http://www.cae.gouv.fr/local/cache-vignettes/L100xH152/rapport_godet-56e7f.jpgLe rapport « Créativité et innovation dans les territoires » est le fruit du groupe de travail présidé par Michel Godet, commun au Conseil d’analyse économique (CAE), à la Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (Datar) et à l’Académie des technologies. Télécharger le rapport. Télécharger les compléments.
Extraits du complément W "La FTLV au service de l’innovation dans les territoires":
Au début du xxie siècle, la formation professionnelle a vu ses perspectives s’élargir, grâce à la mise en place d’outils nouveaux qu’il est indispensable de mobiliser au service de l’innovation: la décentralisation quasi totale de la formation professionnelle au niveau régional, l’élargissement de la « validation des acquis de l’expérience » (VAE), la création des observatoires de métiers par branche, la création du « droit individuel à la formation » (DIF) sont autant d’opportunités qu’il est maintenant possible de mettre au service de l’innovation dans les territoires.
3. Apports de la validation des acquis de l’expérience à l’innovation.

Lors de la création de la la validation des acquis de l’expérience (VAE) par la loi de janvier 2002, une attente, exprimée par les partenaires sociaux, était de développer la reconnaissance des compétences dans les entreprises.
Même si les flux de dépôt de nouveaux dossiers atteignent, avec 100000 par an, 10% environ des certifications sollicitées au terme de la formation initiale, la majeure partie de ces demandes s’inscrit dans une démarche individuelle, notamment pour les métiers de service et d’aide à la personne.
Or cet outil peut et doit jouer un rôle beaucoup plus important de professionnalisation et de développement des compétences au sein des entreprises, des branches, des associations et des territoires. C’est ce que préconise le rapport du groupe de travail, remis à M. Wauquiez en décembre 2008, lorsqu’il tire un bilan de quelques expériences de développement de la VAE dans des entreprises (parcours alternant expérience et VAE pour des intérimaires chez Manpower; managers de restaurant chez McDonald; formations certifiantes ou diplômantes (niveaux V, IV ou III) chez Danone) ou des associations (Secours populaire à l’intention de ses salariés et de ses bénévoles; « passeport bénévole » en amont d’une procédure VAE par France bénévolat; permanents de la CFE-CGC en lien avec le CNAM).
D’après les informations recueillies par l’Académie des technologies, plusieurs entreprises (Thalès, Veolia notamment) ont prouvé « l’efficacité de tels parcours dans la création de métiers nouveaux, parfois de très haute technicité ». Dans l’enseignement professionnel secondaire, on constate les mêmes évolutions (Accord avec l’AGEFOS-PME pour les métiers du bâtiment, « convention cadre » VAE avec GDF-SUEZ dans l’Académie d’Aix-Marseille…)
La relance de la VAE et sa prise en charge par le tissu économique des branches et des territoires nécessitent des démarches collectives que certaines régions entreprennent. Une des pistes devrait être de lier les perspectives d’innovation des Pôles de compétitivité et les besoins de requalification de la main-d’oeuvre en place. C’est là que la VAE peut être un outil (parmi d’autres) pour accompagner l’évolution nécessaire des compétences des salariés, sans rupture de la relation de travail au sein des entreprises. Le groupe de travail ouvre également la perspective de prise en charge des jeunes sortis de formation initiale sans qualification.
Il est évident que ces pistes ne peuvent se concrétiser que si, localement et régionalement, les acteurs des régions, des entreprises et les formateurs coordonnent leurs projets: on retrouve là, sur un autre thème, le rôle primordial des CPRDFP! Car les obstacles ne sont pas mineurs: lourdeur de la démarche; statut de la VAE à clarifier par rapport aux certificats de qualification professionnelle (CQP) des branches d’activités; par rapport à Europass; liens à préciser avec le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
Voir aussi l'article du blog "La formation dans "Innovations et compétitivité des régions" du Conseil d'Analyse Economique".

http://www.cae.gouv.fr/local/cache-vignettes/L100xH152/rapport_godet-56e7f.jpgRipoti, "Ubunifu na innovation katika wilaya ya" ni matokeo ya kazi ya kikundi inayoongozwa na Michel Godet, pamoja wa Baraza la Uchumi Uchambuzi (CAE), ujumbe wa Interministerial kwa ajili ya Mkoa wa Mipango na kuvutia kikanda ( Datar) na Chuo cha Teknolojia. Download ya ripoti. Shusha virutubisho.
Extracts inayosaidia W " The LLL huduma innovation katika wilaya ya ":
Mapema katika karne ya ishirini na moja, mafunzo ya ufundi ina matarajio yake kuonekana kukua, kutokana na kuanzishwa kwa zana mpya ni muhimu kuhamasisha katika msaada wa innovation: jumla ya karibu na madaraka ya ufundi ngazi za mikoa, utvidgningen ya "validation ya uzoefu unaopatikana (VAE), kuundwa kwa biashara observatories na sekta, uumbaji wa" haki ya mtu binafsi na mafunzo (DIF) ni fursa ya kuwa , sasa inaweza kutumika innovation katika wilaya.
3. Michango ya kibali cha uzoefu kabla ya innovation.
Wakati kujenga validation ya uzoefu unaopatikana (VAE) na Sheria ya Januari 2002, ni matumaini, walionyesha na washirika wa kijamii, alikuwa na kuendeleza ujuzi kutambuliwa katika biashara.
Pia tazama blog entry "ya mafunzo katika "Innovation na ushindani wa mikoa ya" ya Baraza la Uchumi Uchambuzi". Zaidi...