ecoles-entreprises : formation professionnelle et partenariats écoles entreprisesCe sont souvent les publics nécessitant le plus une formation qui y ont le moins accès constate l'AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), qui révèle les résultats de sa dernière enquête "formation professionnelle et mutation de l’entreprise" (Enquête réalisée en ligne auprès de 4 395 salariés et 400 chômeurs français du 26 avril au 12 mai 2011 par IPSOS - Logica Business Consulting).
Selon cette étude, 67% des salariés français ont reçu une formation au cours des 5 dernières années, dont 37% l'an dernier. Néanmoins "l'accès à la formation reste inégal", analyse l'association, les seniors apparaissant les plus touchés par le manque de formation, tant au sein d'une entreprise qu'en situation de chômage.
Trois facteurs d'inégalités d'accès à la formation

Trois facteurs principaux d'inégalités d'accès à la formation professionnelle se détachent de l'enquête :
- La taille de l'entreprise, les salariés des TPE sont "de loin" les moins formés, "pour des raisons à la fois d'obligation légale et de coût de la formation pour de toutes petites structures"
- Le niveau de formation initiale et le statut dans l'emploi, les salariés "sans aucun diplôme" (employés ventes/ services et ouvriers) sont les plus nombreux à n'avoir jamais été formés dans l'entreprise
- L'âge, "alors que 63% des salariés de 25 à 40 ans ont reçu une formation dans les 3 dernières années ils ne sont plus que 56% passés 40 ans", en raison d'une "possible discrimination par l'âge combinée aux difficultés toujours plus grandes à évoluer sur le marché du travail". Plus de 40% des salariés de plus de 40 ans jugent ainsi que leur entreprise ne porte pas assez d'attention à la formation.
Informer et sensibiliser les managers de proximités

Le manque d'information des salariés concernant la formation professionnelle est un constat général, alors que "seulement la moitié des salariés se déclarent bien informés tant sur l'évolution de leurs métiers et des compétences de leur secteur que de leur droits et de l'offre en terme de formation".
L'AFPA préconise en conséquence un travail un travail d'information s'appuyant en priorité sur les managers de proximités.  Le rôle de ceux-ci n'a en effet cessé de croître au cours des dix dernières années "dans l'identification des besoins de formations de leurs équipes et dans la définition de leurs projets de formation".
Aujourd'hui 56% des salariés se tournent en priorité vers leurs responsables directs pour discuter de formation, contre 20% vers leurs services de ressources humaines, d'autres responsables de leur entreprise (10%) ou les branches professionnelles/OPCA (8%).

Business School: sħubiji vokazzjonali u n-negozju iskejjel Huwa ta 'spiss il-pubbliku li jeħtieġu taħriġ aktar li jkollhom in-noti aċċess inqas AFPA (Assoċjazzjoni Nazzjonali għall-adulti Taħriġ Vokazzjonali), li turi r-riżultati tal-istħarriġ riċenti tiegħu "taħriġ vokazzjonali u l-iskjerament ta' l-intrapriża"  (istħarriġ twettaq online ma 4,395 impjegati u 400 qegħda Franċiżi 26 april-12 Mejju 2011 IPSOS - LOGICA Business Consulting).
L-istudju sab li 67% tal-ħaddiema Franċiżi kienu imħarreġ matul l-aħħar 5 snin, 37% is-sena. Madankollu, "aċċess għal taħriġ għadha mhix uniformi", l-analiżi assoċjazzjoni, anzjani jidhru aktar milquta mill-nuqqas ta 'taħriġ, kemm fi ħdan kumpanija sitwazzjoni tal-qagħad li. More...