20 août 2010

VAE et Entreprises

VAE Lorraine a réalisé un dossier assez complet sur la thématique "VAE et Entreprises". En voici les principaux éléments.
Vade-mecum de la VAE en entreprise . Ce guide en ligne conseille les chefs d'entreprise intéressés par la démarche et identifie les étapes-clés du déroulement du projet.
4 pages d'information à l'intention des entreprises. 
Plaquette de l'ANACT "VAE & gestion des compétences".
Guide de la VAE en entreprise réalisé par AGEFOS-PME.
Guide de la VAE en entreprise réalisé par le réseau France OPCAREG (OPCALIA).
Site VAE de FORCO : étapes de la démarche en entreprise, plaquette, témoignages, vidéo d'entreprises et de salariés.
La VAE en entreprise, comment faire ? Plaquette de présentation de la démarche en entreprise, selon qu'il s'agit d'une demande individuelle, ou d'une initiative collective de l'entreprise. (Réalisation : Centre lorrain de ressources VAE, en partenariat avec AGEFOS- PME).
Le financement de la VAE pour les salariés.
VAE : des entreprises lorraines ont tenté l'expérience. Article paru dans la revue Objectif Formation en Novembre 2005 : 7 exemples de démarches de VAE intitiées par des entreprises en Lorraine.
Devenez membre d'un jury, pourquoi, comment ?
Conduire une action de VAE en entreprise : les services de la plate-forme VAE en Lorraine.
Lettre adressée aux entreprises lorraines. Témoignages d'entreprises et de salariés.

VAE Lorraine heeft een tamelijk uitgebreid dossier over het thema "VAE en het bedrijfsleven. Hier zijn de belangrijkste elementen.
Vademecum van de VAE bedrijf. Deze online gids geeft advies aan ondernemers geïnteresseerd in de aanpak en identificeert de belangrijkste fasen van het project.
4 pagina's van informatie voor het bedrijfsleven.
Folder NAALC "VAE en management vaardigheden. Meer...

Posté par pcassuto à 04:38 - - Permalien [#]
Tags :


La collection "L'essentiel" du Carif Espace-Compétence

http://www.regionpaca.fr/typo3temp/pics/logo_carifEC_01102008_01_7ba37f0236.jpgLe Carif Espace-Compétence propose une série d'études sur ses thématiques centrales. Le dernier numéro, L'essentiel n°6, traite de "L'usage des données socio-économiques dans les pratiques d'orientation".
En voici quelques extraits:

Les incertitudes du contexte socio-économique et les mutations en cours interpellent les acteurs de l’orientation. Avoir une meilleure lisibilité de ces évolutions et pouvoir en dégager des données utilisables dans le travail d’accompagnement en orientation paraissent des objectifs essentiels aujourd’hui.
L’usage des données socio-économiques dans les pratiques d’orientation est donc un sujet au coeur de l’actualité car il renvoie aux pratiques professionnelles des opérateurs de terrain, il pose la question de la qualification de l’information, de sa médiation afin que l’usager puisse faire des choix éclairés.
Engagé dans cette réflexion depuis 2008, le CARIF Espace Compétences souhaite décliner l’ensemble des réflexions et productions initiées, notamment au sein du groupe d’experts AOMPI (Accompagnement – Orientation – Mobilité professionnelle – Insertion) de façon opérationnelle afin d’outiller les professionnels dans leurs pratiques quotidiennes.
Centre de ressources reconnu par l’ensemble des professionnels de l’orientation en région, le CARIF Espace Competences développera en 2010, avec l’ensemble de son réseau partenaire (ORM, INSEE, SEPES, CEREQ…..), différents axes d’interventions sur ce sujet.
Les décisions professionnelles ont de plus en plus d’enjeux et de conséquences sur les situations personnelles :
- elles nécessitent des études de faisabilité approfondies car les retours en arrière ne sont pas toujours simples ;
- l’environnement est plus complexe, moins immédiatement lisible ;
- les évolutions sont très rapides et les prévisions délicates. La crise traversée actuellement nous en donne des illustrations évidentes. En effet, effectuer des choix d’orientation suppose d’avoir à sa disposition un certain nombre de données tant descriptives que prospectives sur la réalité des situations de travail visées.
L’information sur les débouchés professionnels donne lieu à des contributions multiples et à des débats polémiques depuis de nombreuses années. Plusieurs questions complexes y sont confondues : certaines renvoient à la fiabilité pronostique des données à disposition ; d’autres renvoient aux processus de transmission et d’appropriation en jeu dans le travail de conseil. Cet aspect est aujourd’hui central d’autant que l’absence de repères fiables peut être source d’engagements entraînant des déceptions voire des échecs. Comment intégrer l’orientation dans les stratégies socio-économiques ? Comment assurer et développer l’interaction nécessaire entre l’individu et l’environnement ? Autant de questions qu’il s’agit d’appréhender dans leur complexité mais également dans le souci de tracer des perspectives, dans le champ stratégique et méthodologique. Cet Essentiel s’appuie à la fois sur les travaux menés depuis plusieurs années dans le cadre du CARIF Espace Compétences par le groupe AOMPI (Accompagnement - Orientation - Mobilité Professionnelle - Insertion) et également sur une étude menée sur l’usage des données socio-économiques.
Voici les thématiques des précédents numéros:
L'essentiel n°5: Problème, acquis et tendances récents de la négociation nationale interprofessionnelle et de la production normative en droit social : enjeux et impact sur le dialogue social régional.
L'essentiel n°4 : De nouvelles démarches régionales au service du dialogue social.
L'essentiel n°3 : Flexicurité et sécurisation des parcours. Mutations économiques et ressources humaines.
L'essentiel n°2, Tome 2 : Accompagnement, orientation, mobilité professionnelle et insertion.
L'essentiel n°2, Tome 1 : Accompagnement, orientation, mobilité professionnelle et insertion.
L'essentiel n°1 : Quel changement de posture du praticien dans l’accompagnement ?
Engagement et abandons : Repères pour mieux comprendre les processus d`engagement et d`abandon en formation et en orientation professionnelle.
http://www.regionpaca.fr/typo3temp/pics/logo_carifEC_01102008_01_7ba37f0236.jpg La Carif Space-Competenza offre una serie di studi su suoi temi centrali. L'ultimo numero, n ° 6 La maggior parte, si occupa di "L'utilizzo di pratiche di orientamento economico-socio.
Ecco alcuni stralci:
Le incertezze dei cambiamenti socio-economici in corso e sfida la direzione giocatori. Una migliore comprensione di questi sviluppi ed essere in grado di generare dati per l'utilizzo in lavori di accompagnamento guidance appaiono obiettivi essenziali di oggi.
Ecco i temi delle precedenti edizioni:
La chiave n. 5 : Il problema, successi recenti e le tendenze delle trattative inter-nazionale e la produzione di norme di diritto sociale: le sfide e impatto sul dialogo sociale regionale.
La chiave n. 4 : Nuovi approcci al servizio regionale il dialogo sociale.
La chiave n. 3 : la flessicurezza e la sicurezza della carriera. Mutations économiques et ressources humaines . Il cambiamento economico e delle risorse umane.
La chiave n. 2 , Volume 2: Guida, la direzione, la mobilità delle imprese e l'inclusione.
La chiave n. 2 volume, 1: di orientamento, direzione, la mobilità delle imprese e l'inclusione.
La chiave n. 1 : Che cambiamento di atteggiamento del medico nel sostenere?
Impegno e l'abbandono Milestones: per comprendere meglio i processi di impegno e di «drop-in formazione e consulenza di carriera. Maggiori informazioni
...

Posté par pcassuto à 03:37 - - Permalien [#]
Tags :

Le DIO: "Simplifier, repenser, coordonner"

L'actualité de la formation

Par Patricia Gautier-Moulin. Ce sont les maîtres-mots de Jean-Robert Pitte, nommé Délégué à l’information et à l’orientation (DIO) le 23 juin dernier. Il a confié au Quotidien de la formation ses premières réflexions depuis sa prise de fonction.
Bien que son équipe ne soit pas encore constituée, que sa lettre de mission ne lui soit pas encore parvenue -elle est attendue courant Juillet- , le DIO souhaite avancer le plus rapidement possible, mais il est "bien conscient qu’un sujet aussi délicat que l’orientation ne peut se traiter dans la précipitation". Ses premières actions devraient débuter à l’automne prochain. "Plein d’ardeur et de curiosité", il se veut "le plus ’éponge’ possible par rapport aux problèmes qui se posent".
Dans l’intitulé du DIO, "il manque formation et surtout insertion professionnelle", relève le nouveau Délégué : "Une bonne information ou une bonne orientation ne servent à rien s’il n’y a pas d’insertion ensuite". Il considère "comme une nécessité absolue de mieux ancrer le monde universitaire dans l’emploi et le monde économique". Cette préoccupation était déjà la sienne lorsqu’il était simple étudiant. Il rappelle qu’alors il a participé à la mise en place de stages d’initiation à l’entreprise pour des étudiants en lettres et qu’il a toujours œuvré dans ce sens. Plus tard, au titre de Président de l’université Paris IV Sorbonne, il aurait souhaité un IUT à la Sorbonne, mais s’est heurté à certaines oppositions internes. Il a, en revanche, créé un "Observatoire de l’Insertion Professionnelle et des parcours" (OIPP) qui, depuis 2005, assure le suivi de l’insertion professionnelle des étudiants et analyse les parcours de formation.
"Les passerelles entre les universités et le monde des entreprises doivent être beaucoup plus nombreuses", martèle-t-il. "En France, le taux anormalement élevé de chômage des jeunes qui s’élève à 23% est un scandale", s’indigne-t-il. Il faut convaincre les jeunes "que l’orientation est leur affaire et celle de leurs familles. Il faut aussi convaincre toute l’Education Nationale que c’est bien une de ses missions". Il se félicite de la réforme des lycées qui oblige les élèves de seconde, avec l’aide de leurs enseignants, à réfléchir à un projet personnel. Le DIO estime aussi qu’il faut réhabiliter certains métiers et informer les jeunes sur les secteurs qui offrent des emplois ou des possibilités de création d’entreprise. Il s’insurge contre l’image dévalorisée des métiers "dits manuels" alors que "ceux-ci exigent aussi des connaissances qui relèvent du droit, de l’économie, de la gestion, de l’art des relations humaines". Mais Jean-Robert Pitte ne limitera pas son action aux niveaux scolaires et universitaires : "La loi du 24 novembre 2009 dit clairement que c’est l’ensemble des Français qui doit trouver une réponse, sans hiatus entre formation initiale et formation continue. Aujourd’hui, chacun a besoin de se former tout au long de la vie".
Le Délégué se voit "comme un chef d’orchestre" qui permettra de coordonner l’action de la multitude d’organismes qui interviennent dans l’AIO, qu’ils dépendent ou non de l’Etat. Il confirme que la fusion entre l’Onisep, le CIDJ et le centre Inffo ne fait pas partie de ses missions. Une des missions de la Délégation sera "de valoriser et de faire connaître les bonnes pratiques". Il considère que les partenaires sociaux, les collectivités locales à l’échelon de la région ou du bassin d’emploi, ou encore les chambres consulaires ont un rôle très important à jouer dans l’information et l’orientation. Enfin, il insiste sur la nécessaire qualité des services d’information et d’orientation et souligne l’importance des labels qui seront délivrés aux lieux d’information et d’orientation relevant du service public.
Extraits de la loi du 24 novembre 2009
Le Délégué à l’information et à l’orientation est placé auprès du Premier ministre. Le Délégué à l’information et à l’orientation est chargé:
1 - De proposer les priorités de la politique nationale d’information et d’orientation scolaire et professionnelle;
2 - D’établir des normes de qualité pour l’exercice de la mission de service public d’information et d’orientation;
3 - D’évaluer les politiques nationale et régionales d’information et d’orientation scolaire et professionnelle.
Il apporte son appui à la mise en œuvre et à la coordination des politiques d’information et d’orientation aux niveaux régional et local. Le Délégué à l’information et à l’orientation présente au Premier ministre, avant le 1er juillet 2010, un plan de coordination aux niveaux national et régional de l’action des opérateurs nationaux sous tutelle de l’Etat en matière d’information et d’orientation. Il examine les conditions de réalisation du rapprochement, sous la tutelle du Premier ministre, de l’établissement public visé à l’article L. 313-6 du code de l’éducation, du Centre pour le développement de l’information sur la formation permanente et du Centre d’information et de documentation jeunesse. Le plan de coordination est remis au Parlement et rendu public.

The current training

By Patricia Gautier-Moulin. These are the key words of Jean-Robert Pitte, appointed Commissioner of Information and Guidance (DIO) on June 23 last. He told the Daily training his initial thoughts since he took office. Although his team is not yet established, that its engagement letter did not yet reached it is expected during July, the DIO wants to move as quickly as possible, but it is "well aware that a delicate subject the orientation can not be treated in a rush. His first actions should begin in the fall. "Full of enthusiasm and curiosity," he wants "the more 'sponge' in relation to possible problems. In the title of DIO, "he lacks training and especially Employability is the new Delegate:" Good information and good guidance is useless if no insertion then. He considers "an absolute necessity of anchoring jobs in academia and the business world.
Extracts of the Act of November 24, 2009: The Commissioner of Information and referral is placed with the Prime Minister. The Commissioner of Information and guidance is responsible for:
1 - To propose priorities for national information policy and guidance and counseling;
2 - To establish quality standards for the exercise of the mission of public service information and referral;
3 - To evaluate national policies and regional information and educational and vocational guidance. More...

Posté par pcassuto à 02:30 - - Permalien [#]

Développement professionnel continu et la formation initiale des professionnels de santé

Retourner à la page d'accueil de Légifrance Il est rétabli un livre préliminaire de la quatrième partie du code de la santé publique ainsi rédigé: 
« Art. D. 4011-1. - L'intégration d'un protocole de coopération entre professionnels de santé étendu par la Haute Autorité de santé au développement professionnel continu intervient selon les modalités suivantes :
« 1° Au niveau national, l'objet du protocole de coopération étendu est pris en compte dans les orientations annuelles ou pluriannuelles du développement professionnel continu qui sont arrêtées par le ministre chargé de la santé après avis de chacune des commissions scientifiques indépendantes des professions concernées par le protocole ;
« 2° Au niveau régional, les orientations en matière de développement professionnel continu fixées par l'agence régionale de santé, en cohérence avec le projet régional de santé, prennent en compte l'objet du protocole de coopération étendu si celui-ci n'a pas été retenu dans les orientations nationales prévues au 1°.
Les orientations nationales et, le cas échéant, régionales se déclinent en programmes qui sont mis en œuvre par des organismes concourant à l'offre de développement professionnel continu.
Les employeurs publics et privés prennent les dispositions utiles pour inscrire les protocoles de coopération étendus dans le plan de développement professionnel continu des professionnels de santé qui mettent en œuvre ces protocoles.
« Art. D. 4011-2. - L'intégration d'un protocole de coopération entre professionnels de santé étendu par la Haute Autorité de santé à la formation initiale des professionnels de santé est subordonnée à la modification préalable des dispositions du présent code définissant le champ d'intervention de ces professions de santé. »
Cette intégration met fin à l'application du protocole.
Les ordres professionnels peuvent être consultés par le ministre chargé de la santé sur l'intégration d'un protocole de coopération étendu dans les dispositions du présent code relatives aux professions de santé. »
Le ministre de l'éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche et la ministre de la santé et des sports sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Tornar a la pàgina d'inici Légifrance Es tracta de restablir un llibre preliminar de la quarta part del codi de la salut pública de la següent manera:
"L'art. D. 4011-1. Integració d'un protocol de cooperació entre professionals de la salut estès per l'Alta Autoritat de Salut participa en el desenvolupament professional continu de la següent manera: "1 A nivell nacional, el tema del protocol de cooperació àmplia es pren en compte o multianual d'orientació anys de desenvolupament professional continu que l'acorda el ministre de Salut, prèvia consulta amb cada comitè independent de les professions científiques pel protocol. Més informació...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :

19 août 2010

Les mathématiciens français champions du monde de cette discipline

Les mathématiciens français champions du monde de cette disciplineValérie Pécresse adresse ses plus vives et ses plus chaleureuses félicitations aux trois mathématiciens français, Ngô Bao-Châu et Cédric Villani, à qui vient d’être décernée la Médaille Fields ainsi qu'à Yves Meyer, qui a reçu le Prix Gauss, à l’occasion de l’édition 2010 du Congrès International des Mathématiciens organisé par l'Union Mathématique Internationale, à Hyderabad, en Inde. Elle partage leur joie et leur fierté avec l’ensemble de la communauté scientifique et universitaire. Ces nouveaux prix, considérés par la communauté scientifique comme l'équivalent d'un prix Nobel en mathématiques, portent à quatre le nombre de médailles Fields obtenues par la France en dix ans. Ils placent nos chercheurs parmi les champions du monde de la discipline.
Ainsi, la Médaille Fields récompense: *la contribution de Bao-Châu Ngô à la théorie des représentations et formes automorphes, notamment sa démonstration du « Lemme Fondamental » qui joue un rôle clé dans le programme de Langlands, pilier de la théorie moderne des nombres; *les travaux originaux de Cédric Villani, notamment ceux ayant trait à la théorie cinétique de l’équation de Boltzmann, ceux qui établissent un lien entre la théorie du transport optimal (introduit par le mathématicien français Gaspard Monge) et des objets purement géométriques tels que la courbure de Ricci, et enfin ceux liés à l'amortissement Landau en physique des plasmas.
Quant au prix Gauss, il distingue les travaux d’Yves Meyer qui ont démontré que des idées profondes issues de problèmes mathématiques extrêmement théoriques peuvent ouvrir la porte à des applications spectaculaires, comme c'est par exemple le cas des ondelettes qui ont révolutionné le traitement du signal, de l'image et de la vidéo, de la statistique, et ont une grande influence sur l'ensemble de l'analyse mathématique.
Pour Valérie Pécresse, ces récompenses illustrent une fois encore l’excellence de la recherche française en mathématiques, menée dans les laboratoires des universités, au CNRS et dans certaines Grandes Écoles, comme l’Ecole Polytechnique ou encore l’Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm dont sont issus les trois lauréats. A travers la réussite de ces chercheurs, la ministre voit la confirmation du talent d’une nouvelle génération de mathématiciens prête à perpétuer cette longue tradition française, depuis Descartes jusqu'à Wendelin Werner en passant par Monge et Poincaré.
En effet, ces nouveaux prix font suite à une série de nombreuses distinctions reçues par des chercheurs français, qui prouvent la vitalité des mathématiques françaises: le prix Abel en 2003 pour Jean-Pierre Serre, en 2008 pour Jacques Tits, et en 2009 pour Mikhail Gromov, la Médaille Fields en 2002 pour Laurent Lafforgue, en 2006 pour Wendelin Werner, le prix Clay en 2004 pour Gérard Laumon et Bao-Châu Ngô, en 2008 pour Claire Voisin et en 2009 pour Jean-Loup Waldspurger, et le prix Crafoord en 2001 pour Alain Connes et en 2008 pour Maxim Kontsevitch... Suite de l'article.
La médaille Fields
Récompense la plus prestigieuse en mathématiques, la Médaille Fields est décernée à 2 à 4 récipiendaires tous les 4 ans depuis 1936, par un comité désigné par l’Union mathématique internationale. Elle vise à récompenser des travaux de recherche majeurs mais également à encourager la réalisation d’autres de recherche en mathématiques. Il est de coutume que cette distinction soit décernée à un mathématicien d’au plus 40 ans. Sur les 52 médailles décernées depuis 1936, 11 récipiendaires sont français: *2010 Cédric Villani (ENS Lyon et Institut Henri Poincaré) et Ngo Bao-Chau; *2006 Wendelin Werner (Paris 11-Orsay); *2002 Laurent Lafforgue (IHÉS); *1994 Pierre-Louis Lions (Collège de France) et Jean-Christophe Yoccoz (Collège de France); *1982 Alain Connes (Collège de France et IHÉS); *1966 Alexandre Grothendieck; *1958 René Thom; *1954 Jean-Pierre Serre; *1950 Laurent Schwartz.
http://www.alsace-referencement.com/images/logo_voila.gifLa médaille Fields, considérée comme le "Nobel des mathématiques", a été décernée jeudi à deux Français Cédric Villani et Ngo Bao Chau, d'origine vietnamienne, ainsi qu'à l'Israélien Elon Lindenstrauss et au Russo-suédois Stanislav Smirnov, selon les organisateurs.
Cédric Villani, 36 ans, directeur de l'Institut Henri Poincaré (IHP) à Paris depuis juillet 2009 et professeur à l'Ecole normale supérieure de Lyon, est récompensé pour des travaux portant notamment sur "l'amortissement de Landau" et l'équation de Boltzmann, physicien et mathématicien autrichien de la fin du 19e siècle. Ngo Bao Chau, 38 ans, né en 1972 à Hanoi et naturalisé français en 2010, qui enseigne à l'université de Paris-Sud, a reçu la médaille Fields pour sa démonstration, en 2008, du "Lemme fondamental", une conjecture formulée en 1987.
Elon Lidenstrauss, 40 ans, autre lauréat 2010, l'a été pour ses "résultats sur la mesure de rigidité en théorie ergodique, et leurs applications à la théorie des nombres". Stanislav Smirnov, né en 1970 à Saint-Petersbourg en Russie et actuellement enseignant à l'Université de Genève, a été récompensé pour des travaux portant sur la physique statistique et la "percolation".
Par ailleurs, le Prix Gauss, qui consacre les applications en mathématiques, revient au Français Yves Meyer, 71 ans, "pour ses contributions fondamentales à la théorie des nombres" et "son rôle de pivot dans le développement de la théorie des ondelettes", révolutionnant le traitement du signal et la statistique. Le prix Nevanlinna récompensant des travaux liés aux sciences de l'information est attribué à l'Américain Daniel Spielman, 40 ans. Enfin, la médaille Chern, décernée pour la première fois cette année en mémoire du mathématicien chinois Shiing-Shen Chern (1911-2004), a été remise à l'Américain Louis Nirenberg, 85 ans, considéré par ses pairs comme "l'un des plus grands acteurs des mathématiques en analyse" au siècle dernier.

De Franse wiskundigen wereldkampioen in deze discipline Valerie Pecresse zijn warmste en meest welgemeende felicitaties aan de drie Franse wiskundigen, Ngo Bao Chau en Cedric Villani, die net is bekroond met de Fields Medal en Yves Meyer, die werd bekroond met de Gauss, de Ter gelegenheid van de 2010 Internationale Congres van Wiskundigen georganiseerd door de Internationale Wiskundige Unie, Hyderabad, India. Ze deelt hun vreugde en trots met de hele wetenschappelijke en academische gemeenschap. Deze nieuwe prijzen, die door de wetenschappelijke gemeenschap als het equivalent van de Nobelprijs voor de wiskunde, brengt tot vier van het aantal medailles, verkregen door velden van Frankrijk in tien jaar. Zij zetten onze onderzoekers bij de wereldkampioen in de discipline. Meer...

Posté par pcassuto à 14:13 - - Permalien [#]


La nécessaire articulation entre APLD et Formation, Suite

http://tic.vikman.fr/prdfp/images/stories/logo_errefom.jpgLa DGEFP diffuse une nouvelle circulaire relative au dispositif d'activité partielle de longue durée (APLD). La précédente circulaire DGEFP n° 2010-13 du 30 mars 2010 relative à la mise en oeuvre de l'activité partielle de longue durée (APLD) en 2010 (DGEFP Activite Partielle) avait pour but de remettre en perspective le fonctionnement du dispositif d'activité partielle et ses dernières évolutions.
Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle Bertrand Martinot a adressé cette circulaire DGEFP n°2010-18 du 15 juillet 2010 aux préfets de région, directeurs régionaux des Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) et aux préfets de département. L'objectif est de mesurer l'appropriation par les entreprises de l'APLD et son impact en terme de formation.
Elle précise la méthodologie à suivre dans le recueil de données devant être traitées à la rentrée. Le délégué invite les destinataires à se rapprocher des entreprises ayant conclu une convention en 2009 et dont le recul sur le dispositif est d'au maximum douze mois.
Les entreprises devront fournir, outre un bilan quantitatif de l'articulation formation-activité partielle, un bilan qualitatif sur les opérations de formations menées en précisant les dispositifs activés (plan de formation, périodes de professionnalisation, Dif, Cif, etc.). Elles sont invitées à relater le climat social mesuré pendant les périodes d'activité partielle et l'impact de l'APLD, et à lister les avantages et inconvénients du dispositif. Une copie des documents attestant la réalisation d'entretiens avec les salariés pour construire un parcours de formation doit aussi être joint.
Institué le 1er mai 2009 pour prévenir les licenciements en période de crise, le dispositif d'APLD est co-financé par l'État et l'Unédic. Il vise à inciter les entreprises à former leurs salariés pendant les périodes d'inactivité.
http://tic.vikman.fr/prdfp/images/stories/logo_errefom.jpg Ang DGEFP pinakawalan ng isang bagong bilog sa mekanismo ng bahagyang aktibidad ng mahabang duration (APLD).
Ang nakaraang pabilog DGEFP No 2010-13 ng Marso 30, 2010 sa pagpapatupad ng bahagyang aktibidad ng mahabang duration (APLD) sa 2010 (Aktibidad DGEFP Bahagyang) ay inilaan upang ilagay sa perspektibo ang operasyon ng aparato bahagyang at aktibidad nito kamakailan-lamang na developments. More...

Posté par pcassuto à 08:21 - - Permalien [#]

Le Programme ingénieurs cadres de la Région Basse-Normandie

Pour retrouver un emploi tout en bénéficiant d’une promotion sociale la formation est un atout majeur. En Basse-Normandie, les entreprises sont à la recherche de cadres formés pour répondre aux évolutions technologiques.
Fort de ce constat, la Région Basse-Normandie a choisi, avec son programme ingénieurs cadres, d’accompagner les demandeurs d’emploi Bas-Normands de niveau techniciens supérieurs et cadres pour leur permettre de suivre une formation professionnelle rémunérée.
Pour l’année universitaire 2010-2011, la Région a sélectionné un panel de formations (détail dans le tableau joint: Programme Ingénieurs Cadres) allant du commerce au développement territorial, en passant par l’industrie, l'informatique, l'environnement et le management d'entreprise.
La Région financera ainsi avec le Fonds Social Européen plus de 200 parcours de formations.
Télécharger le Programme ingénieurs cadres: Programme Ingénieurs Cadres.
Pour tous renseignements s'adresser aux organismes de formation (coordonnées dans le tableau joint) ou aux conseillers pôle emploi. Contact Région: Julie JAHIER, Tél. : 02 31 06 96 05, e-mail: j.jahier@crbn.fr.

Het vinden van een baan, terwijl het ontvangen van een bevestigend opleiding is een belangrijke troef. In Laag-Normandië, zijn bedrijven op zoek naar professionals opgeleid om te reageren op technologische ontwikkelingen. Met deze, Basse-Normandie regio was de gekozen, met zijn engineering programma managers, managers te ondersteunen werkzoekenden Neder-Normandiërs opgeleide technici en om hen in staat stellen een betaalde opleiding volgen beroepsonderwijs. Voor het academisch jaar 2010-2011, heeft de regio gekozen voor een aanbod van cursussen (beschreven in de bijgevoegde tabel: Program Executive Engineers ), variërend van de handel aan de regionale ontwikkeling, door middel van de industrie, informatie, en het milieu beheermaatschappij. Meer...

Posté par pcassuto à 08:04 - - Permalien [#]

Contrats de formation dans le travail temporaire

http://www.centraltest.fr/ct_fr/upload/images/actualite/wk-rh.gifLe 31 mai, le Prisme a déposé un accord sur la formation, conclu avec les fédérations CFDT et FO le 29 janvier dernier, qui actualise les dispositions sur le contrat d’insertion professionnelle intérimaire et sur le contrat de développement professionnel intérimaire.
L’accord sur les contrats de mission-formation spécifiques est signé dans le cadre de l’article L. 6325-24 du Code du travail. Il actualise l’accord du 8 juillet 2004 modifié (v. Conv. -C2- n° 306 du 17 août 2004).
Il aménage les modalités du contrat d’insertion professionnelle intérimaire (Cipi), destiné aux demandeurs d’emploi éloignés du marché du travail, notamment des publics agréés par Pôle emploi, pour être accompagnés dans leur mise à l’emploi par des ETT d’insertion. Ce contrat est d’une durée d’au moins 210 heures, comportant au moins 70 heures de formation théorique, 35 heures de formation pratique dans une entreprise utilisatrice et 105 heures en mission.
L’accord redéfinit aussi les conditions du contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI), contrat de professionnalisation, « adapté aux spécificités du contrat de travail temporaire ». Il est destiné aux intérimaires peu qualifiés et comporte une formation comprise entre 175 et 910 heures (450 heures en 2004). L’ETT s’engage à proposer, dans les trois mois de la formation, des missions d’une durée au moins égale au tiers de celle de la formation et en adéquation avec celle-ci. Le CDPI peut aussi concerner, sans condition d’ancienneté professionnelle, des salariés reconnus travailleurs handicapés.
Les règles de rémunération sont communes aux deux contrats. Les signataires de 2010 font évoluer surtout les règles applicables au CDPI (4 458 ont été signés en 2009) : à titre transitoire, pour les contrats débutés avant le 1er janvier 2011, la condition d’ancienneté professionnelle peut être acquise au cours des 18 mois (au lieu de 12) précédant la signature du contrat, afin de prendre en compte le recul de l’intérim de 2009, le nombre de salariés intérimaires ayant diminué de 28,7 %. De même, l’accord explicite l’utilisation du contrat dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme, l’Opca ayant développé des actions, afin de détecter ces situations.
http://www.centraltest.fr/ct_fr/upload/images/actualite/wk-rh.gif On May 31, the Prism has introduced a training agreement, concluded with the federations CFDT and January 29 last, updating the provisions of Agreement Acting employability and the interim professional development contract. He set the terms of the contract employability Interim (DIF) for job seekers away from the labor market, including by licensed public employment center to be supported in their application for employment by ETT to insertion. This contract has a duration of at least 210 hours, including at least 70 hours of classroom training, 35 hours of practical training in a business user and 105 hours of mission. More...

Posté par pcassuto à 04:27 - - Permalien [#]

Intergros: Contrat de professionnalisation « jeunes »

Contrat de professionnalisation « jeunes »: 3 euros de plus à l’embauche
En choisissant le contrat de professionnalisation:
    * vous adaptez de nouveaux collaborateurs aux spécificités de vos métiers,
    * renouvelez les savoir-faire de votre entreprise,
    * et participez également à l’emploi des jeunes.
Intergros vous soutient dans cet engagement avec une aide financière destinée à cofinancer le salaire de chaque jeune âgé de 16 à moins de 26 ans recruté dans votre entreprise en contrat de professionnalisation. Cette aide de 3€ par heure de formation s’ajoute au forfait de prise en charge habituelle.
Rappel: Ce soutien à l’embauche financé par Intergros peut se cumuler avec l’aide à l’embauche, de 1000 à 2000 euros selon le niveau de qualification, attribuée par Pôle emploi aux entreprises qui recrutent un jeune en contrat de professionnalisation.
http://www.drtefp-bretagne.travail.gouv.fr/upload/files/13x_encadre_politique_emploi_MOlyVsu.gifPour en savoir plus sur le contrat de professionalisation, cliquer sur l'icône à gauche.
Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes par l’acquisition d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle.
Le contrat peut être à durée déterminée pour une durée comprise entre 6 et 12 mois. Cette durée peut être portée directement à 24 mois pour les personnes sans qualification ou bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’AAH ou sortant d’un contrat aidé. En dehors des cas mentionnés ci-dessus, les critères de dérogation à la durée légale des contrats sont précisés dans un accord conventionnel (accord de branche). A l’issue d’un contrat en CDD, aucune indemnité de fin de contrat n’est due. Le contrat peut également être à durée indéterminée. Dans ce cas, les règles de durée maximale mentionnées ci-dessus portent sur l’action de professionnalisation, c’est-à-dire la première phase du contrat qui s’effectue en alternance. Consulter la fiche complète du_contrat_professionnalisation.
Sans oublier le plus important: le CERFA 12434*01. Dans le CERFA (Centre d'Enregistrement et de Révision des Formulaires Administratifs), doivent être précisés la durée hebdomadaire du travail (y compris le temps de formation), l'intitulé précis de la qualification préparée, la période de l’examen ou des épreuves, le nombre d’organismes de formation intervenant, le lieu du déroulement de la formation principale, le type de qualification, la spécialité de formation, le SIRET du principal organisme de formation.
Le CERFA précise également: L’employeur s’engage à assurer au titulaire du contrat une formation lui permettant d’acquérir une qualification professionnelle et à lui fournir un emploi en relation avec cet objectif pendant la durée du CDD ou de l’action de professionnalisation du CDI. Le titulaire du contrat s’engage à travailler pour le compte de son employeur et à suivre la formation prévue au contrat (article L981-3 du Code du travail).
Professional contract "young": 3 euros more to hiring.
By choosing the professional contract:

* You adapt to new employees to the specifics of your business,

* Repeat the expertise of your business

* And also participate in youth employment.

  Intergros supports you in this endeavor with financial assistance to co-finance the salary of each young person aged 16 to under 26 enrolled in your company professional contract. The aid of € 3 per hour of training in addition to package usual care. Remind: This support for the hiring funded Intergros can be combined with the recruitment assistance from 1000 to 2000 euros depending on the level of qualification, awarded by the employment center to businesses that hire a young professional trainees. See full description of the_professionnal contract. Without forgetting the most important, the CERFA 12434*01. More...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]

18 août 2010

FPSPP: Appel à projets - Projets territoriaux

http://217.25.180.53/portail/portal/action/SimpleDownloadActionEvent/oid/00q-000008-000Appel à projets - Projets territoriaux 13 août 2010. Projets territoriaux Interprofessionnels ou sectoriels (à destination des OPCA et OPACIF). Date de lancement de l’appel à projets: 13 août 2010. Date limite de dépôt des candidatures: 30 octobre 2010.
1/ Eléments de cadrage du dispositif
Cet appel à projets s'inscrit dans la Convention-cadre entre le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels et l'Etat 2010-2012 du 15 mars 2010.
Il est la réponse à l’article 3.1 axe 4 visant à financer des projets territoriaux interprofessionnels ou sectoriels dont l'objectif est de contribuer au développement de projets territoriaux interprofessionnels ou sectoriels, portés par les OPCA et les OPACIF, faisant l'objet d'un partenariat entre les organisations représentatives d’employeurs et de salariés et les autres principaux acteurs institutionnels des territoires.
Il s'inscrit également dans l'esprit de l'ANI du 7 janvier 2009, précisant que « la mise en oeuvre de la formation tout au long de la vie professionnelle et l’objectif de sécurisation des parcours professionnels impliquent une meilleure articulation entre les politiques en faveur de l’emploi et celles en faveur du développement de la formation professionnelle, ainsi qu'une meilleure coordination des moyens respectifs mis en oeuvre par l'Etat, les Régions, et les partenaires sociaux. Cette coordination doit permettre une optimisation des moyens dans les situations qui nécessitent une intervention commune. Les stratégies et politiques des différents acteurs doivent pouvoir prendre en compte la diversité des objectifs, des situations et des publics ».
2/ Finalités poursuivies

L'objectif est de favoriser et soutenir les OPCA et OPACIF dans leurs démarches de partenariat dans les territoires oeuvrant pour une plus grande sécurisation des parcours professionnels des salariés et un retour à l'emploi pour les demandeurs d'emploi.
L’intervention du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels dans cet appel à projets soutient des opérations permettant aux organismes paritaires collecteurs agréés: - de développer des actions de partenariat avec les principaux acteurs territoriaux et plus particulièrement les collectivités territoriales. Une attention particulière sera portée aux partenariats avec les Conseils régionaux; - de favoriser les actions de type expérimental ou les échanges de bonnes pratiques en matière de qualification ou requalification des salariés et/ou des demandeurs d’emploi répondant à un objectif de sécurisation des parcours professionnels et/ou de retour à l’emploi.
http://217.25.180.53/portail/portal/action/SimpleDownloadActionEvent/oid/00q-000008-000 Πρόσκληση για έργα - Έργα εδαφική 13 του Αυγούστου του 2010 . Διεπαγγελματική Έργα χωρικά ή τομεακά (στο OPCA και OPACIFs). Έναρξη την ημερομηνία της πρόσκλησης υποβολής προτάσεων: 13 Αυγούστου 2010.Προθεσμία υποβολής αιτήσεων: 30 Οκτωβρίου 2010.
1/ συσκευή διαμόρφωσης Στοιχείων

Η παρούσα πρόσκληση για υποβολή σχεδίων αποτελεί μέρος της σύμβασης-πλαισίου μεταξύ της κοινής ασφάλειας καριέρα του Ταμείου και του κράτους 2010-2012 15 Μαρτίου 2010.

Είναι η απάντηση στο σημείο 3.1 του άξονα 4 για τη χρηματοδότηση τοπικών σχεδίων ή διατομεακής στόχος του οποίου είναι να συμβάλει στην ανάπτυξη διατοπικής ή τομεακών σχεδίων, η οποία υποστηρίζεται από την OPCA και OPACIFs, με την επιφύλαξη μια εταιρική σχέση μεταξύ των αντιπροσωπευτικών οργανώσεων των εργοδοτών και των εργαζομένων και των άλλων βασικών θεσμικών εδάφη
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 17:21 - - Permalien [#]