http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSy-2jA7e4lev2hGa5MKryS0oppTW3vp_ttkOsb7mrxuHT31FNUPar Anne Dhoquois. "Le diplôme de référence dans le monde, c'est le doctorat américain, le PHd, pas les ingénieurs, formation sur laquelle s'appuyaient beaucoup les entreprises françaises. Or, nous sommes dans une économie de la connaissance; la compétition s'opère sur la capacité des entreprises à développer leur innovation et leur recherche." Martine Pretceille, directrice de l'Intelli'agence et professeur des universités (ex-Association Bernard Grégory), fondée en 1980 pour faciliter l'intégration professionnelle des docteurs, est formelle: "Ceux qui ont l'expertise pour travailler dans ce domaine, ce sont les docteurs y compris en sciences humaines et sociales. Le saut qualitatif sur le plan cognitif entre un master et un doctorat est incommensurable".
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSy-2jA7e4lev2hGa5MKryS0oppTW3vp_ttkOsb7mrxuHT31FNU By Anne Dhoquois. "The degree of reference in the world is the American doctorate, the PhD, not engineers, much training in support French companies. Now we're in a knowledge economy, the competition takes place on the ability of companies to develop their innovation and research. Pretceille Martine, director of the Intelli'agence and university professor (former Association Bernard Gregory), founded in 1980 to facilitate the professional integration of teachers, is unequivocal.... More...