http://www.faftt.fr/images/global/banniere.pngLe FAF.TT mesure régulièrement l’impact des dispositifs de formation du travail temporaire sur l’insertion professionnelle des intérimaires. Cette enquête concerne le contrat de professionnalisation, le CDPI et le congé individuel de formation. Ces études font l’objet d’une publication annuelle. Télécharger Les effets de la formation sur l''insertion professionnelle des intérimaires 2011.
Elles ont pour principaux objectifs de :
- Décrire les populations d'intérimaires ayant bénéficié de ces dispositifs de formation ;  
- Evaluer la qualité de ces formations ; 
- Analyser les retombées à moyen terme de la formation.
Les résultats soulignent l’impact de la formation sur le parcours professionnel des salariés intérimaires : leur niveau de qualification et de compétences augmente, ils se sentent mieux armés face au marché de l’emploi, avec des missions plus longues, plus fréquentes et mieux rémunérées.
Le contrat de professionnalisation

L’échantillon regroupe les salariés qui ont achevé leur contrat de professionnalisation entre juin 2009 et juillet 2010, dans la période où le travail temporaire commençait à sortir de la crise. Les résultats de l’enquête d’insertion reflètent cette embellie : le nombre de bénéficiaires du contrat qui sont en emploi au moment de l’enquête s’élève à 76%, alors qu’il avait chuté à 59% l’année dernière. La part des demandeurs d’emploi six mois après la fin du contrat repasse sous les 25%, à 22%, après un pic à 37% en 2009.
Le taux d’accès au CDI se situe cette année à 28%.

Une grande majorité des bénéficiaires (79%) estime d’ailleurs que c’est grâce au contrat de professionnalisation qu’ils sont en emploi aujourd’hui.
Le contrat de développement professionnel intérimaire

Pour les intérimaires qui ont terminé leur CDPI depuis juin 2009, l’amélioration de la conjoncture se ressent dans les résultats d’insertion, et ce, quel que soit le profil des bénéficiaires : qu’ils soient jeunes ou seniors, peu ou pas diplômés, hommes ou femmes, le taux d’emploi six mois après la fin de la formation se situe entre 75% et 80%. Alors que dans l’enquête précédente, 13% des personnes interrogées estimaient que leur situation s’était détériorée depuis la fin de leur formation, ils ne sont plus que 7% dans ce cas cette année.
Le congé individuel de formation intérimaire

Le congé individuel de formation retrouve des couleurs après la crise qui a profondément touché le travail temporaire à partir de 2008. Même si le dispositif avait bien résisté à la crise, certains indicateurs avaient pâti de la détérioration du marché du travail: le taux d’emploi après le congé et l’intensité d’emploi notamment. Le parcours des intérimaires sortis de CIF entre juin 2009 et juillet 2010 témoigne de cette amélioration:
* à l’issue du congé, 74% des bénéficiaires sont en emploi, 28% sont en CDI ou en CDD. Quelle que soit la catégorie, l’effet sur l’emploi est bon. Ainsi, 38% des moins de 25 ans sont en CDI ou en CDD après le contrat ; 76% des niveaux V sont en emploi, plus que la moyenne.
* Avant le CIF, 45% étaient ouvriers non qualifiés, ils ne sont plus que 27% après.
Voir aussi sur le blog Les effets de la formation sur l'insertion des intérimaires, Les effets de la formation sur l'insertion professionnelle des intérimaires, Le FAF.TT mesure régulièrement l’impact des dispositifs de formation du travail temporaire sur l’insertion professionnelle des intérimaires et Intérimaires : le droit à la formation.

http://www.faftt.fr/images/global/banniere.png Il-FAF.TT regolarment tkejjel l-impatt ta 'arranġamenti ta' taħriġ għax-xogħol temporanja fuq l-impjegabilità ta 'jaġixxi. Din l-investigazzjoni tikkonċerna l-kuntratt professjonali, il-CIPR u jħallu t-taħriġ individwali. Dawn l-istudji qed jiġu ppubblikati kull sena. Download L-effetti ta 'taħriġ fuq professional'insertion interim 2011. More...