http://www.educpros.fr/uploads/RTEmagicC_Dubois_Pierre.JPG.jpgBlog Educpros de Pierre Dubois. “La Sorbonne déserte“, article du Canard enchaîné du mercredi 11 août 2010. La polémique est donc engagée: la Sorbonne brade-t-elle son nom pour un million d’euros par an? Site de Sorbonne Abu Dhabi, “un pont entre les civilisations”. Une offre de formation de licences et de masters en humanités, en droit, en économie et gestion. Des droits d’inscription fort élevés: “entre 15 et 25.000 dollars annuels” (un exemple pour le master de marketing, management et communication). Aucune donnée statistique sur le site: ni effectifs inscrits par filière, ni taux de succès, ni devenirs professionnels des diplômés.
Outre les droits d’inscription, qu’est-ce qui fleure bon le scandale dans cette université du désert, selon le Canard? Un effectif global fort peu élevé (350 étudiants), des étudiants qui ont une maîtrise du français limitée, des filières avec seulement quelques étudiants en 1ère année (ce qui entraîne des notations fort peu sévères, maintien des filières oblige), des enseignants français qui se font un pont d’or en allant enseigner 15 à 20 heures en deux semaines (et pendant ce temps, les étudiants français n’ont pas cours).
Qui a informé le Canard? Michel Fichant : “il accuse Jean-Robert Pitte [alors président de Paris Sorbonne] d’avoir lancé cette mission bling-bling sans réflexion et sans prévisions”. Qui est Michel Fichant? Selon le site de Sorbonne Abu Dhabi, il est professeur à Paris 4, directeur de l’UFR de philosophie et un des trois membres du conseil d’administration de l’université déserte. Michel Fichant a-t-il été piégé par le Canard ou a-t-il scié sciemment, à la veille de la retraite, la branche de l’arbre sur laquelle il était aussi perché? Pourquoi? A suivre…
Et Jean-Robert Pitte, notre nouveau délégué à l’information et à l’orientation (DIO) depuis le 23 juin dernier (chronique: “Pitte, l’orienteur“), que devient-il? A ma connaissance, il n’a encore fait aucune déclaration depuis qu’il est DIO! Voir l'article "La Sorbonne déserte", Jérôme Canard, Le Canard Enchaîné, 11 août 2010 sur le site de Sauvons l'Université!

Revenir à l'accueil EducPros.fr, un site de l'EtudiantPar Camille Stromboni, la réaction de Jean-Robert Pitte.
"Université de cocagne" où "les enseignants roulent sur l’or et leurs étudiants sont systématiquement reçus à leurs examens"… Voici la description de La Sorbonne Abu Dhabi, publiée dans le Canard enchaîné du 11 août 2010 dans un article intitulé "La Sorbonne déserte". Diplômes bradés pour des étudiants qui paient le prix fort, professeurs fort bien payés tandis qu’ils ne sont pas remplacés à Paris. Le responsable actuel du dossier Abu Dhabi à la Sorbonne, Michel Fichant, reconnaît lui-même en partie, selon le Canard enchaîné, ces faits. Au banc des accusés : Jean-Robert Pitte, ancien président de Paris 4 à l’origine de la création de cette antenne émirienne, qui aurait lancé une "mission bling bling sans réflexion et sans prévisions", des mots de Michel Fichant relatés dans le Canard.
Sa réaction ? "Je trouve cela pitoyable et très éloigné de la réalité, déplore le géographe, récemment nommé DIO (délégué à l’information et à l’orientation). Ce qui me fait sourire, c’est que je ne suis plus président depuis 30 mois. Ecrire cela en me visant alors que plus de deux années ont passé depuis, c’est absurde". Loin de penser que son projet est dévoyé, il contredit chaque point avancé dans l’article. Sur le faible niveau de français des 350 étudiants inscrits, il rappelle que ces derniers suivent des cours intensifs pendant un an, atteignant ainsi un niveau tout à fait convenable. Sur le diplôme, qui serait donné à tous les étudiants, il estime qu’avec un nombre si faible d’étudiants, dont on s’occupe tellement bien avec un vrai tutorat, "évidemment qu’ils réussissent". Il rappelle également que le défraiement des enseignants, largement évoqué dans l’article, était prévu dès le départ (400€ par jour pour un maître de conférences, 500€ pour un professeur des universités, pris en charge par la structure émirienne). Rien de nouveau donc. Quant au non-remplacement des professeurs expatriés une ou deux semaines : "Si la direction n’arrive pas à gérer cela, je n’y suis absolument pour rien", affirme-t-il, précisant qu’à son époque, chaque professeur partant à Abu Dhabi était remplacé grâce à divers mécanismes (par exemple l’organisation des cours sur 22 semaines de façon à ce que les enseignants aient deux semaines de libres dans l’année). N.B. : Nous n’avons pas réussi à joindre Georges Molinié, président actuel de Paris 4.

http://www.educpros.fr/uploads/RTEmagicC_Dubois_Pierre.JPG.jpgBlog Educpros Pierre Dubois. "Abbandunat La Sorbonne" artikolu tal-papra b'katina l-erbgħa 11 Awi 2010.Il-polemiċi hija impenjata: 'Sorbonne hi jbigħ isimha għal waħda miljun euro fis-sena? sit Sorbonne Abu Dhabi, "pont bejn iċ-ċiviltajiet." Liċenzja ta 'taħriġ u gradi tal-masters fl-istudji umanistiċi, liġi, ekonomija u l-ġestjoni.Miżati ta 'reġistrazzjoni għolja ħafna, "bejn 15 u 25,000 dollaru fis-sena" (eżempju għall-kaptan tal-marketing, ġestjoni u komunikazzjoni). Ebda data statistika fuq is-sit: mill-industrija jew ta 'reġistrazzjoni jew ir-rata ta' suċċess, jew futures professjonali tal-gradwati. Minbarra tagħlim, dak iħoss bħal skandlu fil-università ta 'l-deżert, bħala l-papra? Ara l-artikolu "Il-Sorbonne abbandunat, Jerome Canard Le Canard Enchaine, Awissu 11, 2010 dwar il- post ta 'Ħlief l-Università! Aktar...