La grande misère de la France en matière de FTLV, 20e en Europe derrière Chypre et l'Estonie, tout juste devant Malte, à égalité avec l'Italie

http://europa.eu/rapid/exploit/2011/04/IP/FR/i11_488.fri/Pictures/100000000000030000000240EBE10D90.jpg

La France 20e pour la FTLV derrière Chypre et l'Estonie, tout juste devant Malte
La France est très loin d'atteindre l'objectif 2020 de 15% d'adultes engagés dans une action de FTLV, elle est même loin de se rapprocher de la moyenne européenne de 9,3%. La réalité est même encore plus désastreuse. La France a réussi le tour de force de passer de 7,3% en 2008 à 6% seulement en 2009, une perte sèche de 1.3%.

Participation des adultes à l’apprentissage tout au long de la vie

Critère de référence 2010/2020: dans l’UE, le taux moyen de participation à l’apprentissage tout au long de la vie devrait atteindre au moins 12,5% de la population en âge de travailler en 2010 et 15% en 2020.
Tendances: au niveau de l’UE, la participation est passée de 7,1 % en 2000 à 9,3% en 2009 (population de 25 à 64 ans; hommes: 8,5%, femmes: 10,2%). Cet augmentation est toutefois largement imputable à des ruptures dans les séries chronologiques, autour de 2003. La participation a légèrement diminué depuis 2005.
Meilleures performances dans l'UE: Danemark, Suède, Finlande
Bulgaria 1.4; Romania 1.5; Croatia 2.3; Turkey 2.3; Hungary 2.7; Slovakia 2.8; Greece 3.3; Macedonia 3.3; Lithuania 4.5; Poland 4.7; Latvia 5.3; Malta 5.8; France 6.0; Italy 6.0; Ireland 6.3; Portugal 6.5; Belgium 6.8; Czech Rep. 6.8; Cyprus 7.8; Germany 7.8; UE 9.3; Spain 10.4; Estonia 10.5; Luxembourg 13.4; Austria 13.8; Slovenia 14.6; Netherlands 17.0; Norway 18.1; UK 20.1; Finland 22.1; Sweden 22.2; Iceland 25.1; Denmark 31.6.

Des progrès, mais des efforts restent nécessaires pour atteindre les objectifs
Bruxelles, le 19 avril – Le nouveau rapport d’avancement sur l’éducation et la formation, publié aujourd’hui par la Commission européenne, révèle que les pays de l’UE ont amélioré leurs systèmes d’éducation dans des domaines essentiels au cours des dix dernières années, mais qu’ils n’ont satisfait qu’à un seul des cinq critères de référence définis pour 2010. Depuis 2000, l’Union est parvenue à relever de 37 % le nombre des diplômés en mathématiques, sciences et technologie, ce qui est largement supérieur à l'objectif de 15 % qu’elle s’était fixé. Des progrès importants, mais encore insuffisants, ont été réalisés en ce qui concerne la réduction du décrochage scolaire, l'augmentation du nombre d'élèves parvenant à la fin du second cycle de l’enseignement secondaire, l’amélioration des compétences en lecture et l’augmentation de la proportion d’adultes suivant un enseignement ou une formation. L’annexe ci-après fournit une ventilation détaillée des chiffres par pays. La stratégie «Europe 2020» pour l'emploi et la croissance prévoit à son tour de réduire le taux de décrochage scolaire à moins de 10 % et de faire passer le taux des diplômés de l’enseignement supérieur à 40 % au moins...
Cinq critères de référence pour 2020

En 2009, les ministres de l’éducation de l’UE se sont entendus sur cinq critères de référence à réaliser à l’horizon 2020 en matière d'éducation et de formation:
* la proportion des jeunes en situation de décrochage vis-à-vis du système d’éducation ou de formation devrait être inférieure à 10 % (ce qui signifierait, en se basant sur le taux actuel de 14,4 %, au minimum 1,7 million d’abandons scolaires en moins);
* la proportion des personnes âgées de 30 à 34 ans diplômées de l'enseignement supérieur devrait s’élever à au moins 40 % (soit 2,6 millions de diplômés supplémentaires par rapport au taux actuel de 32,3 %);
* au moins 95 % des enfants ayant entre quatre ans et l'âge de la scolarité obligatoire devraient fréquenter l'enseignement préscolaire (le taux actuel étant de 92,3 %, cela signifierait l’intégration de plus de 250 000 jeunes enfants supplémentaires dans le système éducatif);
* la proportion des jeunes de 15 ans ayant une maîtrise insuffisante de la lecture, des mathématiques et des sciences devrait descendre sous le niveau des 15 % (ce taux est actuellement de 20 % dans chacun des trois domaines; la réalisation de cet objectif signifierait que le nombre des jeunes ayant un niveau insuffisant baisserait de 250 000);
* une moyenne d’au moins 15 % des adultes (de 25 à 64 ans) devrait participer à des activités d'éducation et de formation tout au long de la vie (la proportion actuelle étant de 9,3 %, la réalisation de cet objectif correspondrait à 15 millions d'adultes supplémentaires dans l'éducation et la formation). Rapport complet de la Commission: Progrès sur la voie des objectifs de Lisbonne dans le domaine de l'éducation et de la formation – Indicateurs et points de référence 2010/11.

http://europa.eu/rapid/exploit/2011/04/IP/FR/i11_488.fri/Pictures/100000000000030000000240EBE10D90.jpg

Franza għall-LLL 20 wara l-Estonja u Ċipru se biss quddiem ta 'Malta
Franza hija 'l bogħod ħafna milli jilħqu l-mira tal-2020 ta' 15% ta 'adulti involuti fl-azzjoni ta' LLL, hija 'l bogħod mill anki joqrob lejn il-medja Ewropea ta' 9.3%. Ir-realtà hija saħansitra aktar diżastrużi. Franza rnexxielha l-ADT ta 'minn 7.3% fl-2008 għal 6% biss fl-2009, telf nett ta' 1.3%.
Parteċipazzjoni adulta fit-tagħlim matul il-ħajja
Kriterju 2010/2020: l-UE, ir-rata medja ta 'parteċipazzjoni fit-tagħlim tul il-ħajja għandu jkun mill-inqas 12.5% tal-popolazzjoni ta' età tax-xogħol fl-2010 u 15% fl-2020.
Xejriet: Fil-livell UE, il-parteċipazzjoni żdiedet minn 7.1% fl-2000 għal 9.3% fl-2009 (popolazzjoni 25-64, irġiel: 8.5%, nisa: 10.2%). Din iż-żieda hija, madankollu, l-aktar minħabba waqfiet fis-serje, madwar 2003. Parteċipazzjoni naqas bi ftit mill-2005.
Aħjar prestazzjoni fl-UE: id-Danimarka, Svezja, Finlandja. More...