10 mars 2011

Quand le vieillissement réinterroge l’emploi et le travail

http://www.cereq.fr/var/plain_site/storage/images/publications/demographie-et-mutations-economiques-les-territoires-en-mouvement/14739-3-fre-FR/Demographie-et-mutations-economiques-les-territoires-en-mouvement_large.pngLe CEREQ publie son Relief n°33 "Démographie et mutations économiques: les territoires en mouvement", sous la direction de Stéphane Michun.
Avant-propos

L’université d’été « Emploi, compétences et territoires » est née d’un constat: le besoin d’un espace et d’un temps de respiration pour les acteurs du développement territorial et leurs partenaires. Chacun sait combien la vie professionnelle est prégnante, entraînant les uns et les autres dans un tourbillon d’activités marqué par l’urgence, l’accumulation de tâches dont la plupart semblent sans lien entre elles, ne permettant pas de prendre suffisamment le temps de la réflexion, de l’anticipation, et, encore moins, de l’évaluation. Dans ce contexte, la confrontation d’idées, le partage d’expériences, de questionnements et de réponses apportées, le transfert de bonnes pratiques, sont quasiment impossibles alors que nous nous accordons tous à dire qu’ils participent à nous rendre plus compétents, plus professionnels et plus efficaces. Françoise Thuile (université Montpellier 1 – Dideris)
Stéphane Michun (ART-Dev – centre régional associé Céreq).
Quand le vieillissement réinterroge l’emploi et le travail, Isabelle Faurie

La question du vieillissement de la population active et de la gestion des seniors en entreprise est considérée, déjà depuis plusieurs années, comme une priorité aux plans national et européen (Faurie, Fraccaroli, Leblanc 2008). Aujourd’hui, cette question des seniors en entreprise est appréhendée à un autre niveau, plus local, celui des territoires régionaux, en prenant en compte les spécificités des contextes économiques, sociaux et organisationnels...
Le problème des départs en retraite massifs avec un risque de perte de savoir-faire fondamentaux. Plusieurs secteurs professionnels (secteur du bâtiment et des travaux publics, secteur de l’industrie) ont envisagé et mis en place des procédures de transmission des savoirs : tutorat, compagnonnage, vivier de personnes ressources, formations internes, capitalisation des savoirs, etc. Certains secteurs se sont engagés dans le tutorat depuis fort longtemps, le BTP par exemple est l’un des secteurs dans lequel le tutorat est historiquement le plus développé (Masingue 2009). Pour autant, de nombreux secteurs et structures d’entreprise (notamment les PME-PMI) manquent encore de méthodes et d’expériences pratiques, ou anticipent encore mal la perte des compétences dans leurs organisations (Masingue 2009). Ainsi, de plus en plus d’entreprises se voient amenées, souvent dans l’urgence, à solliciter leurs anciens salariés retraités comme formateurs ou tuteurs sur des besoins spécifiques identifiés.
le problème du changement technologique, de la résistance au changement, et du risque d’obsolescence des compétences des salariés anciens dans un environnement à très forte concurrence, où les changements sont permanents et la visibilité à très court terme. Entrent en jeu ici la pertinence des dispositifs de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et la pertinence des dispositifs de formation qui restent encore rarement conçus pour répondre aux besoins spécifiques de la population des travailleurs âgés (les formations ne sont pas toujours adaptées au public des seniors)...
Une perspective GRH, davantage centrée sur la politique globale de gestion des âges dans l’entreprise. On aborde ici la question de la gestion des effectifs, du recrutement, celle des parcours professionnels, de la GPEC et de la formation...
Les audits sur la gestion des âges s’appuient sur des indicateurs chiffrés pour mettre à jour les caractéristiques des politiques de gestion des effectifs dans l’entreprise. Les indicateurs les plus pertinents pour réaliser ce diagnostic sont l’âge des personnes recrutées dans les différents métiers ; l’âge et les causes de départ des salariés selon les métiers ; l’âge des personnes qui bénéficient de formation ou de promotion, leur répartition en fonction des statuts et des responsabilités ; et bien évidemment, la pyramide globale des âges et des anciennetés (dans l’entreprise, selon les métiers, les services ou les postes)...
Cette discrimination liée à l’âge se manifeste :
- dans les parcours professionnels (plafonnement de carrière) ;
- dans l’accès à la formation (les enquêtes témoignent régulièrement d’une surreprésentation des 25-44 ans dans les stages de formation et d’une sous-représentation des salariés plus âgés) ;
- dans l’emploi : les 55-64 ans sont l’une des catégories les plus touchées par le chômage de longue durée.
http://www.cereq.fr/var/plain_site/storage/images/publications/demographie-et-mutations-economiques-les-territoires-en-mouvement/14739-3-fre-FR/Demographie-et-mutations- a gazdasági-a területre-by-mouvement_large.png CEREQ Releases Relief 33-as "A népesség és a gazdasági változás: mozgó területek," szerkesztő István Michun.
Előszó

A nyári Foglalkoztatás, készségek és területek született egy megállapítás: a tér és a légzés idő területfejlesztési érdekeltekkel és a partnerekkel.
Mindenki tudja, hogy a szakmai élet mélyen jelentős, húzza egymást egy szélroham a tevékenység jellemezte sürgős, a felhalmozási feladatok nagy részét, amely úgy tűnik, független, nem teszi lehetővé, hogy elegendő idő gondolkodás, várakozás, és sokkal kevésbé értékelést. Ebben az összefüggésben, a konfrontáció a gondolatok, tapasztalatok megosztására, kérdések és válaszok, a jó gyakorlat átadásához, gyakorlatilag lehetetlen, mivel mindannyian egyetértenek abban, hogy részt abban, hogy nekünk több releváns, Több szakmai és hatékony. Françoise Thuile (University Montpellier 1 - Dider), Stéphane Michun (ART-Dev - Társult Regionális Központ Céreq).
Amikor az öregedő újra vizsgálja a foglalkoztatási és munkaügyi , Isabelle Faurie. Még több...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]