26 octobre 2010

Découvrir Ac'ADoc, exemple des statistiques FCU en 1986

http://www.infocentre.education.fr/acadoc/imgs/accueil/logo_acadoc.gifBienvenue sur Ac'ADoc
Ac'ADoc recense toutes les publications nationales depuis 1957 ainsi que certains travaux des services statistiques ministériels (à ce jour DEPP-Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du MEN et SDSIES-Sous-direction des systèmes d'information et des études statistiques du MESR) et propose, pour la majorité des documents, une consultation en ligne. Certaines académies intègrent leur production propre dans cette application documentaire.
On peut y trouver la notice n°619: Bilan des actions réalisées au titre de la formation continue, dans les établissements d'enseignement supérieur, au cours de l'année civile 1986. L'auteur en est Marie-Madeleine Bourdery.
Résumé: Indicateur financier, stagiaires en formation, heures-stagiaires, heures d'enseignement, origine de financement, caractéristiques des stages, enseignants, crédits spécifiques d'équipement : tous types d'établissements confondus. Indicateur financier, stagiaires en formation, heures-stagiaires, origine du financement : dans les universités, les écoles d'ingénieurs, le CNAM de Paris, les centres régionaux du CNAM, les IUT, les instituts. Diplômes délivrés en universités, écoles d'ingénieurs, CNAM de Paris. Pour chaque établissement: heures-stagiaires, stagiaires, indicateur financier, selon le type de financement.
A l'époque, le volume financier était de 733,15 millions de francs pour 357839 stagiaires avec un total de 37432967 heures-stagiaires. Télécharger les statistiques de la FCU en 1986. Par comparaison, le volume financier total en 2007 était de 321,8 millions d'euros (voir: Bilan global 2007 de la Formation Continue dans l'enseignement supérieur).
http://www.infocentre.education.fr/acadoc/imgs/accueil/logo_acadoc.gif Welkom Ac'ADoc
Ac'ADoc een overzicht van alle nationale publicaties sinds 1957 en wat werk op de SSM's (tot op heden DEPP-Evaluatie Division, Planning en Performance SDSI-Men en de Sub-directoraat van de Information Systems en statistische studies van Mor) en stelt, voor het merendeel van de documenten, een online raadpleging.
Sommige academies integratie van hun eigen productie in deze aanvraag documentatie. U kunt de folder No 619: Overzicht van activiteiten uitgevoerd in het kader van de opleiding, in instellingen voor hoger onderwijs in het kalenderjaar 1986. L'auteur en est Marie-Madeleine Bourdery. De auteur is Maria Magdalena Bourdery. Download statistieken FCU in 1986. Ter vergelijking, de totale financiële omvang was in 2007 321, 8 miljoen euro (zie: 2007 Global Herziening van de Continuing Education in het Hoger Onderwijs). Meer...

Posté par pcassuto à 23:27 - - Permalien [#]
Tags :


Laurent Wauquiez minimise le malaise à Pôle emploi

http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo-eco.gifLa consultation des usagers de Pôle emploi révèle que 52% des chômeurs sont satisfaits du suivi offert dans le cadre de leur recherche d'emploi. Le «Parisien - Aujourd'hui en France», évoque de son côté des dysfonctionnements majeurs.
La grande consultation lancée par le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez permettra-t-elle de redorer l'image de Pôle emploi? Les résultats publiés ce lundi sont plutôt mitigés. Si 80% des demandeurs d'emploi sont satisfaits de la procédure d'indemnisation, seuls 52% d'entre eux jugent efficaces «les services proposés pour les aider à rechercher un emploi». Un constat que déplore Laurent Wauquiez - «sur le volet accompagnement vers l'emploi, on est moins bons» -, même s'il juge que les résultats publiés sont globalement positifs. «Un an et demi après sa création, deux tiers des demandeurs d'emploi valident Pôle emploi, estimant que c'est plus simple (69%) et plus rapide qu'avant (67%)», justifie-t-il. En effet, dans le détail, près de 80% des demandeurs d'emploi jugent que les conseillers sont à leur écoute, et 75% sont satisfaits de la qualité de l'accueil. Le site internet et les informations qu'il contient sont également plébiscités, par 93% des personnes interrogées.
Parfois 300 chômeurs par conseiller

Parmi les seuls bémols mis en évidence par le secrétaire d'Etat à l'Emploi, figurent le manque d'information des chômeurs sur leur marché du travail local, et «la solitude du demandeur d'emploi». Dans son édition de lundi, le «Parisien - Aujourd'hui en France», qui affirme révéler «les vrais chiffres à l'origine de la colère des agents et des chômeurs», souligne que chaque agent suit en moyenne un peu plus de cent demandeurs d'emploi. Mais 20% d'entre eux s'occupent de plus de 140 personnes. Un chiffre qui peut atteindre 250 à 300 chômeurs dans des communes telles que Bobigny, Saint-Denis, Montreuil ou La Courneuve. Conséquence : seuls deux chômeurs sur trois (69%) sont reçus par un conseiller au bout de trois mois.
Davantage de communications par e-mail

Une solitude que l'on peut juger d'autant plus forte que depuis le printemps, les entretiens au téléphone peuvent se substituer aux entretiens en face à face. Un procédé qui serait, selon le «Parisien Aujourd'hui en France», responsable d'une hausse du nombre de radiations, un simple appel manqué pouvant en effet déboucher sur cette procédure. Et ce, même si c'est en réalité le conseiller Pôle emploi, débordé ou malade, qui est à l'origine de l'appel manqué. «Non seulement, sur cent coups de fil passés, seul un sur deux aboutit, mais quand j'ai loupé quelqu'un, avec 250 chômeurs en portefeuille, je ne peux pas prendre le temps de rappeler», témoigne un agent dans le quotidien.
A cette objection, Laurent Wauquiez répond toutefois que les demandeurs d'emploi ne sont pas en attente d'un suivi personnalisé de visu, mais plutôt d'une communication par e-mail. «Les demandeurs d'emploi ne nous disent pas «Je veux voir davantage mon conseiller», mais, à 91%, «j'aimerais pouvoir lui envoyer des mails»». Il parie par ailleurs sur une meilleure disponibilité des agents, à mesure que la reprise fera refluer le nombre de chômeurs. Demandeurs d'emploi comme agents devront encore prendre leur mal en patience.
http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo-eco.gif Konsultazzjoni ma 'utenti ta' ċentru ta 'impjieg turi li 52% ta' dawk qiegħda huma sodisfatti bil-segwitu provduti bħala parti minn tfittxija għax-xogħol tagħhom. Il-"PARISIEN - Aujourd'hui en France", rtirar maġġuri disfunzjonijiet li jmiss tiegħu.
  Il-konsultazzjoni maġġuri mnedija mill-Segretarju tal-Istat għall-Impjiegi Laurent WAUQUIEZ hi se ġġedded l-immaġni ta 'ċentru ta' impjieg? Ir-riżultati rilaxxat it-tnejn huma kemmxejn imħallta. Jekk 80% ta 'persuni li jfittxu impieg huma sodisfatti bil-proċedura ta' kumpens, huma biss 52% minnhom iqisu li huwa effettiv "servizzi offruti biex tgħinhom isibu impjieg. More...

Posté par pcassuto à 21:30 - - Permalien [#]

Elaboration et mise en oeuvre des CPRDFP

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)La loi Orientation Formation a prévu la signature par l'Etat (préfet et recteur) et la Région d'un Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP), une contractualisation qui engagera stratégiquement et financièrement ses signataires et les membres du CCREFP. Une circulaire propose aux acteurs régionaux une méthodologie et un calendrier de travail pour l'élaboration et la mise en oeuvre de ce document désormais prescriptif qui devrait être adopté avant le 1er juin 2011. Circulaire n°2010-24 du 22 octobre 2010 et annexes.
Le champ du CPRDFP porte sur la programmation à moyen terme de l'ensemble des formations professionnelles initiales et continues des jeunes et des adultes pour assurer la cohérence de l'organisation et, si possible, des financements. Il est l'occasion de s'accorder sur une stratégie régionale et d'identifier des projets communs. Les objectifs seront détaillés sous forme de fiches actions, de cibles ou d'indicateurs pour en faciliter le suivi et l'évaluation.
Sur la base de quatre documents d'orientation préparés par le préfet, le rectorat, la Région et les partenaires sociaux, le projet de CPRDFP rédigé par la Région sera discuté au sein du CCREFP qui associera notamment Pôle emploi et les représentants des missions locales à son élaboration. La réalisation d'un diagnostic territorial partagé devra déboucher sur des préconisations opérationnelles et permettre de dresser une cartographie des besoins régionaux déclinés au niveau infra (bassin d'emploi si possible). Il doit permettre d'identifier les zones de recouvrement entre les formations ainsi que les publics ou formations non pris en charge.
Concernant l'Etat, quatre axes prioritaires sont identifiés : la formation des demandeurs d'emploi, l'alternance, la mise en place du service public de l'orientation et la mobilisation des politiques et programmes nationaux ou du FSE. Il s'agit en particulier d'identifier les besoins des publics fragilisés et d'y répondre, d'inciter les partenaires sociaux à mobiliser leurs dispositifs et outils, de construire des partenariats pour promouvoir l'accès aux titres professionnels et à la VAE.
Le CPRDFP a vocation a être décliné par des conventions annuelles d'application qui préciseront la programmation et les financement des actions, en cohérence avec les autres supports contractuels: Contrats d'objectifs territoriaux (COT) avec les branches, Contrat d'objectifs et de moyens Apprentissage, EDEC, PRITH...
Liste des annexes:
Annexe 1 : Le cadre stratégique transversal et l’environnement contractuel et financier du CPRDFP
Annexe 2 : Processus d’élaboration du CPRDF
Annexe 3 : Le comité de coordination régional de l’emploi et de la formation professionnelle
Annexe 4 : Le diagnostic territorial partagé
Annexe 5 : Formation des demandeurs d’emploi
Annexe 6 : Développement de l’alternance
Annexe 7 : Accès à la qualification via les titres professionnels et la VAE
Annexe 8: Formation à destination des publics particulièrement fragilisés
Annexe 9 : Gestion prévisionnelle des emplois et compétences
Annexe 10 : Le CARIF – OREF
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) The Law Orientation Training provided for the signature by the state (governor and president) and the Region of a regional agreement for the development of vocational training (CPRDFP), a contracting that will engage strategically and financially its signatories and members of CCREFP. A circular proposes a methodology for regional actors and a timetable for the development and implementation of prescriptive document now expected to be adopted before 1 June 2011. Circular No. 2010-24 of October 22, 2010 and Schedules. On the basis of four policy papers prepared by the prefect, the rectory, the Region and the social partners, the draft prepared by the Region CPRDFP be discussed within the CCREFP which involve particular employment center, and representatives of local agencies to its development. More...

Posté par pcassuto à 18:36 - - Permalien [#]

Le palmarès des universités fait polémique

http://www.capital.fr/extension/cap/design/cap/images/header/logo_capital.pngMode de calcul contestable, classement biaisé… la première enquête sur l’insertion professionnelle des diplômés de master, réalisée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, est loin de faire l’unanimité.
Vent de contestation dans les universités contre le Ministère de l’enseignement supérieur. Publiée le 15 octobre dernier, la première enquête nationale sur l’insertion professionnelle des étudiants en master comporte, en effet, une série d’approximations qui alimentent la polémique. Pas moins de 12 universités sur 80 répertoriées ne figurent pas dans le palmarès ministériel, et non des moindres : Université Pierre et Marie Curie, Paris-Dauphine, Marne-la-Vallée, Dijon…
Etude boycottée
L’intention était louable : harmoniser les résultats de toutes les universités françaises, afin de permettre aux étudiants de choisir les filières qui leur ouvrent un maximum de débouchés. Sauf que certains établissements ont volontairement décidé de ne pas participer à l’enquête. A l’instar de l’Université Jean-Moulin (Lyon3). "Nous avons reçu le questionnaire en décembre 2009, alors que nous venions de terminer notre propre étude annuelle. Le taux de retour aurait été très faible et non significatif", justifie Didier Vinot, chargé d’étude au sein de l’université lyonnaise, qui participera donc à l'édition 2011. Même argument du calendrier du côté de Paris-Dauphine, qui réalise chaque année une étude d’insertion avec l’Apec. "Le taux d’insertion de nos étudiants en master 2 est de 97%, dont 86% en CDI. Loin devant le meilleur score du palmarès national", souligne le service de communication.
Méthodologie contestée

La méthodologie du Ministère ne fait pas non plus l’unanimité. Le Ministère affiche un taux d’emploi médian de l’ordre de 92%, mais sans tenir compte de la nature de l’emploi trouvé. "Le lien du poste avec les études et le niveau de rémunération ne sont pas pris en compte", s’étonne Didier Vinot. Les étudiants qui poursuivent des études ou qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi ne sont pas comptabilisés. "La moitié des diplômés de Lyon 3 sont exclus car beaucoup passent les concours de la fonction publique ou de l’enseignement", constate le maître de conférence.
Copie à revoir
Les résultats classés par université et non par diplôme finissent de jeter le doute sur la pertinence de l’enquête ministérielle. Un exemple parmi d’autres : l'Université Lyon 2, spécialisée dans les sciences sociales, se retrouve à la première place de la catégorie "sciences, technologies et santé". Et ce, grâce à un master informatique qui ne compte qu’une vingtaine d’étudiants sur les 1.000 interrogés. Même la Conférence des présidents d'université (CPU) a exprimé ses réserves. Le vice-président, Jacques Fontanille, président de l’Université de Limoges, propose de "de détailler les qualifications, le niveau de salaire" et de ramener la date de l’enquête à "18 mois" au lieu de 30 mois après l’obtention du diplôme. De quoi obliger Valérie Pécresse à revoir sa copie pour le palmarès 2011… "Nous allons perfectionner les indicateurs, et notamment prendre en compte la rémunération", promet le porte-parole en charge du dossier au Ministère.
Voir les articles du blog: Le premier palmarès des universités, Le Palmarès des universités selon la CPU et Palmarès des universités selon Résosup.

http://www.capital.fr/extension/cap/design/cap/images/header/logo_capital.png Berekeningsmethode indeling bevooroordeeld twijfelachtig ... de eerste enquête over de inzetbaarheid van de afgestudeerden van de kapitein, uitgevoerd door het ministerie van Hoger Onderwijs, is verre van unaniem.
Wind protest tegen de universiteiten in tegen het ministerie van Hoger Onderwijs. Geplaatst op 15 oktober jl. heeft de eerste nationale enquête over de inzetbaarheid van studenten in de master is in feite een reeks van benaderingen die de brandstof voor de controverse. Niet minder dan 12 universiteiten van de 80 zijn niet opgenomen in de ranking ministeriële, en niet het minst, Universite Pierre et Marie Curie, Paris-Dauphine, Marne-la-Vallee, Dijon... Bekijk blog artikelen: De eerste ranking van universiteiten , universiteiten Awards door de CPU en de ranking van universiteiten volgens Résosup. Meer...

Posté par pcassuto à 18:15 - - Permalien [#]

3ème Forum des SSIG

http://www.consulfrance-newyork.org/IMG/jpg/Logo_be_RGB.jpgDu 26 octobre 2010 au 27 octobre 2010, Square Business Center, Mont des Arts, 1000 Bruxelles.
Les Services Sociaux d’Intérêt Général (SSIG) jouent un rôle crucial en participant à l’accomplissement des objectifs primordiaux de l’Union européenne tels que la cohésion sociale, économique et territoriale. Rencontre désormais institutionnalisée depuis la présidence française en 2008, le Forum rassemble tous les acteurs impliqués sur la question de l’environnement juridique et politique européen des services sociaux.
Il s’agit de répondre aux questions suivantes: "Comment assurer au niveau européen une reconnaissance de la spécificité des services sociaux?". Quels critères de qualité peuvent être soutenus à l’échelon européen? Le 3ème Forum fera le point sur les discussions européennes en cours. Deux thématiques seront en particulier abordées: d’une part celle de l’environnement juridique européen, et d’autre part celle de l’approche qualité.
La place des services sociaux au sein de l’environnement juridique européen sera discutée au travers des aides d’état sur l’évaluation du Paquet Monti-Kroes, au travers des questions du libre établissement et de la libre prestation de services, et des règlementations des marchés publics. Relever les difficultés du droit et de son application, et rechercher des solutions en prenant en compte l’impact du nouveau Traité de Lisbonne seront des défis du 3ème Forum. D'autre part, comment aborder au niveau européen la thématique de la qualité au sein des services sociaux? Comment rendre possible un cadre de qualité, et quels en seraient le contenu et les contours?
La Commission publiera par ailleurs son rapport bisannuel sur les services sociaux. Les travaux du Comité européen de protection sociale, mais aussi ceux du Parlement européen (tel que le rapport d’initiative) ainsi que les réflexions des stakeholders sur ces thématiques alimenteront le débat. Vous trouverez ici plus d'information concernant cette conférence. La formation continue: un SSIG. Comment protéger ce service public régional des seules forces du marché.
http://www.consulfrance-newyork.org/IMG/jpg/Logo_be_RGB.jpg 26 ott 2010 biex Ottubru 27, 2010, Business Center Square, Mont des Arts, 1000 Brussell.
Servizzi Soċjali ta 'Interess Ġenerali (SIĠ) għandhom rwol kruċjali billi jipparteċipaw fl-tlestija ta' l-għanijiet primarji ta 'l-Unjoni Ewropea bħal koeżjoni soċjali, ekonomika u territorjali. Laqgħa issa istituzzjonalizzata peress li l-Presidenza Franċiża fl-2008, il-Forum tlaqqa 'flimkien dawk kollha involuti dwar il-kwistjoni ta' ambjent politiku u legali Ewropew tas-servizzi soċjali. Hawn aktar informazzjoni dwar din il-konferenza . Edukazzjoni kontinwa: a SSIG Kif ikunu protetti dan is-servizz pubbliku forzi tas-suq reġjonali biss. More...

Posté par pcassuto à 01:04 - - Permalien [#]
Tags :

CNFPTLV et CPRDF

http://www.localtis.info/images/Localtis/logoLoc.gifPar Emilie Zapalski. Un groupe de travail destiné à assurer un suivi de la mise en oeuvre des contrats de plan régionaux de développement des formations professionnelles (CPRDF) va être mis en place par le Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNFPTLV). Un projet de mandat détaille les objectifs et méthodes qui seront utilisés par ce groupe. Les CPRDF ont été créés dans le cadre de la loi du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie. Ils remplacent les anciens plans régionaux de développement de la formation et correspondent à des documents d'orientation, signés pour une durée de six ans par le président du conseil régional après consultation des départements et par le représentant de l'Etat dans la région. Leurs objectifs: définir une programmation à moyen terme des actions de formation professionnelle des jeunes et des adultes et assurer un développement cohérent des filières de formation professionnelle initiale et continue. Ce sont ces documents qui fixent les objectifs communs aux différents acteurs sur le territoire régional.
Actuellement, dans toutes les régions, les travaux d'élaboration des CPRDF ont démarré. Ils doivent être finalisés le 1er juin 2011, d'après la loi. Le groupe de travail du CNFPTLV doit permettre de suivre le processus d'élaboration des CPRDF dans les régions (état d'avancement, position des différents partenaires, place des comités de coordination régionaux de l’emploi et de la formation - CCREFP - dans le processus), de recueillir les premières informations sur les modalités prévues pour suivre et évaluer les CPRDF et recueillir les orientations et priorités de la formation professionnelle qui se dessinent au travers des documents d’orientation. Ce groupe multipartite d'une vingtaine de personnes sera composé de représentants des principaux ministères (Emploi, Education, Agriculture, Intérieur), de l’Association des régions de France, de directeurs de formation de conseils régionaux volontaires et des partenaires sociaux. Des réunions sont prévues début novembre, mi-décembre et fin janvier 2011, pour aboutir à une note de synthèse présentée le 16 février au CNFPTLV. Le groupe continuera ensuite à se réunir jusqu'à la signature des CPRDF en juin 2011.
http://www.localtis.info/images/Localtis/logoLoc.gif By Emilie Zapalski. A working group designed to monitor the implementation of regional planning contracts for the development of vocational training (CPRDF) will be established by the National Council of Vocational Training throughout life (CNFPTLV). Draft Terms of Reference detail the objectives and methods to be used by this group. The CPRDF were created under the Act of 24 November 2009 on vocational guidance and vocational training throughout life. They replace the former regional development plans for training and match guidance documents, signed for six years by the President of the Regional Council after consultation with the departments and the state representative in the region. More...

Posté par pcassuto à 00:46 - - Permalien [#]
Tags :