28 février 2011

Résultats des jurys de VAE de Midi-Pyrénées en 2009

http://www.cariforef-mp.asso.fr/template/cariforef_pro/img/logo-carif_oref.gifLe CarifOref publie le bilan annuel des certifications obtenues par la validation des acquis de l’expérience. 2745 dossiers ont été déclarés recevables et 2547 dossiers examinés en jurys en 2009. Les femmes déposent trois quarts des dossiers. Deux tiers des candidats sont salariés, un tiers recherche un emploi. 1634 candidats ont bénéficié d'une aide méthodologique pour rédiger leur dossier et préparer leur passage en jury. Cette prestation est le plus souvent réalisée par les certificateurs. La moitié des candidats vise le niveau V et un tiers le niveau III. Les femmes recherchent principalement le niveau V, avec des diplômes relevant du domaine de la santé et de l'action sociale. En Midi-Pyrénées, un candidat sur deux obtient une validation totale et un tiers une validation partielle. Ce document est réalisé grâce aux données fournies par les certificateurs publics régionaux. Télécharger Certificateurs régionaux: les résultats VAE en 2009.
Extraits pour le Supérieur
Pour l’enseignement supérieur, les personnes en activité, salariées et non salariées, prédominent mais les candidats en recherche d’emploi sont plus nombreux en Midi-Pyrénées de 4%...
Pour l’enseignement supérieur et le ministère de l’agriculture, le nombre d’accompagnements en cours est supérieur au nombre de dossiers examinés en jurys sur l’année civile. En effet, en raison de l’organisation des différentes étapes de la VAE, un accompagnement réalisé en 2009 peut conduire à un jury de l’année suivante...
Les jurys de l’enseignement supérieur, plus nombreux en 2009 (169 contre 141 en 2008), ont également délivré davantage de validations totales qu’en 2008 (67 % au lieu de 60 %).
Pour la première fois depuis 2003, le Cnam affiche une part de validations totales plus faible que celles des partielles. La politique de certification VAE du Cnam en Midi-Pyrénées explique ce résultat. Les candidats régionaux aux titres du Cnam présentent une première et unique fois leurs dossiers aux jurys. En revanche, ils postulent soit pour la totalité du diplôme soit pour quelques unités d’enseignement, car ils ont obtenu les autres unités par examen ou encore sont en cours de formation. Dans le cas des demandes de validations partielles, même si les résultats de jurys valident les unités demandées et que ces validations partielles aboutiront in fine dans le même temps à l’obtention de la totalité du diplôme, les résultats sont inclus dans l’indicateur « Validations partielles ».
Dans l'annexe se trouve la liste des diplômes du Supérieur qui ont tenu un jury VAE.
On y trouve l'Inventaire des certifications (dossiers passés en jurys), classement par niveau croissant et par ordre alphabétique des certifications. Voici ce qui concerne le Supérieur public:
Niveau III
Diplôme national de Guide interprète national
Diplôme universitaire de Formateur et responsable de formation
Diplôme universitaire de Musicien intervenant en école élémentaire et préélémentaire
DUT Génie des procédés
DUT Hygiène sécurité environnement
DUT Information et documentation d’entreprise
DUT Techniques de commercialisation
Niveau II
Licence Arts appliqués
Licence Arts plastiques
Licence Droit, économie, gestion parcours Administration et gestion des entreprises, ressources humaines
Licence Droit, économie, gestion parcours Administration générale et territoriale
Licence Gestion mention Comptabilité contrôle
Licence Gestion mention Marketing
Licence Ingénierie des systèmes informatiques
Licence IUP Aménagement et développement territorial
Licence IUP Arts appliqués
Licence Langues étrangères appliquées
Licence Musique
Licence Occitan
Licence professionnelle Amélioration génétique des plantes
Licence professionnelle Chargé de clientèle
Licence professionnelle Commerce option Acheteur industriel
Licence professionnelle Conception et commandes des systèmes électriques embarqués
Licence professionnelle Conducteur de travaux
Licence professionnelle Conduite et gestion des procédés de la chimie, de la pharmacie et de l’environnement
Licence professionnelle Conseil et suivi personnalisé en activités physiques de développement et d’entretien
Licence professionnelle Contrôle et installation des industries de maintenance
Licence professionnelle Développement touristique
Licence professionnelle Entreprises rurales
Licence professionnelle Etudes audiovisuelles
Licence professionnelle Génie de la formulation
Licence professionnelle Gestion de la production industrielle spécialité Animateur qualité
Licence professionnelle Gestion de la production industrielle spécialité Pilotage informatisé de la production
Licence professionnelle Hôtellerie restauration
Licence professionnelle Information communication
Licence professionnelle Ingénierie des systèmes de radiocommunication
Licence professionnelle Intervention sociale option Management opérationnel dans la protection sociale
Licence professionnelle Maintenance aéronautique
Licence professionnelle Management de la qualité et du service
Licence professionnelle Management de rayon
Licence professionnelle Management et ingénierie des industries du tourisme
Licence professionnelle Métiers du conseil en élevage option Lait
Licence professionnelle Qualité dans les industries aéronautiques et spatiales
Licence professionnelle Réseau mobile et sécurité
Licence professionnelle Sécurité des réseaux et des systèmes
Licence professionnelle Sécurité sanitaire des aliments
Licence professionnelle Technologies de l’information et de la communication en petites et moyennes organisations
Licence professionnelle Visiteur médical
Licence Sciences de l’éducation
Licence Sciences du langage mention Français langue étrangère (FLE)
Licence STS mention RH, droit relations sociales et organisation
Maîtrise Droit, économie, gestion mention
Droit privé, sciences criminelles et carrières judiciaires
Maîtrise Droit, économie, gestion mention Droit social
Maîtrise Droit, économie, gestion mention Information et communication
Master 1 IUP Images, couleurs, design
Master 1 Langues étrangères appliquées Master 1 Management et ingénierie de la restauration collective
Master 1 Management et ingénierie en hôtellerie restauration
Master 1 Nouvelles technologies appliquées
à l’information des entreprises génie biologique (Cnam)
Responsable en production industrielle, santé et sécurité au travail (Cnam)
Niveau I

Consultant en management par les compétences (Cnam)
Diplôme national d’OEnologue
Ingénieur en Electronique
Ingénieur en Electrotechnique
Ingénieur en Génie industriel
Ingénieur en Hydraulique
Ingénieur en Informatique
Ingénieur en Télécommunication
Master 2 Informatique et télécommunication
Master 2 Conseil en organisation et conduite du changement
Master 2 Ergonomie
Master 2 Finance spécialité Finance de marchés
Master 2 Génie logiciel, logiciels répartis et embarqués
Master 2 Informatique, images et multimédia
Master 2 Ingénierie des systèmes et informatisation
Master 2 Management des ressources humaines
Master 2 Management spécialité Administration des entreprises
Master 2 Management spécialité Gestion des entreprises sociales et de santé
Master 2 professionnel Aménagement et développement territorial
Master 2 professionnel Conseil en développement professionnel
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit public comparé des pays francophones
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit public fondamental
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Ingénierie du patrimoine
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion parcours Droit du travail et de l’emploi
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion parcours Droit et management social de l’entreprise
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Administration et gestion de la communication
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Collectivités territoriales
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit immobilier, urbanisme et construction
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit de la santé
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit des affaires
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit et gestion des entreprises agricoles et agro-alimentaires
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Droit fiscal de l’entreprise
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Ingénierie et gestion des systèmes d’information
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Intelligence économique
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Relations internationales et politiques de sécurité
Master 2 professionnel Droit, économie, gestion spécialité Secteur financier
Master 2 professionnel Document électronique
Master 2 professionnel Etudes audiovisuelles
Master 2 professionnel Ingénierie et gestion des systèmes alimentaires
Master 2 professionnel Science de l’information géoréférencée pour la maîtrise de l’environnement et l’aménagement des territoires
Master 2 Qualité des produits et sécurité alimentaire
Master 2 Technologies et méthodologie médicales
Master 2 Vente et distribution

http://www.cariforef-mp.asso.fr/template/cariforef_pro/img/logo-carif_oref.gif El CarifOref publica la revisió anual de les certificacions de la validació de l'experiència adquirida. 2.745 casos van ser declarats admissibles i examinar en 2547 els jurats de casos el 2009. Les dones posen tres quartes parts dels casos. Dos terços dels sol licitants són empleats, un terç està buscant una feina. 1.634 candidats se'ls va donar assistència metodològica per preparar el seu cas i preparar el seu pas davant el jurat. Aquest benefici és més sovint dutes a terme pels certificadors. La meitat dels candidats és el tercer nivell V i Nivell III. Dona busca sobretot el nivell V, amb títols en l'àmbit de la salut i acció social. Migdia-Pirineus, un candidat obté una validació completa de dos terços i una validació parcial.Aquest document ha estat elaborat utilitzant la informació proporcionada pels certificadors públics regionals. Descarregar Regional de Certificadores: EAV resultats el 2009. Més informació...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :


27 février 2011

Révision de la norme internationale ISO 9001

http://bluetouff.com/wp-content/uploads/2010/11/afnor.jpg"Révision de la norme internationale ISO 9001 et 1ers résultats de l’enquête ISO", rencontres en régions. AFNOR Normalisation organise 15 rencontres en France pour découvrir les pistes de développement autour de cette révision de la norme internationale ISO 9001 et les premiers résultats de l’enquête ISO.
MARSEILLE: 1er avril 2011 après-midi. NICE: 4 avril 2011 après-midi.
Bulletin d'inscription.
Dans le cadre de la révision de la norme ISO 9001, l'ISO, Organisation Internationale de Normalisation, et son comité technique ISO/TC 176 « Management et assurance de la qualité » organisent, jusqu'au 28 février 2011, une enquête internationale.
L'objectif est de recueillir avis et expériences sur l’actuelle norme, et les besoins pour son prochain modèle.
Rejoignez-nous le temps d’une demi-journée pour découvrir les pistes de développement autour de cette révision et les premiers résultats de l’enquête ISO!
15 rencontres en France entre le 22 mars et le 30 mai 2011
. Au programme :
* La future norme ISO 9001 : la révision, le calendrier prévisionnel
* Retour sur l’enquête internationale de l'ISO en avant première
* Témoignage d’entreprise
* Plateformes d’échanges: un réseau d’entreprises régionales pour suivre l'actualité normative et préparer son organisation aux évolutions
* Présentation de la vie associative AFNOR
Dans l'attente de notre prochaine rencontre, nous vous invitons à répondre à l’enquête ISO jusqu'au 28 février 2011 en cliquant sur le lien suivant: www.iso.org.
http://bluetouff.com/wp-content/uploads/2010/11/afnor.jpg"Reviżjoni ta 'l-Istandard Internazzjonali ISO 9001 u 1-riżultati ta' l-ISO investigazzjoni", Laqgħat fir-reġjuni. AFNOR normalizzazzjoni organizzati 15-laqgħat fi Franza li jiskopru l-binarji ta 'żvilupp madwar ir-reviżjoni ta' l-istandard internazzjonali ISO 9001 u l-ewwel riżultati ta 'l-ISO investigazzjoni.
Marseille: April 1, 2011 wara nofsinhar. NICE: April 4, 2011 wara nofsinhar. Formola tar-Reġistrazzjoni. B'antiċipazzjoni tal-laqgħa li jmiss tagħna, jekk jogħġbok imla l-istħarriġ sakemm Frar 28, 2011 ISO billi tikklikkja l-link li ġej: www.iso.org. More...

Posté par pcassuto à 01:53 - - Permalien [#]
Tags :

L’accessibilité des établissements d’enseignement supérieur - État des lieux

http://ons.education.gouv.fr/images/ons.jpgLe rapport annuel 2010 de l’Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement (ONS) estime à 800 millions d’euros le montant des travaux préconisés pour la mise en accessibilité des établissements d'enseignement supérieur aux personnes handicapées.  L’ONS  demande "qu'une nouvelle échéance soit officiellement fixée pour permettre aux établissements d'enseignement supérieur d'entrer dans le droit commun et de remplir leurs engagements pour 2015." Pour rappel, la mise en accessibilité avait été fixée par décret au 31 décembre 2010.
Enseignement supérieur

La mise en oeuvre de la loi du 11 février 2005 dans l’enseignement supérieur et du décret du 17 mai 2006 – article 14 (date de mise en accessibilité fixée au 31 décembre 2010 au plus tard).
La mise en place de l’accompagnement méthodologique et financier des établissements (voir rapport ONS 2009 pages 57 et 58).
Une réflexion a d’abord été conduite dès octobre 2007, par le ministère en association avec des spécialistes du handicap et de l’accessibilité, ainsi que des représentants des universités et du CNOUS pour aboutir à la rédaction d’un cahier des charges-cadre qui a été communiqué aux établissements afin qu’ils fassent réaliser dans le cadre d’un marché public des diagnostics d’accessibilité. Le bilan des diagnostics d’accessibilité dans les établissements en décembre 2010 : des besoins qui s’élèvent à plus de 800 millions d’euros
Le bilan a été réalisé à partir de la base de données constituée à cet effet qui recense le périmètre du diagnostic, le bureau d’étude retenu, le montant et la date du rendu, l’estimation financière des travaux préconisés et la programmation des travaux.
En juin 2010, plus de 95% des établissements d’enseignement supérieur avaient un ou plusieurs diagnostics en cours ou réalisés, sachant que chaque établissement se caractérise à la fois par une typologie de bâtiments à traiter différemment et des implantations multi-sites pour les plus importants d’entre eux.
En décembre 2010, en dehors de 3 cas particuliers, les 148 établissements d’enseignement supérieur concernés auront réalisé les diagnostics pour leurs bâtiments et leurs espaces extérieurs. Actuellement, deux grandes universités n’ont pas encore transmis les résultats. Les écoles françaises à l’étranger ainsi que les établissements qui doivent déménager prochainement ou ceux où de gros travaux de restructuration avec désamiantage sont programmés ne sont pas comptabilisés dans les 148 établissements concernés.
Le montant global des travaux préconisés à l’issue de ces diagnostics est estimé à 800 millions d’euros toutes dépenses confondues (estimation du coût des travaux TTC+ honoraires maîtrise d’oeuvre, OPC, SPSI, contrôle technique). La plupart des établissements n’ont pas pris en compte la nouvelle réglementation concernant l’évacuation en cas d’incendie des personnes en situation de handicap, en particulier la création d’espaces d’attente sécurisés permettant une évacuation différée si celle-ci est rendue nécessaire.
Une enquête du CROUS fait état d’une estimation de besoins de 50 millions d’euros pour les résidences et les restaurants universitaires.
Le premier ratio qui a été établi est le coût moyen de la mise en accessibilité par établissement : 800 millions/148 établissements = 5, 405 millions d’euros.
Il est utile de rappeler que la mise en accessibilité concerne 18 millions de m2 bâtis pour les établissements d’enseignement supérieur auxquels s’ajoutent 60 millions de m2 de surfaces non bâties des campus.
La mobilisation des crédits budgétaires En 2008, 20,2 millions d’euros ont été obtenus pour travaux dont 5,2 millions du Fonds interministériels pour l’accessibilité aux personnes handicapées (FIAH) programmés en 2007.
Le total des subventions de la direction générale de l’enseignement supérieur allouées aux établissements a été en 2008 de 4 169 994 millions d’euros pour le cofinancement des diagnostics accessibilité et de 7 729 115 millions d’euros pour les travaux les plus urgents.
En 2009, 20 millions d’euros ont été inscrits en loi de finances. 800 000 euros de crédits du FIAH programmés en 2008 ont complété le financement des diagnostics. 10 millions d’euros ont été programmés au titre du plan de relance.
En 2010, sur les 25 millions d’euros de la loi de finance, 17 millions d’euros ont été imputés sur le programme 231 « vie étudiante/accessibilité » et répartis entre les établissements pour les travaux préconisés par un diagnostiqueur et programmés en première priorité par le maître d’ouvrage.
Les négociations sur la programmation budgétaire triennale 2011-2013 devraient permettre de poursuivre l’effort de mise en accessibilité sur la base des besoins identifiés par les établissements pour lesquels un minimum de 600 millions d’euros serait nécessaire.
La programmation de la réalisation des travaux

Les universités ne pourront pas respecter la date de fin 2010 telle qu’elle a été fixée par l’article 14 du décret du 17 mai 2006 pour la mise en accessibilité de leurs bâtiments.
L’Observatoire considère depuis 2006 que ce texte est inapplicable et que l’État aurait dû s’en tenir aux échéances fixées par la loi elle-même. La date butoir anticipée ne pouvait en aucun cas être respectée en raison des délais nécessaires pour établir un diagnostic, fixer la programmation des travaux, passer les marchés publics et réaliser les travaux en sites occupés. La précipitation en la matière aurait abouti à une accessibilité de « façade » qui n’aurait pas été satisfaisante. L’Observatoire demande qu’une nouvelle échéance soit officiellement fixée pour permettre aux établissements d’enseignement supérieur d’entrer dans le droit commun et de remplir leurs engagements pour 2015. Si un bilan de l’avancée des diagnostics et la programmation des travaux avec leur financement était annoncés, ce serait un acte clair et réaliste qui permettrait de ne pas faire entrer les établissements d’enseignement supérieur dans le non droit.
L’Observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle sera chargé d’évaluer l’avancement des travaux de mise en accessibilité.
http://ons.education.gouv.fr/images/ons.jpg A 2010 éves jelentés a Nemzeti Biztonsági és hozzáférhetőségét az oktatási intézmények (ONS) becslése szerint 800.000.000 € munka mennyiségének ajánlott hozzáférhetőségét felsőoktatási embereknek fogyatékos. "Az ONS állítás, hogy" új határidő hivatalosan beállítva, hogy a felsőoktatási intézmények be a törvényt, és teljesítsék kötelezettségeiket a 2015-re." Ahhoz, hogy a hozzáférhetőség és a már meghatározott rendeletben december 31-én 2010. Még több...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :

26 février 2011

Opération OPACIF Chômage partiel

http://217.25.180.53/portail/skins/FPSPP/images/logo_fpspp.gifOpérations programmées au 1er oct. 2010: OPACIF Chômage partiel. Voici la fiche pour PACA.
FICHE SYNTHETIQUE DE L’OPERATION A L’ISSUE DE L’INSTRUCTION

Opération
Le chômage partiel est important dans la Région PACA. L'intervention du Fongecif auprès de salariés d'entreprises pratiquant le chômage partiel est intéressant à plusieurs titres :
1°Les périodes de chômage partiel peuvent être des périodes propices à l'interrogation des salariés en termes d'avenir professionnel, alertés par la situation difficile de leur entreprise, même si elle est passagère.
2°L'intervention du Fongecif en amont de son intervention traditionnelle dans une démarche proactive, peut permettre de mieux faire connaitre les dispositifs, surtout auprès des petites et moyennes entreprises. Dans les secteurs d'activité visés, sans qu'ils soient exhaustifs, l'opportunité offerte est d'utiliser une situation vécue plutôt de manière passive, pour poser la question de l'évolution des compétences, de la reconversion, de la qualification, de manière active. L'objectif du projet développé dans le cadre du présent appel à projet du FPSPP est d'intervenir de manière proactive auprès de publics fragilisés par le fait que leur entreprise est en situation de chômage partiel en proposant à ces publics, avec l'accord de l'entreprise, une opportunité de formation pour envisager une évolution professionnelle à court ou moyen terme.
L’opération se divise en 2 actions la première est de « favoriser l’accès des demandeurs d’emploi à des congés individuels de formation dans un contexte de crise » la seconde est une «campagne d’information et de promotion de l’action », campagne de communication qui sera menée par le FONGECIF afin de sensibiliser les entreprises pratiquant le chômage partiel ainsi que leur salariés au dispositif.
Résultats attendus

L’opération vise 50 salariés travaillant dans des entreprises ayant une autorisation de chômage partiel et compte :
• 30% de femmes • 20% de seniors (plus de 45 ans) • 64% de personnes de bas niveau de qualification (niveau IV, V et infra V) Le coût horaire moyen estimé par le FONGECIF est de 32 €. En moyenne, un CIF CDD dure 550 heures et coute 25000 €.

http://217.25.180.53/portail/skins/FPSPP/images/logo_fpspp.gif Programmed operations on 1 October 2010: OPACIFs Slack. Here are the details for PACA.
SYNTHETIC FORM OF OPERATION AT THE END OF INQUIRY
Operation
Partial unemployment is important in the PACA region. The intervention of Fongecif from employees of companies engaged in partial unemployment is interesting for several reasons. More...

Posté par pcassuto à 13:48 - - Permalien [#]

Apprentissage et emploi des Jeunes

http://www.francequebec400.fr/medias/editor/image/arf.jpgLes Régions demandent au gouvernement des engagements véritables et cohérents
Les régions s’interrogent sur les choix contradictoires de l’Etat:
- Réforme des bacs pro en 3 ans, qui a cassé la dynamique de l’apprentissage pour les niveaux IV et infra, les employeurs n’étant pas prêts à s’engager dans des contrats de 3 ans sur ces niveaux de qualification.
- Suppression depuis le 1er janvier des aides mises en place au moment de la crise: aide à l’embauche d’apprenti de 1 800€ pour les entreprises de moins de 50 salariés, et exonération de cotisations sur les apprentis, alors que la crise est loin d’être finie
- Suppression de l’allocation de formation des chômeurs en fin de droits
- Suppression de sections dans les lycées professionnels
Toutes les Régions, dans le cadre de leur compétence, se sont fortement engagées dans ce secteur et dépensent beaucoup plus que leurs seuls engagements dans les contrats d’objectifs et de moyens signés avec l’Etat, qui en représentent que 15% des dépenses totales. Demander aux Régions de mettre 1€ dès que l’Etat en met 1 est donc un contresens.
Le développement de l’apprentissage ne se décrète pas. Il dépend de 3 facteurs:
- la demande des entreprises. A ce titre, les nouvelles mesures incitatives annoncées par le Président de la République, avec l’instauration de bonus malus pour les entreprises, ne sont pas de nature à régler le problème qui est avant tout lié à la situation économique
- la demande des jeunes: pour la développer, il faut poursuivre les mesures de revalorisation de l’apprentissage, améliorer le statut de l’apprenti et le rapprocher de celui de l’étudiant, améliorer les conditions matérielles dans lesquelles s’exerce l’apprentissage. Les Régions sont fortement engagées dans cette voie.
- le nombre de places dans les CFA : avant de vouloir multiplier de façon arbitraire le nombre de places en CFA, les Régions souhaitent rechercher toutes les formules d’optimisation de l’utilisation du parc existant, de mutualisation des locaux de formation, de mixité des publics
Les Régions sont plus que jamais mobilisées pour l’emploi des jeunes. Elles demandent:
- Une réflexion partagée entre l’ARF, l’Etat, les ministères de l’Education Nationale et de la formation professionnelle, sur l’équilibre entre les différentes voies de formation.
- Une refonte de l’orientation, notamment scolaire. Les Régions déplorent à ce titre une réforme qui dégrade une situation déjà problématique;
- Une réforme de la taxe d’apprentissage afin d’orienter intégralement son produit vers l’apprentissage et que les régions puissent en être gestionnaires
- Une nouvelle génération de COM organisée autour d’un impératif de qualité: prise en compte du contexte actuel de l’apprentissage (incidences de la réforme du bac Pro, difficultés financières des CFA…); consolidation de l’existant avant d’envisager tout développement quantitatif ; appui aux innovations pédagogiques pour gérer l’hétérogénéité des publics et individualiser l’offre, lutter contre les ruptures, favoriser la relation entre CFA et entreprises… Voir sur le blog Les Régions demandent un partenariat en faveur de la jeunesse.
http://www.francequebec400.fr/medias/editor/image/arf.jpg A régiók kérte a kormányt, a valódi és következetes elkötelezettség
A régiók megkérdőjelezik a választott ütköző állapot:

- Meg kell reformálni a konténereket 3 éve profi, aki megtörte a dinamikáját tanulás fokozatok IV és alatt, a munkáltatók nem hajlandók szerződést kössön a 3 éves ezen a képzettségi szint.

- Vegye ki január 1-jétől a támogatás életbe léptetett, a válság idején: a támogatás felvenni gyakornok 1800 € a vállalkozások kevesebb mint 50 alkalmazottat foglalkoztatnak, és lemond a díjak megszerzéséért, míg a válság távolról sem ért véget
. Még több...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags : ,


25 février 2011

Déclassement: peur et réalité

http://srviprox.cariforef-pdl.org/drupal/sites/default/files/images/bandeau150dpi.jpgJournée régionale des études emploi-formation. Tous les documents (liste des participants, présentations des intervenants, bibliographies...) de la journée qui s'est déroulée le 1er février 2011 sur le site: www.journeedesetudes.fr.
Selon un rapport du Centre d'analyse stratégique remis au gouvernement en 2009, la progression du phénomène de déclassement social est réelle. Il reprend les travaux du sociologue Camille Peugny, selon lesquels de 22 % à 25 % des trentenaires et des quadragénaires sont aujourd'hui plus bas dans l'échelle sociale que ne l'étaient leurs parents, contre environ 18 % au début des années 1980.
Outre qu'ils considèrent que cette augmentation reste modérée, les auteurs de l'étude notent cependant que certaines hypothèses associées à ce constat méritent d'être nuancées : le déclassement scolaire massif n'apparaît pas avéré, les inégalités sociales au sein d'une même génération sont plus prégnantes et l'idée d'un déclin des classes moyennes, vraie dans certains pays, est démentie dans le cas de la France. La qualité moyenne des logements n'a cessé de progresser et le niveau de vie médian a augmenté de près de 85 % en euro constant depuis 1970.
Reste qu'une des plus fortes angoisses des Français est de devoir accepter des recrutements dévalorisés par rapport au niveau de formation. Exposé des intervenants. Bibliographie des intervenants. Le déclassement, éléments bibliographiques.
http://srviprox.cariforef-pdl.org/drupal/sites/default/files/images/bandeau150dpi.jpg Nap regionális kutatások munkahelyi gyakorlati. Az összes dokumentum (a résztvevők listáját, hangszórók bemutatók, bibliográfiák ...) A nap tartott február 1-jén 2011 az oldalon: www.journeedesetudes.fr. nyilatkozat érdekeltek. Bibliográfia érdekeltek. Visszaminősítés, bibliográfiai tételeket. Még több...

Posté par pcassuto à 18:04 - - Permalien [#]

Symposium for European Rectors/Presidents: Fundraising for Excellence

http://www.dcprovidersonline.com/client_logos/NewSmall.jpgMay 18 - 19, 2011, ParisTech, France
ParisTech is to host the fourth Symposium for European Rectors/Presidents: Fundraising for Excellence.
This fourth Symposium for European Rectors/Presidents will contribute to:
* Reinforcing the understanding of the role of the rector and other senior managers in development
* Clarifying mutual expectations of the rector, development staff and campaign leaders
* Ensuring development activities are embedded in the strategic plan.
The event is being built for rectors to attend on their own, with members of their senior academic team and/or with their development director. Contact: Laure-Anne Garnier, European Projects Manager CASE Europe, garnier@case.org.
Program
Fundraising in a non-Anglo-Saxon context:
a) case study, speaker TBC
b) different institutional strategies, different fundraising models, Corinne Degoutte, Executive Director, Fondation ParisTech; Xavier Michel, President, École Polytechnique; Bernard Ramanantosa, President, HEC; interviewed by John Lippincott, President, CASE
Expert discussions

* Breakout group A: The key partnership between Development Director and the Rector: selection, mutual roles and expectations in the context of organisation-wide changes, Philip Eijlander, Rector Magnificus, Tilburg University
* Breakout group B: Setting up a Development office: timeline and expected return on investment, Donald Tillman, CEO, ETH Zurich Foundation
Funding and philanthropy for autonomous universities: the role of university leadership, Thomas Estermann, Head of Unit Governance, Autonomy and Funding, European University Association
Aligning a donor's motivations and university priorities, Panel of donors including Daniel Bernard, Chairman Kingfisher plc and President, Fondation HEC and Sandra Craig, Trustee, The American University of Paris; moderated by Joanna Motion, Vice President for International Operations, CASE
Capital Campaigns: do you need one? And when do you know you're ready? Eric Thomas, Vice-Chancellor, University of Bristol; Chair of the Board of Trustees, CASE Europe and President and Chair elect, Universities UK
*Breakout Session A: Chairing a campaign and enhancing a culture of philanthropy amongst stakeholders, Regis Bello, President, Fondation Université de Strasbourg
*Breakout Session B: Fundraising from different constituencies: Alumni v Corporate - what works and how do you decide? Caroline Mattingly-Scott, Director of Fundraising, Goethe University, Frankfurt

Posté par pcassuto à 17:40 - - Permalien [#]
Tags : , ,

La 8e journée nationale des pôles de compétitivité, publication des interventions

http://gsite.univ-provence.fr/gsite/Local/lcp-ira/dir/pole%20competitivite/poles_competitivite.gifLa 8e journée des pôles s’est tenue à Bercy, le 27 janvier 2011 en présence de M. Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire et de M. Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique. La plupart des interventions présentées lors de cette journée ont été rendues publiques.
Cette journée a donné lieu à des débats et à de nombreuses réflexions. Treize pôles de compétitivité ont également signé la charte « Entreprise innovante d’un pôle », en présence du ministre Eric Besson, ce qui porte à 48 le nombre de pôles partenaires de cette initiative lancée le 3 juin 2010 sous l’égide du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. En savoir plus: La 8e journée nationale des pôles.
Sont disponibles:
- Les documents distribués lors de la 8e journée nationale des pôles: Pôles de compétitivité : la moitié des projets de R&D aboutis ont débouché sur un produit ou un procédé de fabrication nouveau, La plaquette d'information "Fonds d'investissement-Pôles de compétitivité. Un objectif commun : la croissance des PME", La carte des pôles de compétitivité.
- Intervention de M. Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique. Le discours prononcé.
- Les liens entre les pôles de compétitivité et la recherche publique. Présentation des objectifs et attentes de l’étude par Mme Céline Clausener (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche). Restitution par Patrick Haouat (Erdyn Consultants).
- L’usine à projets des pôles : comment améliorer le processus global d'élaboration et d'évaluation des projets des pôles. Présentation des axes d’amélioration de l’usine à projets par Vincent Susplugas (DGCIS). Témoignage de M Laurent Manach (pôle EMC2).
- Comment financer le développement des entreprises de croissance des pôles. Présentation des initiatives de Polinvest par Hélène Clément, directrice générale de Polinvest. Témoignage d’un pôle par Georges Falessi (pôle SCS).
- Signature de la Charte nationale sur le label « Entreprises innovantes des pôles » par onze pôles de compétitivité. Le diaporama photographique.

20competitivite/poles_competitivite.gif http://gsite.univ-provence.fr/gsite/Local/lcp-ira/dir/pole% Il-jum 8 ta 'poli miżmuma fil Bercy, 27 Jan 2011 attendew Sur Bruno Le Maire, Ministru ta' l-Agrikoltura, Ikel, is-Sajd, Rurali u l-Iżvilupp Reġjonali u s-Sur Eric Besson, Ministru għall-Industrija, Enerġija u l-Ekonomija Diġitali. Ħafna mill-dokumenti ppreżentati matul il-ġurnata saru pubbliċi.
Din il-ġurnata wassal għal bosta dibattiti u diskussjonijiet. Raggruppamenti Tlettax iffirmaw ukoll l-karta " kumpanija innovattiva ma 'arblu "fil-preżenza tal-Ministru Eric Besson, li jġibu sa 48 il-numru ta 'msieħba poli ta' din l-inizjattiva mnedija 3 Ġunju, 2010 taħt il-patroċinju tal-Ministeru ta ' Ekonomija, Finanzi u Industrija. Aktar: Il-Jum Nazzjonali 8 ta 'l-arbli. More...

Posté par pcassuto à 16:23 - - Permalien [#]

Pôle emploi et la réforme du service public

http://saint-barnabe.blogs.letelegramme.com/media/00/01/588618397.jpegDans un contexte économique et social qui reste caractérisé par un niveau élevé du chômage, les besoins d'accompagnement et de formation des demandeurs d'emploi demeurent importants. Le service public de l'emploi a notamment pour mission de favoriser l'accès des jeunes au marché du travail ou le retour à l'emploi des salariés et de répondre aux besoins de recrutement des entreprises; il doit également accompagner les ruptures de parcours professionnels et faciliter les mobilités ou transitions professionnelles des actifs.
A cet égard, la création de Pôle emploi par la loi du 13 février 2008 poursuivait l'objectif de renforcer l'efficacité du service public de l'emploi, au profit des usagers. Un opérateur unique a ainsi été mis en place, sous la forme d'une nouvelle institution nationale reprenant les missions et les moyens de l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) et du réseau opérationnel de l'assurance chômage, à savoir les ASSÉDIC.
L'avis du CESE sera amené à formuler des recommandations visant à améliorer le fonctionnement général du service public de l'emploi, dans le souci d'aider davantage, d'une part, les demandeurs d'emploi à trouver ou retrouver, si possible rapidement, un emploi, y compris en s'appuyant sur une palette de sercices adaptés (formation, aides au reclassement, etc), d'autre part les entreprises dans leurs recrutements et leur recherche de compétences. Le bureau du CESE a chargé la section du travail et de l'emploi, la préparation d'un rapport et d'un avis intitulés "Pole emploi et la réforme du service public de l'emploi: quelle efficacité pour les travailleurs et les employeurs". Le projet d'avis sera examiné au cours de l'assemblée plénière des 12 et 13 juillet 2011. Télécharger l'autosaisine. 23 février 2011: Audition de M. Jean-Marie MARX, Directeur général de l’AGEFAFORIA, auteur du rapport sur « La formation professionnelle des demandeurs d’emploi » (janvier 2010).
Cependant, le service public de l’emploi ne se résume pas au seul Pôle emploi. De nombreux autres acteurs, publics et privés, y participent en effet à ses côtés: l’État (Préfet, DIRECCTE), les collectivités territoriales, dont en particulier la Région, l’APEC, les missions locales, les permanences d’accueil, d’information et d’orientation, l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), les opérateurs privés ou encore les maisons de l’emploi et les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). À cette longue liste non exhaustive s’ajoutent le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels et les Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). Par ailleurs, plusieurs lois successives ont également modifié les conditions d’accueil, d’accompagnement (suivi mensuel, choix de parcours, prestations, aides au reclassement) et de formation des demandeurs d’emploi...
Ensuite, au-delà de Pôle emploi, il conviendrait d’examiner l’action des différentes structures ou opérateurs qui contribuent au service public de l’emploi. À cet égard, la multiplicité de ces opérateurs ne va pas sans poser de réelles difficultés de coordination comme vient de le souligner, par exemple, un rapport récent de l’IGAS (2010) qui met en évidence une articulation insuffisante entre Pôle emploi et les missions locales dans les Zones urbaines sensibles (ZUS). Le projet de rapport et avis s’attachera surtout à identifier les freins au développement de la formation des demandeurs d’emploi.
http://saint-barnabe.blogs.letelegramme.com/media/00/01/588618397.jpeg In a social and economic context which remains characterized by high unemployment, the need for support and training for job seekers remain important. The public employment service's tasks is to promote young people's access to the labor market or return to employment of employees and meet the recruitment needs of companies and must also accompany the breaks in careers and facilitate mobility and career transitions of assets. Download own initiative.
Then, beyond the employment center, should be considered the action of different structures or operators that contribute to public service employment.
In this aspect, the multiplicity of these operators is not without pose significant coordination difficulties as just pointed out, for example, a recent report of IGAS (2010) which highlights a lack of articulation between employment center and local missions in sensitive urban zones (ZUS). The draft report and opinion will mostly identify obstacles to the development of training for job seekers. More...

Posté par pcassuto à 16:07 - - Permalien [#]

Lancement des « Club Insertion pro »

http://www.univ-graal.fr/var/graal/storage/images/media/images/amue/279-1-fre-FR/amue_medium.jpgAfin de couvrir l’ensemble des thématiques relatives au sujet de l'insertion professionnelle, l’Amue met en place "Le club insertion pro". L'objectif: réaliser un focus sur les processus novateurs et efficaces mis en place par les établissements en matière d’insertion professionnelle.
Le "Club insertion pro" sera décliné en cinq journée d'actions réparties de mars 2011 à janvier 2012 sur le domaine de l'insertion professionnelle. Les journées seront structurées de la façon suivante : des témoignages d’actions concrètes menées en établissement le matin, et une table ronde réunissant des acteurs de l’insertion intra et extra universitaires l’après-midi, pour alimenter les débats et réflexions.
Ce "Club insertion pro" sera inauguré par un premier séminaire qui aura lieu le 22 mars prochain sur le thème « L’insertion professionnelle sous l’angle des compétences ». Cette journée sera principalement centrée sur la notion de compétences, ses différents usages et sa déclinaison au cœur des démarches entreprises. L’orientation et l’insertion professionnelle sont aujourd’hui des réalités dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Des processus novateurs et efficaces voient le jour, des partenariats avec les entreprises se multiplient, les enseignants chercheurs et les étudiants se mobilisent…
Le 22 mars prochain, le séminaire « L’insertion professionnelle sous l’angle des compétences », inaugure le « Club Insertion pro » mis en place par l’Amue.
Centrée sur la notion de compétences, la journée sera structurée autour de témoignages d’actions concrètes menées en établissement le matin et d’une table ronde réunissant les acteurs de l’insertion intra et extra universitaires l’après-midi.
Ce séminaire constitue le premier opus d’un cycle qui abordera les thématiques suivantes : universités vs entreprises, expériences européennes, initiatives des associations étudiantes, et enfin moyens mis en œuvre avec et par les enseignants.
Cet évènement s’adresse plus particulièrement aux présidents, aux directeurs généraux des services, vice-présidents de CEVU, vice-présidents ou chargés de mission pour l'insertion professionnelle, directeurs ou responsables de SUIO, de BAIP ou de plateformes, aux directeurs de service de formation, continue, aux responsables de DEVE ou de service de scolarité et plus généralement à tous les professionnels concernés par l'insertion professionnelle des étudiants.
http://www.univ-graal.fr/var/graal/storage/images/media/images/amue/279-1-fre-FR/amue_medium.jpg Fedezik az összes téma témájával kapcsolatos foglalkoztathatóság, Amue végrehajtja "behelyezése a klub profi." A cél: elérni a hangsúly az innovatív és hatékony folyamatokkal, az iskolák a foglalkoztathatóság elősegítése.
"Club feltöltés pro" lesz öt részre osztja nap március 2011 január 2012 a pályán a foglalkoztathatóság.
A napok felépítése a következő: bizonyíték a konkrét intézkedések kialakításában reggel, és az érdekelt felekkel kerekasztal belül és kívül az egyetemi integráció délután, a vita ösztönzése és a mérlegelés. Még több...

Posté par pcassuto à 15:49 - - Permalien [#]