Logo Une grande diversité de langues obligatoires ou non, est proposée par les écoles. L’ensemble consolidé des écoles enseigne au total 16 langues étrangères différentes: 10 langues européennes, 3 du Moyen-Orient (Arabe, Hébreu, Turc) et 3 d’Extrême Orient (Chinois, Japonais, Coréen). Evidemment, toutes les écoles enseignent l’anglais, 92% l’espagnol, le même pourcentage l’allemand, 71% le chinois et 53% le japonais. Télécharger l'Etude - l'enseignement des langues étrangères dans les écoles d'ingénieurs.
La connaissance d’une langue non-européenne à forte universalité potentielle est une compétence visée par les établissements et souvent les étudiants, et recherchée par les recruteurs.
Evidemment, toutes les écoles enseignent l’anglais, obligatoire selon les dispositions de la CTI. 92% des écoles enseignent l’espagnol, le même pourcentage l’allemand, 71 % le chinois et 53% le japonais.
7 langues ne sont enseignées que dans une école: basque, coréen, hébreu, turc, roumain, suédois et polonais.

Face à l’internationalisation du savoir et de la production technologique, l’école d’ingénieurs se doit de former un professionnel qui réponde aux attentes du marché du marché du travail et aux exigences des recruteurs ainsi qu’aux évolutions de celles-ci. L’ouverture à l’international est donc un besoin, que l’ensemble des écoles assume avec enthousiasme et vitalité. L’enseignement des langues étrangères accompagne cet effort de l’école à l’internationalisation. Il est un indicateur qui permet de mesurer le degré d’internationalisation de l’école...
L’enquête a montré que, pour la presque totalité des équipes de direction des écoles (97%), il est important d’intégrer plus d’une langue étrangère dans le cursus d’ingénieur. La moitié d’entre elles voudrait ajouter une langue de plus à son offre actuelle. La langue la plus fréquement citée dans ce cas a été le portugais (37%). La présente étude prétendait établir une correspondance entre les langues enseignées dans l’école et les pays, ou régions linguistiques, avec lesquels l’école a actuellement des échanges académiques ou de recherche, mais le nombre et la diversité des pays cités sont tels qu’ils ne permettent de dégager des correspondances claires. Néanmoins, les pays le plus cités ont été l’Espagne, ou autres pays hispanophones, l’Allemagne, la Chine et le Royaume-Uni (ce qui correspond aux quatre langues les plus enseignées dans l’ensemble des écoles d’ingénieurs). En revanche, pour les coopérations à venir, on voit se détacher clairement la Chine suivie du Brésil. Les écoles devancent cette tendance et font actuellement un effort important pour intégrer l’enseignement du chinois et du portugais dans le cursus.
Validation des acquis externe à l’école

Le pourcentage des écoles qui font appel à une validation des acquis externe à l’école est de 100% pour l’anglais, suivant les dispositions de la CTI, mais descend très vite pour les autres langues: 32% pour l’espagnol, 33% pour l’allemand, 10% pour l’italien, 3% pour le chinois et le russe et 0% pour le japonais, le portugais et l’arabe.
Logo Erinevaid keeli vaja või mitte, on pakutud koolides. Konsolideeritud kool õpetab kokku 16 erinevat võõrkeelt: 10 Euroopa keelt, kolm Lähis-Ida (araabia, heebrea, türgi) ja kolm Kaug-Ida (Hiina, Jaapani, Korea). Loomulikult, kõik koolid õpetavad inglise, 92% hispaania, saksa, sama protsendi võrra, 71% Hiina ja 53% Jaapani. Lae uuring - võõrkeelte õpetamise koolides insener.
Teadmised Euroopa-väliste keelte millel on suur potentsiaal universaalsus on oskus, mida asutused ja sageli õpilaste ja ihalda värbajate.

Loomulikult, kõik koolid õpetavad inglise, nõutud sätetele CTI.
92% koolides õpetama hispaania, saksa, sama protsendi võrra, 71% Hiina ja 53% Jaapani. Velle...