http://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2011/08/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2011-08-31-%C3%A0-12.49.55-579x594.pngLes Régions investissent massivement dans l’éducation et la formation des jeunes et des adultes. Ces deux secteurs constituent, de très loin, leurs budgets les plus importants. En cette rentrée 2011 marquée par de nouveaux désengagements de l’Etat,  l’ARF a souhaité présenter l’action volontariste des Régions qui va bien au delà de leurs strictes compétences en la matière. Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse de rentrée scolaire: « Les Régions au cœur de l’éducation », Annexe 1, Annexe 2.
Extraits

L’investissement des Régions dans l’éducation et la formation va bien au-delà des obligations inscrites dans la loi.
Ce que dit la loi:
la Région a la responsabilité de la planification de formations, au travers notamment du « schéma prévisionnel des formations » et du « plan régional de formation professionnelle » (PRDF) qui intègre la formation initiale des jeunes, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage, et la formation continue des adultes à la recherche d’un emploi ou d’une réorientation professionnelle.
En 2011, le «Contrat de plan régional de formation professionnelle» (CPRDFP) se substitue au PRDF. Signé pour une durée de six ans entre l’État (recteur et préfet) et le président du Conseil régional, il a pour objet de définir une programmation à moyen terme des actions de formation professionnelle des jeunes et des adultes et d’assurer un développement cohérent des filières de formation professionnelle initiale et continue.
4,6 Mds €. C’est la somme investie par les Régions en 2009 pour les lycées, soit une hausse de 11% depuis 2004. Si on y ajoute l’enseignement supérieur, cela représente 24% du total des budgets des Régions de métropole.
Enfin, les crédits consacrés à la formation continue baissent, année après année, alors que former les enseignants aux nouveaux usages numériques et les assister dans l’utilisation quotidienne des outils est la condition absolument nécessaire pour que la France rattrape son retard dans le développement des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation.
Le champ du CPRDFP est le plus souvent très large (incluant les enseignements technologiques, la formation continue, l’orientation) car il vise à renforcer l’articulation des approches en termes d’économie, d’emploi et de formation, ainsi que la sécurisation des parcours professionnels. Au 14 juillet 2011, 11 CPRDFP ont été signés (alors que la loi prévoyait le 1er juin 2011 comme date butoir): Alsace, Centre, Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Pays-de-la-Loire, Rhône-Alpes. Une 2e vague de signatures devrait avoir lieu à l’automne après d’ultimes négociations, du fait de l’absence d’engagements ou de représentation unique de l’État.
Une clarification du rôle des acteurs est permise par la suppression de la fonction d’acheteur de formations de Pôle Emploi. Les interventions respectives des partenaires sociaux et des Régions sont précisées sur la formation des demandeurs d’emplois et la formation continue des salariés.
En matière de formation continue des salariés, l’intervention des Régions est centrée sur les mutations économiques et sur la lutte contre les inégalités. Le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) est pour partie régionalisé. Il est co-piloté par les partenaires sociaux et les Régions, afin d’assurer une bonne cohérence entre politiques de formation et développement économique.
Piirkondades on suuri investeeringuid hariduse ja koolituse noortele ja täiskasvanutele. Need kaks sektorit, mis on kaugelt nende eelarved on suurimad. Sügisel 2011 tähistatud uus riik tagasivõtmise, ARF soovis esitada positiivsed meetmed piirkondade, mis ületab nende range pädevuse kõnealuses küsimuses. Lisateabe saamiseks vaadake vajutage kooli tagasi: "Regioonide südames haridus", lisa 1, lisa 2.
Väljavõtted

Regioonide Investment hariduse ja koolituse laiem tulenevate kohustuste seadus.

Mida seadus ütleb: Region vastutab planeerimise, väljaõppe, eelkõige "muster prognoositud koolitus" ja "piirkondlik kutseõpe" (FDSR), mis ühendab koolitust noorte koolisüsteemi või leping praktikat, ja täiendõppe täiskasvanutele, kes otsivad tööd või karjääri muuta.

Aastal 2011, "Lepinguline piirkondliku kutsehariduse" (CPRDFP) asendab FDSR.
Sõlmitud kuueks aastaks valitsuse vahel (president ja Reeve) ja Assotsiatsiooni president, selle eesmärk on määratleda keskmise tähtajaga programmi kutseõppe noortele ja täiskasvanutele ning tagada jätkusuutlik ühtset kutseõppe kursuste ja veelgi. Velle...