27 juin 2011

La lettre de la plate-forme RH de la BRIEP

http://www.paca.pref.gouv.fr/var/ezflow_site/storage/images/media/images/briep/6437-1-fre-FR/briep_large.pngDécouvrez la BRIEP Provence-Alpes-Côte-d'Azur.Placée auprès du Secrétariat Général pour les Affaires Régionales de Provence-Alpes-Côte d'Azur, la plate-forme régionale d'appui interministériel à la gestion des ressources humaines contribue à la mutualisation au niveau territorial de compétences de haut niveau en matière de GRH et propose à ce titre un appui à l'ensemble des chefs de services déconcentrés et des responsables RH locaux, sans nullement se substituer au réseau de pilotage et de gestion des RH des ministères. Elle s'inscrit dans le dispositif pérenne d'accompagnement à la réforme de la GRH dans la fonction publique de l'Etat. En favorisant la mobilité interministérielle, la professionnalisation et la personnalisation de la gestion, sa mise en place est un gage supplémentaire de réussite et de facilitation de la mise en place des nouvelles directions territoriales de l'Etat. Elle représente un nouvel espace de dialogue et de mutualisation des meilleures pratiques dans le domaine de la gestion des ressources humaines interministérielle locale.
La lettre de la plate-forme RH

La plate-forme régionale d’appui interministériel à la gestion des ressources humaines de Provence-Alpes-Côte d’Azur édite régulièrement un bulletin d’information électronique à destination de ses partenaires, et également de tous les agents publics:  « La lettre de la plate-forme RH ».
Par le biais de ce bulletin, la plate-forme RH présente ses missions ainsi que son activité récente en les illustrant d’expériences et de témoignages concrets de partenaires ou d’agents qui ont été amenés à collaborer avec son équipe.
En outre, ce périodique a également pour objet de faire régulièrement un bref point d’actualité sur tous les domaines qui touchent aux missions de la plate-forme, agrémenté de liens vers les documents ou vers les sites internet dédiés, afin que chaque lecteur puisse approfondir le sujet de son choix. Bonne lecture à tous!
Extraits de
La lettre de la plate-forme RH Numéro cinq : printemps 2011.
Après dix huit mois de mise en place et de déploiement dans le contexte sensible de la RéATE et des contraintes sur la gestion des effectifs, la plate-forme RH présente un premier bilan d'activité. Vecteur d'une nouvelle approche interministérielle de la gestion prévisionnelle des res-sources humaines qui traduit la nécessité de faire bénéficier tous les décideurs d'une vision partagée de l'emploi public en PACA, elle concentre son action sur trois domaines principaux.
Mobilités et parcours professionnels

Les premiers travaux de GPRH ont généré des partenariats productifs entre services déconcentrés relevant de BOP différents, comme en témoigne la concrétisation de 99 mobilités interministérielles et inter-fonctions publiques entrantes dans les seuls services placés sous mon autorité, parmi lesquelles 40 ont concerné des agents restructurés de la Défense.
Ces mobilités sont le résultat d’importants échanges entre les administrations territoriales dans le cadre des travaux interministériels. La plus-value de ces travaux se situe aussi dans les échanges bilatéraux qu’ils génèrent, tel celui qui s’est noué entre les responsables des ministères de la Défense et de l’Ecologie en PACA. La mise en place d'une bourse régionale inter-ministérielle de l'emploi public (BRIEP), activée dès le 4 février 2010, garantit une meilleure visibilité des vacances de postes.
Ce site a fait l’objet d’une charte de fonctionnement au travers de laquelle chacun des partenaires reconnaît ne l’utiliser que pour les postes réellement ouverts à la mobilité interministérielle, et non comme vecteur de communication interne. J’insiste sur ce point qui est une condition essentielle de la crédibilité de la bourse dans un contexte de fortes attentes des agents et des gestionnaires. Le réseau des conseillers en mobilité-carrière a été structuré; 10 guides et référentiels de travail ont été élaborés collégialement et mis en ligne sur un extranet collaboratif.
Formation

Le plan régional de la formation continue inter-ministérielle a permis la réalisation de 104 sessions, notamment dans les domaines prioritaires de la professionnalisation de la RH, de la modernisation de la gestion publique et des préparations concours. Le plan 2010 a favorisé les synergies entre acteurs, les échanges de bonnes pratiques permettant l’expérimentation en 2011 de nouvelles pistes de mutualisations qui seront pleinement intégrées dans le schéma régional en cours de rédaction. Vous trouverez dans cette lettre une présentation de ces mesures...
En matière de modernisation de la GRH, nous sommes au milieu du gué. Ces avancées ne constituent pas une fin en soi et de nombreuses contraintes continuent de peser sur le développement de l’interministérialité : rigidités budgétaires de la gestion en mode LOLF , blocages statutaires et indemnitaires, freins culturels.
Toutefois, elles traduisent, après une année pleine d’exercice, les réelles potentialités existantes en matière de GRH, qu’ils nous appartient collectivement d'amplifier. Hugues PARANT, Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Préfet de la zone de défense et de sécurité sud, Préfet des Bouches-du-Rhône.
http://www.paca.pref.gouv.fr/var/ezflow_site/storage/images/media/images/briep/6437-1-fre-FR/briep_large.png Scopri BRIEP Provenza-Alpi-Costa Azzurra . Collocate presso il Segretariato generale per gli affari regionali della Provenza-Alpi-Costa Azzurra, la piattaforma regionale per sostenere inter-gestione delle risorse umane contribuisce alla messa in comune a livello territoriale di competenze di alto livello in gestione delle risorse umane e quindi fornisce un supporto a tutti i capi dei servizi decentrati e responsabili delle risorse umane locali, ma non un sostituto per la gestione della rete e dipartimenti HR. Fa parte del sistema permanente per sostenere la riforma della gestione delle risorse umane nella pubblica amministrazione dello Stato. Estratti dalla lettera della piattaforma HR numero cinque : primavera 2011. Maggiore informazioni...

Posté par pcassuto à 16:52 - - Permalien [#]


Quand les universités se battent avec les grandes écoles pour attirer les meilleurs étudiants

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/02/bac2.1296825999.jpgPar Olivier Rollot.Investie de nouvelles missions, et notamment de l’insertion professionnelle de ses étudiants, les universités françaises sont en pleine mutation. Résultat : elles entrent de plus en plus en compétition avec les grandes écoles.
« Il existe aujourd'hui une vraie concurrence pour attirer les bons bacheliers depuis que certaines universités ont mis en place des licences plus exigeantes, adaptées à des bacheliers qui ont l’habitude de travailler beaucoup, m'expliquait ainsi Jean-Charles Pomerol, président de l’UPMC-Université Pierre et Marie Curie. Résultat : nous avons doublé notre nombre de bacheliers ayant eu une mention au bac en quelques années. »
Dans chaque promotion du collège de droit de l’université Panthéon-Assas, qui débute en première année de licence, sont par exemple sélectionnés chaque année 120 élèves très motivés auxquels sont dispensés en plus des cours de droit, des enseignements en économie, en philosophie ou encore en sociologie. Le tout avec une année d’enseignement ou de stage à l’étranger. Résultat Louis Vogel, président de Panthéon-Assas peut annoncer que certains étudiants préfèrent son collège universitaire à Sciences Po Paris.
L'économie-gestion secteur ultra-concurrentiel

La concurrence la plus vive entre grandes écoles et universités est sans aucun doute aujourd'hui en économie-gestion, notamment avec des IAE (institut d’administration des entreprises) qui représentent une vraie alternative aux grandes écoles de commerce. Ainsi à Lyon, l’IAE est en concurrence directe avec l’EM Lyon. « Nos professeurs et nos élèves n’ont pas de complexe à avoir en termes de qualité de formations et d’insertion professionnelle… et un superbe avantage coût-qualité, me disait ainsi Hugues Fulchiron, président de l’université Jean-Moulin de Lyon dont dépend l’IAE. A l’international, nous avons des accords de premier plan pour que les étudiants qui le souhaitent puissent partir. Ce qu’il nous manque ? Sans doute un réseau d’anciens renforcé. »
S’il est une université qui symbolise cette concurrence c’est bien celle de Paris Dauphine. « Un bachelier accepté à Dauphine et en prépas doit d’abord mesurer ses chances d’intégrer l’une des cinq meilleures écoles post prépas pour faire son arbitrage, analyse Laurent Batsch, le président de l’université. C’est un calcul de probabilités. Si elles sont faibles, mieux vaut venir chez nous. »
Mais la grande différence entre grandes écoles et universités, c’est le passage ou non par les prépas. « Le futur bachelier doit se demander si l’ambiance de la prépa lui convient ou pas, insiste Laurent Batsch. Dans la mesure où il n’y a pas de concours à l’issue de nos deux premières années de licence, nous sommes une alternative au modèle prépas/écoles pour des jeunes qui veulent quitter l’ambiance du lycée, vivre l’expérience de l’autonomie et partager une vie associative intense. »
Des grandes écoles à l’université

Grandes écoles et universités se concurrencent et se retrouvent également sur des valeurs communes, reprenant chez l’autre ce qu’elle a de meilleur. « Pratiquement toutes les universités scientifiques vont bientôt avoir leur propre école d’ingénieurs, me confiait ainsi Bernard Remaud, président de la Commission des titres d’ingénieur. En tout cas la quasi-totalité a déposé des dossiers ou des lettres d’intention auprès de nous. C’est pour les universités le moyen de délivrer une formation très bien reconnue et cadrée. Quant aux étudiants, cela leur donne l’occasion d’intégrer des formations d’ingénieur sans passer par les prépas dans le cadre de cycles préparatoires intégrés, ce qui convient mieux à certains profils d’étudiants. »
De la même façon, l’université de Toulouse, dont la Toulouse School of Economics est une des plus renommées au monde en matière de recherche, ouvre à la rentrée 2011 une école d’économie qui, sans reprendre stricto sensu le modèle des grandes écoles, s’en rapproche fortement. «Nos concurrents ne sont pas les écoles de commerce mais plutôt l’ENSAE ParisTech. Nous demandons en effet un fort niveau en maths dans la tradition de recherche en économique mathématique qui est la marque de TSE», me disait Marie-Françoise Calmette, la directrice, qui veut bien admettre qu’elle se battra sur le «même marché que les grandes écoles pour recruter les meilleurs étudiants».
«Mais nous avons aussi créé depuis deux ans un cycle préparatoire interne à l’université de Toulouse, ouvert à tous les bacheliers, au terme duquel les meilleurs intègrent l’école et les autres se voient proposer différentes voies», expliquait encore Marie-Françoise Calmette, qui insistait sur la «volonté de l’école de créer une troisième voie à mi-chemin entre les universités et les grandes écoles, sans le couperet des concours d'entrée».
Tout PRES

Pour favoriser l’émergence de grandes entités susceptibles de concurrencer les universités américaines ou britanniques, ont été créés des PRES (pôle de recherche et d’enseignement supérieur). Celui de Lyon compte ainsi près de 120 000 étudiants « Il nous permet d’être plus visible à l’international. Il assure également le portage des grands projets comme le plan Campus ou la réponse à l’emprunt national », souligne Hugues Fulchiron.
Au-delà, un PRES est également un vecteur d’interdisciplinarité de la recherche et des formations. « Il nous permet également de mutualiser des formations dans certaines disciplines menacées, comme les lettres classiques. Ensemble nous pouvons assurer leur survie, reprend Hugues Fulchiron. Nous avons pris conscience que tout le monde ne pouvait pas tout faire seul et qu’il est nécessaire de créer des pôles de formation communs garantissant l’excellence de nos formations. »
De même à paris, le PRES Sorbonne Universités regroupe non seulement des grandes universités (Panthéon-Assas, Paris-Sorbonne et UPMC-Pierre et Marie Curie) mais également des grandes écoles, pas forcément parisiennes d’ailleurs, comme l'Ecole nationale de la magistrature (ENM) de Bordeaux, l’Université de technologie de Compiègne ou encore l’Insead, qui propose l’un des meilleurs MBA (master of business administration) au monde. « En rapprochant les disciplines, nous avons pu donner le jour à des licences communes, par exemple en droit et sciences, m'expliquait ainsi Louis Vogel, président de Panthéon-Assas. Nous travaillons aussi sur le droit des affaires avec l’Insead. Tout cela aurait été inenvisageable avant la création du PRES. »

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/02/bac2.1296825999.jpg By Olivier Rollot . Invested with new missions, including the employability of its students, French universities are changing.
Result: they come increasingly competing with larger schools. More...

Posté par pcassuto à 16:33 - - Permalien [#]

Quelles aides pour les demandeurs d'emploi ?

Aller a la home de France 5Rédigé par Nadia Graradji. Financer sa formation avec ou sans Pôle emploi, prendre en charge le coût de ses déplacements, son permis de conduire, la garde de ses enfants: de nombreuses aides sont accessibles aux demandeurs d'emploi. Retrouvez toutes les informations dans les dossiers de France 5 emploi.
Demandeur d'emploi: quelle formation ?
En période de chômage, envisager une formation est une bonne chose. À condition de choisir celle qui convient. Plusieurs financements sont proposés par Pôle emploi.

Utiliser son DIF pendant une période de chômage.
Vous êtes demandeurs d'emploi et vous voulez vous former ? Il est désormais tout à fait possible de faire valoir votre droit individuel à la formation (DIF) dans certains cas. Explications de Jean-Pierre Willems, consultant spécialiste en droit de la formation.
Des aides à la mobilité pour les chômeurs.
La recherche d'un emploi génère des frais de déplacement. Les aides à la mobilité du Pôle emploi vous permettent d'étendre vos candidatures à des postes éloignés géographiquement de votre domicile. Informez-vous également sur les aides au financement du permis de conduire ou encore à la garde d'enfants.
Financer sa formation sans Pôle emploi.
Vous êtes demandeur d'emploi mais Pôle emploi a refusé de financer votre projet de formation. D'autres possibilités de prise en charge s'offrent à vous. Tour d'horizon des aides à solliciter.
Ugrás otthont Franciaország 5 Írta: Nadia Graradji . Pénzügy tanulmányait vagy anélkül munkaügyi központ, hogy támogassa a költsége az ő utazás, a vezetői engedély, őrizetbe gyermeke: sokan állnak rendelkezésre, hogy segítse a munkakeresők. Találd meg az összes információt a nyilvántartást Franciaország 5 munkát. Még több...

Posté par pcassuto à 16:26 - - Permalien [#]

SPRF, SPO : de quoi parle-t-on ?

logo du PRAO 100
Le Service Public Régional de la Formation (SPRF), voté le 2 décembre 2009 par la Région Rhône-Alpes, se met progressivement en place. Une des trois missions du SPRF, « Accueil Information Généraliste », a démarré en mai dernier sur cinq territoires expérimentaux en Rhône-Alpes. Parallèlement, différents décrets et arrêtés concernant le Service Public de l’Orientation (SPO) sont parus au Journal Officiel.
Ainsi, les réseaux des professionnels de l’Accueil, Information et Orientation de la région Rhône-Alpes sont directement concernés par ces deux services publics.
Quelles sont donc les modalités de mise en oeuvre et d’organisation ?
Pour en savoir plus, consultez les dossiers suivants :
- SPRF en Rhône-Alpes,
- SPO : présentation et schéma.
Cope 100 logo
Il-Reġjonali tas-Servizz Pubbliku Taħriġ (SPRF), 2 Diċ 2009 vvutati mill-Rhône-Alpes, huwa gradwalment qed isir. Waħda mill-missjonijiet tliet SPRF, "Home Informazzjoni Ġenerali", beda f'Mejju li għadda fil-ħames territorji sperimentali Rhône-Alpes. Sadanittant, digrieti u ordnijiet varji dwar l-Orjentazzjoni tas-Servizz Pubbliku (SPO) ġew ippubblikati fil-Gazzetta Uffiċjali.
Għalhekk, networks ta 'professjonisti fil-Home, Informazzjoni u Orjentazzjoni tar-reġjun Rhône-Alpi huma affettwati direttament minn dawn l-utilitajiet tnejn
. Aktar...

Posté par pcassuto à 00:55 - - Permalien [#]

L’apprentissage, une filière très classe

Liberation.frIl séduit de plus en plus d’étudiants. Mais universités et écoles s’inquiètent du financement, alors que le gouvernement veut toujours plus d’apprentis. Enquête par VÉRONIQUE SOULÉ.
«La prépa, c’était sympa, mais beaucoup de théorie. Alors, quand j’ai appris en arrivant à Centrale qu’il y avait une filière par apprentissage, ça m’a tout de suite intéressé. Enfin j’allais pouvoir faire du concret, pas seulement du calcul et des maths.»
Vincent Algayres, 21 ans, fait partie de la première promotion d’apprentis centraliens: onze élèves - 9 garçons et 2 filles - choisis pour leurs motivations et leurs bons résultats scolaires en début d’année.

Posté par pcassuto à 00:34 - - Permalien [#]

Un métier, un diplôme, un revenu, c'est ça l'apprentissage

http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/arton12630.jpgUne voie de réussite, après une formation en apprentissage, plus de 8 jeunes sur 10 trouvent un emploi dans l'année
L'apprentissage est une formation initiale en alternance pour les jeunes de 16 à 25 ans. Cette formation facilite l'entrée dans le monde du travail en permettant à la fois d'acquérir des compétences théoriques en centre de formation d'apprentis (CFA), et des compétences pratiques en entreprise. Les jeunes apprentis occupent une place à part entière dans l'entreprise. Leur temps de travail est identique à celui des autres salariés, mais aménagé pour leur permettre de suivre leurs cours. L'apprenti est toujours accompagné par un maître d'apprentissage. Les secteurs concernés sont très nombreux : artisanat, commerce, industrie, informatique, banque, assurance, hôtellerie, milieu associatif, professions libérales,... On vous accompagne.
Une voie de promotion socaile, du CAP au Master à chacun son diplôme en apprentissage
La formation en apprentissage prépare aux mêmes diplômes que ceux de la voie traditionnelle. On peut, par exemple, passer un CAP puis un bac pro, puis un BTS, une licence et enfin un Master. On vous accompagne.
Une voie de d'indépendance, la formation en apprentissage, c'est aussi travailler en entreprise et avoir un revenu

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail spécifique d'une durée de 1 à 3 ans en fonction du titre ou diplôme préparé. La rémunération progresse chaque nouvelle année du contrat. Par exemple, un apprenti de moins de 18 ans touchera la 1re année 25% du SMIC et la 3ème année 53%. S'il a plus de 21 ans, il touchera 78% du SMIC lors de sa 3ème année de formation. Pour les parents, le salaire de l'apprenti n'est pas imposable. On vous accompagne.
Le contrat de professionnalisation, une autre formation en alternance

Le contrat de professionnalisation entre dans le cadre de la formation continue. Il concerne aussi les demandeurs d'emploi de 26 ans et plus. Avec ce contrat, on alterne également des périodes d'enseignement et des périodes de travail en entreprise. Il permet l'acquisition d'une qualification professionnelle reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. Le montant du salaire varie en fonction de l'âge du bénéficiaire et de son niveau de formation. Plus d'informations sur le contrat de professionnalisation. On vous accompagne. Accédez à l'espace des entreprises.
http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/arton12630.jpg A triq ta 'suċċess, wara apprendistat, aktar minn 8 minn kull 10 żgħażagħ isibu impjieg fis-sena
Tagħlim huwa ta 'taħriġ alternattiv għaż-żgħażagħ minn 16 sa 25. Dan it-taħriġ tiffaċilita d-dħul fis-dinja tax-xogħol billi tippermetti kemm teoretiċi ħiliet ċentru ta 'taħriġ għall-apprendisti (CFA), u l-ħiliet prattiċi fil-kummerċ. Apprendisti żgħażagħ huma parti integrali fil-kumpanija. Ħin tax-xogħol tagħhom huwa l-istess impjegati l-oħra, iżda rranġati għalihom biex jittraċċaw il-progress tagħhom. L-apprendist ikun dejjem akkumpanjat minn apprendistat. Is-setturi kkonċernati huma snajja tant, il-kummerċ, industrija, informazzjoni tat-teknoloġija, banek, assigurazzjoni, lukandi, l-assoċjazzjonijiet, professjonali... huwa miegħek
. More...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]