Revenir à l'accueil EducPros.fr, un site de l'EtudiantPar CS. C’est encore la « vie en rose » pour Valérie Pécresse. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est réjouie d’avoir, pour la 4ème année, le budget prioritaire du gouvernement. Pas de coupes budgétaires donc, ni de suppressions d’emplois, contrairement à d’autres ministères dont celui de l’Education nationale, à l’heure du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Elle a d’ailleurs annoncé le maintien de l’emploi dans les établissements d’enseignement supérieur comme dans les organismes de recherche sur la période 2011-2013.
Pour 2011, son budget est en hausse : + 4,7 milliards d’euros, les trois quarts provenant des investissements d’avenir (3,6 Mds d’€ du grand emprunt). Hors grand emprunt, le 1,1 milliard de moyens supplémentaires restant se divise entre les campus (+508 M€, Opération campus, PPP, etc.), le CIR (Crédit impôt recherche, +145 M€), et les crédits budgétaires (+468 M€). Ses priorités : l’attractivité des carrières des personnels, l’accompagnement de la réforme des universités, la politique sociale auprès des étudiants et l’augmentation des moyens pour la recherche. La ministre devrait dévoiler le budget détaillé, université par université, dans les semaines à venir.