http://gsite.univ-provence.fr/gsite/Local/lcp-ira/dir/pole%20competitivite/poles_competitivite.gifLe programme 2011 des actions d'accompagnement des pôles de compétitivité à l'international vient d'être publié. Il résulte de la convention passée entre la DGCIS et Ubifrance en 2009. Une trentaine d'actions sont prévues, qu'il s'agisse d'actions collectives ou de partenariats technologiques.
Les actions collectives des pôles à l'International

L'objectif des actions collectives sectorielles est de promouvoir  des projets collaboratifs des pôles de compétitivité auprès d’écosystèmes d’innovation étrangers, afin de faciliter des partenariats technologiques. Elles regroupent au minimum la moitié des pôles de compétitivité d’un même secteur industriel et technologique ou d’une même filière.
Les actions menées doivent apporter une réelle valeur ajoutée aux pôles de compétitivité et à leurs acteurs. Elles excluent de ce fait la simple participation à un salon. Il peut s’agir soit de missions collectives permettant d’ouvrir des perspectives de collaboration future, soit d’actions de visibilité fortes, soit l’organisation séminaires bilatéraux.
Les rencontres de partenariats technologiques

Ce dispositif concerne les actions aptes à permettre aux PME de développer:
    * des partenariats technologiques (susceptibles de donner lieu à des projets communs d’innovation) ou
    * des partenariats industriels (susceptibles de donner lieu à la création de société commune, à des cessions pour des achats de licence, à des développements communs).
Sont donc exclues de ce champ les actions à caractère purement commercial.

Le champ géographique concerné est celui des pays émergents industriels, notamment le Brésil, l’Inde, la Russie et la Chine, mais également un certain nombre de pays émergents susceptibles, que ce soit par leur contexte industriel ou par leur contexte scientifique, d’offrir des opportunités aux PME des pôles de compétitivité : Mexique, pays du Maghreb, Chili, Indonésie, Malaisie, Singapour, Hong-Kong, Taiwan, Afrique du Sud, Thaïlande par exemple.
Compte tenu de la cible en termes de pays émergents, la liste des secteurs concernés est plus large que des opérations collectives des pôles: matériaux, TIC, biotechnologies, transports, énergies et environnement,  chimie. Proposées par la DGCIS, Ubifrance et les missions économiques, ces actions s’inscrivent dans la stratégie internationale des pôles de compétitivité. Elles peuvent être menées en coopération avec OSEO, l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), le service de coordination à l’intelligence économique, le service de coopération scientifique et coopération culturelle des ambassades à l’étrangerParticipants : PME membres de pôles de compétitivité
http://gsite.univ-provence.fr/gsite/Local/lcp-ira/dir/pole% 20competitivite/poles_competitivite.gif 2011-es program kísérő intézkedések klaszterek külföldi napokban közzétett. Ebből következik közötti megállapodás DGCIS és Ubifrance 2009-ben. Harminc cselekvések, akár a kollektív vagy technológiai partnerség.
A kollektív fellépések a pólusok a Nemzetközi

A cél a kollektív szektor támogatására együttműködési projektek innovációs klaszterek ökoszisztémák idegen, hogy megkönnyítse technológiai partnerségek.
Ezek közé tartoznak legalább a felét a klaszterek az azonos ipar és a technológia, vagy akár meghal.
Lépéseket kell valódi értéket ad a klaszterek és az érdekelt felekkel.
Elles excluent de ce fait la simple participation à un salon. Ők ezért kizárják a puszta részvétel lounge. Még több...