La nouvelle Stratégie Nationale de Développement Durable pour la période 2010-2013  (SNDD) a été adoptée le 27 juillet 2010 par le Comité Interministériel pour le Développement Durable (CIDD), présidé par Jean Louis BORLOO, réunissant les membres du Gouvernement et la Déléguée interministérielle au Développement durable.
Pour en savoir plus: la stratégie nationale de développement durable 2010-2013 : vers une économie verte et équitable, Les indicateurs de la stratégie nationale de développement durable 2010-2013, Les fiches synthétiques de présentation de la stratégie nationale de développement durable, Fiche Formation Continue. Voir aussi: Les indicateurs du développement durable en France.
Fruit d’une longue concertation avec l’ensemble des ministères et des acteurs socio-économiques et élaborée dans un contexte mondial marqué par des crises économique et financière, par des enjeux environnementaux de plus en plus prégnants et par une exigence accrue de solidarité tant au niveau national qu’international, la SNDD pose les bases d’un mode de développement durable organisé autour d’une économie verte et équitable. Les 9 défis clés de cette nouvelle stratégie dessinent ainsi les voies d’une économie à la fois sobre en ressources naturelles (énergie, matières premières, eau, espace, biodiversité...) et décarbonnée mais intégrant aussi les dimensions humaines et sociales. Elle s’articule à cette fin autour de neuf défis stratégiques, cohérents avec nos engagements européens, et que nous devons relever pour aller vers une économie
verte et équitable: - une consommation et une production durables; - la société de la connaissance par le développement de l’information, de la formation, de l’éducation tout au long de la vie et de l’accès à la culture, et par un soutien accru à la recherche et à l’innovation, condition de notre compétitivité et donc de la pérennité de notre modèle économique et social ; - la gouvernance; - le changement climatique et l’énergie; - les transports et la mobilité durables; - la conservation et la gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles; - la santé publique, la prévention et la gestion des risques; - la démographie, l’immigration et l’inclusion sociale; - les défis internationaux en matière de développement durable et de lutte contre la pauvreté dans le monde.
2.1 Éducation et formation: Contexte et enjeux

L’égal accès pour tous à l’éducation, à la formation et à la culture est un facteur majeur de cohésion sociale, à tous les niveaux de formation et à toutes les étapes de la vie. Il offre à l’être humain les moyens de s’épanouir personnellement et professionnellement, de s’intégrer socialement et de participer à la société de la connaissance promue par la stratégie européenne de développement durable (SEDD) et par la stratégie de Lisbonne...
Nos choix stratégiques: Améliorer l’offre de formation tout au long de la vie et faciliter son accès.

Cette formation tout au long de la vie permet aux personnes d’évoluer plus favorablement dans leur vie professionnelle en s’adaptant aux mutations de la société et aux évolutions du contexte économique. La mise en place de formations accessibles au plus grand nombre facilite cette évolution, de même que la valorisation des parcours et de l’expérience professionnelle. L’effort doit notamment porter sur la rénovation des contenus des formations et des référentiels.
Développement des processus de professionnalisation et de formation continue dans l’enseignement supérieur:
utilisation des possibilités ouvertes par la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, le plan réussite en licence, la charte des universités européennes pour l’apprentissage tout au long de la vie.
Objectifs du défi 8 de la stratégie nationale sur la société de la connaissance, partie 8.1 sur l’éducation et la formation

Fournir aux citoyens les moyens de s’épanouir personnellement, s’intégrer socialement et participer à la société de la connaissance. Leur donner la possibilité d’acquérir des connaissances des capacités et des compétences et d’actualiser celles qu’ils possèdent. Adapter et renforcer les dispositifs de formation dans les domaines clés du développement durable. Favoriser l’insertion sociale et l’employabilité par l’éducation et la formation.
Stratégie européenne pour l’emploi (ligne directrice 23)
Accroître et améliorer l'investissement dans le capital humain, au moyen des actions suivantes:
– mettre en oeuvre des politiques inclusives en matière d'éducation et de formation, pour faciliter l'accès à l'enseignement professionnel initial, à l'enseignement secondaire et à l'enseignement supérieur, y compris aux apprentissages et à la formation entrepreneuriale,
– réduire significativement le nombre d'élèves quittant l'école prématurément,
– établir des stratégies efficaces d'éducation et de formation tout au long de la vie offertes à tous, y compris en prévoyant des incitations et des mécanismes de répartition des coûts appropriés, en vue d'augmenter la participation à la formation continue et en entreprises tout au long de la vie, en particulier pour les travailleurs peu qualifiés et âgés.
Objectif européen : atteindre une part de 12,5 % en 2010 pour les adultes de 25 à 64 ans participant à des actions de formation au cours des quatre semaines précédant l’enquête (donnée calculée par Eurostat). Voir la totalité de la Fiche Formation Continue.

The new National Sustainable Development Strategy for 2010-2013 (NSDS) was adopted July 27, 2010 by the Interministerial Committee for Sustainable Development (ICSD), chaired by Jean Louis Borloo, bringing together members of Government and the interministerial delegate Sustainable Development.
Learn more: National Strategy for Sustainable Development 2010-2013: towards a green and fair economy, indicators of the national strategy for sustainable development 2010-2013, sheets of synthetic presentation of the national strategy for sustainable development, Continuing Training.
See also: Indicators of sustainable development in France. More...