http://www.campusfrance.org/img/logoCampusFrance.jpgCampusFrance vient de publier sa note N°25 - Etudiants et alumni Erasmus Mundus: quelle expérience du séjour en France? Version anglaise.
Le programme Erasmus Mundus, financé par l’Union européenne, est destiné à renforcer la coopération européenne et les liens internationaux dans le domaine de l'enseignement supérieur. Ce programme permet aux étudiants du monde entier d'effectuer leurs études dans deux pays européens au minimum. Un grand nombre d’entre eux choisit des établissements d’enseignement supérieur français, la France étant le pays le plus représenté dans les formations Erasmus Mundus depuis le lancement du programme. Dans le cadre de ce programme, les étudiants Erasmus Mundus sont donc amenés à connaître plusieurs pays européens dans des conditions comparables. Comment évaluent-ils leur séjour d’études en France, en comparaison avec d’autres pays européens ? Quels sont les points forts du programme et de sa mise en oeuvre en France ? Telles sont les questions qui ont été posées dans une enquête auprès des étudiants et des alumni Erasmus Mundus, menée par les Agences CampusFrance et Europe-Education-Formation-France (2E2F). Cette enquête comporte des questions comparatives sur tous les aspects liés au séjour d’études y compris la qualité des cours et les méthodes d’enseignement, les procédures administratives, le logement, les services d’accueil et la vie sociale étudiante. Elle prend également en compte la motivation des étudiants pour venir en Europe, l’apprentissage de la langue ainsi que leur appréciation du programme d’études et de la France. L’enquête est basée sur un questionnaire en anglais composé de 66 questions ouvertes et fermées dont 28 questions comparatives. Tous les étudiants et alumni ayant répondu à l’enquête
ont effectué un séjour en France. Ils ont pu comparer ce séjour à un ou deux autres pays dans lesquels ils ont également séjourné. Au total, ces autres pays sont au nombre de 20, à la tête desquels se place l’Espagne (25%), suivie de l’Italie (15%), du Portugal (13%), du Royaume-Uni (11%) et de l’Allemagne (9%)3. Ce sont ces cinq pays qui fournissent l’objet principal de la comparaison avec la France.
Les sondés ont étudié dans 27 villes françaises dont le plus grand nombre à Paris ou en Ile-de-France (22%), à Poitiers (10%), à Aix-en-Provence (8%), à Angers (8%) et à Rennes (8%).
79% des étudiants et des alumni ayant participé à l’enquête trouvent que la notation est “très sévère” ou “sévère” en Allemagne. La France suit son voisin germanique et se place en deuxième position (72%). La notation est perçue comme beaucoup moins sévère au Portugal (54%) et en Espagne (53%). L’Italie (70%) et le Royaume-Uni (61%) se situent en position médiane. En comparaison avec les autres pays examinés, le niveau d’interactivité en classe est le plus faible en France (65% d’“élevé” ou “plutôt élevé”). Le pays où le niveau d’interactivité est le plus élevé est l’Italie (75%), suivie par l’Allemagne et l’Espagne en deuxième position (71%). Le Royaume-Uni et le Portugal se placent en troisième position (69%).
C’est en France que les étudiants Erasmus Mundus ont le plus de chances de pouvoir faire un stage: 30% d’entre eux indiquent que cette possibilité leur a été offerte. Ils sont 25% en Allemagne, 24% en Espagne, 23% au Royaume- Uni, 20% au Portugal et 8% en Italie. De nombreux établissements français offrent également la possibilité de participer à une formation professionnelle complémentaire (31%). Seul le Portugal (avec 41%) présente une offre plus importante.
C’est en Italie que le pourcentage d’étudiants et d’alumni ayant rencontré des difficultés pour obtenir un permis de séjour est le plus élevé (29%). La France suit en deuxième position (15%). Aucun étudiant n’indique avoir eu des difficultés en Allemagne ni au Royaume-Uni. En France, 53% des étudiants Erasmus Mundus ont rencontré leurs nouvelles relations grâce aux activités organisées par le programme et par leur établissement et 47% grâce aux activités para-universitaires. Ces pourcentages sont similaires pour tous les autres pays.
La possibilité d’indiquer les aspects les plus positifs et les plus négatifs a également été offerte concernant les séjours en France: 366 aspects positifs ont été mentionnés contre 252 négatifs Les étudiants et les alumni Erasmus Mundus insistent. L’aspect positif le plus souvent cité est la vie culturelle en France, avec son art de vivre culinaire, la richesse de son architecture ou de ses musées (28%). 20% des aspects positifs concernent la qualité de l’enseignement, 16% les services (par exemple, le logement ou les avantages sociaux) et les infrastructures et 15% les rencontres avec des étrangers et des Français sympathiques. Les participants à l’enquête font également des éloges sur la beauté du pays (11%) et évoquent la possibilité d’apprendre le français (10%). surtout sur les aspects négatifs liés à la lourdeur de l’administration, à la qualité relative des infrastructures et au coût de vie (39%). En deuxième lieu, suivent les problèmes de langue, avec le constat que peu de gens parlent anglais. 15% des remarques concernent le comportement et l’attitude des Français et 13% la qualité des cours et des enseignants.

http://www.campusfrance.org/img/logoCampusFrance.jpg CampusFrance juuri julkaissut hänen huomata Nro 25 - Opiskelijat ja alumnit Erasmus Mundus: Millaisia kokemuksia asumisesta Ranskassa? Versio Englanti.
Erasmus Mundus-ohjelma, jota rahoitetaan Euroopan unionin tarkoituksena on vahvistaa eurooppalaista yhteistyötä ja kansainvälisten suhteiden alalla korkea-asteen koulutuksen. Ohjelman avulla opiskelijat kaikkialla maailmassa voivat suorittaa tutkimuksia kahdessa Euroopan maassa ainakin. Monet heistä valitsi Ranskan korkeakoulujen, Ranska on maa, eniten edustettuina Erasmus Mundus kurssit jälkeen ohjelma alkoi. Lue lisää...