http://tic.vikman.fr/prdfp/images/stories/logo_cnfptlv.jpgNuméro 3 de "JALONS de la formation professionnelle", L’activité du CNFPTLV sur 5 ans (2005-2010) présente de manière synthétique les activités du CNFPTLV depuis sa création.
LE PROPOS DU PRÉSIDENT
En cinq ans d’activité le Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie a réalisé de nets progrès dans l’ampleur et la qualité du dialogue entre ses membres et publié les premières productions issues de ce dialogue.
Son ambition a été de développer une culture et un vocabulaire communs à l’ensemble de ses membres, tous décideurs du domaine de la formation, mais aux responsabilités et aux origines bien différentes. Ceux-ci auront, tout au long de ces années, fait preuve d’une particulière assiduité aux séances plénières. Leur investissement montre, par delà les inévitables et normales divergences, leur volonté de créer cette culture commune qui devrait favoriser les perfectionnements dont doit nécessairement faire l’objet la formation professionnelle tout au long de la vie. Les missions de transparence et d’évaluation confi ées au Conseil par le législateur exigeaient la constitution, à la fois scientifique et consensuelle, d’indicateurs, de données, de définitions, de nomenclatures, de méthodes, permettant de porter un regard objectif et partagé sur cette matière si complexe et si éclatée qu’est la formation professionnelle. Ceci était d’autant plus nécessaire que la loi de 2004 n’était pas le support d’une stratégie nationale explicite pour la formation continue mais renvoyait à chacun des acteurs le soin de déterminer ses propres priorités.
Des atouts pour aborder l’avenir
Cependant les travaux du Conseil devraient constituer un apport précieux pour remplir ses principales missions au regard de la nouvelle loi: la défi nition des orientations et des priorités des politiques de formation professionnelle initiale et continue, leur évaluation au niveau national, régional, sectoriel et interprofessionnel et la contribution à l’animation du débat public sur ce champ: à cet égard une convention de coopération a été signée avec Centre INFFO en Juillet 2010 afin de renforcer les liens déjà tissés avec cet organisme.
De même au niveau régional, dans le cadre de l’élaboration des CPRDF, les acteurs chargés d’établir des diagnostics et de défi nir des priorités d’action pourront trouver des informations utiles dans plusieurs des démarches engagées par le Conseil:
- les « tableaux de bord des PRDF » constituent désormais une base de données harmonisée et actualisée des dépenses en région par les différents fi nanceurs de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Le prochain rapport, qui doit paraître à la fin de l’année 2010, consignera les dépenses réalisées en 2007 et 2008 dans 19 régions.
- les travaux sur l’apprentissage permettent d’avoir une vision nationale du financement et des effectifs de l’apprentissage mais aussi une vision régionale des effectifs et du fi nancement des CFA de 2004 à 2007: les données pour 2008 seront publiées d’ici fin 2010. Par ailleurs, certaines régions volontaires établissent un schéma régional des flux financiers de l’apprentissage.
- la base de données du Groupe Statistique pour l’Evaluation (GSE) (régulièrement actualisée par le Cereq et consultable sur son site) rassemble des données régionalisées relatives à la démographie, l’emploi et le marché du travail, la formation professionnelle initiale scolaire et l’apprentissage, l’alternance, la formation des demandeurs d’emploi et des salariés, qui vont permettre de caractériser chaque région sous la forme de « Portraits statistiques régionaux », disponibles début 2011.
http://tic.vikman.fr/prdfp/images/stories/logo_cnfptlv.jpg Issue 3 of "Milestones of vocational training," The activity of CNFPTLV over 5 years(2005-2010) summarizes the activities of CNFPTLV since its inception.
In five years of activity the National Council of Vocational Training throughout life has made significant progress in the extent and quality of dialogue between its members and released the first production from this dialogue. His ambition was to develop a culture and vocabulary common to all its members, all decision makers in training, but the responsibilities and the very different origins. They have, throughout these years, shown a particular attendance at plenary sessions.Their investment shows, despite the inevitable differences and normal, their willingness to create this common culture should promote the improvements that must necessarily be vocational training throughout life. The missions of transparency and evaluation ed confidential to the Council by the legislature demanding the constitution, both scientific and consensual, indicators, data, challenging definitions, classifications, methods for bringing an objective and shared on this subject so complex and fragmented what vocational training. This was all the more necessary because the 2004 law did not support a clear national strategy for lifelong learning but referred to each of the players to determine its own priorities. More...