16 juillet 2011

PACA dans le rapport "Le Financement et les effectifs de l'apprentissage en France" du CNFPTLV

http://www.cereq.fr/var/plain_site/storage/images/media/images/cnfpt/21940-1-fre-FR/CNFPT_medium.jpgLe présent rapport se situe dans le cadre des travaux visant à améliorer la compréhension et clarifier les mécanismes de financement de l’apprentissage, mission dévolue à la Commission des Comptes du Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie, présidée par Gabriel MIGNOT, Président de chambre honoraire à la Cour des Comptes. La Commission des Comptes s’appuie sur un groupe technique apprentissage (GTA) qui prépare, suit et met en cohérence les données provenant de différentes sources statistiques. Ce groupe, composé à l’instar du Conseil national, de représentants de l’Etat, des Conseils régionaux et des partenaires sociaux et économiques est coordonné par Carole ABOAF, conseillère technique en charge de l’apprentissage au secrétariat général du Conseil National, assistée de Maria MELICIANO. Télécharger le rapport.
Extraits sur la Région PACA (pp.177-202)

Afin de renforcer le Service Public Régional de Formation Permanente et d’Apprentissage, la Région participera à la création d’une Université Régionale des Métiers, qui se veut être un pôle ouvert aux jeunes et aux adultes dédié à l’information, l’orientation, la formation et l’apprentissage tout au long de la vie.
Le diplôme, tremplin pour l'obtention d'un emploi stable

Le diplôme reste un critère favorisant l'obtention d'un emploi stable. En effet, 68 % des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur sont en CDI à temps complet, contre 42 % des non-diplômés. À secteur et âge équivalents, le risque de CDD est 1,6 fois plus fort pour un jeune sans diplôme que pour un diplômé de l'enseignement supérieur, 1,4 fois pour un jeune titulaire d'un baccalauréat général et 1,2 fois pour un jeune ayant un CAP, BEP ou baccalauréat professionnel. Un diplôme professionnel réduit donc plus fortement le risque qu'un baccalauréat général. Pour un jeune salarié, un diplôme de l'enseignement supérieur protège cependant moins du risque de CDD que pour un salarié plus âgé. Pour les plus de 30 ans, le risque de CDD est ainsi deux fois plus faible pour un diplômé de l'enseignement supérieur que pour un non-diplômé (à secteur équivalent).
3.3 Services régionaux concernés chargés de la mise en oeuvre de la politique apprentissage
Trois directions sont en charge de l’apprentissage au sein du pôle Economie Emploi et Formation. Au sein de la Direction de la Formation et de l’Apprentissage, le Service Apprentissage a pour finalité d’assurer les compétences de la Région en la matière. Il élabore la carte des formations du Programme Régional d’Apprentissage, contribue au financement des CFA et de leurs équipements et conduit diverses actions afin d’améliorer les conditions de vie des apprentis (financement du premier équipement, aide à la mobilité européenne, ...).
Le service Apprentissage veille au respect et à la mise en oeuvre des aspects réglementaires et conventionnels tout en intégrant les conditions de fonctionnement et de financement des CFA au regard des évolutions du contexte socio-économique, démographique et dans une logique d’équilibre des différentes voies d’accès à la qualification professionnelle (relation formation professionnelle sous statut scolaire et apprentissage).
Au sein de la Direction de l’Emploi et de Sécurisation des Parcours Professionnels, le pôle de gestion des indemnités compensatrices aux employeurs d’apprentis a pour mission de gérer les aides financières accordées aux employeurs d’apprentis selon les critères définis par les réglementations régionales. Ces aides ont pour objectif de favoriser le développement qualitatif des formations liées aux contrats d’apprentissage et de contribuer à la lutte contre les discriminations. Enfin, la Direction des Politiques de Santé, du Social et de la Prévention a notamment en charge les dossiers relatifs aux formations régionales du sanitaire (infirmier, aide-soignant, ambulancier, …).
http://www.cereq.fr/var/plain_site/storage/images/media/images/cnfpt/21940-1-fre-FR/CNFPT_medium.jpg Questo rapporto è al lavoro per migliorare la comprensione e chiarire i meccanismi di finanziamento della formazione compito assegnato alla Commissione di Revisione del Consiglio nazionale della formazione professionale per tutta la vita, presieduta da Gabriel Mignot, Presidente Onorario della Camera presso la Corte dei conti. La Commissione Bilancio è sostenuta da un gruppo di apprendimento tecnico (GTA) che prepara, controlla e fornisce dati coerenti provenienti da diverse fonti statistiche. Questo gruppo, come il Consiglio Nazionale, rappresentanti dell'industria, dei Consigli di Stato regionale e le parti sociali ed economiche è coordinato da Carole ABOAF, Consulente tecnico responsabile della formazione presso il Segretariato generale del Consiglio nazionale, assistito Maria MELICIANO. Scarica la relazione.
Estratti della regione PACA (pp.177-202)

Per rafforzare il servizio pubblico scolastico regionale e l'apprendimento, la Regione parteciperà alla creazione di un Professioni regionale all'Università, che mira ad essere un centro aperto a giovani e adulti dedicato a fornire informazioni, orientamento , formazione e apprendimento per tutta la vita
. Maggiore informazioni...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags : ,