http://www.minutebuzz.com/wp-content/uploads/2011/02/00749994-photo-le-nouvel-observateur.jpgPar Yannick Comenge, Docteur en biologie. La société évolue et avec elle, l'entreprise. À l'heure des "indignés", l'abus de stagiaires, autrefois "tendance", est devenu ringard : c’est signe de mauvaise santé de l’entreprise. Adieu l'esclavagisme moderne, donc. Bonjour l'alternance?
Les stagiaires se transformeront en alternants en tout cas c'est le désir de la classe politique. Avant de se réjouir de ce vœux, quelques éléments sont à "screener" sur le sujet du stage et de l'alternance. Le choix de société est là. Certes, il n’est pas très cornélien et c’est ainsi. Allons-nous tourner le dos à l’abus des stages pour aller vers une sécurisation de l’intégration des jeunes dans le monde du travail par l’apprentissage ?
Esclave moderne

Il semble qu’au fil du temps, par l’action de Génération Précaire lors des années clefs de la problématique 2005-2007 puis l’action des syndicats, l’idée ait suivi son chemin. Abuser des stagiaires est ringard, c’est signe de mauvaise santé de l’entreprise et bien peu de sociétés se vantent "d’en utiliser de trop". Il y a quelques années personne n’avait pris vraiment le temps de voir le décrochage de l’insertion des jeunes.