http://www.inegalites.fr/media/images/logo_observatoire_menu_accu.jpgLa France est au 46e rang mondial en ce qui concerne l’égalité hommes-femmes, selon The Global Gender Gap Report 2010 (Rapport mondial sur les inégalités entre les genres, en anglais) réalisé par le Forum économique mondial de Davos. Les premières places sont occupées par l’Islande, la Norvège et la Finlande.
Ce classement est le résultat d’une pondération entre quatre facteurs : la participation économique, la participation politique, l’accès à la santé et l’accès à l’éducation. Pour ces deux derniers points, la France se situe au premier rang. Mais la France est très mal placée pour ce qui est des deux premiers: sur 180 pays, elle est positionnée respectivement aux 60e et 47e rangs. Ces classements ne sont pas fortuits: en 2006, les femmes gagnaient en moyenne un salaire inférieur de près de 30% au salaire moyen des hommes (voir notre article), tandis qu’on compte seulement 18,5% de députées à l’Assemblée nationale (voir notre article).
Mais ce type de classement est à utiliser avec précaution. Si l’on ne peut que déplorer ces écarts dans l’univers professionnel ou politique, la situation des femmes en matière de santé et d’éducation y est sans commune mesure avec celle des femmes au Sri Lanka ou de Namibie par exemple, pays pourtant placés devant la France dans ce classement... Dans le domaine de la santé, la Namibie se place 104e mais occupe le 25e rang mondial pour l’égalité hommes-femmes, tandis que le Sri Lanka occupe le 57e rang pour l’accès à l’éducation et le 16e rang mondial dans le classement global. Ce sont les conséquences d’un indicateur synthétique : on met sur le même plan l’espérance de vie et la part des femmes à l’Assemblée nationale. Le premier indicateur concerne l’ensemble de la population, le second une toute petite minorité, à savoir l’élite de chaque pays. Il serait sans doute judicieux de donner plus de poids à l’éducation et la santé dans un tel indicateur.
http://www.inegalites.fr/media/images/logo_observatoire_menu_accu.jpgFrankrijk is de 46e grootste in de wereld met betrekking tot gelijkheid tussen mannen en vrouwen, volgens de Global Gender Gap Report 2010 (World Report over gender ongelijkheden in het Engels), geregisseerd door het World Economic Forum in Davos.De eerste plaatsen worden bezet door IJsland, Noorwegen en Finland. Meer...