http://www.amf29.asso.fr/html/CCF_2008/LOGOS/LOGO%20TELEGRAMME.jpgUne étudiante de l'IUFM de Bretagne a engagé un recours devant le tribunal administratif de Rennes pour obtenir une équivalence de 1ère année de master, nécessaire dès la rentrée 2010 dans le cadre de la masterisation des concours de l'enseignement. Hannah Nehlig-Burnouf a, en effet, découvert, lors la publication de ses résultats, que l'Université de Bretagne occidentale (UBO) avait «instauré le principe d'une note éliminatoire, non retenu par d'autres universités». Selon son avocat, Roland Houver, il y a «inéquité territoriale dans le cadre d'un diplôme national».
Décision avant la fin de la semaine
Lors de l'audience, hier matin, il a par ailleurs dénoncé «l'étrange absence de décret instituant l'équivalence» entre une première année d'IUFM et un master. Selon lui, seules deux circulaires, de mai et de décembre 2009, précisent les conditions de validation de cette 1ère année d'IUFM. La juge a reconnu que «ces circulaires ne reposent sur aucun fondement législatif». Sa décision devrait intervenir avant la fin de la semaine.
http://www.amf29.asso.fr/html/CCF_2008/LOGOS/LOGO% 20TELEGRAMME.jpg Mae myfyriwr o sefydliadau hyfforddi athrawon ym Mhrydain yn dod â gweithredu cyn y Tribiwnlys Gweinyddol Rennes am gyfwerth o flwyddyn gyntaf y meistr, sy'n ofynnol ar ddychwelyd o 2010 drwy'r prif gopi o gystadleuaeth mewn addysg. Hannah Nehlig-Burnouf wedi darganfod yn wir, cyhoeddi'r canlyniadau, bod y Brifysgol yn y Gorllewin Llydaw UBO), wedi ("sefydlu'r egwyddor o marc annigonol na ddefnyddir gan brifysgolion eraill." Ei gyfreithiwr, Roland Houver, mae "tir annheg mewn diploma cenedlaethol". Mwy...