19 décembre 2010

Apprentissage, POM et décrochage

http://www.hcf-famille.fr/squelettes-dist/images/premier-ministre-logo.gifDiscours du Premier ministre aux préfets, 13 décembre 2010.
Le deuxième objectif prioritaire, c’est l’emploi des jeunes.
Nous concentrons nos efforts sur l’alternance et l’apprentissage, avec des objectifs ambitieux puisque nous voulons doubler le nombre de jeunes en alternance.
L’an prochain, les préfets de région auront à négocier avec les présidents de conseils régionaux la deuxième génération de contrats d’objectifs et de moyens (COM) pour l’apprentissage qui couvrira les années 2011 à 2015. Des moyens importants ont été débloqués et j’attends que les résultats soient à la hauteur.
Je compte également sur vous pour faire aboutir deux chantiers cruciaux pour faciliter l’entrée des jeunes dans la vie active et prévenir les ruptures de parcours.
Le premier est celui de la mise en place du service public de l’orientation tout au long de la vie.
Il vous reviendra en particulier de décider de la labellisation des organismes d’orientation, au sein des comités de coordination régionaux de l’emploi et de la formation professionnelle, qui associent les partenaires sociaux et les représentants régionaux. Vous bénéficierez dans ce cadre de l’appui du délégué à l’information et à l’orientation. Je tiens à ce que le travail de labellisation soit conduit avec le plus grand soin.
Le second chantier est celui de l’accompagnement des jeunes en situation de décrochage scolaire.
16 expérimentations de « plateformes de suivi et d’appui aux jeunes décrocheurs » sont aujourd’hui en place. Il ne s’agit pas de créer une structure juridique supplémentaire, il s’agit d’organiser une coordination territoriale efficace, en regroupant l’ensemble des acteurs. Ces plateformes seront généralisées. Des instructions vous seront adressées en janvier. Il vous reviendra de mettre en oeuvre et de coordonner le dispositif et de vous assurer qu’il est opérationnel. Voir: POM, la déconfiture.
http://www.hcf-famille.fr/squelettes-dist/images/premier-ministre-logo.gif Ministru diskors Prim lill-prefetti, 13 Diċembru 2010.
It-tieni prijorità hija impjieg taż-żgħażagħ. Aħna niffokaw l-isforzi tagħna fuq u apprendistat, ma 'miri ambizzjużi għaliex irridu li jirduppjaw l-għadd ta' żgħażagħ alternattivament. Sena d-dieħla, il-prefects reġjonali sabiex tinnegozja mal-presidenti ta 'kunsilli reġjonali-tieni ġenerazzjoni ta' kuntratti ta 'miri u mezzi (COM) għat-tagħlim li jkopru is-snin 2011 sal-2015. Riżorsi konsiderevoli jkunu ġew rilaxxati u nistenna li r-riżultati huma sa. I wkoll jistrieħu fuq li inti twassal żewġ proġetti kritiku biex jiffaċilitaw id-dħul taż-żgħażagħ fil-ħajja attiva u jipprevjenu mifqugħha tal-kors. L-ewwel huwa l-istabbiliment ta 'orjentazzjoni ta' servizz pubbliku matul il-ħajja. More...

Posté par pcassuto à 18:26 - - Permalien [#]


The Universities Association for Lifelong Learning (UALL)

http://www.uall.ac.uk/graphics/uallfixed/banner.pngThe Universities Association for Lifelong Learning (UALL) is the professional association for the lifelong learning community within higher education. UALL plays a leading role in national and international policy formulation, advocacy, research and practice in lifelong learning and continuing education. Continuing Education Links.
UALL exists to promote the development of a higher education system which is flexible and responsive to the needs of lifelong learning, for academic, economic and personal development, across the whole life span.
The Association does this by: · Supporting its members in their work, · Representing their interests and those of their students at national level (to agencies including Government, Funding Councils, UUK, QAA, LSC, and RDAs.)
UALL members work in many different institutional roles and settings, but all aim to:
1. respond to the needs of individuals to participate in learning throughout their lives. This includes: · developing policies and practice on entitlement and access; · developing innovative and participative pedagogy; · developing flexible modes of delivery; · developing a curriculum which responds to the needs of individuals, whether related to work, personal development or civic engagement.
2. develop, share and disseminate knowledge with employers, and with local and regional communities. This includes: · providing formal and informal learning opportunities in the workplace and the community, as well as on campus, to develop the skills and knowledge base of the economy and society more broadly; · contributing to knowledge transfer by the dissemination of HE based skills and knowledge; · providing advice, guidance and brokering services to individuals, employers and organisations; · securing access to facilities and resources and organising events.
3. contribute to the development of civil society. This includes: · supporting the learning of critical thinking; · stimulating public debate by a range of means, including events and publications as well as formal programmes on social, economic and political issues; · encouraging democratic participation and public service.
4. help overcome social exclusion. This includes contributing to: · making educational provision for excluded individuals, groups and communities, · developing the theory and practice of neighbourhood renewal and regeneration, · providing support to individuals and organisations in doing this.
5. carry out and disseminate research and scholarship related to lifelong learning. This includes: · formal academic research, normally funded by Funding Councils or research agencies, · action research, often funded by employers or their representatives, · collaborative research with a wide range of partners
UALL is committed to all of these, and by its nature will be particularly concerned about the needs of those who need to combine higher level learning with work and domestic responsibilities, through part-time, flexible and off-campus study. However work to address the priorities will be located differently in different institutions, and individual UALL members will be engaged in them to different degrees. Since lifelong learning takes place in many contexts, forms and locations it is fundamental that much of the work of UALL is carried out in partnership with agencies and individuals in other sectors and organisations.

Posté par pcassuto à 17:14 - - Permalien [#]
Tags :

Une fondation pour amplifier le partenariat public-privé régional ?

http://www.emilangues.education.fr/files/par-rubriques/La_Voix_du_Nord_logo.pngPar JEAN-MARC PETIT. La dernière séance de l'année du comité Grand Lille, présidée par Philippe Vasseur, s'est tenue hier. L'occasion de lancer un nouvel appel en faveur du partenariat universités-entreprises. N'est-il pas un peu tard ? Le 4 janvier, les candidatures pour les appels à projets des initiatives d'excellence, visant à faire émerger en France cinq à dix pôles pluridisciplinaires capables de rivaliser avec les plus grandes universités du monde, doivent être déposées au ministère.
On sait que l'université Lille Nord de France, issue du Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES), rassemblant l'ensemble des forces de l'enseignement supérieur régional (six universités publiques et vingt-trois grandes écoles), est candidate à ces projets d'initiatives d'excellence. Il s'agit de l'appel à projets le plus important du programme d'investissement d'avenirs lancé par l'État, puisqu'il doit récolter 7,7 milliards d'euros sur les 22 injectés dans l'enseignement supérieur et la recherche.
Hier matin, face à l'imposant parterre de décideurs économiques qui composent l'assemblée du comité Grand Lille, Christian Sergheraert, président du PRES, entouré de Marie-Jeanne Philippe, recteur de l'académie, et de Jean-Pierre Guillon, président régional du MEDEF, ont vanté les enjeux de ce projet essentiel qui donnerait une nouvelle dimension à l'enseignement supérieur et à la recherche régionale. Comme devait le rappeler Jean-Pierre Guillon, « notre avenir est fait de la convergence entre monde universitaire et monde économique ». Les pôles de compétitivité ont déjà considérablement développé ces convergences. Mais ils ne peuvent garantir seuls le succès de la candidature nordiste aux projets d'initiatives d'excellence.
Monde entrepreneurial et universitaire

Pour appuyer celle-ci, a donc été lancé ce vendredi l'idée de la création d'une fondation partenariale université Lille Nord de France, impliquant monde entrepreneurial et universitaire. L'idée est bonne, mais n'arrive-t-elle pas un peu tard, alors que les candidatures doivent être déposées au ministère le 4 janvier ?
Le troisième pôle universitaire français a déjà mis longtemps à rassembler ses forces (le « label » université Lille Nord de France n'a qu'un an). Le plan campus a été rattrapé au dernier moment. Et Marie-Jeanne Philippe a évoqué l'idée (attendue depuis près de vingt ans) de création d'un lycée international à Lille. Bref, petit à petit, les forces se mettent en place. Lentement, mais sûrement.
http://www.emilangues.education.fr/files/par-rubriques/La_Voix_du_Nord_logo.png Door Jean-Marc Petit. De laatste vergadering van het jaar Lille Grand Comite, voorgezeten door Philippe Vasseur, werd gehouden gisteren. De mogelijkheid om partnerschap te lanceren een nieuwe oproep voor universiteit en bedrijfsleven. Is het niet een beetje laat? 4 januari aanvragen voor project vraagt excellentie initiatieven, met als doel tot vijf komen er in Frankrijk tot tien multidisciplinaire centra die kunnen concurreren met topuniversiteiten in de wereld, moet worden voorgelegd aan de afdeling. We weten dat de Universiteit van Lille Nord de France, na de pool van Onderzoek en Hoger Onderwijs (PRES), het samenbrengen van alle krachten van regionale hoger onderwijs (zes openbare universiteiten en drieëntwintig scholen), is kandidaat voor deze projecten uitmuntende initiatieven. Het is een oproep tot de grootste projecten van investeringsprogramma gelanceerd futures door de staat, omdat het moet trekken 7,7 miljard euro meer dan de 22 geïnjecteerd in het hoger onderwijs en onderzoek. Meer...

Posté par pcassuto à 16:08 - - Permalien [#]
Tags :

IDEAL – Identifier, Evaluer et Valider

http://ideal.ulb.ac.be/wp-content/themes/atahualpa353/images/ideal-logoquadri2.pngTransfert et adaptation d'un dispositif de validation des acquis formels et informels. Le Projet IDEAL II en (très) bref…
Partenaires: Université de Bretagne Occidentale (UBO, France), Université libre de Bruxelles (ULB, Belgique), * Institut de formation continue de l’Université de Siauliai (SU, Lituanie), Faculté des Sciences de la Formation de l’Université des Etudes de Gènes (UNIGE – SDF, Italie), Université de Lisbonne (UL – Portugal).
Contexte et objectifs globaux

L’Europe se transforme en société de la connaissance : la connaissance constitue de manière croissante un pilier du développement économique et un outil d’émancipation sociale et de participation aux débats citoyens. La transmission de la connaissance en général et en particulier, des savoirs et savoir-faire, devient une question majeure pour garantir la pérennité et le développement de notre société. Dans ce contexte, l’enseignement occupe une place centrale et ce, du niveau le plus fondamental jusqu’au supérieur. Plus encore, la société de la connaissance ne peut se construire sans enseignants performants!
Dans plusieurs pays européens, on constate pourtant une désaffection pour le métier d’enseignant conduisant dans certains cas à de graves pénuries (surtout dans les disciplines techniques, scientifiques et l’apprentissage des langues). Parallèlement, plusieurs pays membres de l’Union européenne ont récemment pris des dispositions visant à renforcer la formation des enseignants notamment en intensifiant leur formation initiale. En matière de formation en cours de carrière, beaucoup de progrès restent à faire. Par leurs activités de recherches, les universités constituent des pôles d’innovations importants: renforcer le lien entre l’innovation scientifique et technologique et l’enseignement en valorisant les résultats des recherches via la formation continue des enseignants à l’université est un moyen concret d’améliorer le transfert de connaissance. Dans ce contexte, le projet a pour objectifs globaux:
1. de lutter contre la pénurie d’enseignants observée dans certains pays membres de l’Union européenne via la mise au point d’un dispositif de validation de l’expérience (VAE) efficient (Axe 1).
2. de renforcer la formation continue des enseignants à l’université afin d’améliorer le transfert des connaissances (Axe 2).
http://ideal.ulb.ac.be/wp-content/themes/atahualpa353/images/header/IDEAL-banner.jpg
Motivations
Axe 1. Pénuries d’enseignants. Les pénuries d’enseignants concernent des pays européens à des niveaux divers, fonction des disciplines. En Communauté française de Belgique, la pénurie de professeurs du secondaire varie entre 15% et 20% dans les domaines scientifiques et atteint 20% pour les langues. Au Portugal, le phénomène atteint les disciplines liées à l’enseignement technique/professionnel : lors du dernier concours national de recrutement, 1052 des 1530 candidats en sciences économiques et comptables n’avaient pas de diplôme lié à l’enseignement et sur 3049 candidats en informatique, 1524 ont été placés, dont 913 avaient suivi cette formation initiale.
Des adultes munis d’une solide expérience professionnelle/personnelle désirent réorienter leur carrière vers l’enseignement sans avoir les titres requis pour ce faire. La VAE (validation totale ou partielle des acquis de l’expérience) permet de réduire la durée des formations menant à ces titres. Ce dispositif s’inscrit dans la construction de trajectoires individualisées, ligne de force du Processus de Bologne. En facilitant ces réorientations professionnelles, il permet d’atténuer les pénuries et de répondre aux besoins des plus âgés.
Axe 2. Formation continue. L’amélioration de la qualité de la formation permet de revaloriser le métier d’enseignant (et donc de susciter des vocations) et d’accroître le transfert des connaissances issue de la recherche universitaire. Ceci passe
   1. par un renforcement de la formation initiale, priorité en Europe (en France, par exemple, les enseignants sont désormais recrutés au niveau du master). La VAE permet dans ce contexte que des adultes se réorientant vers l’enseignement suivent une trajectoire de formation adaptée.
   2. par un déploiement/une structuration de l’offre de formation continue, ce qui répond à une demande des enseignants titulaires. Dans ce cadre, la reconnaissance des compétences acquises par les enseignants en poste via la VAE leur permettra d’envisager des évolutions dans leurs carrières.
Objectifs détaillés

Dans le cadre de ce projet, les partenaires ont la volonté commune: * d’assurer un transfert de « savoir faire » et de bonnes de pratiques mises en œuvre en matière de VAE relative aux candidats enseignants et de formation continue des enseignants; * de développer une méthodologie permettant de tester et de valider un modèle robuste de VAE dans les institutions partenaires et dans le cadre de la problématique des enseignants. Ce dispositif pourra être généralisé au niveau des régions et communauté impliquées lors de la phase de dissémination; * d’organiser des formations conjointes des équipes en charge de l’accompagnement des candidats (ce qui permettra la construction de l’identité européenne du projet); * pour certains d’entre eux, de créer un centre de compétences en matière de VAE au niveau de l’université,
* de développer une offre de formation continue permettant un transfert des savoirs et savoir-faire produits par l’université tout au long de la carrière de l’enseignant.
Axe 1. Pénuries d’enseignants: * d’identifier les filières d’enseignants en pénurie avec l’aide des «employeurs» d’enseignants; * d’identifier et de recruter des adultes qui veulent se réorienter dans les filières définies en collaboration avec les acteurs d’insertion socioprofessionnelle; * d’assurer l’accompagnement de ces adultes afin de les aider à formaliser les acquis de leur expérience, de construire des trajectoires de formation sur cette base; * de tester/valider ce dispositif avec l’aide de l’ensemble des acteurs concernés; * d’assurer la formation des équipes assurant l’accompagnement des candidats.
Axe 2. Formation continue des enseignants: * d’identifier les besoins en matière de formation continue des enseignants avec l’aide des professeurs d’université et des « employeurs » des enseignants; * de structurer et de déployer l’offre de formation continue en adéquation avec ces besoins; * de proposer un dispositif de reconnaissance des acquis expérientiels dans le cadre des formations continues.
http://ideal.ulb.ac.be/wp-content/themes/atahualpa353/images/ideal-logoquadri2.png Trasferiment u l-adattament ta 'mezz għall-validazzjoni ta' tagħlim formali u informali. Il- II Ideal Proġett (ħafna) qosra...
Imsieħba : Università ta 'Bretagne tal-Punent (UBO, Franza), Università Libera ta 'Brussell (ULB, il-Belġju) Istitut * ta' Edukazzjoni Kontinwa fl-Università Siauliai (SU, il-Litwanja), Fakultà tax-Xjenza Edukattiva, Università ta ' Studji ta 'ġene (Università ta' Ġinevra - SDF, l-Italja), Università ta 'Lisbona (UL - il-Portugall). More...

Posté par pcassuto à 13:59 - - Permalien [#]

La circulation des compétences en Europe

http://www.crefor-hn.fr/sites/default/files/imagecache/preface_normal/category_pictures/eclairage.jpgL'Eclairage # 22 porte sur la circulation des compétences en Europe. Auteurs: Dominique Rousselin-Legrand. Edition: Jeudi, 16 Décembre, 2010.
Dans un contexte d'éducation et de formation tout au long de la vie, étudier, travailler à l'étranger mais aussi établir des partenariats entre école, universités sont des facteurs déterminants pour contribuer à "l'économie de la connaissance" et aussi permettre une "sécurisation de l'emploi et des parcours professionnels".
Ce dossier expose la vision européenne de la circulation des compétences, présente la politique européenne de mobilité dans le domaine de la formation et de l'emploi, le concept de libre circulation des travailleurs et fait un zoom sur la promotion de la mobilité.
Ce nouvel Eclairage porte sur la « circulation des compétences en Europe ». Dans un contexte d’éducation et de formation tout au long de la vie, étudier, travailler à l’étranger mais aussi établir des partenariats entre école, universités… sont des facteurs déterminants pour contribuer à « l’économie de la connaissance » et aussi permettre une « sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels ».
Ce dossier abordera donc la problématique de la mobilité choisie, mobilité promue par des campagnes, bourses, programmes, fonds spécifiques. Faciliter, encourager la mobilité nécessite parallèlement une définition « commune » des compétences.
Au travers de ce dossier, nous avons voulu :
- exposer la vision européenne de la circulation des compétences
- présenter la politique européenne de mobilité dans le domaine de la formation et de l’emploi
- clarifier le concept de « libre circulation des travailleurs »
- faire un zoom sur la promotion de la mobilité.
Nous ne reviendrons pas sur les éléments présentés dans l’Eclairage # 19 de mai 2010 qui illustrait la notion de « reconnaissance »; nous aborderons les points qui permettent de voir comment s’effectue la circulation des compétences : les contextes politiques, les différents programmes, la protection sociale, le droit du travail…
Nous précisons que notre collecte d’informations s’est arrêtée au 30/11/2010. Nous ne prétendons pas à l’exhaustivité, ce dossier rend compte des principales informations sur le sujet. Nous mettons à votre disposition une adresse mel pour vos remarques et suggestions: pole.info@crefor-hn.fr. Nous remercions Chantal Crégut de Pôle Emploi international, Sylvie Prieur du CRIJ Haute-Normandie, Sandrine Thouin du Centre d’Information Europe Direct, pour leurs contributions qui apportent des illustrations concrètes à ce dossier ainsi qu’à Anne-Marie Allard du Crefor pour les précisions apportées sur le dispositif Europass.
http://www.crefor-hn.fr/sites/default/files/imagecache/preface_normal/category_pictures/eclairage.jpg The Light # 22 concerns the movement of skills in Europe. Authors: Dominique Legrand-Rousselin. Edition: Thursday, December 16, 2010.
In a context of education and training throughout life, study, work abroad but also to establish partnerships between schools, universities are key factors contributing to the "knowledge economy" and also allow a "job security and career paths."

This file describes the European vision of the movement of skills, presents the European mobility in the field of training and employment, the concept of free movement of workers and zooms in on the promotion of mobility.

This new lighting on the door "movement of skills in Europe."
In a context of education and training throughout life, study, work abroad but also to establish partnerships between schools, universities ... are key factors contributing to the "knowledge economy" and also allow a "job security and career paths."
This folder will therefore address the problem of mobility chosen mobility promoted by campaigns, scholarships, grants, special funds.
Facilitate, encourage mobility requires a parallel definition of "common" skills. More...

Posté par pcassuto à 11:43 - - Permalien [#]
Tags :

Prescription 2011 en Rhône-Alpes

http://www.prao.org/medias/photo/img_1164907540859.gifLes documents de prescription des conventions individuelles pour 2011 sont en ligne! Vous pouvez désormais les télécharger et les remplir directement.
Ces formulaires sont destinés exclusivement aux professionnels des réseaux d'accueil, d'information et d'orientation. Accédez aux formulaires.
Mode d'emploi
1. Commander et/ou compléter le document de prescription
2. Apposer impérativement le cachet de la structure
3. Selon les cas, photocopier le document et adresser une copie :
  * à l'organisme de formation
  * au demandeur d'emploi
  * au prescripteur
  * à la Région (seulement en cas de demande expresse de sa part)
Critères d'éligibilité
La prescription est la règle adoptée par la Région Rhône-Alpes pour l'entrée des jeunes et des adultes demandeurs d'emploi dans les actions qu'elle finance. En conséquence, tout projet de formation doit être validé en amont par le réseau d'accueil: Missions Locales, PAIO, Agences Locales pour l'Emploi, Cap Emploi, Espaces Jeunes, Services d'Orientation Professionnelle de l'AFPA, CIF-CIDF (pour les personnes en réinsertion professionnelle), l'Association BARC - Bureau d'aide à la reconversion civile (pour les militaires en reconversion). Contact: Direction de l'emploi, de la formation continue et de l'égalité professionnelle: defc@rhonealpes.fr.
Programmations Collectives (Parcours Qualifiants / AOF): Formulaire de prescription (2009/2011).
Programmations Individuelles: Note technique - Nouveautés du cadrage 2010. Conventions individuelles territorialisées (document de couleur bleue): Demande d'aide individuelle, Devis de formation, Note explicative.
Création-reprise d'entreprise: prescription de formation, prescription de diagnostic.
CARED au féminin: Formulaire de prescription.
http://www.prao.org/medias/photo/img_1164907540859.gif Dokumenti preskritti kuntratti individwali għall-2011 huma online! Issa tista 'tniżżel u timla lilhom direttament.
Dawn il-formoli huma maħsuba esklussivament għal netwerking dar professjonisti, informazzjoni u gwida. Forom Aċċess
. Il-preskrizzjoni hija r-regola adottata mill-Reġjun Rhone-Alpes għad-dħul ta 'persuni li jfittxu impieg żgħażagħ u adulti fl-azzjonijiet li tappoġġja. Konsegwentement, kull proġett ta 'taħriġ għandhom ikunu approvati minn qabel mill-netwerk nazzjonali: Missjonijiet Lokali, PAIO, Lokali Aġenziji Impjiegi, Impjiegi Cap, Ispazju Servizzi taż-Żgħażagħ Vokazzjonali AFPA, ITC-FLIC (għall-persuni fil riabilitazzjoni vokazzjonali), l-Assoċjazzjoni BARC - Bureau tal-kalendarju għajnuna iżvilupp mill-ġdid (għall-konverżjoni militari). More...

Posté par pcassuto à 10:45 - - Permalien [#]
Tags :

POM, la déconfiture

http://www.my-beaute.com/actualite/wp-content/uploads/image/pomme.jpgPar Christian BENSI. Je vous avais parlé ici des Pôles Orientation Métiers (POM) préconisés par Jean-Robert Pitte, Délégué à l'information et à l'orientation. Le décret créant le label national et le projet d’arrêté concernant le cahier des charges de ces lieux uniques étaient présentés ce 8 décembre 2010 au Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (Cnfptlv). Les deux textes ont été rejetés à une écrasante majorité : 10 votes favorables, 13 abstentions et 21 votes défavorables.
Localtis.info explique les raisons de ce rejet. Les régions souhaitaient une co-labellisation des structures candidates par le Préfet et le Président du Conseil régional. L’Etat a refusé cette proposition, considérant que ce label relevait de sa seule compétence. La question du financement des formations de professionnalisation des personnels a également été soulevée par les régions.
Cet entêtement de l’Etat a conduit à un rejet massif, les seuls votes favorables émanant des représentants de l’Etat. Le rejet était prévisible et on s’étonne qu’aucune concertation préalable n’ait permis un accord. Le projet est donc dans l’impasse et le calendrier va subir un retard conséquent. C’est un revers pour le DIO et pour l’Etat qui espérait, semble-t-il, passer en force.
Quant à l’appellation de ces lieux uniques, un nouveau terme est apparu : Orientation pour tous - Pôle information orientation formations métiers. Le sigle est imprononçable mais la question n’est pas là. Après plusieurs nominations de Délégués, des milliers de pages de rapport, une loi, on en est encore à se demander quel fonctionnement auront ces nouvelles structures et qui les financera. Le décret rejeté est disponible ici. L’arrêté rejeté est là.
http://www.my-beaute.com/actualite/wp-content/uploads/image/pomme.jpg By Christian BENSI. I told you about here Clusters Trades Orientation (POM) advocated by Jean-Robert Pitte, Delegate to information and guidance. The decree creating the national label and the draft decree on the specifications of these unique places that were presented December 8, 2010 at the National vocational training throughout life (CNFPTLV). Both texts were rejected by an overwhelming majority: 10 votes in favor, 13 abstentions and 21 votes against. Localtis.info explains the reasons for rejection. The decree dismissed is available here. The order rejected is there. More...

Posté par pcassuto à 10:18 - - Permalien [#]