09 février 2011

Leveling the International Playing Field

http://www.obhe.ac.uk/i/logo-obhe.gifRegistration is now OPEN. Click here to join us from 25-27 May 2011, in Vancouver, Canada.
The 2011 Global Forum on Borderless Higher Education is set to bring together global leaders from higher education, government, and business to engage in strategic policy discussions about the major issues, policies, and practices facing borderless higher education.
The theme for the 2011 Global Forum, ‘Leveling the International Playing Field’, will cover cutting edge topics spanning Global Regionalism, Private Partnerships, Student Mobility, Open and Distance Learning, International Quality Assurance, and the Transnational Student Experience. It will address various dimensions of cross-border higher education and the political, cultural, social, economic and educational impacts on the host country and region.
The 2011 Global Forum will delve into a variety of critical topics that are transforming borderless higher education. These include:
A. Global Regionalism

The emergence of regional higher education networks for building partnerships, facilitating interregional student mobility, and fostering greater awareness and connections of common cultural, social, language, and heritage across the region.
B. Private Partnerships

What are some of the emerging trends in private partnerships in tertiary education? How do they affect the internationalisation strategies of universities? What role does geography play in forging private partnerships?
C. Student Mobility
As student migration is changing at a dynamic pace, an understanding of the factors influencing where students study is critical for success. How can higher education institutions attract more international students? What is driving the decision of many youth to study outside their home countries? How can universities increase the outbound mobility of their students?
D. Open and Distance Learning

Global applications of open and distance learning systems in borderless higher education at the regional and global levels. Moreover, the use of ODL delivery systems to provide HE access to underserved student populations, working adults, and geographically isolated rural communities and cultures.
E. International Quality Assurance
The shifting and changing landscape of quality assurance and assessment models for ensuring quality in borderless higher education programmes. Will the challenging fiscal environment for higher education be a catalyst for more diploma mill providers and low-quality providers attempting to take advantage of this depressed market?
F. The Transnational Student Experience
The services that enhance the holistic student experience for international students and successful models for providing these services. How are issues of culture, language and social 'norms' of international students addressed in curriculum and assessment?
Who should attend:

*Senior leadership and management staff (e.g., Presidents, Pro Vice-Chancellors, Rectors, Provosts, public relations Vice Presidents, Finance Officers, etc.) at universities planning or currently engaged in leading transnational higher education programmes;
*Representatives from quality assurance agencies and ministries of education with oversight responsibilities for cross-border higher education, accreditation, qualification frameworks, and assessment standards;
*Deans, Directors and department faculty chairpersons with academic programme oversight responsibilities for potential cross-border delivery;Student and academic support professionals with responsibilities for providing services to international students and facult;
*Open and distance learning Directors, Managers, instructional designers, evaluation specialists, and marketing professionals; and
*Corporate leaders who are planning and/or are currently partnering with universities in the delivery of international programmes.
Benefits for delegates.

The 2011 Global Forum will provide delegates with a sound understanding and knowledge of transnational higher education practice and policy. This includes:
    * Strategies for building consensus among campus faculty and administrators for international programme delivery;
    * Aligning cross-border initiatives with institutional mission, vision and values;
    * Key planning steps in developing a transnational higher education programme;
    * Quality assurance and assessment processes necessary for programme delivery;
    * Contractual and regulatory requirements for cross-border higher education;
    * Cost scenarios for developing and implementing transnational higher education programmes;
    * Marketing, public relations, and cultural obligations for delivering higher education across international borders;
    * Branch campus vs. distance learning vs. hybrid models of delivery;
    * Best practices from successful institutions to apply at your own institution; and
    * Development of an international network of professional colleagues from among the delegates

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :


08 février 2011

Un campus "Off-Shore" en Chine

http://portail.univ-st-etienne.fr/ujm/img/logo.pngSignature d'un important accord de partenariat entre l'Université Jean Monnet et l'Université SISU (Sichuan International Studies University), pour externaliser en Chine trois formations de niveau master dans le domaine économie-gestion.
Depuis plusieurs années, l'Université de Saint-Etienne a développé des relations fructueuses avec l' Université SISU (Sichuan International Studies University), située à Chongqinq, ville dont le gouvernement central a décidé de faire le symbole du développement économique de la Chine intérieure.
Cette université est reconnue comme l'un des meilleurs pôles d'enseignement de Chine et la langue française y est particulièrement bien représentée puisqu'elle y est étudiée par plus de 2000 étudiants. L'Université de Saint-Etienne, satisfaite de la collaboration engagée, a décidé d'aller plus loin dans le partenariat et de mettre les contacts dont elle dispose en réseau au sein du groupement "PRES UdL" (Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Université de Lyon) auquel elle adhère depuis 2008. D'où le projet de constituer un Campus "off-shore" à Chongqinq en associant à cette initiative stéphanoise non seulement l'IAE de Saint-Etienne, mais également celui de Lyon, et cela avec le parrainage de l'UdL.
L'objectif est d'externaliser en Chine, à partir de septembre 2012, trois formations de niveau Master, spécialités "Administration des Entreprises", "Conseil en développement territorial", et "Management international".
Signature du protocole d'accord avec l'Université SISULe protocole d'accord international, destiné à permettre la mise en oeuvre de ce projet d'importance, a été signé le mercredi 2 février à 10h, dans les locaux de l'Université Jean Monnet, Saint-Etienne. La délégation chinoise était composée de M. LI KeYong, Président de l'Université SISU, et de son conseiller David VANDEVELDE. L'Université Jean Monnet était représentée par son Président Khaled BOUABDALLAH, accompagné du Directeur de l'IAE, Bernard BOUREILLE, et du Vice-Président délégué aux affaires internationales, Serge RIFFARD .
Signature d'un protocole d'accord avec l'Université SISU. Les représentants de la presse étaient nombreux à la signature de ce protocole d'accord, preuve que l'importance de l'événement n'a pas échappé à notre environnement. Il s'agit en effet d'un projet très ambitieux pour notre université d'installer, en collaboration avec l'Université Lyon 3, un campus off-shore dans une ville des plus importantes de Chine.
http://portail.univ-st-etienne.fr/ujm/img/logo.png 签署了一项大学),主要合作伙伴之间的协议大学和上海外国语大学让莫内(四川国际关系学的经济学和管理外包给中国的3个级别的课程在硕士。
几年来,在圣艾蒂安大学已与上海外国语大学(四川外语学院)坐落在重庆,一个城市,中央已决定将中国内地的经济关系发展的象征。

这所大学被公认为中国的教育和法国语言是特别好,因为它是代表超过2000名学生学习最好的中锋之一
更多

Posté par pcassuto à 13:00 - - Permalien [#]

Aide financière FPSPP/FAFIEC pour les TPE-PME

http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifL'OPCA FAFIEC est l’un des 7 organismes retenus par le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels pour l’accompagnement des salariés en situation de chômage partiel. Avec cette aide financière, l’OPCA pourra accompagner les salariés dont l’entreprise a obtenu une autorisation de mise en œuvre de chômage partiel au cours de 12 derniers mois.
Mobilisation auprès des TPE-PME
Avec la subvention accordée par le FPSPP, l’OPCA FAFIEC va pouvoir accompagner la formation de 300 salariés de TPE-PME qui ont vu diminuer les commandes de leurs donneurs d’ordre. Ainsi les TPE-PME ayant obtenu une autorisation de mise en œuvre de chômage partiel par l’UT-DIRECCTE pourront faire appel au FAFIEC pour bénéficier d’un accompagnement financier.
Une subvention au service de l’emploi des salariés fragilisés

Sous réserve que l’entreprise réponde aux critères d’éligibilité, les salariés en CDI ou CDD pourront bénéficier en moyenne de 100 heures de formation. Les formations doivent viser à améliorer l’employabilité des salariés les plus fragilisés par une approche individualisée de formation, et favoriser le maintien dans l’emploi. Consolidation des compétences et évolution des métiers sont ainsi prioritaires.
100 % des frais pédagogiques pris en charge

Les coûts pédagogiques sont pris en charge à 100% pour des actions de formation imputables au titre du plan de formation ou du DIF, pendant ou hors temps de travail. La condition principale étant que l’autorisation de mise en œuvre du chômage partiel ait été obtenue dans les 12 mois maximum précédant la décision de prise en charge par l'OPCA FAFIEC.
http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gif A OPCA FAFIEC egyike annak a hét kiválasztott szervezetek által a közös alap a karrier biztonságát támogató munkavállalók helyzetekben részleges munkanélküliség. Ezzel a finanszírozás, a OPCA segíthetnek a dolgozóknak, akiknek társaság engedélyt kapott végrehajtására vonatkozó részleges munkanélküliség az elmúlt 12 hónapban. Még több...

Posté par pcassuto à 00:01 - - Permalien [#]

07 février 2011

Contribution à la formation professionnelle

http://www.cap-infos.net/wp-content/uploads/2011/01/urssaf.gifLes travailleurs indépendants, les conjoints collaborateurs et les auto-entrepreneurs peuvent bénéficier à titre personnel d’un droit à la formation professionnelle.
Ce droit est financé par la contribution à la formation professionnelle (CFP) qui est exigible pour les travailleurs indépendants (et éventuellement pour leur conjoints collaborateur) une fois par an, et tous les mois ou trimestres selon la périodicité choisie pour les auto-entrepreneurs.
Contribution à la formation professionnelle pour l’année 2010 payable en février 2011 par les travailleurs indépendants:

Le montant de cette contribution s’élève pour l’année 2010 à 52 euros (0,15% du plafond annuel de la Sécurité sociale). Ce montant est de 83 euros si vous avez déclaré votre conjoint en tant que conjoint collaborateur (0,24% du plafond annuel de la Sécurité sociale). La contribution à la formation professionnelle est à verser: *au RSI pour les commerçants, *à l’Urssaf pour les professions libérales.
Pour les artisans, la CFP est collectée par le centre des Impôts et reversée à la chambre des métiers et de l’artisanat.
Vous payez la contribution à la formation professionnelle (CFP) en février de chaque année, au titre de l’année précédente. Ainsi , la CFP 2010 due en février 2011 sera prélevée le 05 ou le 20 février 2011 si vous avez opté pour la mensualisation, le 05 février 2011 avec vos cotisations du 1er trimestre 2011 si vous payez vos cotisations tous les trimestres,
Si votre revenu professionnel est inférieur à 4 670 euros pour l’année 2009, vous serez exonéré du versement de la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) de l’année 2010. En revanche, l’exonération de la cotisation personnelle d’allocations familiales liée à votre âge et aux charges de famille assumées ne dispense pas du versement de la CFP.
Contribution à la formation professionnelle due par les auto-entrepreneurs:

Avant 2011, les auto-entrepreneurs pouvaient bénéficier de la formation professionnelle continue mais étaient dispensés du versement de la contribution afférente.
A compter de 2011, pour bénéficier du droit à la formation professionnelle continue, les auto-entrepreneurs doivent acquitter une contribution dont le montant, fixé en fonction de leur chiffre d’affaires, varie selon leur activité :
* Artisans : 0,3% du montant annuel du chiffre d'affaires. Pour les artisans ayant leur domicile personnel dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, cette contribution s’élève à 0,17% du montant annuel de leur chiffre d'affaires.
* Commerçants : 0,1% du montant annuel du chiffre d'affaires.
* Profession libérale : 0,2% du montant annuel du chiffre d'affaires.
La contribution est due quel que soit le montant de chiffre d’affaires déclaré.
Le paiement de cette contribution est effectué suivant la périodicité, selon les règles et sous les garanties et sanctions applicables au recouvrement des cotisations et contributions de Sécurité sociale du régime micro social simplifié. Cette contribution s’ajoute aux cotisations et contributions acquittées au titre de ce régime.
Pour obtenir des informations sur la formation professionnelle, nous vous invitons à vous rapprocher de votre organisme de formation. Si vous êtes chefs d’entreprise, consultez le site internet de l’AGEFICE. Si vous êtes membre d’une profession libérale, consultez le site internet du Fonds Interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIF-PL). Si vous êtes médecin, consultez le site du Fonds d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM).
http://www.cap-infos.net/wp-content/uploads/2011/01/urssaf.gifThe self-employed, spouses and employees self-entrepreneurs can benefit an individual right to vocational training.
This right is funded by contributions to vocational training (PSC) which is due to the self (and possibly their spouses collaborator) once a year, and monthly or quarterly depending on the frequency chosen for self-entrepreneurs.

Contribution to vocational training for 2010 payable in February 2011 by the self-employed: The amount of this contribution for 2010 amounts to 52 euros (0.15% of the maximum annual Social Security). This amount is 83 euros if you declared your spouse as joint collaborator (0.24% of the maximum annual Social Security). For information on vocational training, we invite you to bring your training organization. If you are business leaders, visit the website of the AGEFICE . If you are a member of a profession, see Fund website Interprofessional training of professionals (FIF-PL). If you are a doctor, visit the Insurance Fund training of the medical profession (FAF-PM). More...

Posté par pcassuto à 22:23 - - Permalien [#]
Tags :

L'âge de dispense de recherche d'emploi est passé à 60 ans

pcassuto | 07 février, 2011 18:11

http://www.lesechos.fr/images/les-echos.pngPar Leïla de Comarmond. Depuis le 31 décembre 2008, le nombre de chômeurs âgés dispensés de rechercher un emploi a baissé de 25%, du fait du relèvement progressif de l'âge pour y avoir droit. Ce qui vient alimenter la hausse du chômage. En 2012, l'impact sera maximum.
Le symbole est passé inaperçu, mais il est loin d'être anodin. Le 1er janvier, l'âge à partir duquel les chômeurs âgés indemnisés par Pôle emploi sont dispensés de rechercher un emploi a rejoint l'âge légal de la retraite. Il faut en effet désormais avoir passé les 60 ans, sauf pour les anciens bénéficiaires.
C'est la deuxième étape d'une réforme votée à l'été 2008 dans le cadre de la loi sur les « droits et devoirs des demandeurs d'emploi ». Jusqu'à la fin de 2008, le butoir était fixé à 57 ans et demi. Il a déjà été relevé à 59 ans au 1er janvier 2009. Cette mesure a provoqué une baisse importante du nombre de dispensés de recherche d'emploi : 351950 chômeurs indemnisés étaient concernés en décembre 2008. Selon les derniers chiffres publiés hier par Pôle emploi, ils n'étaient plus que 266350 au 31 décembre dernier : 136.00 indemnisés par l'Unedic (-18,3% sur un an), 82.800 bénéficiaires de l'allocation spécifique de solidarité (-16,9%) et 46850 bénéficiaires de l'allocation équivalent retraite (-18,3%). En deux ans, le nombre de chômeurs dispensés de recherche d'emploi a baissé au total de 25%, alors que le chômage flambait.
Suppression définitive prévue

Là n'est en effet pas le moindre des paradoxes: la crise a rendu la réforme indolore. Certes, un chômeur qui atteint 59 ans doit désormais continuer à rendre des comptes à son conseiller. Il fait d'ailleurs partie des publics prioritaires qui sont convoqués dans le mois qui suit leur inscription à Pôle emploi s'il s'inscrit à cet âge-là. Mais, dans un contexte de pénurie d'emplois, les exigences ne peuvent évidemment être que limitées, d'autant que, avec la progression du chômage, le nombre de demandeurs d'emploi suivis par chaque conseiller de Pôle emploi reste à un niveau très élevé.
La réforme a en tout cas clairement contribué à augmenter les chiffres du nombre de demandeurs d'emploi, surtout de catégorie A, l'indicateur le plus regardé. Elle n'est sans doute pas pour rien dans la hausse du nombre de seniors au chômage.
Mais c'est 2012 qui sera sur ce plan l'année de tous les dangers pour l'exécutif. Car, à ce moment-là, la réforme de 2008, adoptée avant la crise, fera connaître ses pleins effets: il est prévu la suppression définitive de la dispense de recherche au 1er janvier avec la disparition des articles du Code du travail y faisant référence.
Mais la loi de 2008, qui prévoit une clause de revoyure en juin, a précisé que « toute personne bénéficiant d'une dispense de la condition de recherche d'emploi avant le 1er janvier 2012 continue à en bénéficier » après. Les chômeurs qui seront encore concernés à la fin décembre 2011 ne viendront donc pas gonfler les statistiques du chômage à quatre mois de l'élection présidentielle.
http://www.lesechos.fr/images/les-echos.pngLeila de Comarmond. Decembere óta 31, 2008, a munkanélküliek száma az idősebb munkakeresés előírt 25%-kal esett vissza köszönhetően a folyamatos növelése a kor jogosult. Amely táplálja a növekvő munkanélküliség. 2012-ben a hatása lesz a maximális.
A szimbólum ment észrevétlenül, de ez messze nem triviális.
Január 1-jén, az életkor, amikor az idősebb munkanélküliek kompenzálni munkaügyi központ mentesül a munkát keresnek csatlakozott a törvényes nyugdíjkorhatárt. Meg kell ugyanis már töltött 60 év, kivéve a korábbi átvevő. Még több...

Posté par pcassuto à 18:11 - - Permalien [#]


Comment financer sa formation professionnelle ?

http://www.sodevlog.fr/Questionnaire.En.Ligne/UserFiles/emploi_lr_logo.pngEnseignement et formation - LR
Se former est un droit. Encore faut-il pouvoir l’exercer sans se ruiner. De nombreux dispositifs existent qui permettent de financer une formation professionnelle. Zoom sur les principaux selon le statut de la personne concernée...
DEMANDEURS D’EMPLOI
Qu’ils soient indemnisés ou non, les demandeurs d’emploi peuvent trouver des actions de formation financées par le Pôle emploi (actions de formation conventionnées (AFC), actions préalables au recrutement (FPR) ou préparation opérationnelle à l’emploi (POE)), ou par la région.
Dans le cadre des formations prescrites par Pôle emploi, les demandeurs d’emploi indemnisés continuent à percevoir l’allocation de retour à l’emploi-formation (AREF). Quant à ceux qui ne sont pas indemnisés, ils peuvent bénéficier de la rémunération de formation Pôle emploi (RFPE). Enfin, les frais de formation peuvent être pris en charge par Pôle emploi (aide aux frais associés à la formation).
Par ailleurs, le conseil régional du Languedoc-Roussillon a défini un règlement d’intervention de la rémunération applicable aux stagiaires en formation professionnelle dans le cadre :
- du Programme Régional Qualifiant (PRQ) ;
- du Programme d’Action Préparatoire à l’Insertion (API) ;
- du Programme Expérimental Recherche Innovation (ERI) ;
- du Programme de Pré-Apprentissage (PPA).
Pour y prétendre, il faut être demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi, ne pas être indemnisé par Pôle emploi, et avoir été orienté par un prescripteur régional habilité par la Région. Existent également au niveau régional les aides individuelles à la formation, ouvertes aux demandeurs d’emploi ayant élaboré un projet professionnel solide et ne pouvant le mener à bien dans le cadre des programmes de formation de droit commun (API, ERI, PRQ).
INTÉRIMAIRES
Les intérimaires peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’actions de formation professionnelle éventuellement financées par le Fonds d’assurance formation du Travail temporaire.
AGENTS PUBLICS
Les agents publics, titulaires ou non, bénéficient des mêmes droits que les salariés au titre du plan de formation et du DIF. Ils ont en outre accès à un congé de formation professionnelle (CFP) et à des préparations aux concours et examens professionnels de la fonction publique avec maintien de la rémunération si elles sont accomplies durant le temps de service.
TRAVAILLEURS NON SALARIÉS
Les travailleurs non salariés (artisans, commerçants, professions libérales, gérants de sociétés, etc.) ont également droit à des formations financées. Pour en bénéficier, ils doivent s’adresser :
- à l’AGEFICE pour les chefs d’entreprise des secteurs du commerce, de l’industrie et des services ;
- au FIF-PL pour les professions libérales ;
- au Fonds d’assurance formation de la profession médicale pour les médecins ;
- au VIVEA pour les entrepreneurs du vivant (exploitants agricoles, entreprises de travaux forestiers...) ;
- à la Chambre de métiers et de l’artisanat pour le secteur artisanal ;
- au Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales (FAFCEA - accueil@fafcea.com).
À noter: lorsque les artisans, commerçants et professionnels libéraux se forment, leur entreprise bénéficie d’un avantage fiscal: le crédit d’impôt au titre des dépenses de formation engagées au profit du/des dirigeants.
http://www.sodevlog.fr/Questionnaire.En.Ligne/UserFiles/emploi_lr_logo.png Educació i Formació - LR
La forma és un dret.
Encara ha d'exercir el poder sense trencar el banc. Hi ha molts dispositius que són capaços de finançar la formació professional. Èmfasi en les principals depenent de la situació de la persona en qüestió ...
Cercadors d'Ocupació

Si compensa o no, els cercadors de treball es troben les activitats de formació finançades pel centre d'ocupació ( formació en virtut de l'acord (TLC), les accions abans de la contractació (FPR), o la disposició per al seu ús (POE) ), oa la regió
. Més informació:  http://www.laregion-seformer.fr/ i http://www.cariflr.fr/. Més informació...

Posté par pcassuto à 17:41 - - Permalien [#]
Tags :

Région Limousin, le SAS « orientation active pour l’emploi des jeunes »

http://www.region-limousin.fr/squelettes/images/designs/logo.pngLa Région Limousin impulse la mise en œuvre d’un nouveau processus d’accompagnement des jeunes vers l’insertion professionnelle.  A ce titre, un avis d’appel public à la concurrence est lancé pour l’Appui à la construction et à la dynamique du SAS « orientation active pour l’emploi des jeunes ». Consultation des documents : Le Cahier des charges; Site du Conseil régional Limousin. La date de remise des plis est fixée au jeudi 24 février 2011.
Un processus d’accompagnement des jeunes innovant

Afin de répondre à la priorité relative à l’insertion professionnelle, lors des séances plénière du Conseil Régional réunies le 11 juin 2010 et le 16 décembre 2010, le principe de la mise en place d’un processus d’accompagnement des jeunes « SAS orientation active pour l’emploi des jeunes » a été approuvé. La description de ce processus est développée dans le premier paragraphe du présent cahier des charges.
A travers le SAS « Orientation active pour l’emploi des jeunes», la Région Limousin souhaite mettre en place un processus d’accompagnement individuel, renforcé et sécurisé des jeunes limousins vers l’emploi. Celui-ci repose sur: une mise en oeuvre de l’accompagnement par le réseau des Missions Locales, la mobilisation, en priorité, de l’offre de formation et dispositifs d’aides existants, un partenariat renforcé avec le monde économique (Branches professionnelles, consulaires, entreprises,…).
1.1 – Public bénéficiaire
Les jeunes de 17 à moins de 26 ans sortis du système scolaire depuis plus d’un an, diplômés ou non, sans projet clairement défini, sans solution emploi. Pendant la phase expérimentale, le dispositif s’adresse à tous les jeunes (de la tranche d’âge définie ci-dessus) ayant bénéficié, dans l’année précédant l’entrée dans le SAS, d’un accompagnement par la Mission Locale sans avoir pu aboutir à une solution positive (formation ou emploi).
1.2 – Objectif
L’objectif du SAS « Orientation active pour l’emploi des jeunes» est de proposer un processus d’accompagnement renforcé et sécurisé vers l’insertion professionnelle.
Cette méthodologie doit permettre de:
- mettre en place une dynamique pédagogique innovante de façon à impulser un parcours positif et remobilisateur pour les jeunes bénéficiaires.
- rompre la spirale de l’échec « vers l’intégration de la vie active» par des expériences réussies vers « l’insertion professionnelle » (découverte des univers professionnels et des métiers, immersion, stage, visite, formation, emploi,…).
Finalité du SAS :
A partir d’un processus dynamique d’orientation active, permettre à des jeunes, en trois mois, de se mobiliser vers son insertion professionnelle : une qualification ou un emploi. A l’issue du parcours d’accompagnement SAS, le bénéficiaire doit :
- être inscrit dans un parcours de formation et/ou en emploi,
- ou avoir défini un plan d’actions de mise en oeuvre d’un projet défini.
http://www.region-limousin.fr/squelettes/images/designs/logo.png
 Régió Limousin impulzus valósítson meg egy új folyamatot kísérő fiatalok felé a foglalkoztatás. Mint ilyen, a nyilvános pályázati felhívás indított, hogy támogassa az építési és dinamikáját SAS "aktív irányultság a fiatalok foglalkoztatására." Konzultációs dokumentumokat: leírások, Limousin Regionális Tanács honlapján. A beadási határidő az ajánlatok a tervek szerint csütörtök 24 február 2011.
Kísérő folyamata a fiatal innovatív

Ahhoz, hogy az elsőbbséget a foglalkoztathatóság, plenáris ülésein a Regionális Tanács találkozott június 11., 2010, december 16, 2010, azt az elvet létrehozásának ifjúsági coaching folyamat "SAS Orientációs aktív állományban a fiatalok hagyták jóvá.
A leírás E folyamat alakult ki az első bekezdés specifikáció
. Még több...

Posté par pcassuto à 17:30 - - Permalien [#]

On Graduation Ceremonies

http://chronicle.com/img/chronicle_logo.gifBy Nigel Thrift. I have just been through our Winter graduation ceremonies. As usual, these celebratory events were enjoyable and showed once again what we are here for. Such ceremonies are, of course, a ritual of academic life whether they are held in the Yankee Stadium or the smallest of halls and they have become more and more popular. But the massification and globalization of higher education is certainly presenting dilemmas of content, presentation, and logistics which cannot just be ignored. As universities have grown in size so the challenge of mounting graduation (or commencement) ceremonies has become greater and greater.
Most obviously, there is the issue of numbers. Mounting a graduation ceremony is an intricate logistical exercise which becomes more difficult with size. If students turn up late, for example, it is much easier to adjust the lists with small rather than large numbers. Again, there is the problem of time. My sense is that the maximum length of ceremony is around an hour and a half, after which audience attention rapidly expires. Given the need to provide punctuation in the form of speeches and awards of honorary degrees, I suspect that this means a maximum of around four hundred or so students can be accommodated at any ceremony if each student is to get any individual attention at all. Some universities are dealing with this problem by bringing students up in groups (a solution which I personally hate: surely we should do the students the courtesy of at least some personal contact?)
In turn, assuming that my suppositions are about right, then, as student numbers grow, the number of ceremonies needs to expand. But this is becoming a problem. My own university provides 14 ceremonies a year, grouped into two days in Winter and five days in Summer with two ceremonies on each day. But some universities have already spilled over beyond a week in Summer whilst others do more than two ceremonies a day.
There is another consequent problem – many universities have to find auditoriums that can accommodate larger events. Again, this is not an easy task and can involve trade-offs between beautiful and grand older spaces which can only take limited numbers and newer spaces (sometimes not even the university’s own) which can take larger numbers. Furthermore, if ceremonies become too big the vital importance of what the political theorist Josiah Ober has called inter-visibility – the ability to see response which creates meaning and common knowledge — starts to be threatened, even with (or indeed, in spite of) all the modern paraphernalia of amplification and big screens to hand.
Then there is the problem of cost. Some universities now charge for ceremonies (I personally think that this breaks the link of trust with the student but there we are) and nearly all restrict the number of guests, often quite severely. Whatever solution is adopted cost is certainly not a trivial matter – I suspect that the rate of graduation ceremony inflation is far outpacing national norms currently!
Finally, the globalization of higher education means that it can no longer be assumed that all graduation ceremonies take place in one place. Making ceremonies in places which were not designed for the purpose can be a real challenge and simply having robes to hand does not work.
Probably, at some point during the year, somewhere in the world, there is a graduation ceremony taking place. At one time, it looked like these events might become a thing of the past but the apparatus of gowns, music, certificates, photographs, and films now just seems to keep on expanding. One for the anthropologists to explain. In the meantime, I’ll just keep on participating: brushing up my lines, and strengthening my arm muscles for all that hand-shaking.

Posté par pcassuto à 13:59 - - Permalien [#]
Tags : ,

Le soutien du FPSPP à Uniformation

http://www.uniformation.fr/design/uniformation/images/logo.pngLe soutien du FPSPP à Uniformation: 24 millions d’euros au bénéfice de plus de 23000 salariés
Uniformation vient d’obtenir le soutien du FPSPP, à hauteur de 24 millions d’euros, en réponse à 4 appels à projet. Plus de 23000 salariés bénéficieront du soutien du FPSPP et du FSE. Il s’agit de personnes au faible niveau de qualification, majoritairement confrontées à des difficultés dans leur parcours professionnel, à cause de lacunes en langue ou en bureautique, et dans les différents savoirs de base.
Ce projet s’inscrit dans la continuité du fort engagement d’Uniformation, de ses adhérents et partenaires sur la sécurisation des parcours professionnels, notamment à travers l’acquisition des savoirs de base. En effet, l’Opca s’est engagé depuis plus de 10 ans dans de grands chantiers tels que la lutte contre l'illettrisme, l’acquisition du français en contexte professionnel, le développement de la VAE, l’aide à la reconversion…
Le soutien du FPSPP permettra d’accompagner mieux encore les adhérents et les branches de l’économie sociale, et de leur offrir un panel de services novateurs :
* sensibilisation, conseil et accompagnement des employeurs;
* montage, suivi et financement du projet de l’entreprise adhérente;
* formation des encadrants au repérage des salariés concernés,
* formation des salariés aux savoirs de base (expression et compétences écrites, orales, calcul…), acquisition de bases en informatique et en bureautique, notions en langues étrangères, apprentissage du travail en équipe… Ces actions figurent dans l’offre de formations gratuites proposée par Uniformation en 2011 à tous ses adhérents.
Uniformation lancera prochainement un dispositif de sensibilisation d’envergure, destiné aux branches professionnelles, aux employeurs, et aux acteurs de l’orientation, de l’insertion et de la formation. Une campagne de communication, des réunions d’information collectives, par branche et en région, la participation à des collectifs de travail… sont autant de moyens d’action prévus par l’Opca.
Les résultats des 4 premiers appel à projets

Acquisition d’un socle de connaissances et de compétences
Financement de formations - savoirs de base, informatique, bureautique, langues, travail en équipe - pour 23 000 salariés – 19,6 millions d’euros.
* Favoriser l’accès à un niveau supérieur de qualification de demandeurs d’emploi. Financement de 170 CIF-CDD, dont 75% des bénéficiaires sont des femmes – 2,3 millions d’euros (dont 50% FSE).
* Actions de qualification et de requalification pour salariés et demandeurs d’emploi Financement de 124 CIF-CDI (46 femmes de niveau V ou infra V, et 78 hommes et femmes de 45 ans et plus – 1,98 millions d’euros dont 45% FSE.
* Accès au Diplômes d’Etat d’Auxiliaire de vie sociale et d’Assistante de vie aux familles. Financement des périodes de professionnalisation pour 300 aides à domicile – 242 000 euros.
http://www.uniformation.fr/design/uniformation/images/logo.pngL-appoġġ b'mod konsistenti FPSPP: 24 miljun euro għall-aktar minn 23,000 impjegat
Uniformation jkun kiseb l-appoġġ ta FPSPP fi 24 miljun euro, bi tweġiba għal 4 sejħiet għal proposti. Aktar minn 23,000 impjegat ser jibbenefikaw mill-appoġġ ta 'FPSPP u l-ESF. Dawn huma nies b'livelli baxxi ta 'ħiliet, l-aktar qed jiffaċċjaw diffikultajiet fil-karrieri tagħhom, minħabba nuqqasijiet fil-lingwa jew fil-kariga, u fil-ħiliet bażiċi varji.
Dan il-proġett hija kontinwazzjoni ta 'l-impenn qawwi ta' uniformijiet, il-membri tiegħu u l-imsieħba fuq is-sigurtà tal-karriera, notevolment permezz tal-kisba ta 'għarfien bażiku. Tabilħaqq, Opca impenjati aktar minn 10 snin fi proġetti kbar bħall-ġlieda kontra l-illitteriżmu, l-akkwist tal-Franċiż f'kuntest professjonali, żvilupp ta 'VAE, l-għajnuna ta' konverżjoni. More...

Posté par pcassuto à 13:45 - - Permalien [#]
Tags :

Les internautes plébiscitent la formation professionnelle

http://www.idf.afpa.fr/fileadmin/template/logo/logo.pngLes internautes plébiscitent la formation professionnelle comme moyen d’acquérir des compétences et d’accéder à un métier
A l’heure où le gouvernement souhaite rendre l’accès à internet plus social, l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) a souhaité recueillir l’opinion des internautes sur la formation professionnelle et les moyens d’y accéder. Une enquête en ligne réalisée en décembre 2010 avec « Benchmark group » auprès de 5560 utilisateurs d’afpa.fr.
Les enseignements sont limpides : en tant que formule d’acquisition de compétences, la formation professionnelle est plébiscitée par les internautes pour 67,1% d’entre eux, juste devant un moyen de se reconvertir (55,2%). Tandis que 52,2% la considèrent comme un moyen d’accéder à un métier loin devant un moyen de développer les performances de l’entreprise (14,8%).
En revanche, 61,2% des répondants s’estiment mal informés sur leurs droits en matière de formation ainsi que sur les dispositifs existants (DIF, CIF, VAE, etc…).
A 61,4% les internautes considèrent qu’internet est un des meilleurs moyens pour trouver une formation devant les salons spécialisés (11,2%). Enfin, 2/ 3 des répondants disent être présents sur les réseaux sociaux et les utiliser à des fins professionnelles.
Résultats détaillés de l'enquête disponibles sur demande auprès du service de presse: Valérie Garcia, Amine Moussaoui.
http://www.idf.afpa.fr/fileadmin/template/logo/logo.png Az ügyfelek plébiscitent szakképzés mint olyan eszközt, azon képességek elsajátítását, és hozzáférést biztosít a kereskedelmi
Egy olyan időszakban, amikor a kormány azt akarja, hogy internet-hozzáférést több szociális, AFPA (Országos Szövetsége Felnőttképzési Szakképzés) be akarta gyűjteni a véleményeket az interneten a munkahelyi képzés és azokhoz való hozzáférés módja.
Az online felmérés 2010 decemberében a "benchmark csoport" 5560 felhasználók afpa.fr. Még több...

Posté par pcassuto à 13:37 - - Permalien [#]
Tags :