http://www.lesaffaires.com/uploads/images/normal/3db32da352b70633d6c82915128dd979.jpgPôle emploi va réduire de deux tiers en 2011 son recours aux sociétés privées pour le placement des demandeurs d'emploi, compte tenu de ses contraintes budgétaires, a annoncé mercredi le directeur général Christian Charpy.
"Le recours aux opérateurs privés va baisser de l'ordre de deux tiers en 2011", a affirmé M. Charpy, lors d'une conférence de presse au siège de Pôle emploi. Il a précisé qu'il s'agissait d'une proposition de la direction soumise au Conseil d'administration chargé de valider le 17 décembre le budget 2011.
Selon lui, en 2010, "de l'ordre de 200.000" demandeurs d'emploi étaient pris en charge par des une trentaine d'opérateurs privés, dont Manpower et Adecco. En 2011, ils devraient être "de l'ordre de 80.000 à 85.000". "Les contraintes financières qui pèsent sur Pôle emploi en 2011 font que nous n'aurons pas autant de moyens à consacrer aux opérateurs privés", a souligné M. Charpy précisant que le bouclage du budget 2011 était "compliqué", compte tenu des recettes en moins.
"La baisse attendue des crédits" accordés au privé est "de deux tiers", "ce qui permettra d'avoir un budget à l'équilibré, a-t-il souligné. 'De l'ordre de 200.000' demandeurs d'emploi étaient pris en charge par des une trentaine d'opérateurs privés, dont Manpower et Adecco. En 2011, ils devraient être 'de l'ordre de 80.000 à 85.000'. Il n'a pas précisé quels prestataires seraient congédiés, rappelant que leurs contrats - passés en 2009- avaient une durée de deux ans -un an renouvelable - s'arrêtant en juin 2011.
"Certains contrats seront arrêtés au bout de deux ans et d'autres maintenus pour une troisième année". Le principe, a-t-il dit, sera de "maintenir plutôt l'ensemble des contrats qui visent à prendre en charge les licenciés économiques".
Selon M. Charpy, "le recours aux opérateurs privés avait été extrêmement important en 2009 et 2010" en raison de la crise et de la nécessaire réorganisation de Pôle emploi, mais désormais ce besoin est moindre. Quant au bilan du recours aux opérateurs, il est "trop tôt" pour se prononcer, a estimé M. Charpy en précisant qu'une enquête quantitative et qualitative était en cours, dont les premiers résultats seront connus au premier trimestre 2011. "Globalement, selon lui, le système a bien fonctionné".
Pôle emploi avait choisi, à l'été 2009, 31 prestataires privés (groupes d'intérim, de reclassement) pour accompagner des demandeurs d'emploi, avec 425 millions d'euros prévus sur deux ans. En juillet dernier, M.Charpy avait dénoncé la pratique de certaines sociétés qui avaient sciemment facturé hors taxes des prestations alors qu'elles étaient soumises à la TVA. Il avait promis une régularisation
http://www.lesaffaires.com/uploads/images/normal/3db32da352b70633d6c82915128dd979.jpgEmployment center will reduce by two thirds in 2011 his appeal to private companies for the placement of job seekers, given its budgetary constraints, announced Wednesday, CEO Christian Charpy. "The use of private operators will decrease by about two-thirds in 2011," said Charpy, at a press conference at the headquarters of the employment center. He said it was a management proposal submitted to the Board responsible for approving the budget on December 17, 2011. According to him, in 2010, "of about 200,000" job seekers were supported by thirty private operators, including Manpower and Adecco. In 2011, they should be "on the order of 80,000 to 85,000. "The financial constraints on employment center in 2011 mean that we will not have much resources to devote to private operators," said Mr. Charpy stating that the closure of the 2011 budget was "complicated," taking into account receipts less. More...