Laroussi Oueslati, président de cette université jusqu'à sa suspension le 19 octobre 2009 pour "entrave" à une enquête sur un trafic supposé de diplômes au bénéfice d'étudiants chinois, avait été placé en garde à vue, lundi, sur commission rogatoire du juge d'instruction marseillais Franck Landou. Il avait été révoqué de la fonction publique le 21 mai dernier "avec l'interdiction définitive d'exercer toute fonction dans un établissement public ou privé", avait annoncé le ministère de l'Enseignement supérieur.
Un rapport d'enquête administrative sur cette affaire avait conclu en septembre 2009 à de "graves irrégularités" dans "l'application des textes réglementaires régissant la procédure d'admission des étudiants étrangers et de validation de leurs études à l'université Sud-Toulon-Var".
Dans le volet judiciaire de l'affaire, qui a démarré avec la dénonciation sans preuve de faits de corruption par un enseignant de l'Institut des administrations et des entreprises (IAE), deux étudiants chinois de l'IAE ont été écroués pour tentative de corruption.
Pour une vue globale de l'affaire voir les articles suivants du blog: Université de Toulon: les décisions prononcées par la section disciplinaire, Refus de démissionner des cinq vice-présidents de l'université de Toulon, Démission du Président de l'Université du Sud Toulon-Var, Philippe Tchatmitchian nommé administrateur provisoire de l'Université de Toulon, Université de Toulon: lynchage politique ou procès d'inquisition, le SNESUP épingle la LRU, Le président de l'université de Toulon devant la commission disciplinaire, Le président de l'université de Toulon "satisfait" des annonces de Pécresse, Le Président de l'université de Toulon "surpris et choqué".
Laroussi Oueslati, presidente dell 'università, fino alla sua sospensione 19 Ottobre 2009 per "ostruzione", un'inchiesta su un presunto traffico gradi a beneficio di studenti cinesi, era stato posto in custodia Lunedi la Commissione Il giudice Francesco Marsiglia Landou. Era stato licenziato da parte del pubblico il 21 maggio ", con il divieto di esercitare qualsiasi funzione in un ente pubblico o privato", ha annunciato il Ministero dell'Istruzione Superiore. Maggiori informazioni...