28 mars 2011

Entretien senior : mode d’emploi

Entretien senior : mode d’emploiObligatoire depuis plus d’un an dans les entreprises qui comptent au moins 50 salariés, l’entretien de deuxième partie de carrière ne s’apparente à aucun autre. Sylvain Niel recense ses particularités et prodigue ses conseils pour en respecter les modalités et la finalité.
L’âge moyen des salariés français doit progresser ! Il en va de la survie de nos régimes de retraite. Chaque salarié doit « travailler plus pour une retraite moins favorable ».
Mais est-il possible de faire travailler les seniors plus longtemps tout en maintenant la performance de l’entreprise ?
Selon une enquête de l’IFOP, 54 % des dirigeants pensent que le regard qu’ils portent sur les salariés de plus de 50 ans a changé. Toutefois, d’après cette même étude, plus du tiers des interrogés considèrent que le frein majeur à l’embauche des plus de 50 ans est l’adaptation difficile aux nouvelles technologies et au changement. Viennent ensuite le niveau de rémunération trop élevé (22 %), l’état de santé fragile (19 %) et le manque de motivation par rapport aux jeunes (15 %).
Autre étude, autres enjeux : selon l’OCDE, les salariés français sont ceux qui profitent le plus longtemps de leur retraite (24,5 ans en moyenne pour les hommes et 28,1 ans pour les femmes en 2007, contre 18,3 et 22,9 ans en moyenne dans les autres pays de l’OCDE). Ces écarts de cinq à six ans ont surtout pour origine un âge moyen de cessation d’activité des salariés français singulièrement bas, avec 58,7 ans pour les hommes et 59,5 ans pour les femmes (moyennes OCDE : 63,5 et 62,3 ans). Consulter l'article complet (selon abonnement).
Entretien senior : mode d’emploi Kötelező: több mint egy éve a vállalat legalább 50 munkavállalót foglalkoztató, karbantartása második felében a karrierjük is semmihez sem hasonlítható. Sylvain Niel listák tulajdonságait, és tanácsot ad, hogy kövessék a feltételeket és célját.
Az átlagos életkor a francia munkavállalók meg kell mozgatni!
Ez a túlélését nyugdíjprogramok. Minden alkalmazottnak kell "többet dolgoznak, a kedvezőtlenebb nyugdíj."
De vajon lehetséges, hogy az idősebb munkavállalók hosszabb ideig, miközben a társaság teljesítménye?

Felmérése szerint a HOPE, 54% a vezetők úgy vélik, hogy az így néznek a munkavállalók több mint 50 év alatt megváltozott
. Még több...

Posté par pcassuto à 16:10 - - Permalien [#]


L'apprentissage à l’université, accélérateur de réussite

Le CFA Interuniversitaire Epure Méditerranée dispense 62 formations diplômantes dans la Région PACA et présente régulièrement des ouvertures de formation au Programme Régional d’Apprentissage en vue de répondre aux besoins des entreprises. Ces formations diplômantes de haut niveau débouchent sur des métiers porteurs dans tous les secteurs économiques. L’entreprise trouve une réponse dans notre carte Régionale de l’apprentissage Universitaire en Région PACA.
Deux nouvelles ouvertures de formation en septembre 2011

    * la Licence Professionnelle Management Organisations Contrôle et Pilotage des Performances à l’IUT d’Aix-en-Provence
    * le Master 2 Droit Economie Gestion mention Stratégies Internationales Economiques et Financières à l’Université de Nice
Les formations sont en apprentissage, les apprentis sont donc la moitié du temps en entreprise et la moitié du temps à l’université. Les entreprises sont co-formatrices lorsque l’apprenant est en entreprise, il est formé par un maître d’apprentissage. L’apprenant est salarié de l’entreprise tout au long de sa formation, elle favorise son insertion professionnelle. L’entreprise recrute et accompagne un futur jeune diplômé de l’université.
A l’université, l’apprenant bénéficie d’un accompagnement spécifique par un tuteur universitaire. C’est un trio gagnant-gagnant pour l’université, l’entreprise et l’apprenant.
L’entreprise bénéfice d’avantages financiers et d’aides de l’Etat de la Région PACA. Orienter sa taxe d’apprentissage vers le CFA Interuniversitaire Epure Méditerranée, c’est choisir une qualité de formation pour son apprenant et le conduire à la réussite pour son insertion professionnelle en relation avec ses compétences. Renseignements : www.cfa-epure.com.

CFA Interuniversitario Epure Mediterraneo esenzione 62 corsi di certificato nella nostra regione e fornisce regolari aperture di formazione regionale Learning Program per soddisfare le esigenze delle imprese. Questi corsi di laurea di alto livello per portare le aziende promettenti in tutti i settori economici. L'azienda è risposta nella nostra tabella dei Learning dell'Università Regionale della regione PACA.
Due nuovi corsi aperti nel settembre 2011

* Professional License Management Organizzazioni Controllo di Gestione Performance al IUT d'Aix-en-Provence
* Master 2 Management Economia Giurisprudenza menzione internazionale strategie economiche e finanziarie presso l'Università di Nizza. Maggiori informazioni...

Posté par pcassuto à 14:43 - - Permalien [#]
Tags :

La carte de l'excellence scientifique s'esquisse peu à peu

Par Clarisse Jay. Les cent premiers laboratoires d'excellence lauréats du grand emprunt ainsi que les sept projets d'initiative d'excellence pré-sélectionnés ont été dévoilés vendredi. Ces derniers sont Bordeaux, Grenoble, Lyon, Paris Sciences et Lettres, Sorbonne Université, Strasbourg et Toulouse.
Le gouvernement a voulu aller vite. Le Premier ministre a annoncé vendredi les 100 premiers laboratoires d'excellence lauréats du grand emprunt sans s'être donné le temps de finaliser les dotations de cette première vague (au total 1 milliard d'euros doit être consacré aux "Labex"). Et dès le soir même, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche et le Commissariat général à l'investissement publiaient la liste des sept dossiers de candidature pré-sélectionnés pour l'appel à projets "initiative d'excellence" ("Idex"), le plus gros du grand emprunt avec 7,7 milliards d'euros à la clef. Liste qui ne devait être rendue publique que ce mardi. Alors que les premiers résultats ont été publiés ces dernières semaines sans trop de heurts (Equipements d'excellence, cohortes...), cette précipitation est due aux nombreuses rumeurs et fuites qui se sont multipliées ces derniers jours. A tel point que beaucoup ironisaient sur les "fuitex".
"Résultats aberrants"

Il faut dire que l'imminence des résultats ont échauffé les esprits et attisé les rivalités. Pour preuve, l'enquête de l'Igas pour infection nosocomiale dont vient de faire l'objet, selon plusieurs sources, l'université de la Méditerranée (Aix-Marseille), l'une des candidates favorites aux futurs instituts hospitalo-universitaires (IHU), grands CHU d'excellence. Enquête qui a retardé la publication des résultats des IHU mais n'a finalement débouché sur rien. Six lauréats sur dix-neuf dossiers déposés devraient être annoncés ce mercredi.
Pour les Labex, les rumeurs sont allées bon train sur les procédures de sélection, certains dossiers réputés, comme celui de la Toulouse School of economics (TSE, rattachée à l'université de Toulouse 1) ne figurant pas parmi les élus, ce qui a provoqué l'ire du président de Toulouse 1, Bruno Sire : "ces résultats sont aberrants. Nous faisons partie des meilleures équipes. Le problème est que les jury ont eu pour consigne de privilégier les projets innovants aux dépens des structures déjà installées", a-t-il réagi. Trop installées ? Au sein du gouvernement, on reconnaît que certains candidats ont pêché par excès d'assurance. "L'excellence ne suffit pas, reconnaît une source proche du dossier. Il faut aussi une gouvernance crédible." Pour évacuer tout malentendu, Valérie Pécresse a annoncé vendredi que les jurys seraient renouvelés pour les prochaines vagues de sélection. Lot de consolation, Toulouse, fait partie des pré-sélectionnés pour les Idex.
Les grandes villes sortent du lot

Avec les Equipex dévoilés en janvier et maintenant les Labex et les Idex, la carte de l'excellence scientifique, déjà esquissée par l'Agence de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES) en janvier (La Tribune du 12 janvier 2011), commence à se dessiner. Côté Labex, l'Ile-de-France emporte encore une fois le gros du morceau avec 55 Labex. Viennent ensuite Montpellier, Lyon, Bordeaux, Grenoble, Strasbourg, Aix-Marseille et Toulouse. François Fillon a d'ailleurs soufflé à Valérie Pécresse que "l'Ouest a encore besoin d'être renforcé"... La seconde vague, dont le calendrier n'a pas encore été fixé, lui fera-t-elle peut-être plus de place... Côté Idex, sur les dix-sept dossiers déposés, ce sont Bordeaux, Grenoble, Lyon, Paris Sciences et Lettres (Normale Sup, Dauphine....), Sorbonne Universités (Paris 2, 4 et 6) , Strasbourg et Toulouse qui ont passé les épreuves d'admissibilité. Pour l'économiste Philippe Aghion, membre du jury qui enseigne à Harvard, ces regroupements d'établissements concentrent les équipes qui ont particulièrement travaillé, notamment sur les coopérations internes (diplômes communs...) : "C'est une belle liste et tous voient leurs efforts reconnus." Sorbonne Universités aurait particulièrement impressionné le jury, et le chemin parcouru par PSL, constitué sur le tard, salué. "La synergie entre l'Ecole Normale Supérieure d'Ulm et Dauphine est bonne", constate Philippe Aghion. D'aucuns au sein du gouvernement auraient même souhaité les fusioner... Strasbourg, très avancé en matière de gouvernance, a manifestement tiré profit du travail effectué lors de la fusion de ses trois universités en 2009.
Saclay au second tour ?

Quoiqu'il en soit, cette pré-sélection n'est pas un passeport pour la première sélection de juin, d'autant que d'aucuns seraient passés de justesse. Tous ces "admissibles" doivent encore approfondir certains points de leur dossier : la gouvernance pour les uns, les mobilités inter-établissements pour les autres, ou encore la stratégie financière. Les recalés pourront espérer être repêchés lors du second tour, en septembre. Cette seconde pré-sélection devrait logiquement voir passer les grands absents de vendredi : le projet phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy, Saclay, dont les forces et la gouvernance seraient encore trop diluées, les deux autres candidats parisiens (Sorbonne Paris Cité et Hésam) ou encore Aix-Marseille. Au final cinq à dix pôles "de rang mondial, capables de rivaliser avec les plus grandes universités du monde" se répartiront près de 8 milliards d'euros de dotation en capital, non consommable. Mais là encore, rien ne sera acquis puisque la dotation ne sera définitivement versée aux Idex qu'à l'issue d'une période probatoire de quatre ans, si les conditions définies au moment de la sélection du projet sont remplies.
Permezz Jay Clarisse. L-ewwel mitt laboratorji ta 'rebbieħa Eċċellenza tas-self u l-seba' proġetti ta 'inizjattiva eċċellenza magħżula kienu mħabbra Ġimgħa. Dawn huma Grenoble Bordeaux, Lyon, Xjenzi Pariġi u l-Ittri, l-Università Sorbonne, Strasburgu u Toulouse. More...

Posté par pcassuto à 13:43 - - Permalien [#]

Le Cnam lance une offre de formation pour les élus locaux

http://www.cnam.fr/images/logo_cnam.gifLe Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) propose aux élus des conseils municipaux, généraux et régionaux, ainsi qu'aux membres des communautés urbaines, d'agglomération et de communes, des formations adaptées à leurs besoins et à l'exercice de leurs mandats. À ce titre, le Cnam a été agréé pour deux ans par le ministère de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des collectivités territoriales, et de l'immigration.
Quelles sont les bases de la prévention des risques professionnels dans les collectivités territoriales ? Quelles règles régissent les finances publiques régionales ? Comment valoriser le patrimoine touristique, historique et culturel d'un territoire ? Comment favoriser la mobilité urbaine en intégrant des infrastructures et moyens de transports innovants ?
Afin d'aider les élus à mettre en œuvre leurs politiques, évaluer les enjeux de leur territoire et identifier les facteurs d'évolution et de changement de secteurs clés, le Cnam met en place une offre de formation qui répond aux enjeux territoriaux. Ces formations peuvent être déployées par chacun des vingt-huit centres régionaux du Cnam, en France métropolitaine et ultramarine, et sont dispensées sur le modèle suivant:
* la conférence d'un expert (3h) ;
* la simulation de situations professionnelles (14h) ;
* la certification de compétences (par multiple de 7h).
Ce modèle peut-être adapté sur demande.
Les contenus de formation abordent dix thèmes clés, modulables en fonction des besoins recueillis, qui sont au cœur des politiques publiques, des enjeux territoriaux et de la gestion des collectivités :
    * gestion des collectivités locales ;
    * santé ;
    * handicap ;
    * tourisme ;
    * transport ;
    * hygiène et sécurité au travail ;
    * formation professionnelle ;
    * discrimination professionnelle ;
    * insertion professionnelle ;
    * risque psychosocial.
http://www.cnam.fr/images/logo_cnam.gifA Conservatoire National des Arts et tevékenységcsoportok (CNAM) kínál a választott helyi tanácsok, általános és regionális közösségek tagjai és a városi agglomeráció és közös képzési szükségleteire szabva, és gyakorolhatják megbízások. Mint ilyen, a CNAM jóváhagyták két évre a Belügyminisztérium, tengerentúli Franciaország, helyi hatóságok, és a bevándorlás. Még több...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :