21 août 2011

Les 93000 personnels enseignants de l'enseignement supérieur

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/orientation-insertion_professionnelle/69/2/accueil-465-310_166692.34.jpgPar Marc Bideault et Pasquin Rossi, DGRH A1-1. Pendant l'année universitaire 2009-2010, 93000 enseignants ont été en fonctions dans les établissements publics d'enseignement supérieur. Hors corps à statuts spécifiques, leur effectif global (91 850) progresse constamment, avec 1200 personnes de plus que l'année précédente, soit + 1,3%. Parmi ces enseignants, 57700 appartiennent aux corps des enseignants-chercheurs et assimilés, dont les effectifs ont progressé de 12,2% en dix ans. 13000 enseignants du second degré et 23500 enseignants non permanents participent à cet encadrement universitaire. Télécharger la Note d'Information n°11.06: Personnels enseignants dans le Supérieur.
Les personnels qui enseignent dans l’enseignement supérieur se répartissent en trois grandes catégories: les enseignants-chercheurs (60,2%) comprenant les professeurs des universités (35,4%), les maîtres de conférences (64,5 %) et les assistants titulaires (0,1%); les personnels du second degré en fonctions dans l’enseignement supérieur (14%), et les personnels enseignants non permanents (25,8%). Ces personnels enseignants non permanents regroupent les enseignants associés, les attachés temporaires d’enseignement et de recherche, les doctorants contractuels et moniteurs, les assistants des disciplines hospitalo-universitaires, les lecteurs et les maîtres de langues.
78,9% des enseignants de l’enseignement supérieur sont affectés dans les universités hors instituts universitaires de technologie (IUT) et instituts ou écoles rattachées, 10,8% dans les IUT, 1,6% dans les instituts ou écoles rattachées, 3,4% dans les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) et 5,3% dans les autres types d’établissements.
1,7% des enseignants du supérieur ne sont pas en fonctions dans des établissements relevant du ministère de l’enseignement supérieur ; ils sont soit en position de détachement (53,2%), soit en congé (disponibilité…).
Un âge moyen stable chez les professeurs et les maîtres de conférences

L’âge moyen – respectivement de 52 ans et 6 mois pour les professeurs des universités titulaires (hors enseignants en surnombre) et de 44 ans et 3 mois chez les maîtres de conférences titulaires ou stagiaires – reste stable par rapport à 2008-2009 en raison de la combinaison d’un âge moyen de recrutement plus élevé et d’une diminution des départs à la retraite.
On constate que les enseignants-chercheurs sont, en moyenne, globalement plus âgés en lettres et sciences humaines et dans les disciplines de santé. Le tableau 3 précise les structures détaillées par tranche d’âges. Ces structures varient selon les disciplines: ainsi la proportion de maîtres de conférences âgés de 45 ans et plus va de 33,7% en sciences à 55,8% dans les disciplines de santé. L’écart entre les disciplines extrêmes est moins fort au niveau des professeurs (19,7 points entre les lettres et le droit).
En vingt ans, la part des femmes a augmenté, en moyenne, de 9 points dans les deux corps d’enseignants-chercheurs

Le taux de féminité est en progression régulière chez les enseignants-chercheurs (titulaires, stagiaires ou associés) depuis une vingtaine d’années. Ainsi, 19,9% des professeurs et 41,5% des maîtres de conférences sont des femmes alors que ces taux étaient, respectivement, de 10,7% et de 32,7% il y a vingt ans, de 14,7% et 37% il y a dix ans, et de 19,1% et 41,2% en 2008-2009. Ce taux de féminité est, en conséquence, plus élevé dans les tranches d’âges les plus jeunes, notamment en droit, en lettres et dans les disciplines de santé, et modulé selon les corps.
Chez les maîtres de conférences, dans la tranche d’âge 30-39 ans, la proportion de femmes est passée de 38,8% à 41,8% entre 2000 et 2010, et particulièrement de 44% à 50,5% dans les disciplines juridiques, économiques et de gestion, de 51,9% à 58,1% en lettres et sciences humaines et de 47,8% à 53,5% dans les disciplines de santé. Le tableau 7 montre que chez les professeurs des universités, la proportion des femmes dans les nouveaux recrutements est supérieure à la proportion des femmes constatée dans les corps des enseignants-chercheurs en activité (titulaires et stagiaires), soit 28,9% contre 20,3%. Chez les maîtres de conférences, la tendance s’inverse avec 41,4% de recrutées contre 42,2% en fonction.
Les effectifs de personnels du second degré renforcent le potentiel enseignant principalement dans les disciplines littéraires

Avec 12999 enseignants, les personnels du second degré ou assimilés affectés dans l’enseignement supérieur représentent 14% de l’effectif global. Ces enseignants se répartissent entre les professeurs agrégés pour 55,7%, les professeurs certifiés et assimilés pour 42,3% et les autres enseignants du second degré (adjoints d’enseignement, professeurs de lycée professionnel, professeurs d’enseignement général des collèges) ou les enseignants de statut particulier tels ceux de l’ENSAM (École nationale supérieure des arts et métiers) pour 2,1%. Les professeurs agrégés du second degré ont vu leur part progresser régulièrement allant de 39% en 1990 à 55,7% cette année.
Cette population est affectée dans les universités (plus de 90%) où elle exerce majoritairement dans les instituts et écoles internes comme les instituts universitaires de technologie (plus de 30%) et les instituts universitaires de formation des maîtres (moins de 20%); les 10% restants étant principalement affectés dans les écoles d’ingénieurs. Si l’on exclut les enseignants de statut particulier tels ceux de l’ENSAM (École nationale supérieure des arts et métiers), au nombre de 265 et dont le corps est en voie d’extinction, les professeurs agrégés représentent 56,8% de ces effectifs.
On constate une forte représentation des personnels du second degré (auxquels s’ajoutent les lecteurs et maîtres de langues) parmi les enseignants des disciplines littéraires (28,7%). Au sein de cette représentation, les certifiés sont plus nombreux (45%). Près de 70% des enseignants du second degré, venant de réussir le concours de maîtres de conférences, enseignent dans les disciplines littéraires.
L’enseignement supérieur comprend également des corps aux statuts spécifiques

Le statut de ces différents corps est lié aux missions des établissements qui les accueillent (recherche, enseignement, conservation et mise en valeur du patrimoine, etc.). Ces corps comprennent 1091 personnels à statut particulier: 107 astronomes, 120 astronomes adjoints, 37 physiciens et 59 physiciens adjoints, d’une part, et les corps spécifiques à certains établissements, d’autre part, répartis de la manière suivante:
 Collège de France : 47 professeurs et 2 sous-directeurs ; Écoles normales supérieures: 3 sous-directeurs; Conservatoire national des arts et
métiers: 62 professeurs et 1 sous-directeur; École centrale des arts et manufactures: 14 professeurs de 1ère classe et 15 professeurs de 2ème classe; École des hautes études en sciences sociales : 111 directeurs d’études et 72 maîtres de conférences; École pratique des hautes études et École nationale des chartes: 136 directeurs d’études et 99 maîtres de conférences; Muséum national d’histoire naturelle: 68 professeurs et 138 maîtres de conférences. Télécharger la Note d'Information n°11.06: Personnels enseignants dans le Supérieur.

By Marc Pasquin Bideault and Rossi, HRB A1-1. During the 2009-2010 academic year, 93,000 teachers were on duty in public institutions of higher education. Body out specific statutes, their total workforce (91,850) increased steadily, with 1200 people over the previous year, up 1.3%. Among these teachers, 57,700 belong to the body of academics and the like, whose numbers rose 12.2% in ten years. 13,000 secondary school teachers and 23,500 non-permanent teachers are participating in the university management. Download the Information Note No. 11.06: teachers in the Superior.
Staff who teach in higher education fall into three broad categories: teacher-researchers (60.2%) including university professors (35.4%), lecturers (64.5%) and assistants holders (0.1%), staff functions in the second degree in higher education (14%), and non-permanent teaching staff (25.8%). These include non-permanent teaching staff associate teachers, the temporary teaching and research, doctoral students and contract instructors, assistants of the university hospital disciplines, readers and teachers of languages. More...

Posté par pcassuto à 15:27 - - Permalien [#]
Tags :