http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifQuels sont vos objectifs en matière d’emploi et de formation?
Favoriser et accentuer la continuité des parcours professionnels, notamment grâce aux contrats de continuité professionnels qui peuvent être mis en place pour les salariés menacés par le chômage ou dont les métiers sont amenés à évoluer.
Nous sommes favorables à un système de formation anticipé dans ces cas là. Tout cela doit être fait dans le cadre du renforcement de la sécurité sociale professionnelle. Par ailleurs les contrats régionaux pour l'emploi et la qualification sont des outils nécessaires aux jeunes sans qualifications qui, dans ma région, sont environ 1 500. C'est également l'une de nos priorités. Le budget consacré à la formation professionnelle est quasiment la moitié du budget regional en 2010, environ 450 000 euros.
Les régions ont été critiquées par le gouvernement pour leurs mauvais résultats en matière d’apprentissage. Qu’en pensez-vous et quels sont vos objectifs?
Ce sont des critiques politiciennes au moment où l’État supprime un fonctionnaire sur deux et retire des moyens aux lycées et aux lycées professionnels. Nous souhaitons élever le niveau de qualification pour les apprentis. Dans ma région, 80% des apprentis étaient de niveau V (CAP/ BEP) en 2004, il ne sont que 50% aujourd’hui. Par ailleurs nous soutenons les CFA, nous avons engagé des moyens considérables ces dernières années. Tout cela se fait dans une cohérence d’offres entre la formation en alternance et la formation classique.
En novembre 2009, les élus de la région Centre ont approuvé en commission permanente la mise en place d'un SSIEG (service social d'intérêt général) de formation professionnelle qui a été retoqué par le préfet d'Orléans en janvier 2010. Où en est ce projet?
Nous demandons à l'État de transcrire dans le droit français la directive européenne " services " qui reconnaît que certains services ne relèvent pas du marché mais de ce que nous appelons le service public.
En région Centre, nous avons choisi de ne pas " marchandiser " la formation professionnelle, et notamment quand elle est destinée aux jeunes sans qualification. Il s'agit d'un service public et non pas d'un appel d'offres classique.
En 2010, nous procédons par subventionnement et, en 2011, nous tiendrons compte de l'encadrement juridique. Télécharger l'interview au format mp3. M.M./S.P
http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gif X'inhuma l-miri tiegħek għall-impjiegi u taħriġ?
Jippromwovi u jtejjeb l-kontinwità tal-karrieri, grazzi għal kuntratti għall-professjonisti kontinwità li jistgħu jiġu implimentati għall-impjegati mhedda mill-qgħad jew li xogħolhom x'aktarx jevolvu.

Aħna nappoġġaw sistema ta 'taħriġ bikri f'dawn il-każijiet.
Dan kollu għandu jsir fil-kuntest tat-tisħiħ tas-sigurtà soċjali professjonali. Barra minn hekk, il-kuntratti reġjonali għall-impjiegi u kwalifiki huma l-għodod meħtieġa miż-żgħażagħ mingħajr ħiliet, li fil-qasam tiegħi huma madwar 1500. C'est également l'une de nos priorités. Hija wkoll waħda mill-prijoritajiet tagħna. Il-baġit għat-taħriġ huwa kważi nofs il-baġit reġjonali fl-2010, madwar 450 000 euro. Niżżel l-intervista fil-format mp3. More...