notre environnement : l’école et son rôle.
Les SHS sont essentielles pour que l’enseignement supérieur ouvre les étudiants au monde et les confronte au réel. Au-delà des formations académiques, nous nous y employons à travers des initiatives, dont celles des laboratoires juniors.
Par exemple, conçu et géré par des étudiants de masters, le laboratoire junior « Jeux vidéo, pratiques, contenus, discours », réunit des historiens, des géographes et des sociologues autour du jeu vidéo, véritable phénomène de société. Dans ses travaux, il fait dialoguer un universitaire, un technicien et un représentant du monde socio-économique. Ce laboratoire, qui bénéficie maintenant d’un financement de l’ANR, compare aujourd’hui les comportements des filles et des garçons face aux jeux vidéo.
La vraie vie, nous y sommes. Oui, il faut faire la place qui leur revient aux SHS dans le monde d’aujourd’hui. Jacques Samarut, Président et Directeur général par intérim de l’ENS de Lyon.
http://www.cge-news.com/contenus//359/cms_pc/encadre/278/m_185_145_crop_110928035517_cge-ga22_logo_ens-lyon.jpgEn savoir plus sur l'ENS de Lyon
Associant étroitement enseignement, recherche et diffusion des connaissances, l’École normale supérieure de Lyon fonde son excellence sur quatre exigences : l’approfondissement des savoirs académiques en sciences exactes, en lettres et en sciences humaines et sociales (de la licence au doctorat), l’interdisciplinarité, l’innovation, l’ouverture sur le monde socio-économique et l’international. Au cœur d’un réseau rhônalpin de centres de recherche et d’entreprises, l’ENS de Lyon est un moteur du développement de l’enseignement supérieur.
L’ENS de Lyon en chiffres:
- 2000 étudiants (dont 11% d’étudiants internationaux et 501 doctorants)
- 350 chercheurs et 330 enseignants-chercheurs au sein de 26 laboratoires de recherche
- 72 thèses soutenues par an
- 57 nationalités sur le campus
- 28 bourses d’excellence pour les étudiants internationaux
- 262 partenariats internationaux de recherche
- 30 partenariats industriels en 2010
- 1 Médaille Fields en 2010
- 28e rang des établissements universitaires européens au classement du Times Higher Education 2010.

http://www.cge.asso.fr/image/titre2.jpg Nauk Humanistycznych i Społecznych (SHS), długi zdyskredytowane, są teraz nowe uznanie w dziedzinie wiedzy, jak w naszym środowisku społecznym i gospodarczym. Jednak są one, że "coś extra" do nauki zwane twarde, jak często słyszymy?
Naukowiec jest przekonany, że nie jestem. SHS nauki jako takiej, każda nauka, od matematyki do filozofii, z jego logiką i jej specyfiki. SHS również zwykłe przedmioty z nauk ścisłych: jak wcześniej wiedzy na temat zrównoważonego rozwoju bez zakłócania biologii, geografii i socjologii? Jak pracować na zdrowie bez krzyżowania z biologii i etyki? Jeśli nauki są modelowania do przewidzenia, ze wzorów świata, SHS tworzenia wiedzy poprzez informację "przestrzeń". Dają czytanie społeczne, przestrzenne, świat etycznych i ekonomicznych. Chętnie by opisać jako mediator z realnym światem i jego szorstkość. "Doing nauk społecznych", w rzeczywistości jest do współpracy z mediami, organizacjami, ludźmi. Więcej...

Posté par pcassuto à 21:45 - - Permalien [#]

La vidéo du 2e Salon des Masters à Marseille

http://sites.univ-provence.fr/webtv/img/banniere_titre.gifPour la deuxième année consécutive, les quatre universités d'Aix-Marseille et Avignon ont présenté leur offre de formation en master à l’Espace Villeuneuve-Bargemon à Marseille.
Le Salon des Masters a pour but d'informer sur les formations universitaires à bac+5 dans l'académie.
Visite personnalisée du salon, conférences, rencontres avec les professionnels universitaires de l'orientation et de l'insertion professionnelle ainsi qu'avec les enseignants-chercheurs responsables de la formation. Voir la vidéo du 2e Salon des Masters à Marseille.
http://blog.univ-provence.fr/templates/blog_41/Mams/img/header.jpgComme l'an dernier, le Master "Mondes arabe, musulman et hamito-sémitique" sera présent au 2e Salon des Masters à Marseille qui se déroulera les Mercredi 9 mars 2010 de 15h à 19h et Jeudi 10 mars 9h-17h à l’Espace Villeuneuve-Bargemon à Marseille. Vous pourrez vous y renseigner auprès de ses responsables sur ses objectifs professionnels, son contenu, ses conditions d'admission...
Le Salon des Masters vient d'être ajouté au programme des 11èmes Rencontres Enseignants-Chercheurs. Dans ce cadre, tous les professeurs des écoles, collèges, lycées et lycées professionnels de l'Académie d'Aix-Marseille peuvent s'inscrire et participer à cette manifestation le jeudi 10 mars 2011 à l'Espace Bargemon à Marseille.
http://iremam.univ-provence.fr/IMG/jpg/logo-iremam-petit.jpgMention : LANGUES ET CULTURES ÉTRANGÈRES: AIRE CULTURELLE ARABE, MUSULMANE ET HAMITO-SÉMITIQUE. Spécialité: FORMATION A LA RECHERCHE, Responsables de la Mention: Pierre LARCHER, Philippe CASSUTO. Responsable de la spécialité: Pierre LARCHER.
Nom du département: Département des études moyen-orientales. Aller au Site du Master.
Laboratoire d'accueil: IREMAM.
Télécharger le dossier de candidature
à renvoyer impérativement avant le 1er juin 2011.
Les candidats retenus seront auditionnés les 28 et 29 juin 2011 par les responsables du Master.
Liste des directeurs de mémoire potentiels et leur spécialité de recherche.
Télécharger le PROGRAMME actuel. Un contrat pédagogique est à remplir obligatoirement: Contrat M1, Contrat M2.
Renseignements pédagogiques: Mme Christine CHALLULAU, lieu: Université de Provence, 29 avenue Robert Schuman, Aix-en-Provence, Bureau: A 435, horaires d'ouverture: ouvert de 9h-11h du mardi au vendredi, tél: 04 42 95 34 62, fax: 04 42 95 34 66.
OBJECTIFS DU MASTER 
Ce Master permet de perfectionner, voire de diversifier les connaissances en langues et en civilisations du Moyen-Orient, anciennes et modernes, tout en ouvrant à d’autres disciplines en lettres et sciences humaines (histoire, histoire de l’art et archéologie, géographie, anthropologie, sociologie, linguistique, études littéraires, philosophie, sciences politiques). Il permet d’acquérir une bonne maîtrise des outils et une solide connaissance de l’état de la recherche et de ses orientations actuelles, en particulier dans le domaine de spécialisation choisie (littérature, histoire, linguistique, islamologie, sémitologie, sciences politiques).

http://sites.univ-provence.fr/webtv/img/banniere_titre.gif Per il secondo anno consecutivo, le quattro università di Aix-Marsiglia e Avignone presentato la loro offerta di formazione per padroneggiare lo spazio-Villeuneuve Bargemon a Marsiglia.
La mostra Master si propone di fornire informazioni sui programmi universitari per vassoio 5 in accademia. Vedere il video della seconda mostra Masters a Marsiglia.

http://blog.univ-provence.fr/templates/blog_41/Mams/img/header.jpg Come l'anno scorso, il Maestro "arabi, musulmani e hamito-semita" sarà al 2 ° Salone dei Maestri a Marsiglia che si terrà Mercoledì 9 Marzo 2010 dalle 15h alle 19h e Giovedi, March 10 9h-17h al Spaziale Villeuneuve-Bargemon a Marsiglia . Qui si può imparare dai suoi leader rispetto ai suoi obiettivi di business, il suo contenuto, requisiti di ammissione.

http://iremam.univ-provence.fr/IMG/jpg/logo-iremam-petit.jpg Menzione: lingue e culture straniere: un'area culturale arabo, islamico e hamito-semiti.
Specialità: formazione alla ricerca, Responsabile del Credito: Pierre Larcher, Philippe Cassuto. Responsabile di Specialità: Pierre Larcher.
Nome del dipartimento: Dipartimento di Studi sul Medio Oriente. Vai al sito principale.
Laboratorio: IREMAM.
Scarica l' applicazione di restituire il presente modulo entro il 1 giugno 2011.
I candidati saranno intervistati il 28 e 29 giugno 2011 da funzionari del Maestro.
Elenco di Amministrazione di memoria potenziale di ricerca e di specialità.
Scarica PROGRAMMA corrente. Un accordo di apprendimento è necessario campi: Contratto M1,
Contratto M2.
Educational informazioni: Christine Challulau, che si trova presso l'Università della Provenza, 29 Avenue Robert Schuman, Aix-en-Provence, ufficio: A 435, orari di apertura: Aperto dalle 09:00-11:00 Martedì a Venerdì, tel: 04 42 95 34 62. Più...

Posté par pcassuto à 21:28 - - Permalien [#]
Tags : ,

Salon de la Formation - se former tout au long de la vie

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSMzGJVXRDXjHDCZ3pl4hYibqVgXr8Vao-VWP4vu-8vo7PpovUQMercredi 28 septembre 2011 de 10h à 18h à la BFM de Limoges, le CNAM, le centre régional de documentation pédagogique, le réseau des GRETA et l'Université de Limoges organisent le salon de la formation continue sur le thème "se former tout au long de la vie".
De 10 heures à 18 heures le public pourra consulter les conseillers en formation du réseau des Greta, de l’université, du CNAM et du CRDP qui seront présents sur les stands.
A 14 heures 30 une table ronde sera proposée, animée par Yves Liébert - coordonnateur académique et régional de la formation continue de l’enseignement supérieur.
Il recevra des stagiaires des Greta, du CNAM et de l’université venus témoigner de la réussite de leurs parcours.
Voir aussi sur le blog Limousin: 1er salon régional de la formation continue et Limousin: 2ème salon régional de la formation continue.

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSMzGJVXRDXjHDCZ3pl4hYibqVgXr8Vao-VWP4vu-8vo7PpovUQ Wednesday 28. september 2011 10-18, et BFM Limoges, CNAM piirkondlikku keskust õppekirjanduse, võrgu GRETA ja University of Limoges näituse täiendõppe teemal "vormi kogu elu. Kell 02:30 hakatakse pakkuma ümarlaua, mille esimees Yves Liebert - akadeemiline koordinaator ja piirkondlike täiendõppe kõrghariduses. Vt ka blogi Limousin: esimene regionaalne show täiendõppe ja Limousin: 2. lounge ala täiendõppe. Velle...

Posté par pcassuto à 20:53 - - Permalien [#]