19 juillet 2011

Premier comité de pilotage de l'Opération Campus

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Comite_de_pilotage_07/2011/84/3/Copil-Operation-Campus_185843.79.jpgLe mardi 19 juillet 2011, Laurent Wauquiez a lancé le comité de pilotage de l'Opération Campus. Les présidents des établissements de province porteurs de projet ont présenté au ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche l'avancement de ces opérations.
L’Opération Campus : un impact considérable sur les sites universitaires

Ce premier comité de pilotage a permis de rappeler l’impact considérable de l’Opération Campus sur les sites universitaires. En effet, il ne s’agit pas seulement de bâtir pour la première fois un projet commun entre plusieurs universités, il s’agit aussi de prendre conscience de la dimension urbaine d'opérations portant sur des campus de 40 à 260 hectares. Chaque site financera plus d'une dizaine de projets d'ampleur grâce aux crédits de l'État et tous ces projets seront lancés d'ici début 2012.
Signature de conventions de financement

Ce comité de pilotage a été l'occasion pour le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de signer avec les présidents de PRES et d'universités concernés les conventions de financement pour trois projets d'ampleur très avancés dans le cadre de l'Opération Campus :
* rénovation du site du Mirail à Toulouse (175 M€)
* rénovation de l'Ecole de l'Energie à Grenoble (80 M€), réalisés sous la forme d'un contrat de partenariat
* première tranche de la rénovation du site de Pessac-Talence-Gradignan à Bordeaux (100 M€), réalisée sous la forme d'un montage innovant avec la Caisse des Dépôts et des Consignations.
Une accélération des chantiers prévue début 2012

Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a pu se féliciter que toutes les barrières soient maintenant levées et les opérations lancées. 17 chantiers ont déjà débuté sur les sites grâce aux 270 millions d'euros de l’État déjà versés et aux crédits des collectivités territoriales. Début 2012, 35 chantiers auront débuté et certains auront déjà été inaugurés:
* les cités universitaires des Gazelles d’Aix Marseille
* quatre cités universitaires de Montpellier sont rénovées
* une crèche est construite à l’Université de Bordeaux
* un campus vert est aménagé à l’Université de Strasbourg
* Lyon Cité Campus rénove des installations sportives et créé un axe vert sur LyonTech
Début 2012, 120 projets seront engagés pour un montant de 2 milliards d’euros d’investissements immobiliers.
À ce jour, 15% de la dotation Etat est engagée. La montée en charge va être rapide: début 2012, 61% de la dotation Etat sera engagée.
Les campus du 21e siècle déjà en chantier

Enfin, Laurent Wauquiez a salué l’action de l’atelier des campus universitaires et de son président, l’architecte Jean-Marie Duthilleul pour garantir la qualité de vie sur les nouveaux campus. La qualité architecturale, urbaine et paysagère des sites Campus répond aux attentes de tous. Les chantiers en cours actent la naissance des nouveaux campus du 21e siècle. Caractérisés par la qualité paysagère et la vie de campus, ils ont pour objectif de répondre aux besoins de toute la communauté universitaire.
On Tuesday, July 19, 2011, Laurent Wauquiez launched the Steering Committee of Operation Campus. The presidents of the provincial institutions project leaders have petitioned the Minister of Higher Education and research progress in these operations.
Operation Campus: a significant impact on university sites

The first steering committee to recall the impact of Operation Campus on university sites.
Indeed, it is not just to build for the first time a joint project between several universities, it is also aware of the urban dimension of operations on campus from 40 to 260 hectares.  Each site will support more than a dozen large-scale projects through the appropriations of the state and all these projects will be launched by early 2012. More...

Posté par pcassuto à 18:25 - - Permalien [#]


La mise en route du CPRDF en Haute-Normandie

http://www.crefor-hn.fr/sites/default/files/crefor_logo.jpgEdito
La loi du 24 novembre 2009, relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, s’inscrit dans la continuité et l’approfondissement des principes fondateurs du système régional de formation professionnelle. Dans le cadre du nouveau Contrat de Plan Régional de Développement des Formations professionnelles (CPRDF), les différents signataires s’engagent à définir la programmation des actions de formation professionnelle des jeunes et des adultes, à assurer un développement cohérent de l’ensemble des filières de formation, en favorisant un accès équilibré des femmes et des hommes à chacune d’elles. Les grands objectifs sont présentés dans ce numéro. L’un d’entre eux est de rechercher le rapprochement entre la demande individuelle des personnes en matière d’orientation professionnelle et de formation et les besoins en compétence des entreprises pour répondre à notre volonté d’élever le niveau de qualification des haut-normands. Un autre objectif est de permettre à tous de trouver une solution par la formation, en particulier les publics les plus fragiles et les moins qualifiés. Enfin, il s’agira de capitaliser les outils d’observation, de prospective et d’évaluation au sein du CCREFP afin que tous les acteurs concernés adaptent et construisent leur action au plus près des besoins des haut-normands et de l’économie régionale. Hélène Ségura, Présidente du Gip Crefor. Télécharger Journal_ressources_n°9_juillet 2011.
L’expertise du Crefor au service du CPRDF. Par Sébastien Jeanne, Chargé d’études - Crefor.

Le CPRDF précise que le Crefor est l’acteur en charge de l’expertise sur la relation emploi/formation, le vecteur le mieux à même de capitaliser l’ensemble des outils d’observation et de prospective sur les métiers, les emplois et les compétences. Mais le Crefor est également cité comme acteurs contribuant à favoriser l’accueil, l’information, l’orientation en appui à la Cité des métiers, notamment par l’information et la professionnalisation des acteurs. Il est également sollicité pour le développement de la VAE par son approche d’observation et de « lecture » des parcours. Le centre ressources contribuera également avec les autorités compétentes à l’organisation de l’observation pour ajuster l’offre de formation sanitaire et sociale.
Le Pôle Observation et Prospective du Crefor a été sollicité dans le cadre de ses missions d’expertise, afin de constituer un appui technique et méthodologique aux acteurs régionaux dans le cadre du précédent PRDF. Cette collaboration s’est traduite concrètement par un outil mis à la disposition des acteurs régionaux et de l’ensemble des partenaires servant de socle pour le diagnostic propre à l’élaboration du nouveau CPRDF. Ces outils dont il est ici présenté le contenu complètent d’autres éléments consultables sur le portail internet du Crefor.
Un outillage né de la concertation et inscrit dans la durée

La démarche qui a présidé à l’élaboration et à l’animation du PRDF par le Conseil Régional depuis 2006 reposait sur une volonté d’association des partenaires à la mise en oeuvre des axes politiques et aux décisions portant sur l’évolution de la carte des formations toutes voies confondues. Dans ce contexte, le Pôle Observation et Prospective du Crefor a été sollicité en 2008 dans le cadre de ses missions d’expertise, afin de constituer un appui technique et méthodologique pour l’animation des débats entre les partenaires sur l’évolution des cartes de formation. Cette collaboration s’est traduite concrètement par la construction d’un « Outillage PRDF » mis en oeuvre pendant les deux campagnes 2008-2009 et 2009-2010. Cet outillage a été partagé avec les branches professionnelles au travers des onze contrats d’Objectifs existants en région, et avec l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle et des territoires lors de réunions d’animations locales.
Les réunions d’animation emploi – formation : lieux de partage et de valorisation de l’information

L’un des enjeux de l’outillage PRDF tel qu’il a été conçu a été de permettre aux branches professionnelles associées aux contrats d’objectifs de se « reconnaître » dans les indicateurs choisis tout en s’efforçant de diffuser une « culture de la transversalité ». Le premier travail du Crefor a donc été de réaliser une série de planches statistiques permettant de visualiser par grands domaines de métiers, une série d’indicateurs faisant interagir les systèmes de formation et de l’insertion, du marché du travail, de l’emploi. Mais un outil statistique quel qu’il soit, ne saurait prétendre à fournir à lui seul les réponses en matière d’évolution de la carte des formations. C’est pourquoi dans un second temps, le système de formation a été mis en lien avec un certain nombre de problématiques au périmètre volontairement large telles que:
- Quelle est l’évolution de l’emploi ?
- Comment se répartissent les emplois dans les secteurs d’activité ?
- Quelles sont les conditions de recrutements ?
- Existe-il des problèmes de renouvellement de la main d’oeuvre
- Comment sont impactés les métiers par le vieillissement démographique ?
- Les métiers sont-ils qualifiés ?
- Les actifs en emploi sont-ils formés ?
- Les métiers sont-ils attractifs ?
- Existe-t-il des difficultés de recrutement ?
- Quel est le niveau de formation des demandeurs d’emploi ?
Afin de synthétiser l’information, une matrice de positionnement accompagnée d’une analyse au regard des indicateurs fournis par les planches statistiques a été réalisée pour chaque grand domaine de métiers sur un modèle force/faiblesse – opportunité/menace.
L’analyse n’a pu être ainsi efficace qu’à travers la mise en oeuvre d’une animation renforcée favorisant la mobilisation des acteurs. L’outil a été conçu dans l’objectif de constituer un support de discussions, d’échanges et de débats entre les acteurs concernés. Il a été partagé dans le but de faciliter la concertation et l’appropriation de la connaissance, de faire naître d’autres questionnements et de produire des hypothèses pour accompagner les acteurs vers une vision prospective sur les tendances, les poursuites ou les ruptures des phénomènes observés, les impacts sur l’évolution des compétences, la structure des emplois et des qualifications afin d’aboutir à la formulation de pistes d’action partagées de tous.
Les consultations territoriales : à la rencontre des partenaires locaux et des spécificités infrarégionales

En outre, et afin d’accompagner le Conseil Régional sur le volet territorial de la consultation PRDF, le Crefor a également adapté et transposé une partie des indicateurs emploi – formation utilisés afin de les décliner par grand territoire PRDF. Ainsi, pour chacune des sept zones infra-régionales définies par le Conseil Régional, un diagnostic territorial a été réalisé et mis à la disposition des acteurs locaux afin qu’ils disposent d’un socle commun d’informations et d’indicateurs statistiques sur la relation entre l’emploi, le marché du travail et la formation. Les différentes rencontres organisées par le Conseil Régional aux printemps 2009 et 2010 ont été l’occasion de présenter et d’expliciter ces diagnostics aux acteurs locaux et d’en recueillir les besoins spécifiques. Si les modalités d’échange autour de la relation emploi formation ont fait la preuve de leur utilité incontestée, l’objectif visé par les partenaires du PRDF a été est d’accroître la pertinence et l’efficacité de l’outillage en consolidant les moments d’échange et l’animation, que ce soit au niveau régional avec les branches professionnelles et l’ensemble de partenaires usuels de l’économie, l’emploi et la formation, mais également au niveau local, par le renforcement des rencontres territoriales et par l’organisation de groupes locaux emploi – formation. Les grandes lignes de cette démarche d’outillage pourront probablement servir de point d’appui à la nouvelle mise en oeuvre au sein du CPRDF de la place du territoire infra régional dont un travail à ce niveau géographique est nécessaire aux acteurs du contrat « pour formuler des réponses formation pertinentes et coordonnée, et pour développer la réflexion prospective des évolutions à attendre à l’échelle régionale ».
http://www.crefor-hn.fr/sites/default/files/crefor_logo.jpg Redakcyjny
Ustawa z dnia 24 listopada 2009 r. dotyczące poradnictwa i kształcenia przez całe życie, stanowi kontynuację i pogłębienie podstawowych zasad regionalnego systemu kształcenia zawodowego.
W ramach nowej umowy z Regionalnego Planu Rozwoju szkolenia Professional (CPRDF), różne sygnatariusze zobowiązują się do określenia programów kształcenia zawodowego dla młodzieży i dorosłych, w celu zapewnienia spójnego rozwoju wszystkich sektorów szkoleń, promowanie zrównoważonego dostępu kobiet i mężczyzn w każdym. Les grands objectifs sont présentés dans ce numéro. Główne cele przedstawione są w tej kwestii. Jednym z nich jest dążenie do pojednania między indywidualne żądanie osób poradnictwa i szkolenia zawodowego i umiejętności do potrzeb przedsiębiorstw, aby sprostać naszym zobowiązania do podwyższenia poziomu umiejętności wysokiej Norman. Kolejnym celem jest aby każdy mógł znaleźć rozwiązanie poprzez szkolenia, szczególnie publicznych najsłabszych i najmniej wykwalifikowanych. Wreszcie, będzie to wykorzystać narzędzia obserwacji, badań i oceny w CCREFP tak, że wszystkie zainteresowane strony adaptacji i budowy ich działania bliżej do potrzeb Górna Normandia i gospodarki regionalnej . Hélène Ségura, Présidente du Gip Crefor. Pobierz Journal_ressources_n ° 9_juillet 2011. Więcej...

Posté par pcassuto à 00:05 - - Permalien [#]