23 septembre 2011

The Bologna Process and Professional Qualifications

http://www.eua.be/images/logo.jpgBy 2010 the Bologna Process aims to create a European Higher Education Area (EHEA), which will embrace the higher education systems of its 46 signatory countries. One of the EHEA’s main elements is the overarching framework of qualifications based on three cycles. Update no.8, September 2011.
However, many qualifications are professional as well as academic. More than 800 regulated professions are covered by EU legislation, which enables mobile professionals to practice and to establish in EU Member States other than the one in which they obtained their qualification. With the significant exception of the field of law, these professions fall within the scope of Directive EC/2005/36 on the Recognition of Professional Qualifications.
The Directive distinguishes between seven sectoral professions (medical doctor, dentist, nurse, midwife, veterinary surgeon, pharmacist, architect), transitional professions (where length of experience, rather than formal qualification, is the factor of paramount importance), and the general system into which all other regulated professions fall. Its substance derives mainly from earlier Directives, dating back to the 1970s. It takes no cognisance of the content of Bologna Process or the fact that Bologna has been enshrined in the national law of most EU Member States.
In October 2007, EUA convened a workshop of bodies concerned with the sectoral professions, including the European Commission and the European Parliament. The workshop explored the implications of the non-alignment of the Directive and the Bologna Process, with particular regard to length of qualification, curriculum design and the definition of learning outcomes, mobility and quality assurance. The documentation produced for and since October 2007 is available below.
•    Background paper to EUA workshop on sectoral professions, October 2007
•    Report of the workshop
•    Update no.1, April 2008
•    Update no.2, October 2008
•    Update no.3, June 2009
•    Update no.4, February 2010
•    Update no. 5, August 2010
•    Meeting on Directive 2005/36/EC in European Parliament, October 2010
• The Bologna Process and DIR 2005/36/EC: the points of divergence, Howard Davies, EUA Senior Adviser
• Evaluation of the Professional Qualifications Directive, Jürgen Tiedje, European Commission DG Internal Market and Services
• Report of the meeting held in the European Parliament on 14 October 2010, Howard Davies, EUA Senior Advise
Update no. 6, February 2011
Update no. 7, 23 May 2011
Update no.8, September 2011

Future updates will appear regularly on this website. Inquiries should be directed to Howard Davies at howard.davies@eua.be.

Posté par pcassuto à 18:43 - - Permalien [#]


Le rapport d'évaluation de l'AERES par ENQA

http://www.unicam.it/sgq/ENQA.jpegDownload The External review report of the French Evaluation Agency for Research and Higher Education (AERES) with regard to the Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher Education Area, May 2010.
Introduction

This document is the external review report of the French Evaluation Agency for Research and Higher Education (AERES). This evaluation was conducted in April 2010 in Paris with a view to determining whether or not the AERES meets the required criteria for being a full member of the European Association for Quality Assurance in Higher Education (ENQA).
1.1 Members of the expert panel

The review was conducted in accordance with the procedure described in the Guidelines for National Reviews of ENQA Member Agencies and schedule provided for in the terms of reference (Annex 1 of the Report). It was coordinated by the Agencia Nacional de Evaluación de la Calidad y Acreditación (ANECA) in Spain.
The expert panel was composed as follows:
• Prof. Francisco Marcellán – Chairman, Professor of Applied Mathematics, Universidad Carlos III de Madrid; former Director of ANECA;
• Prof. Guy Aelterman – Member, Vice-Chancellor, Artesis University College, Antwerp, Belgium, external expert of the ECA;
• Prof. Françoise Bevalot – Member, Professor of Pharmacy at the Université de Franche-Comté, institution adviser to the Ministry of Higher Education and Research;
• Mrs Marta-Norah Sanz – Member, Doctoral Student in the Department of Earth Sciences and Condensed Matter Physics, Universidad de Cantabria;
• Prof. Michel Zink – Member, Professor of French mediaeval literature, Collège de France;
• Prof. Jacques L’Écuyer – Secretary, Higher Education Consultant for various international organizations.
The experts were put forward by ANECA, appointed by ENQA and accepted by the AERES.

5. Conclusion: the AERES’ conformity to the ESG
5.1 Summary of the AERES’ main strengths

- The AERES has a legal form which guarantees its independence in relation to stakeholders.
- The AERES’ mission is clearly defined in its founding Law.
- The AERES has significant human and material resources for undertaking large-scale projects and conducting an impressive number of evaluations within a limited timeframe.
- The AERES has developed Quality Standards enabling it both to regulate its
international operations and its external activities.
- The AERES has a very complete institutional evaluation guide that is likely to provide an effective framework for the self-evaluations of institutions and the work of its experts.
- In the first three years since it was set up, the AERES has shown its ability to learn from its experiences for the sake of continuously improving its evaluation processes.
- The AERES has been able to evaluate – in a professional manner – almost all French higher education institutions, thereby demonstrating its competence and the devotion of its staff.
- The AERES has helped to develop a quality culture within institutions that comes through in the self-evaluation reports some institutions now produce.
- The AERES has set up a remarkable information system that is not at odds with its ability to successfully complete a large number of evaluations.
5.2 Summary of the main points to improve

- The AERES must continue its efforts to develop an evaluation culture within institutions by paying greater attention to the quality of the self-evaluation provided by institutions and to the participation of professors, students and staff in producing it.
- Along the same lines, the AERES should improve its evaluation guide by incorporating criteria focusing specifically on the quality assurance strategy of institutions or by making existing criteria more precise, and ensure that the means provided for in this strategy are put into practice.
- The AERES’ procedures for evaluating bachelor’s degrees and master’s degrees should be revised to bring them more into line with the ESG requirements.
- The AERES’ strategic plan has its positive points, but could be improved by the agency specifying the means it intends to implement to achieve its objectives, the persons responsible for this and the timeframes.
- In its strategic plan, the AERES wants to add a greater international dimension to its activities. The panel encourages it to do so, amongst other things by calling more systematically on international experts to carry out its evaluations.
- With the current evaluation cycle, there is a risk that evaluations become routine and ineffective. The panel suggests that the AERES look into the possibility of extending the current cycle.
- Alongside its Council, the members of which are stipulated by Law, it could be in the AERES’ interests to set up an advisory committee with members from various sectors – particularly students and international specialists.
- The AERES has excellent Quality Standards. It would be worth linking these explicitly in with its evaluation guide.
- With this in mind, the panel suggests that the AERES make the criteria in its evaluation guide more precise and ensure that they concern both the effectiveness and existence of quality assurance procedures and policies.
- The AERES’ procedures are promising. They could be improved from several aspects:
o The AERES could send the preliminary version of its evaluation report to institutions to obtain their comments before writing the final report. This stage should not, for all that, change the procedure in place of integrating the institution’s reactions to the final report.
o The AERES could also send the final version of the report to the experts before it is put on its website.
o The question of scores and their publication raised several comments during the site visit. The AERES should perhaps discuss this issue with the main stakeholders – particularly in the research sector. It would also do well to consider the possibility of revising the score when clear improvements have been made.
o The AERES would gain from annually updating its pool of student experts.
- The AERES should set up follow-up procedures to enable it to assess the measures taken following its evaluations quickly.
5.3 Final position
To sum up, following this evaluation, the expert panel concludes that the AERES substantially conforms to the ENQA standards as regards almost all of its criteria. As a result, the panel recommends that the AERES be included as a full member and listed in the ENQA register for a period of five years.
ENQA produces publications dealing with the developments in the European quality assurance. This page contains the latest publications of ENQA in PDF Format. Paper copies can be ordered from the ENQA Secretariat.

Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher Education Area - 3rd edition (2009) (pdf) (04. Mar. 2005)

ENQA has produced, in co-operation and consultation with its member agencies and the E4 Group (ENQA, EUA, EURASHE and ESIB), this important report that was submitted to the European Ministers of Education meeting in Bergen in May 2005. The report was also presented to the Bologna Follow-Up Group on 1 March 2005.

The 3rd edition's Table of Contents numbering system has been restored for practical reasons; however, the text remains identical to the 2nd edition. The ESG have been translated into 12 languages, as follows (in alphabetical order):

- Albanian (doc) by the Albanian Accreditation Agency for Higher Education

- Albanian (doc) by the Kosovo Accreditation Agency

- Bosnian (pdf) by the European Commission and Council of Europe

- Catalan (pdf) by the Agency for Quality Assurance in the Catalan University System (AQU)

- French (pdf) by the Comité National d'Évaluation of France (now AERES)

- Galician (pdf) by the Agency for Quality Assurance in the Galician University System (ACSUG)

- German (pdf) by the German Rectors' Conference

- Hungarian (pdf) by the Hungarian Accreditation Committee (HAC)

- Romanian (pdf) by the National Alliance of Student Organisations in Romania.

- Russian (pdf) by the National Accreditation Agency of the Russian Federation (NAA)

- Slovak (pdf) by the Slovak Rector's Conference

- Spanish (pdf) by the National Agency for Quality Assessment and Accreditation of Spain (ANECA)

- Ukrainian (pdf) by the British Council in Ukraine.

Download The External review report of the French Evaluation Agency for Research and Higher Education (AERES) with regard to the Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher Education Area, May 2010.

Posté par pcassuto à 08:54 - - Permalien [#]

Les journées d'échanges de pratiques et les Fiches Ressources des Régions

http://www.actulogo.fr/wp-content/uploads/2011/02/cnfpt_niou.jpgLes conseils régionaux ont souhaité partager leurs pratiques en matière d'apprentissage et de formation professionnelle à travers des journées d'échanges. Connaître les dispositifs en construction, informer et échanger sur les expériences régionales, favoriser la connaissance réciproque des dispositifs régionaux est le but des journées d'échanges de pratiques organisées par le CNFPT et les Régions, en partenariat avec Centre Inffo.
Au-delà des journées, organisées au moins deux fois par an et pour lesquelles vous pouvez consultez le programme des journées, les dossiers documentaires, les synthèses, les supports pédagogiques réalisés pour chacune de ces rencontres... des Fiches Ressources sont désormais disponibles sur 10 thématiques différentes:
- Les services publics régionaux de formation professionnelle - SPRF
- La validation des acquis de l'expérience
- Les formations sanitaires et sociales
- Le CPRDF - contrat de plan régional de développement de la formation professionnelle
- La formation des demandeurs d'emploi
- L'intervention des Régions dans la formation des salariés
- L'insertion sociale et professionnelle
- L'orientation tout au long de la vie
- Les formations "savoirs de base - compétences clés"
- L'apprentissage
Pour chacune des thématiques retrouvez des Fiches Repères qui proposent un cadrage de la thématique et des Fiches Expériences qui illustrent la thématique en présentant des projets régionaux. En voici quelques extraits:
Les Services Publics Régionaux de Formation

De nombreuses Régions mettent en place depuis 2004 des Services Publics Régionaux de Formation – SPRF, en premier lieu pour préserver le caractère d’intérêt général de la formation en réponse à la démarche de développement de la libre concurrence portée par les institutions européennes. Mais qu’est-ce exactement qu’un SPRF? Quels enjeux recouvre-t-il pour les Régions et où en sontelles exactement dans sa mise en oeuvre?
La validation des acquis de l'expérience
La validation des acquis de l’expérience est un droit individuel institué en 2002 permettant d’obtenir tout ou partie d’un diplôme sur la base de l’expérience et non par la formation. Les Régions ont progressivement mis en place des dispositifs permettant le développement de la VAE. Toutefois, son développement reste modeste au regard des attentes que sa mise en place a suscitées.
L'accompagnement dans les démarches VAE

En matière de validation des acquis de l’expérience, l’accompagnement est une aide méthodologique destinée aux candidats à la VAE. Lors de la mise en place de la VAE en 2002, le législateur est resté muet sur l’accompagnement en particulier sur son financement, alors qu’il est reconnu qu’un candidat accompagné a plus de chance d’aboutir dans sa démarche de VAE qu’un candidat non accompagné. Les Régions ont progressivement mis en place des dispositifs, de type « chéquiers VAE », pour financer l’accompagnement des candidats demandeurs d’emploi.
L'information conseil en VAE

Lors de la mise en place de la VAE en 2002, le législateur a instauré une obligation d’information - conseil à destination des candidats. La responsabilité de ce service public d’information conseil a été partagée entre l’Etat et les Régions. Depuis 2004, elle est devenue une compétence régionale pleine et entière. Chaque Région a ainsi développé son propre réseau d’information conseil afin de répondre aux attentes des publics. Il ressort que les Régions se sont inscrites dans deux grands modèles d’organisation.
Le CPRDF

Le CPRDF est un outil né de la réforme de la formation professionnelle de 2009. Quels champs couvre-t-il? Comment élaborer ce contrat? Qu’est-ce qui change par rapport au PRDF? Et où en sont les Régions aujourd’hui?
Formation professionnelle et insertion

L’insertion professionnelle reste une catégorie d’action publique située à la croisée des compétences des différents niveaux de collectivités territoriales et de l’Etat. Parmi ces dernières, les Régions disposent de nombreux leviers pour favoriser l’insertion d’un public en difficulté, particulièrement celui de la formation professionnelle.
L'orientation tout au long de la vie

Au gré des étapes de la décentralisation de la formation professionnelle, les Régions sont progressivement devenues les responsables des dispositifs d’accueil, d’information et d’orientation (AIO). La loi de novembre 2009 instaure un droit nouveau celui d’une « orientation tout au long de la vie ». Ce nouveau droit inscrit dans le code du travail, comme dans celui de l’éducation, affirme la notion de « service public de l’orientation ».
La Formation des demandeurs d’emploi

Recrudescence de la demande d’emploi, évolutions importantes relatives à la compétence des acteurs de la formation et aux dispositifs existants: cette fiche propose un éclairage sur les nouvelles articulations et les enjeux qu’elles portent pour les Régions.
L'intervention des Régions dans la Formation des salariés

La formation des salariés relève avant tout de la responsabilité des entreprises et des partenaires sociaux. Les Régions, qui ont compétence générale en matière de formation et des missions sur l’emploi et le développement économique, s’y investissent aussi. Cette fiche cherche à préciser les enjeux, la nature et les modalités de leurs interventions.

L'ensemble des Fiches téléchargeables

SPRF Services publics régionaux de formation professionnelle, La validation des acquis de l'expéience, Les CPRDF-Contrat de plan régional de développement de la formation professionnelle, Les formations des demandeurs d'emploi, Les formations "Savoirs de base - Compétences clés", Les formations sanitaires et sociales, L'orientation tout au long de la vie, L'intervention des Régions dans la formation des salariés, Formation professionnelle et insertion, FOAD et E-learning, Le rôle des Régions dans l'Apprentissage, Orientation tout au long de la vie: quelle complémentarité entre les acteurs en région - Toulouse - 26 et 27 novembre 2009, Eco-citoyenneté et développement durable: quel soutien régional pour les emplois de demain - Paris - 19 et 20 octobre 2009, Des savoirs de base aux compétences clés : quelle place pour les Régions - Le Mans - 1er et 2 octobre 2009, Du SSIG au Service public régional de formation : quels choix pour les Régions - Amiens - 2 et 3 juin 2009, Mixité des publics et mutualisation des moyens en formation - Limoges - 2 et 3 avril 2009, Insertion sociale et insertion professionnelle, qui fait quoi - Rouen - 20 et 21 novembre 2008, Eco-citoyenneté et Formation professionnelle - Caen - 29 et 30 mai 2008, Les contrats d'objectifs territoriaux et les accords-cadres avec les secteurs professionnels: les nouvelles pratiques contractuelles - Dijon - 10 et 11 avril 2008, Mutations économiques et Régions: anticiper, accompagner, former - Châlons-en-Champagne - 11 et 12 décembre 2007, La mobilité européenne des publics en apprentissage et en formation continue - Bruxelles - 18 et 19 octobre 2007, Les enjeux de la concertation pour un PRDF - Strasbourg - 7 et 8 juin 2007, VAE et les Régions: mises en oeuvre et perspectives - Lyon - 29 et 30 mars 2007, Formation professionnelle continue: comment articuler les politiques nationales et régionales - Rennes - 7 et 8 décembre 2006, L'apprentissage, levier de compétences - Amiens - 7 novembre 2006, La mise en oeuvre des formations sanitaires et sociales - Bordeaux - 5 et 6 octobre 2006, Formation professionnelle: achat public ou subvention - Limoges - 4 et 5 juillet 2006,Le territoire et la formation - Besançon - 31 mai et 1er juin 2006.

http://www.actulogo.fr/wp-content/uploads/2011/02/cnfpt_niou.jpg Regional councils have wanted to share their practices in learning and training through exchange days. Know the devices under construction, and information exchange on regional experiences, promote mutual understanding of regional arrangements is the purpose of day trading practices organized by the CNFPT and the Regions, in partnership with Centre Inffo.
Beyond the day, held at least twice a year and for which you can see the schedule of days, the documentary records, summaries, educational materials produced for each of these meetings ... Sheets resources are now available on 10 different topics.
Documents to download
Utilities SPRF regional vocational training, the validation of the expeience, The Contract-CPRDF regional development of vocational training, the training of the unemployed, Training "Knowledge Base - Key competences", The medical and social, guidance throughout life, the intervention of the Regions in employee training, vocational training and integration, distance learning and E-learning, the role of regions in learning, lifelong guidance throughout life: what complementarity between actors in the region - Toulouse - 26 and November 27, 2009, Eco-citizenship and sustainable development: what regional support for the jobs of tomorrow - Paris - 19 and October 20, 2009, to the knowledge base Key skills: what role for Regions - Le Mans - 1st and 2nd October 2009, the Public From SSIG Regional Training: What choice for the regions - Amiens - 2 and June 3, 2009, Mix of public and pooling of resources in training - Limoges - 2 and April 3, 2009, Social inclusion and employability, who does what - Rouen - 20 and November 21, 2008, Eco-citizenship and Training - Caen - 29 and May 30, 2008, contracts and territorial objectives agreements with the professional sectors: new contractual practices - Dijon - 10 and April 11, 2008, economic changes and Regions: anticipate, assist, train - Chalons-en-Champagne - 11 and December 12, 2007, European mobility of public learning and continuing education - Brussels - 18 and October 19, 2007 , The challenges of dialogue for a FDSR - Strasbourg - 7 and 8 June 2007 , VAE and the Regions: implemented and perspectives - Lyon - 29 and March 30, 2007, continuing vocational training: how to coordinate national and regional policies - Rennes - 7 and December 8, 2006, Learning, leverage skills - Amiens - November 7, 2006, The implementation of health and social - Bordeaux - October 5 and 6 2006, Vocational training: subsidies or public procurement - Limoges - 4 and July 5, 2006, Land and training - Besançon - 31 May and 1 June 2006. More...

Posté par pcassuto à 00:34 - - Permalien [#]

Vite, vite, vite, le gouvernement fait semblant de s'occuper de la formation !

http://a6.idata.over-blog.com/0/20/56/72/images2009/blog.jpgPublié le 20/09/2011. Le Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie a été réuni en urgence ce matin, à la demande du gouvernement pour donner son avis sur toute une série de textes réglementaires portés à la connaissance des membres du conseil mercredi dernier, dans des délais ne permettant pas l'étude nécessaire, en particulier sur des textes masquant derrière des questions techniques de vrais problèmes de fond ! Il semble d'ailleurs que le gouvernement, dans sa précipitation de mettre en oeuvre, en particulier la loi du 28 juillet 2011 pour le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours professionnels, n'ait pas véritablement étudié ces textes: la représentante de la DGEFP était par exemple fort ennuyée pour expliquer pourquoi les régions n'étaient pas dans la liste des organismes pouvant avoir accès au portail de l'alternance (qui pose par ailleurs toute la question du fichage informatique) alors que l'apprentissage est une compétence des régions - mais peut être cet oubli est il volontaire!
La liste des textes étudiés est longue et je ne vous les détaillerai évidemment pas: cela va de l'opération de communication avec la transformation de la carte d'apprenti en carte d'étudiant des métiers (dont le seul avantage va être l'élargissement aux salariés en contrat de professionnalisation) et la description précise dans l'arrêté de la carte sans que l'on ne sache ce que cela pourra apporter de plus aux apprentis à des textes très mauvais pour les apprentis : la suppression du contrôle des UT des DIRRECTE sur l'enregistrement des contrats d'apprentissage et le report de la visite médicale, au prétexte d'accélérer les procédures (et en fait d'acter à la fois la RGPP et la diminution des personnels dans les inspections du travail, et les difficultés de la médecine du travail!) Il y a aussi la possibilité de faire un contrat d'apprentissage dans une agence d'intérim (quelle garantie de formation?), la possibilité pour un jeune de faire une formation en CFA avec des périodes en entreprise, sans avoir trouver de maître d'apprentissage, bref, la possibilité de faire le travail d'un apprenti sans la paie ! Entre raison de forme et de fond, j'ai, avec d'ailleurs tous les représentants des autres régions présents, voté contre ces textes dans leur immense majorité.
Il y a un épisode surréaliste: un projet d'arrêté sur les demandes d'agrément des OPCA à faire avant le 1er septembre 2011! Il faut dire que toutes les organisations syndicales ont déposé un recours en conseil d'Etat.
Et des textes un peu curieux, à travers lesquels le gouvernement essaie de bricoler les mauvaises réformes qu'il a fait et le fait très mal, comme de réintroduire un peu de régulation dans le régime de l'auto entrepreneuriat -ce scandale qui permet aux demandeurs d'emploi les plus en difficulté de se résoudre à créer leur emploi, sans les garanties du code du travail et du salaire en fin de mois - en favorisant la formation, ou la possibilité pour un apprenti engagé dans bac pro de raccourcir sa formation pour obtenir un diplôme de niveau V, une façon d'avouer pour le gouvernement que le bac pro en trois ans pose problème, mais le décret risque de raccourcir des formations, non pas en fonction des aspirations de l'apprenti, mais au bon vouloir de son maître d'apprentissage! Bref, le gouvernement bricole sur la formation et l'insertion dans l'emploi des jeunes,  pour masquer son embarras: mettre l'Humain d'abord, avant les profits, est la condition pour résoudre les problèmes de chômage des jeunes et le PCF, avec le Front de Gauche, propose de créer un statut social pour tous les jeunes permettant leur autonomie. Cela seulement permettra par exemple de faire de l'apprentissage une voie de formation choisie et non un pis aller pour gagner trois sous mais nécessite évidemment des finances au service de l'Humain et non des actionnaires!

http://a6.idata.over-blog.com/0/20/56/72/images2009/blog.jpg Opublikowany 20/09/2011. Krajowa Rada ds. Kształcenia Zawodowego Przez Życie odbyła się dziś rano w nagłych wypadkach Na wniosek rządu o informacje na temat zakresu przepisów do wiadomości członków zarządu w ubiegłą środę, w czasie nie pozwalając na badania, szczególnie w zakresie tekstów chowając się za sprawy techniczne rzeczywistych problemów substancji! Więcej...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]

Opcalia capitalise les bonnes pratiques des entreprises

http://www.handirect.fr/data/classes/actualite/actu_6941_vignette.jpgL’analyse des pratiques de la formation professionnelle dans les entreprises lancée en 2010 par Opcalia et le Medef en Ile-de-France et Nord-Pas de Calais, s’est achevée le 30 juin.
Cette action, soutenue par le FSE, a permis de repérer les bonnes pratiques des entreprises en matière de formation professionnelle: accompagnement et tutorat, qualification et requalification des salariés, socle de compétences, de bilan d’étape professionnel, professionnalisation, passeport formation, sécurisation des parcours professionnels et VAE.
Les résultats de ces expérimentations, qui servent tout autant les entreprises que l’évolution et la sécurisation des parcours professionnels des salariés, ont fait l’objet d’un recueil d’expériences mis à disposition des autres entreprises. En savoir plus: Découvrir les témoignages des entreprises et les synthèses des expérimentations, Communiqué de presse, Annexe au bilan.
La démarche a consisté à mobiliser des entreprises prêtes à expérimenter les dispositifs initiés ou renforcés au travers de la réforme de la formation professionnelle voulue par les partenaires sociaux. Elle s’inscrit dans le nouveau cadre législatif adopté par le Parlement et dont le champ d’intervention opérationnel a été précisé au travers de la publication des décrets d’application. Le dispositif a permis aux entreprises participantes de concevoir et d’expérimenter, au sein de leurs organisations respectives, des méthodes et outils sur les thématiques de réforme dans une dynamique d’échanges et de mutualisation entre de grandes entreprises locomotives et de plus petites. Pour ce faire, le groupe de travail constitué à cette occasion a travaillé sur les thématiques suivantes:
Accompagnement et tutorat
- Améliorer le transfert de compétences et la professionnalisation du management par une formation adaptée transférable et reconnue.
- Accompagner les seniors ou favoriser l’évolution des femmes vers des métiers occupés jusqu’à présent par des hommes.
Qualification et requalification des salariés

- Transférer des salariés des fonctions support Siège vers les agences commerciales et par définition, leur apprendre un nouveau métier. L’objectif de cette formation peut déboucher sur une VAE.
- Permettre aux salariés d’acquérir des compétences utilisables permettant de pérenniser leur emploi dans l’entreprise.
Socle de compétences

- Il s’agit de faciliter et de développer l’accès à la formation des salariés peu qualifiés, en tenant compte des différents critères tels l’effet géographique, sociologique ainsi que les effets liés au socle de base des compétences.
Bilan d’étape professionnel

- Par le biais des différents entretiens mis en oeuvre au sein des deux structures initiales, mise en oeuvre d’un processus permettant la mise en place du bilan d’étape professionnel.
Professionnalisation

- Accompagner la montée en compétences des managers par la mise en oeuvre de parcours de professionnalisation.
- Professionnalisation une dizaine de salariés ayant de deux à trois ans d’ancienneté afin de leur confier une responsabilité d’un niveau supérieur (gouvernant(e)).
Qualification VAE
- Permettre à 20 personnes d’obtenir un diplôme sécuritaire par le biais d’un VAE.
Passeport formation

- Conserver et améliorer l’employabilité des salariés pas ou faiblement qualifiés dans les domaines d’intervention de l’entreprise en les dotant d’un outil performant qui leurs permette de devenir un véritable acteur de leur parcours.
Sécurisation des parcours professionnels

- Proposer à une centaine de salariés du Groupement des parcours dans le cadre d’une période de professionnalisation.

http://www.handirect.fr/data/classes/actualite/actu_6941_vignette.jpg Analiza praktycznego kształcenia zawodowego w przedsiębiorstwach rozpoczął w 2010 roku i Opcalia MEDEF Ile-de-France i Nord-Pas de Calais, został zakończony 30 czerwca
Akcja ta, wspieranych przez EFS, określiła najlepszych firm praktyka w kształceniu zawodowym: coaching i mentoring, kwalifikacji i przekwalifikowanie pracowników, podstawy umiejętności, aby dokonać przeglądu postępów zawodowych, kształcenie zawodowe w paszport, bezpieczeństwa ścieżki kariery i VAE.
Wyniki tych eksperymentów, które służą w miarę rozwoju biznesu i bezpieczeństwa kariery pracowników, zostały zbiór doświadczeń udostępniane innym firmom. Czytaj komentarze od firm i eksperymentów syntezy, prasy,
Załącznik do raportu. Więcej...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]