Billet du directeur de 2E2F, Antoine Godbert. http://blog.2e2f.fr/wp-content/uploads/2011/07/rond-150x150.pngLes propositions annoncées par la Commission européenne il y a deux semaines avancent un monde nouveau qui correspond quasi parfaitement à la vision que l’Agence 2E2F souhaitait défendre pour l’avenir du programme Education et Formation tout au Long de la Vie.
Oui, il est désormais temps de mettre en avant un programme unique! Oui, il est important de regrouper tous les outils aujourd’hui disponibles pour la coopération éducative avec l’extérieur ! Oui il faut désormais penser « worldwide » et ne plus s’en tenir à une représentation de notre continent circonscrite aux frontières du Conseil de l’Europe!
C’est en inversant l’approche au profit du programme unique dont la création en 2007 représentait déjà une étape très importante d’évolution que l’on pourra plus sereinement présenter l’éducation et la formation tout au long de la vie comme une réalité d’avenir et obtenir que les traditionnelles segmentations sectorielles entre enseignement supérieur, enseignement secondaire et formation professionnelle puissent peu à peu s’estomper.
C’est en montrant à nos amis du « voisinage », mais aussi de tous les espaces mondiaux qui considèrent l’Union comme un pôle essentiel dans le renforcement de l’économie de la connaissance, que nous savons optimiser nos outils en les regroupant, que nous pourrons peser dans la compétition scientifique, culturelle et économique mondiale.
C’est en prenant en considération les demandes de mobilité entrante et sortante qui privilégient de plus en plus le hors Europe que nous pourrons tout à la fois bâtir sur le succès d’Erasmus Mundus et donner une réalité concrète à ce que sera une Europe puissance reconnue comme telle par tous les grands pôles mondiaux.
Il y a quelques semaines, l’Agence 2e2f présentait au Directeur Général Jan Truszczynski ses propositions d’évolution du Programme.  La simplification du nombre d’actions et de sous-actions, le primat donné au Programme unique et la capacité à agir de manière encore plus solide hors des frontières du continent y figuraient en bonne place. Nous ne pouvons donc que nous réjouir que la Commission soit visiblement assez proche de notre constat.
Il reste cependant un certain nombre de questions à approfondir. La Direction Générale Education Audiovisuel et Culture devra être profondément réformée pour s’adapter aux trois nouvelles grandes lignes d’action plutôt qu’aux programmes sectoriels. Les modes de contrôle a priori devront être multipliés, surtout si l’Agence exécutive se voit chargée de la majorité des projets d’innovation. Et, surtout, il faudra définir avec plus d’attention l’axe qui reste, naturellement, moins net que les deux autres : celui concernant le soutien aux politiques éducatives nationales.
Par ailleurs, si on peut se réjouir qu’un nom unique « Europe Education » ait été mis en avant pour faire se rejoindre les nécessités de donner une réalité au concept d’éducation et de formation tout au long de la vie et le besoin de ne pas oublier les considérations marketing de toucher un public le plus large possible, on peut encore regretter que le nom choisi reste un peu froid. Notre campagne en faveur d’ »Erasmus » reste donc d’actualité.
Mais nous ne sommes là que dans un souci rationnel d’entrer dans les détails de la future base légale du Programme, et le diable réside souvent dans les détails comme le Docteur Faust l’a appris à ses dépens. L’essentiel est ailleurs. Il réside à la fois dans l’avancée d’une perspective de doublement de la dotation générale du programme par rapport à 2007-2013 qui, s’il n’est pas sûr qu’elle reçoive en totalité l’agrément du Conseil, s’inscrit déjà dans les desiderata déjà exprimés du Parlement européen et dans cette avancée historique que nombre d’autres espaces mondiaux nous envieront à coup sûr : donner à l’éducation et la formation tout au long de la vie une existence réelle et non plus marginale et asymptotique. Ce siècle commencé dans la terreur terroriste avait besoin de symbole positif. La proposition du Président de la Commission est, en ce sens, vraiment porteuse d’espoirs.
2E2F pilet manager, Antoine Godbert. http://blog.2e2f.fr/wp-content/uploads/2011/07/rond-150x150.png Ettepanekute paketist, mille Euroopa Komisjon esitas kaks nädalat tagasi uus maailm, mis on peaaegu täiesti nägemus, et amet 2E2F tahtis kaitsta tuleviku Haridus ja elukestev Life.
Jah, see on nüüd aeg esitada üht programmi! Jah, see on oluline koguda kõik vahendid on nüüd saadaval õppe koostööd väljaspool! Jah, me peame nüüd mõelda "maailma" ja ei jääda esindatus meie kontinendi piiratud piiril Euroopa Nõukogu!

Tagasikäigu lähenemisviisi kasuks, kelle loomingu 2007 on juba väga oluline etapp evolutsiooni, et saame rohkem veendunult tutvustada hariduse ja koolituse elu tegelikkus tulevikus ning tagama, et traditsioonilised tegevusvaldkondade segmentide vahel kõrgharidus, keskharidus ja kutseõpe võib tasapisi tuhmuma
. Veel...