http://www.laregion.fr/images/SIT_CRLR/logoRetour.pngAvis du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional sur le rapport N° 3 du Conseil Régional du 14 avril 2011 intitulé: « Schéma Régional de Développement Economique et de l’Emploi - Stratégie régionale de développement de l’enseignement supérieur - Programme régional de soutien aux opérations structurantes en matière d'enseignement supérieur - Polytech ENR et EPF Ecole d'Ingénieurs- Individualisation »
PRESENTATION GENERALE

Le Languedoc-Roussillon connaît un déficit d’ingénieurs particulièrement pénalisant pour le développement des entreprises industrielles et technologiques La Région s’est donc fixé pour objectif, dans le cadre de sa stratégie en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche, de doubler le nombre d’ingénieurs formés en Languedoc-Roussillon. Deux nouvelles formations sont aujourd’hui finalisés:
1- Implantation à Perpignan de Polytech ENR (Département Polytech’ de Montpellier) sur les Energies Nouvelles et Renouvelables

La création de cette nouvelle école Polytech’ENR va contribuer à augmenter le nombre d’ingénieurs formés sur le territoire régional, et conforter le positionnement de Perpignan et du Languedoc-Roussillon dans le secteur des Energies Renouvelables. Le coût prévisionnel de la construction du bâtiment prévu pour accueillir 240 étudiants en 2014 sur le site Technosud est estimé à environ 7000000 €. Il pourrait être financé comme suit:
- Région Languedoc-Roussillon : 5800000 €
- Université Perpignan Via Domitia : 750000 €
- Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération : 300000 €
- Conseil Général des Pyrénées Orientales : 150000 €
2- Implantation à Montpellier de l’école d’ingénieurs (EPF)

L’EPF (Ecole Polytechnique Féminine) forme des ingénieurs généralistes dans les domaines du Génie Industriel et des Sciences de l’Information, sur un cycle de 5 ans. Elle accueille environ 1000 étudiants chaque année dont 40 % environ d’effectif féminin.
L’EPF souhaite s’implanter sur le site de Montpellier, qui devrait accueillir à terme 300 étudiants. Environ 70 élèves par an recevront un diplôme d’ingénieur généraliste EPF. Dans un premier temps, Montpellier accueillera les deux dernières années de formation, constituées d’options de fin de cycle d’ingénieur, les trois premières années de formation seront mises en place progressivement. De nouvelles options seront ensuite développées en partenariat avec des Etablissements régionaux:
- Eau - Energie, avec l’Ecole des Mines d’Alès,
- Mécanique et Matériaux en Biologie et Santé, avec Polytech’ Montpellier,
- Innovation et Entreprenariat avec le BIC Montpellier.
L’EPF souhaitant mettre en oeuvre ses formations dès janvier 2012, l’acquisition d’une partie des locaux de l’ancien Lycée Mendès-France, devrait permettre une installation rapide, après la réalisation de travaux d’aménagement et de mise aux normes.
Le coût global de cette implantation s’élève à
3012022 € (y compris études, travaux et équipements). L’Agglomération de Montpellier, la Ville de Montpellier et le Conseil Général ont été sollicités. En fonction des engagements financiers de ces partenaires, l’EPF apportera un financement complémentaire pour équilibrer le budget de l’opération.
Le rapport du Conseil Régional propose une individualisation des crédits nécessaires au lancement de l’opération de construction de Polytech ENR à Perpignan, soit 5800000 € en autorisation de programme. La Région sollicite la maîtrise d’ouvrage de cette opération auprès de l’Etat.
Le rapport propose également de procéder à l’individualisation de la subvention d’un montant de 1000000 € en faveur de la Fondation EPF – Ecole d’ingénieurs, pour le financement de l’acquisition de l’ensemble foncier dont le coût s’élève à 1825926 € HT et de passer une convention à cet effet.
Le rapport comporte en annexe:
-une convention de financement entre l’EPF et la Région Languedoc-Roussillon,
-des annexes techniques et financières.
REMARQUES ET PROPOSITIONS

Le CESER, avait déjà eu, dans le cadre d’ « Euro-campus Méditerranée » en mai 2010, l’occasion de se prononcer favorablement sur les objectifs de la région Languedoc-Roussillon, visant à accroître la compétitivité, l’attractivité des étudiants, des enseignants et des chercheurs, stratégiquement incontournables pour développer le rayonnement international et l’excellence scientifique.
Le Programme régional de soutien aux opérations structurantes en matière d’enseignement supérieur s’inscrit bien dans ce contexte.
Toutefois, un lien fort entre formation, compétences et tissu économique s’avère indispensable en région pour ces nouvelles écoles, afin notamment de développer l’objectif « apprendre ici, ce qu’on n’apprend pas ailleurs… », tout en évitant une trop grande spécialisation qui ne doit par ailleurs pas être pénalisante sur le marché du travail en particulier hors région.
L’adéquation emploi-formation est en effet primordiale; les entreprises régionales sont susceptibles d’être les employeurs privilégiées des étudiants ainsi formés. En corollaire et afin d’améliorer l’information en direction des entreprises, il conviendrait d’utiliser les relais syndicats, patronaux, Chambres consulaires …
Afin d’avoir une meilleure appréhension du dossier, le conseil économique, social et environnemental régional souhaiterait enfin que soit précisé le contenu de la formation relative aux « sciences de l’information ».
En conséquence, le CESER donne, sous réserve des observations formulées, un avis favorable au rapport n°3 relatif au programme régi onal de soutien aux opérations structurantes en matière d’enseignement supérieur, qui s’inscrit pleinement dans cette démarche.
Voir aussi l'Avis du Ceser sur l'Apprentissage dans l'enseignement supérieure en Ile-de-France
, l'Avis du Ceser sur Recherche et enseignement supérieur: une ambition affichée pour la Franche-Comté, l'Avis du Ceser Champagne-Ardenne sur le(s) Pôle(s) de Recherche et d’Enseignement Supérieur, les Avis du Ceser Bretagne concernant l'enseignement supérieur, l'Avis du Ceser sur Les pôles de compétitivité bourguignons - Les enjeux en termes de recherche et de formation, l'Avis du Ceser sur La mer et le littoral en Basse-Normandie - Recherche, enseignement supérieur et innovation, l'Avis du CESER pour les initiatives d'excellence des PRES de Lyon et de Grenoble, l'Avis du CESER pour le développement de l'enseignement supérieur et de la recherche en Midi-Pyrénées et Poitou-Charente - avis du CESER sur le schéma régional de l’enseignement supérieur.

http://www.laregion.fr/images/SIT_CRLR/logoRetour.png Opinia Gospodarczych, Społecznych i Ochrony Środowiska raport w sprawie Regionalnego nr 3 Rady Regionalnej 14 kwietnia 2011 zatytułowany "Regionalny Plan Rozwoju Gospodarczego i Zatrudnienia - Regionalna Strategia Rozwoju Szkolnictwa Wyższego - Regionalny Program Wspierania strukturyzacji transakcji w szkolnictwie wyższym - i EPF Ecole Polytech ENR-Engineering Indywidualizacja"
PRZEGLĄD
Langwedocja-Roussillon ma deficyt inżynierów szczególnie karzące dla rozwoju regionu przemysłowego i technologicznego postawiła sobie za cel, jako część swojej strategii dla szkolnictwa wyższego i badań naukowych, dwukrotnie liczby inżynierów przeszkolonych w Langwedocja-Roussillon. Dwa nowe kursy są obecnie prace. Więcej...