http://www.cci.fr/image/image_gallery?uuid=b02a5096-0789-4707-ae44-80ba90033be5&groupId=10153&t=1298025952419Au moment où le Président de la République renouvelle ses déclarations en faveur du développement de cette voie de formation et où le gouvernement prépare une réforme de l’apprentissage, l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie vient d’éditer le « Dictionnaire raisonné de l’apprentissage ».
Présenté à la presse le jeudi 17 février, cet ouvrage, tout en rappelant la position des CCI sur le sujet, rassemble une information objective sur tous les aspects de la filière à partir de plus de 60 définitions et près de 100 mots clés.
Apportant des réponses précises aux questions fréquemment posées, ce Dictionnaire est à la disposition de tous les acteurs concernés : services de l’Etat et Régions, CFA et Entreprises…
Un taux de chômage des jeunes élevé et persistant qui, comme un mal chronique, frappe les individus d’exclusion et menace la cohésion nationale, tel est l’un des principaux drames sociaux des trois dernières décennies dans notre pays. L’inadaptation de notre système de formation explique notamment cette situation.
Aux grands maux, les bons remèdes et l’apprentissage en est l’un des plus évidents. C’est pourquoi, au nom du réseau des CCI, j’ai plaidé il y a déjà longtemps pour un développement quantitatif et qualitatif de l’apprentissage dans un ouvrage intitulé "Un million d’apprentis en France, c’est possible". Notre pays en comptait alors seulement 250 000.
Le réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie, qui forme aujourd’hui un apprenti sur quatre en France, a toujours été convaincu de l’efficacité de cette voie de formation première pour faciliter la poursuite d’études, particulièrement pour les jeunes mal à l’aise dans le système de formation traditionnel. L’apprentissage réconcilie les savoirs réputés « nobles » et les savoir-faire, tous les savoir-faire. La préparation par l’apprentissage s’étend en effet à presque tous les métiers, notamment ceux des services; des démarches de qualité sont engagées pour rapprocher les centres de formation des entreprises employeurs; l’ouverture de formations aux niveaux supérieurs a sorti la filière de son ghetto et légitime son développement.
L’apprentissage avait failli disparaître avant 1985.

Aujourd’hui un consensus national autour de ses mérites semble enfin réalisé. La bataille des idées est gagnée! Reste que, dans ce dossier complexe, trop de contrevérités circulent encore, au risque de fausser les diagnostics et d’influencer les décisions qui ont été ou seront prises. Pour soutenir cette grande cause nationale et au moment où les pouvoirs publics se penchent à nouveau sur les modalités d’organisation et de financement du dispositif, nous avons voulu ce « Dictionnaire raisonné de l’apprentissage ».
De A comme Apprenti à T comme Taxe d’apprentissage, en passant par R comme Région, il s’efforce d’offrir une information aussi complète et structurée que possible ainsi que les éléments de réflexion que nous autorise la formation des 200 000 apprentis ou étudiants dans nos établissements. Les jeunes, tous les jeunes de notre pays, quels que soient leur origine, leur quartier, leur parcours, ont des talents qui ne demandent qu’à s’exprimer. Encore faut-il leur en donner l’occasion.
J’ai rencontré des milliers d’apprentis dans leurs CFA ou lors de réunions publiques. Tous ont l’extraordinaire fierté d’avoir pris leur vie en main et le sentiment de trouver leur place. Lors d'une réunion à Lille, interrogé par un journaliste qui soulignait les exigences de l’apprentissage, l’un d’entre eux répondait, serein : « Quand on est passionné, rien n’est difficile ». Développer l’apprentissage, c’est aussi développer la confiance des jeunes en eux-mêmes, en leur propre avenir et dans notre avenir collectif.
CCI et Universités

Pour favoriser le développement de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur, les CCI, en dehors des formations développées dans leurs propres écoles, se sont associées à des universités pour offrir aux jeunes une filière complète de formations en apprentissage, allant du CAP au master. A titre d’illustration, la formation d’ingénieur E2I - anciennement IFITEP (spécialité électronique et informatique industrielle du CFA de l’UPMC) est le fruit d’un partenariat entre la CCI de Versailles Val d’Oise/Yvelines et l’Université de Paris Pierre et Marie Curie. Il a été pendant longtemps le seul CFA intégré à une université.

http://www.cci.fr/image/image_gallery?uuid=b02a5096-0789-4707-ae44-80ba90033be5&groupId=10153&t=1298025952419Ha a köztársasági elnök ismételten támogató nyilatkozataira fejlődésének ez a folyamat kialakulása és a kormány reformot készít elő a tanulás, a közgyűlés a francia kamara Kereskedelmi és Iparkamara nemrég tette közzé a "Szótár a tanulás".
Mutatja be a sajtónak csütörtök február 17, ebben a kötetben, de emlékeztet a helyzet az ICC a témában, gyűjt objektív minden szempontból az iparág több mint 60 meghatározások és mintegy 100 kulcsszót.
Biztosítva a pontos választ a gyakran ismételt kérdéseket, ez a szótár rendelkezésre áll az összes érdekelt fél: kormányzati szolgáltatások és a régiók, CFA és üzleti ...
A ráta a fiatalok magas munkanélküliség és a tartós, mint a krónikus, érinti az embereket a kirekesztés és a fenyegető nemzeti összetartás, ez egy nagy társadalmi drámák az elmúlt három évtizedben hazánkban. Még több...