04 mars 2011

Le supérieur dans le rapport 2010 de la CNCP

http://ifocop.fr/images_articles/image/RNCP.jpgLa CNCP vient de mettre en ligne son rapport d'activité 2010. Télécharger le rapport CNCP 2010.
Extraits sur l'Enseignement supérieur

D’ores et déjà, est inscrite à l’agenda du premier trimestre 2011, la publication d’avis relatifs à une première vague de certifications habilitées par le ministère de l’Enseignement supérieur. (p.3)
Fin 2010, 5709 fiches-répertoire sont désormais accessibles en ligne sur le site de la Commission, alors que 2385 sont encore en cours de traitement. Ces dernières concernent essentiellement des diplômes de l’enseignement supérieur (licences ou masters et titres d’ingénieur). La progression en volume des informations mises à disposition du grand public s’opère à un rythme soutenu depuis la mise en place du portail de la CNCP. (p.6)
V. LA PUBLICATION DES CERTIFICATIONS DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Le volume des certifications de l’enseignement supérieur relevant de la responsabilité de la Direction générale de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’insertion professionnelle (DGESIP) est estimé à 12000 environ.
L’importance de ces diplômes a nécessité la recherche d’un processus spécifique d’enregistrement au RNCP prenant en compte le stock existant, le flux et la maintenance du dispositif.
L’ensemble des données nécessaires à la réalisation des fiches saisies a été produit par les universités, sous la responsabilité de référents, nommés par leur Président, avant d’être intégré dans la base de données de la CNCP.
Avant publication et afin de favoriser une harmonisation des présentations dans leur forme, une lecture globale des contenus a été organisée dans le cadre d’un comité composé de représentants des différentes instances ayant contribué jusqu’ici aux travaux de mise en oeuvre de la collecte des fiches (CPU, DGES, CNCP, AMUE, VPCEVU, CDSUFC, Experts de Bologne).
En ce qui concerne les titres d’ingénieurs, le travail de coopération mis en oeuvre entre la DGES devenue DGESIP, la CTI et la CNCP a permis la publication de près des deux tiers des fiches concernées.
Un groupe de travail a été mis en place en 2008, et les travaux menés avec des universités pilotes ont permis de rationnaliser les méthodes et d’intégrer un nombre conséquent de diplômes relevant du ministère chargé de l’enseignement supérieur.
Le nombre de fiches publiées est actuellement de 1473 pour ce qui concerne les licences professionnelles et les masters (au nombre de 155), et de 232 titres d’ingénieurs.
Ce chiffre est loin de refléter l’effort sans précédent fourni par les établissements d’enseignement supérieur, car ce sont plus de 2300 fiches concernant les universités qui se trouvent dans le répertoire.
Cependant, les dysfonctionnements récents du système informatique ont notablement ralenti le processus de publication des fiches après une analyse de leur contenu et de leur qualité selon les modalités arrêtées et mises en oeuvre en 2008.
De nouvelles modalités ont été mises à l’étude avec la DGESIP pour permettre en 2010 l’accélération de l’enregistrement des fiches de l’enseignement supérieur, sans compromettre la qualité des données. (p.13)
Décision a été prise de transposer dans un premier temps les certifications enregistrées au RNCP en considérant chaque niveau national comme un bloc référencé dans un bloc de niveau du CEC Cette transposition est fondée sur une table de passage simple et respectueuse du processus « de Bologne » appliqué aux certifications de l’enseignement supérieur. (p.14)
De nombreuses questions portent sur les certifications de l’enseignement supérieur et les diplômes visés qui nécessitent de consulter d’autres sources que le RNCP telles que les sites de l’ONISEP ou bien le Bulletin Officiel annuel du ministère de l’enseignement supérieur. (p.21)
VAE : 395 questions [soit 15 % - rappel 2009 : 18% ]

Les questions sur ce thème sont moins nombreuses en proportion mais restent stables en volume par rapport à l’an dernier. Elles portent en priorité sur les conditions d’accès à une certification bien identifiée, pour laquelle on nous sollicite le plus souvent comme certificateur. La réponse consiste dans ce cas à orienter l’internaute vers les services VAE du certificateur concerné tout en lui transmettant la fiche RNCP de la certification convoitée. Les diplômes du ministère de l’éducation nationale (scolaire et supérieur) sont les plus fréquemment demandés, suivis par ceux du ministère chargé de l’action sociale puis ceux du ministère de la santé.
Viennent ensuite les questions plus générales sur la VAE qui impliquent une orientation vers les CRIS et les points relais. C’est uniquement dans ce cas que le « copier/coller » est utilisé pour la partie principale de la réponse, laquelle est néanmoins assortie des coordonnées précise de la CRIS lorsque la provenance géographique est indiquée dans le message initial.
Enfin nous sommes toujours régulièrement interrogés sur l’accès par la VAE aux emplois des différentes fonctions publiques, ceux de l’enseignement public étant les plus fréquemment sollicités. (p.22)
Voir les rapports des années précédentes: 2009-Rapport d'activité de la CNCP: le Supérieur à l'honneur, 2008-Le Supérieur dans le rapport 2008 de la CNCP, 2007-Rapport au Premier ministre de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle.
http://ifocop.fr/images_articles/image/RNCP.jpgA CNCP nemrégiben indította el éves jelentését 2010. Letöltés jelentés CNCP 2010.
Kivonatok a Felsőoktatási

Már napirendjére a 2011 első negyedéig, a közlemények közzétételét kapcsolatos első hulláma igazolások által engedélyezett Minisztérium Felsőoktatási.
(P.3)
2010 végén, 5709 lapos könyvtár már online elérhető honlapján, a Bizottság pedig 2385 még feldolgozás alatt.
Ezek elsősorban a felsőfokú végzettségűek (Mester és engedélyezés és mérnöki képesítés). Térfogat-növekedés a rendelkezésre álló információk a nagyközönség számára történik állandó ütemben, mivel a létesítmény a portál a CNCP. (p.6) (P.6)
V. TANÚSÍTÁSA KÖZZÉTÉTELE FELSŐOKTATÁS

A kötet a felsőfokú képesítések felelőssége alatt főigazgatósága Felsőoktatási Kutatási és Szakmai Beillesztés (DGESIP) a becslések szerint mintegy 12.000. Jelentések megtekintése az előző években: 2009 - tevékenységi jelentése CNCP: Superior tiszteletére, 2008 - A Superior a 2008-as jelentés az CNCP, 2007 - Jelentés a miniszterelnök a Nemzeti Szakmai Tanúsítási. Még több...


Campus France, Formations et enseignements à distance dans le Supérieur

http://www.maroc.campusfrance.org/squelettes/img/logoEduFrance.jpgLes formations ouvertes et à distance (FOAD) et l’enseignement à distance (EAD) désignent des formations et des cursus suivis à distance en ligne sur Internet qui peuvent déboucher sur l’obtention de diplômes de différents établissements, universités et écoles privées. Campus France - formations à distance.
Les FOAD sont intégrées dans les technologies éducatives qui réunissent des cours et des ressources scientifiques utilisant les technologies de l’information et de la communication pouvant être utilisées en autoformation. Les supports des ressources pédagogiques sont disponibles sur Internet et/ou sur cédérom et DVD. Attention! Lorsque la formation qui vous intéresse vous conduira à aller en France pour passer un test ou l’examen final, ou encore effectuer un stage, il est nécessaire dans certains pays de suivre la procédure du dossier CampusFrance (voir la liste: http://www.campusfrance.org/).
http://www.campusfrance.org/sites/default/files/imagecache/ressource_image/ca_ressource/4291/formations_a_distance_fr.pngLes portails de la formation à distance p. 2
• Les diplômes et formations par domaines
> Droit, économie, gestion, management, science politique p. 4
> Sciences humaines et sociales, Arts, lettres et langues p. 6
> Sciences et techniques p.8
• La préparation aux concours d’entrée aux Grandes écoles p. 10
• Les centres d’enseignement à distance universitaires p. 11
• Les ressources numériques p. 12

> BIBNUM. Textes fondateurs de la science analysés par les scientifiques d’aujourd’hui.
> Canal U, Vidéothèque numérique de l’enseignement supérieur Canal-U est un projet ouvert à l’ensemble des universités. Il est géré par le CERIMES (Centre de ressources et d’informations sur les multimédias pour l’enseignement supérieur), avec la participation des 7 Universités numériques thématique (UNT) et d’une vingtaine d’universités et d’établissements publics. Créé en 2001, le site permet d’accéder à la production audiovisuelle universitaire française. Plus de 5 000 vidéos produites par les universités et les établissements d’enseignement supérieur et classées par discipline universitaire: Droit, Économie et gestion, Environnement et développement durable, Lettres, arts, langues et civilisations, Sciences de la santé et du sport, Sciences humaines, sociales, de l’éducation et de l’information, Sciences fondamentales Sciences de l’ingénieur. Des conférences de l’Université de tous les savoirs (UTLS), des expériences filmées, des entretiens avec des artistes, des cours filmés de médecine, peuvent être visionnés en ligne et, pour certains, podcastés.
> Corpus Médical – Faculté de Médecine de Grenoble. Outil pédagogique pour les études médicales, il regroupe 284 questions de pathologies médicales de 31 disciplines en cohérence avec les objectifs du programme de la 2ème partie du 2ème cycle des études médicales (DCEM2P).
> CERIMES, Centre de ressources et d’information sur les multimédias pour l’enseignement supérieur. Service associé au Centre national de documentation pédagogique (CNDP) et placé sous la tutelle de la Sous-direction des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (SDTICE) du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Le CERIMES facilite l’accès des enseignants, chercheurs et étudiants de l’enseignement supérieur aux ressources audiovisuelles et multimédias et les aide à les intégrer dans l’enseignement. Il produit ou coproduit des documents audiovisuels ou multimédias à la demande d’enseignants ou de chercheurs et informe sur les dispositifs de formation à distance des établissements de l’enseignement supérieur. Contact : formasup@cerimes.fr.
> e-Learning dans l’enseignement supérieur en France: Universités et Grandes Écoles proposant des ressources pédagogiques en accès libre.
> e-Learning francophone dans le monde: Ressources pédagogiques en français (ou traduites) en accès libre.
> e-UAG, plateforme pédagogique numérique – Université des Antilles et de la Guyane.
> Grenoble École de Management.
> IUT en ligne, Association des directeurs d’Institut universitaire et de technologie.
Réseau composé de 115 I.U.T., 657 départements et 26 spécialités. Il propose le diplôme universitaire de technologie (DUT), mais également un nombre croissant de Licences professionnelles, aussi bien dans le domaine secondaire que tertiaire. L’essentiel des ressources pédagogiques nécessaires aux formations technologiques dispensées au niveau Licence, en particulier en IUT, et des services d’ingénierie pédagogique : unités d’apprentissage, cours, travaux dirigés, textes, images, sons, exercices et simulateurs interactifs, travaux pratiques en réseau, tests d’auto-évaluation, QCM, etc. Ces ressources pédagogiques sont destinées à venir en appui à tous les types de formations : présentielle (initiale ou continue), à distance, auto-formation, reprise d’études, acquisition de nouvelles connaissances professionnelles, validation des acquis de l’expérience professionnelle. Les champs disciplinaires couverts par IUT en ligne sont: - les métiers de la biologie, de la chimie, du génie des procédés et de la mesure; - la construction, l’énergie, la sécurité et l’environnement; - les sciences et technologies de l’information et de la communication; - le management des activités tertiaires; - le management des produits, procédés et processus.
> ParisTech Graduate School, Libres savoirs.
Des milliers de ressources pédagogiques, dont 389 supports de cours et des textes des thèses de doctorat soutenues dans les écoles. Domaines: Chimie, physico-chimie et génie chimique, Mathématiques et leurs applications, Physique, Optique, Science des matériaux, mécanique, génie mécanique, mécanique des fluides et énergétique, Sciences de la terre et génie de l’environnement, Sciences de l’économie, de la gestion et de la société, Sciences de la vie et ingénierie du vivant, Sciences et technologies de l’information et de la communication.
> Réseaux.doc.
Campus numérique thématique d’un consortium de 8 universités françaises. Il propose des supports de formation en ligne en méthodologie documentaire et universitaire et des contenus disciplinaires et pluridisciplinaires (anglais, droit, lettres modernes, lettres, langues étrangères appliquées, sciences de l’information et de la documentation). Ces contenus pédagogiques interactifs sont destinés à l’ensemble du cursus universitaire de la Licence au Doctorat.
> Sciences.gouv.fr.
Portail de l’Internet scientifique : 900 sites sélectionnés (Astronomie Aéronautique, Biologie / Sciences du vivant, Histoire des sciences et techniques, Sciences de la terre / Environnement, Sciences fondamentales, Sciences humaines et sociales).
> TV5MONDE. « Apprendre.TV » pour les étudiants de niveau, intermédiaire et avancé, des centaines d’exercices interactifs. « Première classe » pour les grands débutants en français existe en version multilingue (anglais, allemand, espagnol, français).
> UNF3S, Université Numérique Francophone des Sciences de la Santé et du Sport. Espace partagé des facultés de médecine, pharmacie, odontologie et sport.
> UMVF, Université Médicale Virtuelle Francophone, espace numérique partagé des facultés de médecine francophones.
> UNSOF - Université Numérique des Sciences Odontologiques Francophone.
> UNSPF – Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones.
> UV2S – Université Virtuelle en Sciences du Sport.
> UNIT, Université numérique ingénierie et technologie. Contenus pédagogiques en accès libre.
> UNJF, Université numérique juridique francophone. L’UNJF mutualise des ressources pédagogiques élaborées par ses
membres et produit ou fait produire des ressources de formation à
distance correspondant à des besoins de formation reconnus dans le
> Universités Numériques – Portail des universités numériques thématiques. Rassemble 7 universités numériques réunies par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, plus de 19 000 ressources sont répertoriées et accessibles gratuitement avec deux espaces distincts pour les étudiants et les enseignants. Économie et gestion: AUNEGE, Association des Universités pour l’enseignement numérique en économie-gestion. Environnement et développement durable: UVED, Université. Santé et sport: UNF3S, Université Numérique Francophone des Sciences de la Santé et du Sport. Sciences fondamentales: UNISCIEL, Université des sciences en ligne.  Sciences de l’ingénieur et technologie: UNIT, Université numérique ingénierie et technologie.  Sciences juridique et politiques: UNJF, Université numérique juridique francophone. Sciences humaines et sociales, langues et arts: UOH, Université ouverte des humanités.
> UniversitySurf.net. Cours et ressources pédagogiques en ligne: Ressources universitésRessources Institut universitaires de technologie (IUT). Ressources classes préparatoires (CPGE).
• Plus d’informations p. 14

> EADTU, European Association of Distance Teaching Universities: L’Association européenne des universités d’enseignement à distance est l’organisation représentative des universités d’apprentissage et des consortiums nationaux d’institutions d’enseignement supérieur opérant dans le domaine de l’enseignement à distance et e-learning. Il a également pour mission de promouvoir l’assurance qualité pour les cours à distance.
> EDEN, European distance and e-learning network: Réseau européen de l’enseignement à distance et du e-learning.
> Éducnet, enseigner avec le numérique: Site dédié aux technologies de l’information et de la communication dans l’éducation, Éducnet est rattaché au ministère de l’Éducation nationale et au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
> Guide méthodologique de l’université numérique: Travaux conduits par la Caisse des Dépôts (CDC) en partenariat avec la Conférence des présidents d’université (CPU).
> ICDE, International council for open and distance education:  Le Conseil international pour l’éducation ouverte et à distance produit aussi des études quantitative sur l’utilisation des ressources éducatives ouvertes (OER) et les pratiques éducatives (OEP) dans l’enseignement supérieur et des adultes des institutions éducatives.
> Légamia: Accessible depuis Éducnet, Légamédia est un espace d’information juridique concernant l’utilisation d’Internet dans les établissements d’enseignement.
http://www.maroc.campusfrance.org/squelettes/img/logoEduFrance.jpgA nyitott tanulás és a távoktatás (ODL) és Távoktatási (EAD) jelöli képzés és tanterv követte távolról az interneten, hogy vezethet diplomázott a különböző intézmények, egyetemek és magániskolák. Campus Franciaország - távoktatás. Az ODL az integrált oktatási technológiákat, amelyekkel együtt a jelenlegi és tudományos eszközök felhasználásával informatika és a kommunikáció lehet használni az önálló tanuláshoz. Média oktatási források az Interneten és / vagy CD-és DVD-t. Figyelem! Ha érdekli a képzés vezet, hogy Franciaországba megy, hogy egy teszt vagy záróvizsga, vagy szakmai, szükség van egyes országokat, hogy kövessék az eljárás fájl CampusFrance (lásd a listát: http://www.campusfrance.org/). Még több...

Posté par pcassuto à 16:29 - - Permalien [#]
Tags : ,

Parcours individualisé : impacts sur l’organisation, les outils et le rôle du formateur

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Stéphane Vince (CAFOC de Nantes) formateur-consultant en ingénierie de formation et spécialiste en modularisation des dispositifs, individualisation des parcours et e-learning, a animé un cycle de conférences sur le thème de l'individualisation de la formation. Ces journées étaient proposées par la Région  aux organismes de formation intervenant dans le SPRF.
Il a terminé son cycle de conférences par une journée consacrée aux parcours individualisés et leurs impacts sur l'organisation, les outils et le rôle du formateur. Il y a notamment abordé les thèmes du positionnement et de la construction de séquences différenciées. La vidéo séquencée de cette journée est consultable ici.
  1. L'ingénierie des parcours : un processus structuré et structurant 1/8
    Après l'ingénierie de formation qui travaille sur les besoins et l'ingénierie de dispositif qui conçoit une organisation et des modalités par rapport aux ressources de l'organisme, l'ingénierie des parcours va agencer différentes modalités, une gestion de groupe et des plans de formation individualisés, différentes situations d'apprentissage à l'intérieur d'un groupe... Les étapes du parcours -- la phase d'accueil et positionnement, les activités pédagogiques, l'accompagnement et le suivi, l'évaluation - constituent un processus global, structuré et structurant, dans lequel l'entrée en formation est déjà un temps de formation individualisé. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  2. Le positionnement 2/8
    Venue du marketing, la notion de "positioning" souligne la pertinence du positionnement comme un atout pour l'organisme de formation. Cette phase d'évaluation est un moyen qui va permettre à l'organisme d'élaborer un parcours réaliste et individualisé. L'évaluation pronostique vérifie les pré-requis pour prédire la possible réussite en fin de parcours ; l'évaluation diagnostique identifie les acquis de la personne pour concevoir une proposition individualisée. Ces évaluations sont à distinguer des dispenses réglementaires ou certificatives. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  3. Positionner ou se positionner ? 3/8
    Afin d'adapter le dispositif et les ressources aux besoins réels de l'apprenant, le formateur va aider celui-ci à s'évaluer sur cinq points : les connaissances en lien avec le référentiel, les compétences professionnelles ou techniques, les styles d'apprentissage, les compétences-clés, le degré d'autonomie. Cette implication doit permettre à l'apprenant d'identifier lui-même ses points forts et ses points faibles, donnant ainsi du sens à son parcours. Ce type de positionnement doit correspondre à de réelles possibilités de différencier ensuite les modalités de formation. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  4. Comment (se) positionner ? 4/8
    Les connaissances peuvent être examinées à travers une diversité d'évaluations : une situation épreuve interdisciplinaire, une histoire comme fil conducteur, des espaces "brouillon" à conserver, un autopositionnement des capacités, un recensement des méthodologies et des aides utilisées. Les compétences professionnelles et techniques seront évaluées en situation ou sur une grille d'autodiagnostic. Les styles d'apprentissage, les méthodologies, les compétences-clés, et le degré d'autonomie feront l'objet d'un repérage. Dans cette phase, le formateur n'est pas expert. Il s'agit d'obtenir des informations sur les besoins de la personne en la plaçant au cœur de ses apprentissages. Le contrat individuel de formation reflète les éléments identifiés et marque différents types d'engagements réciproques et révisables. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011.
  5. Construire une séquence différenciée 5/8
    La différenciation des activités pédagogiques prend la forme de gestion différenciée à l'intérieur d'un groupe ou d'individualisation des situations d'apprentissage. Si tous les apprenants doivent atteindre un objectif plancher, les chemins pour y arriver seront diversifiés selon les éléments recueillis lors du positionnement qui dessinent le profil du groupe. Pour un même objectif, le formateur fait varier les modalités pédagogiques : démarches, supports, durée, l'organisation des situations, niveau de guidance nécessaire... L'évaluation aussi sera différenciée selon le degré de maîtrise et d'autonomie des apprenants. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  6. Pédagogie différenciée et démarches individualisées 6/8
    La différenciation pédagogique peut s'appuyer sur les caractéristiques individuelles identifiées lors du positionnement. A partir des façons d'apprendre privilégiées par chaque personne, les formateurs feront varier le style d'apprentissage, la méthodologie utilisée, le type de démarche mise en œuvre, proposant des contre-exemples pour élargir les représentations. Selon le degré d'autonomie, l'auto formation permettra des apprentissages en solo dont les objectifs sont fixés après un auto-positionnement et où le formateur devient accompagnateur. Ces séquences pédagogiques différenciées constituent un chemin individualisé ce qui peut amener à renégocier le contrat de formation. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  7. Quel impact sur la professionnalité des formateurs ? 7/8
    L'individualisation fait évoluer les compétences et les postures des professionnel(e)s : les responsables de formation doivent être plus compétents en ingénierie des dispositifs et en management d'une équipe pluridisciplinaire et plurifonctionnelle ; des outils sont à créer aux plans administratif et financier ; les formateurs deviennent méthodologues- accompagnateurs ; dans leur enseignement, l'équilibre connaissances / compétences est modifié ; le positionnement et l'entrée par les compétences les conduisent à différencier les activités dans un groupe ; la conception d'outils (autoformation, FOAD) se double de pratiques d'accompagnement métacognitif. Il convient de soutenir les formateurs dans ces transformations de leur métier. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  8. Les obstacles à dépasser 8/8
    D'après Philippe PERRENOUD Université de Genève. L'individualisation modifie concrètement les conditions de travail au quotidien et le positionnement des formateurs-enseignants. Philippe PERRENOUD de l'Université de Genève a identifié six freins, six peurs qui font obstacle aux transformations nécessitées par la mise en œuvre de parcours individualisés : La perte l'innocence en retrouvant du pouvoir d'agir ; la perte du plaisir d'enseigner de façon magistrale au sein d'un groupe fermé ; la peur d'une moindre liberté dans la coopération et la concertation, la nécessité de se centrer sur des apprenants plus difficiles, moins gratifiants ; la peur de travailler dans l'incertitude, le doute, sans routines ni programme ; la peur de perdre sa tranquillité dans les négociations et réorganisations qui bousculent la vie professionnelle ; la peur de perdre son pouvoir au sein d'une équipe où chacun est interdépendant des autres. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) Stéphane Vince (CAFOC Nantes)-trainer konsulent inġinerija u t-taħriġ speċjalizzat fil-mekkaniżmi modularization, korsijiet individwalizzati u le-learning, faċilitat sensiela ta 'lectures dwar it-tema ta' individwalizzazzjoni ta 'taħriġ. Dawn il-ġranet ġew proposti mill-Reġjun għal organizzazzjonijiet ta 'taħriġ involuti fil-SPRF.
Huwa kkonkluda serje taħdita tiegħu bil-ġurnata ddedikata għall individwalizzat u l-impatti tagħhom fuq l-organizzazzjoni, l-għodod u l-irwol ta 'l-trainer.
Hemm ukoll indirizzati l-kwistjonijiet ta 'u l-kostruzzjoni sekwenzi pożizzjonament differenzjati. F'sekwenza Il-vidjo tal-ġurnata huwa disponibbli hawnhekk. More...

Posté par pcassuto à 13:24 - - Permalien [#]
Tags :

La taxe d'apprentissage bientôt réformée

ecoles-entreprises : formation professionnelle et partenariats écoles entreprisesNicolas Sarkozy a annoncé lors de son déplacement le1er mars à Bobigny une prochaine réforme de la taxe d'apprentissage. Le président a expliqué que le "barème" de la taxe d’apprentissage allait être "sécurisé en valeur absolue" afin de "dégager des financements supplémentaires pour permettre l’augmentation du nombre d’apprentis".
Le surplus de la taxe affecté au "quota"
La taxe d'apprentissage est actuellement divisée entre le "quota" (52 % du montant), réservé au financement des formations en apprentissage, et le "barème" (48 % du montant), que les entreprises peuvent affecter librement aux établissements de formation de leur choix, y compris ceux ne proposant pas d'apprentissage. Suite à la réforme, le montant du barème prélevé devrait être "gelé" et le surplus de la taxe d’apprentissage attendu par la croissance de la masse salariale affecté au "quota".
Les grandes écoles peu enthousiastes
Selon le chef de l'Etat, cette réforme permettra de dégager entre 60 et 90 millions d’euros supplémentaires chaque annéepour financer les formations en apprentissage. L'annonce du gel du barème inquiète néanmoins les grandes écoles, souvent élues par les entreprises pour reverser leur taxe d'apprentissage.
Pierre Tapie, président de la CGE et directeur de l'Essec estimait ainsi dans le journal Le Monde que "le manque à gagner empêchera l'Essec de financer 2000 heures d'enseignement en vacation (soit 7 %)". La CGE, qui demande des "mesures complémentaires d'accompagnement" rencontrera prochainement la ministre déléguée à l'apprentissage Nadine Morano.
Business School: vocational and business schools partnerships Nicolas Sarkozy announced during his visit March le1er Bobigny a forthcoming reform of the apprenticeship tax. The President explained that the "scale" of the training levy would be "secure in absolute value" to "generate additional funding to enable the increasing number of apprentices."
The remainder of the tax allocated to the "quota"

The training levy is currently divided between the "quota" (52% of total) reserved for the financing of apprenticeships and the "scale" (48% of total), businesses can freely assign to training institutions their choice, including those not offering learning
. More...

Posté par pcassuto à 12:44 - - Permalien [#]

3ème anniversaire du blog / CECR, Cadre européen commun de référence pour les langues

http://www.licra.org/licra/sites/default/uploads/image/connaitre-la-licra/commissions/internationale/conseil_europe.jpgElaboré grâce à une recherche scientifique et une large consultation, ce document est un instrument pratique permettant d’établir clairement les éléments communs à atteindre lors des étapes successives de l’apprentissage; c’est aussi un instrument idéal pour la comparabilité internationale des résultats de l’évaluation (consulter la section « Manuel pour relier les examens de langues au CECR »).
Il est le résultat d’une décennie de recherches et l'aboutissement de travaux connus comme des "niveaux-seuil" à atteindre pour communiquer efficacement dans une langue étrangère.
Le Cadre européen commun de référence (CECR) fournit une base pour la reconnaissance mutuelle des qualifications en langues, facilitant ainsi la mobilité éducative et professionnelle. Il est de plus en plus utilisé pour la réforme des curricula nationaux et par des consortia internationaux pour la comparaison des certificats en langues. Consulter les sections suivantes à ce propos: « Manuel pour relier les examens de langues au CECR » et « Illustrations des niveaux de compétences en langues ».
Une Résolution du Conseil de l’Union européenne (novembre 2001) recommande l’utilisation de cet instrument du Conseil de l’Europe pour l’établissement de systèmes de validation de compétences en langues.
Le Cadre est un instrument qui décrit aussi complètement que possible i) toutes les capacités langagières, ii) tous les savoirs mobilisés pour les développer et iii) toutes les situations et domaines dans lesquels on peut être amené à utiliser une langue étrangère pour communiquer.  Le CECR est très utile aux concepteurs de programmes, aux auteurs de manuels scolaires, aux examinateurs, aux enseignants et aux formateurs d'enseignants - enfin à tous ceux concernés par l'enseignement des langues et par l'évaluation des compétences en langues  Il permet de définir, en connaissance de cause, les objectifs à atteindre lors de l'apprentissage et de l'enseignement d'une langue, et de choisir les moyens pour y parvenir. Les descripteurs de démonstration et d’autres descripteurs liés au CECR sont disponibles dans une Banque de descripteurs.
Il est devenu ces dernières années un véritable document de référence, disponible en plus de 35 versions linguistiques: accès aux versions linguistiques, autres informations, enquête sur l'utilisation du CECR au niveau national dans les Etats membres du Conseil de l'Europe : i) synthèse des résultats de l’enquête (janvier 2007); ii) version anglaise originale (rapport intégral).
FORUM INTERGOUVERNEMENTAL 6–8 février 2007 - Strasbourg, Conseil de l’Europe, « Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) et élaboration de politiques linguistiques : défis et responsabilités ». Rapport du Forum.
http://www.coe.int/T/DG4/Portfolio/images/logof.gifLe Portfolio européens des langues, de la validation à l’enregistrement
A la fin du mois de décembre 2010, le Comité pour la validation de Portfolios européens des langues est arrivé à la fin de son mandat et le processus de validation de modèles de PEL a pris fin. A partir d’avril 2011, le processus de validation sera remplacé par l’enregistrement de nouveaux modèles en ligne basé sur le principe de l’auto-déclaration. Un nouveau site Internet est en cours de construction pour mettre cette procédure en œuvre et soutenir le développement de nouveaux modèles de PEL. Le site contiendra des instructions pour assembler un PEL en se servant d’éléments et de maquettes génériques créés par le Comité de validation et inspirés des bonnes pratiques établies dans l’élaboration de modèles de PEL durant les dix dernières années. De plus amples informations seront disponibles ici prochainement.
http://www.licra.org/licra/sites/default/uploads/image/connaitre-la-licra/commissions/internationale/conseil_europe.jpg Révén kialakított tudományos kutatás és a széles körű konzultáció, ez a dokumentum egy gyakorlati eszköz, világos normákat kell elérni az egymást követő szakaszaiban a tanulás is ideális eszköz a nemzetközi eredmények összehasonlíthatóságának értékelést (lásd a Kézikönyv a kapcsolódó nyelvvizsga a KER). Ez az eredménye egy évtizede a kutatás és a betetőzése a munka az úgynevezett "küszöbszintet" elérése érdekében hatékonyan kommunikálni egy idegen nyelven.
http://www.coe.int/T/DG4/Portfolio/images/logof.gifAz Európai Nyelvi Portfólió, érvényesítése a regisztrációs

A december végén 2010, a bizottság az érvényesítése az európai nyelvtanulási napló a végére ért a megbízatása és a folyamat validálása ELPs véget ért. Még több...

Posté par pcassuto à 11:28 - - Permalien [#]